Agrégateur de flux

Sabotage : Google est accusé d’avoir plombé Firefox avant Edge

FrAndroid - sam, 20/04/2019 - 11:00

Google est une nouvelle fois accusé de s’être servi de sa position dominante sur le web pour avantager Chrome contre Mozilla Firefox et Microsoft Edge.

Lors que Microsoft a annoncé le passage de son navigateur Edge à une nouvelle version basée sur Chromium, la firme a généré de vives réactions.

Un développeur affirmant avoir travaillé sur Microsoft Edge avait ainsi dénoncé comment Google avait sapé le travail de Microsoft pendant plusieurs années. Google aurait notamment modifié ses services populaires comme YouTube pour avantager Chrome, ce que Google avait nié en bloc.

C’est désormais un ancien développeur de Mozilla Firefox qui prend la parole.

Les fausses amitiés de Google

Johnathan Nightingale, qui travaillait au développement de Firefox, a raconté sur Twitter de son point de vue l’arrivée de Google Chrome sur le marché des navigateurs.

Il raconte d’abord comme Mozilla et Google travaillait de concert, avant le lancement de Chrome, alors que le premier faisait un navigateur pour le web, et le second créait son empire sur ce même web. Une entente cordiale que le lancement de Chrome n’a pas achevée : Google a notamment gardé le contrat de moteur de recherche par défaut de Firefox qui permettait grandement de financer le navigateur de Mozilla.

When chrome launched things got complicated, but not in the way you might expect. They had a competing product now, but they didn’t cut ties, break our search deal – nothing like that. In fact, the story we kept hearing was, “We’re on the same side. We want the same things.”

— Johnathan Nightingale (@johnath) April 13, 2019

Par la suite, la situation s’est dégradée petit à petit. Le problème ne venait pas vraiment de Chrome ou son équipe de développement, mais plutôt des développeurs d’autres services Google. Ainsi des publicités pour Chrome ont commencé à apparaître dans Google sur des recherches concernant Firefox, Gmail et Google Docs ont commencé à avoir des problèmes de performances sur Firefox. Enfin, certains projets de Google ne fonctionnaient pas sur Firefox, alors que le navigateur était bien compatible avec les fonctions demandées.

I think they were running out the clock. We lost users during every oops. And we spent effort and frustration every clock tick on that instead of improving our product. We got outfoxed for a while and by the time we started calling it what it was, a lot of damage had been done.

— Johnathan Nightingale (@johnath) April 13, 2019

Autant de petits problèmes qui faisaient inéluctablement perdre des utilisateurs à Mozilla. Comme autre exemple, on se souvient qu’une simple extension permet de charger YouTube 5 fois plus rapidement sur Firefox, depuis l’arrivée de la nouvelle version du site. Un problème dont Chrome ne souffre pas.

On comprend mieux pourquoi Mozilla avait accueilli d’un très mauvais oeil l’annonce du passage de Microsoft Edge à une base Chromium, alors même que Firefox est lui aussi basé sur un projet open source.

Fin de la domination de Chrome et Google : Android vous laisse libre de choisir

Techspot

Catégories: Mobile

Yota met la clé sous la porte : fini les smartphones doubles écrans

FrAndroid - sam, 20/04/2019 - 09:00

Le fabricant de smartphones Yota, connu pour ses appareils utilisant un deuxième écran e-ink, a fait faillite.

Sur un marché de plus en plus compétitif, difficile pour un nouvel acteur de se faire une place, même avec des idées novatrices. Le fabricant Yota, que l’on connaissait pour ses smartphones recto verso utilisant deux écrans, a annoncé que son histoire sur le marché du smartphone était terminée.

L’idée des smartphones de la marque était d’augmenter l’autonomie en poussant l’utilisateur à se servir du second écran e-ink, consommant beaucoup moins, pour certaines taches.

Depuis le lancement du YotaPhone 3 en septembre 2017, nous n’avions plus eu de nouvelles de la marque.

Fin de course

La Cour suprême des îles Caïmans, où la marque Yota était enregistrée, a annoncé que l’entreprise du même nom avait fait faillite. C’est le fabricant Hi-pElectronics de Singapour qui a signalé un problème : Yota n’a pas commandé autant d’écrans que ce que son contrat exigeait, probablement en raison de mauvaises ventes.

Que ce soit avec le Vivo Nex Dual Display lancé en 2018, ou le Samsung Galaxy Fold, l’idée d’intégrer plusieurs écrans à un appareil mobile continue de faire son chemin.

XDA-Developers

Catégories: Mobile

Galaxy Fold démonté, mode nuit du Galaxy S10 et YouTube Music gratuitement – Tech’spresso

FrAndroid - sam, 20/04/2019 - 08:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le vendredi 19 avril 2019 : le Samsung Galaxy Fold subit un démontage en règle pour dévoiler ses pièces, le Galaxy S10 reçoit un mode nuit en mise à jour et YouTube Music dispose enfin d’une version gratuite. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid.

Un Samsung Galaxy Fold se fait démonter et dévoile son architecture

Un Samsung Galaxy Fold semble avoir été démonté en Chine, ce qui permet de découvrir les entrailles de l’appareil, et notamment du système de pliage.

 

Samsung Galaxy S10 : l’appareil photo reçoit enfin son mode Nuit

Une mise à jour logicielle apporte un vrai mode Nuit sur la série des Samsung Galaxy S10. L’utilisateur peut donc activer cette option de lui-même.

 

YouTube Music lance une offre gratuite (si vous avez un Google Home)

L’offre de streaming musical de Google, YouTube Music, propose enfin une version gratuite financée par la publicité. La seule contrainte pour en profiter : posséder un Google Home.

Retrouvez l'actualité des jours précédents dans le Tech'spresso

Catégories: Mobile

Hume : le concurrent de Shadow annonce ses prix et une bêta publique

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 17:00

La startup lyonnaise Hume vient d’annoncer ses prix pour son service de cloud-computing destiné aux professionnels. Une phase de bêta publique arrivera aussi dans quelques semaines.

Conçu comme un produit destiné aux professionnels, Hume propose des services cloud-computing, à la manière de Shadow. Ici le but est d’offrir aux créateurs vidéo, aux graphistes ou ingénieurs etc. un ordinateur ultra-puissant accessible via le cloud !

La startup a annoncé sa grille tarifaire pour ses deux produits Spark et Gemini qui se base soit un forfait horaire pour les deux gammes soit par provision pour Spark uniquement.

Spark :

  • Processeur Intel Xeon 6 cœurs 2,6 GHz
  • 30 Go de RAM
  • 100, 250 ou 500 Go de SSD (disque dur de l’ordinateur Hume) + 100 Go « cloud » pour communiquer entre la machine locale et l’ordinateur Hume
  • Carte graphique au choix :
    • NVIDIA Quadro P4000 (8 Go)
    • NVIDIA Quadro P5000 (16 Go)
    • NIVIDIA Quadro P6000 (24 Go)
  • De 0,72 euros à 1,68 euros de l’heure ou d’environ 20 euros à 50 euros pour 20 heures d’utilisation

Gemini :

  • Processeur de 1 à 160 cœurs (2,4 GHz)
  • De 2 à 2840 Go de RAM
  • Disque dur SSD ou HDD de 50 Go à 60 To
  • Jusqu’à 4 cartes graphiques par ordinateur (bientôt jusqu’à 8) au choix parmi :
    • NVIDIA Tesla P4 (8 Go) — équivalent à une GTX 1080
    • NVIDIA Tesla T4 (16 Go) — équivalent RTX 2080
    • NVIDIA Tesla P100 (24 Go)
    • NVIDIA Tesla V100 (32 Go) — carte orientée Intelligence Artificielle.
  • De 0,20 euros de l’heure à 13,85 euros de l’heure

Les prix varient selon la configuration choisie donc il vous suffit d’aller sur le site de officiel Hume pour créer votre configuration et voir les prix pratiqués.

Enfin, la startup lyonnaise nous a confirmé l’arrivée d’une bêta publique du service à la mi-mai ! Celle-ci fera suite à la première bêta fermée qui ouvrira le 1er mai, mais les inscriptions sont déjà fermées.

Vous pouvez vous inscrire sur le site de Hume pour être averti de l’arrivée de la bêta !

Ulrich Rozier, fondateur d’Humanoid, le groupe qui édite FrAndroid, est actionnaire minoritaire de Blade (l’entreprise derrière Shadow).

Hume

Catégories: Mobile

Google Pixel 3, 6 mois après : pourquoi je suis plus critique à propos des choses que j’aime

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 16:42

La « quintessence d’Android », comme je le disais en introduction de mon test du Pixel 3, a désormais 6 mois. Voilà une moitié d’année que je partage mon quotidien avec ce smartphone. Il est temps de vous dire tout ce que j’ai sur le cœur.

Ce partage d’expérience sera utile à la fois aux potentiels acheteurs du Pixel, dont le prix a baissé ces derniers mois, mais aussi — et je l’espère — un moyen de comparer ce que proposera le futur Pixel 3a et le prochain Pixel 4.

Pourquoi critique-t-on ?

Je profite de ce papier pour m’exprimer sur un sujet qui touche FrAndroid. La critique ne signifie pas que nous détestons quelque chose — en fait, c’est le contraire. Cette conviction que la critique est toujours intrinsèquement globale, que ne pas aimer une partie de quelque chose signifie que l’on déteste tout. Cette conviction nous énerve et nous devons en parler. Manuel, Rédacteur en chef de FrAndroid, a récemment exposé son agacement vis-à-vis d’une partie de la communauté après sa prise en main sur le Galaxy Fold. Je le comprends.

Vous savez quoi ? L’espoir d’un journaliste Tech est que son travail inspire les lecteurs à avoir des conversations. Nous cherchons à analyser et à évaluer ce qui semble évident et supposé, pour aider les gens à repenser les choses. J’aime la communauté FrAndroid, à tel point que je souhaite qu’elle se développe de manière positive et saine. J’espère qu’elle deviendra plus bienveillante, diversifiée et inclusive.

Ce que j’aime chez le Pixel 3 La photographie

Jugées uniquement sur l’optique, ses caméras sont relativement bonnes. Cependant, Google est devenu le champion de la photographie informatisée à base d’IA et d’apprentissage automatique. 6 mois après, c’est toujours bluffant. J’ai beau avoir vu passer des Samsung Galaxy S10, des Huawei P30, des iPhone XS… rien ne m’a convaincu de lâcher mon Pixel 3. Rien. J’ai d’ailleurs été jusqu’à partir en vacances en laissant mon hybride Sony Alpha 7 II et son caillou 30 mm f/1.4. C’est dire la confiance que j’accorde au Pixel 3 dans ce domaine. Ce n’est pas le photophone parfait, il peut être frustrant, mais il assure très souvent.

Une photo sur deux que je prends est réalisée avec le mode Portrait. Ce mode propose une belle plage dynamique et le flou d’arrière-plan par défaut (appelé « bokeh » en termes photographiques) est lisse et crémeux (une bonne chose) sans avoir l’air faux. C’est avec lui que je retrouve ce que j’aime obtenir avec des objectifs fixes sur mon hybride.

Mais justement, il est peut-être temps d’arrêter de demander « comment est mon bokeh ? ». Car cette habitude du « joli bokeh » nous fait oublier que pour isoler un sujet, la meilleure solution est de se déplacer ou de jouer avec les ombres et la lumière. Et justement, le mode Portrait offre également un bon moyen de s’amuser en photographie tout en profitant du confort des dimensions d’un smartphone de la taille d’un Pixel 3.

Bouquet de nénuphars

Il ne faut donc pas résumer l’IA du Pixel 3 à son bokeh. Cet IA apporte de nombreuses optimisations automatiques pour améliorer l’exposition, la balance des couleurs, le contraste… de nombreux paramètres dont la plupart des gens ne se soucient pas. C’est justement ce que j’apprécie avec le Pixel 3, « ne vous embêtez pas à comprendre comment fonctionne le capteur et l’optique de votre smartphone, concentrez-vous sur la composition de votre photographie ». Parce que justement, l’idée du bokeh, par exemple, n’est pas simplement de défigurer le fond de votre photo pour en faire de la bouillie, mais de vous libérer des techniques de photographie qui incombent normalement aux experts.

Un éléphant au Elephant Nature Park

Night Sight est un autre bon exemple : la fonctionnalité proposée par Google pour améliorer les photos de Pixel 3 capturées dans des conditions de très faible luminosité est impressionnante. Mais elle est très peu nécessaire, elle est à activer dans de rares occasions — c’est surtout une belle démonstration technologique. C’est la série de photos ci-dessous, j’ai essayé de reproduire ce que mes yeux captaient, et ce que le mode nuit a capturé. C’est impressionnant, voire flippant, je vous l’accorde.

Enfin, l’objectif ultra grand-angle à l’avant est une très bonne chose : cette caméra m’a réconcilié avec les selfies. Ce n’est pas un simple égoportrait, mais cela permet de vous prendre en photos à plusieurs tout en contextualisant le cliché avec « ce qu’il y a autour de vous ».

L’expérience Android à la cause Pixel

Dans mon test du Pixel 3 ou dans celui de Manuel pour le Pixel 3 XL, nous n’avions pas été séduits par l’expérience logicielle du Pixel 3. Car Android 9.0 Pie version Google ne signifie pas nécessairement une expérience Android pure. Loin de là. Il a son propre système de navigation, son propre launcher d’apps… sa propre identité.

6 mois après, je ne suis pas totalement conquis, mais j’ai appris à apprécier ce que propose le Pixel 3. Je pense même que c’est une bonne solution pour ceux qui ont la volonté de lâcher l’iPhone. Google offre une expérience cohérente et entière. Une gestion des notifications excellente, des raccourcis basés sur l’IA très pratiques, une simplicité d’usage… Android 9 Pie est une excellente mise à jour, et je ne voudrais pas revenir en arrière. J’aime beaucoup l’idée sur la façon dont un système d’exploitation peut être plus intelligent, Google a fait beaucoup d’efforts pour rendre Android plus facile à utiliser, et ça se sent.

Mention spéciale pour la fonction éclairage nocturne : idéal pour me passer l’envie de flâner sur mon smartphone après 23 heures.

Ce que je n’aime pas chez le Pixel 3 Des problèmes de performances

Au départ, le Pixel 3 était un smartphone stable et performant, bien qu’il n’était pas techniquement le plus rapide, il affichait les performances d’un smartphone haut de gamme.

Malheureusement, j’ai été très vite ennuyé par de gros ralentissements beaucoup trop réguliers. Et je n’étais pas seul, c’est un fait avéré et partagé par de nombreux utilisateurs. 4 à 5 secondes pour ouvrir l’appareil photo, un système multitâche capricieux, des force-close dès que la mémoire vive (4 Go) était saturée… une expérience frustrante.

4 à 5 secondes pour ouvrir l’appareil photo, un système multitâche capricieux, des force-close dès que la mémoire vive (4 Go) était saturée… une expérience frustrante.

Évidemment, les mises à jour ont corrigé une bonne partie des ralentissements observés, mais j’ai encore (quotidiennement) des frustrations. C’est le cas particulièrement de l’appareil photo, surtout quand le mode économie d’énergie est activé, où on perçoit clairement les limites de la photographie informatisée. C’est lent, sans parler du traitement des photographies qui peut vraiment impacter les performances de l’appareil pendant quelques secondes.

Je ne sais pas si ces ralentissements sont dus à un problème d’optimisation du système ou simplement à des problèmes inhérents au hardware : CPU trop léger, pas assez de mémoire vive… le Pixel 3 reste néanmoins globalement performant, je vous rassure.

L’autonomie n’est pas du tout son fort

L’autonomie n’est pas bonne sur le Pixel 3. Alors bon, ça on le savait dès le début. Mais vivre avec un smartphone qui ne peut pas tenir une journée entière, je peux vous assurer que c’est frustrant. C’est évident que j’ai une utilisation très poussée du smartphone, mais les autres smartphones tiennent.

Un collègue qui a également craqué pour le Pixel 3 est beaucoup plus lénifiant sur cet aspect : son expérience est relativement bonne concernant l’autonomie. Après tout, tout dépend de vos usages. Sachez juste que le Pixel 3 est loin d’être le meilleur dans cette catégorie et c’est vraiment frustrant de voir son smartphone s’éteindre en début de soirée. Vraiment frustrant.

On craque ou pas ?

Très peu de gens achètent un smartphone parce que c’est de l’innovation. Ils achètent un smartphone parce qu’ils veulent un bon smarpthone — quelque chose avec un bel écran, un excellent appareil photo, d’excellentes performances, une bonne autonomie. Vous savez, ces « trucs » de smartphone.

Vous ne serez pas déçu.

Vous l’aurez compris, le Pixel 3 n’est pas parfait en tout. C’est dommage, je vous l’accorde. Ce n’est pas le smartphone le plus autonome. Ce n’est pas le plus rapide. Mais vous ne serez pas déçu, ce Pixel 3 est un smartphone de plaisir.

8 Google Pixel 3 Disponible à 602€ 7 Google Pixel 3 XL Disponible à 689€

Où acheter le Google Pixel 3 au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 602€ Ebay Découvrir l'offre 634€ Rakuten Découvrir l'offre 639€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 642€ Fnac Découvrir l'offre 649€ Darty Découvrir l'offre 649€ Voir plus d'offres

Où acheter le Google Pixel 3 XL au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 689€ Rakuten Découvrir l'offre 662€ Ebay Découvrir l'offre 667€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 695€ Fnac Découvrir l'offre 749€ Darty Découvrir l'offre 749€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 899€ Voir plus d'offres

Catégories: Mobile

Facebook se lance à la poursuite d’Alexa, Siri et Google Assistant

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 15:54

Alors que le marché des assistants vocaux est dominé par les 3 géants que sont Amazon, Apple et Google, Facebook souhaiterait rentrer dans la danse et aurait même commencé le développement de son propre assistant.

C’est le site web de CNBC qui sort l’information, selon ses sources, Facebook développerait son assistant vocal afin de concurrencer Amazon Alexa, Siri et Google Assistant.

Mais ce ne serait pas qu’une nouvelle lubie du géant du web, Facebook travaillerait dessus depuis début 2018, soit plus d’un an déjà. C’est la branche chargée de la réalité virtuelle et augmentée qui travaillerait actuellement sur le projet. Rappelons que c’est là que sont concentrés les produits matériels de la firme, avec par exemple les casques de réalité virtuelle Oculus.

L’équipe chargée de développer l’assistant est basée dans les locaux de Redmond dans l’État de Washington et est dirigée par Ira Snyder, directeur de la branche réalité augmentée et virtuelle de Facebook. Il est même devenu officiellement depuis 2018, directeur du projet Facebook Assistant. On peut donc facilement imaginer que ce serait le nom du futur assistant vocal.

Cet assistant serait développé pour la gamme Portal, les assistants domestiques produits par Facebook et pour les casques Oculus. Il a d’ailleurs été confirmé à demi-mots par un porte-parole de la marque auprès de The Verge :

Nous travaillons pour développer l’assistance par voix et par intelligence artificielle qui serait disponible à travers notre famille de produits de réalité augmentée et virtuelle comme Portal, Oculus et d’autres futurs produits.

Rien ne peut laisser savoir quand est-ce-que cet assistant verrait le jour, mais Facebook semble bien se rapprocher de plus en plus de ce marché, pour, pourquoi pas, faire trembler Amazon, Apple et Google.

The Verge

Catégories: Mobile

La fin d’une époque : BlackBerry Messenger ferme ses portes au grand public

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 14:00

Le service de messagerie BlackBerry Messenger va disparaître à la fin du mois de mai dans sa version grand public. C’est la fin d’une époque.

BlackBerry Key2 LE pour illustration

Vous vous rappelez l’époque où RIM et ses BlackBerry se battaient contre Nokia pour gagner la place de numéro 1 mondial sur le marché des smartphones ? Se remémorer ce genre de choses a tendance à donner de sévères coups de vieux, mais c’est un moment propice également pour éprouver un peu de nostalgie.

Ladite nostalgie se trouve aujourd’hui décuplée après l’annonce de la fermeture définitive de la version grand public de BlackBerry Messenger. La fameuse plateforme BBM était allée entre les mains du groupe Emtek en 2016, mais cet ultime sursaut n’aura hélas pas suffit à sauver le service de messagerie.

Les équipes chargées de la plateforme expliquent avoir mis tout leur cœur à l’ouvrage et qu’elles sont fières de ce qu’elles ont construit. Les développeurs expliquent aussi être conscients des réalités du marché et que les utilisateurs sont passés sur d’autres services tandis qu’il devenait difficile d’en attirer de nouveaux sur BBM.

« Bien que nous soyons tristes de dire au revoir, le temps est venu de mettre fin au service grand public de BBM et de passer à autre chose », lit-on dans cet ultime message.

Disparition fin mai

Toujours mus par ce sentiment nostalgique, nous avons lancé une dernière requête Google pour tomber sur une page de Free Mobile proposant encore l’option BlackBerry qui donnait notamment accès à BBM. Une autre époque.

BlackBerry Messenger disparaîtra le 31 mai 2019 et continuera d’exister uniquement dans sa version professionnelle. Adieu et passe le bonjour à Google+.

BlackBerry ou BlackBerry ? Pour elle, le clavier physique est une obligation

Blog BBM

Catégories: Mobile

La fin d’une époque : BlackBerry Messenger ferme ses portes au grand public

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 14:00

Le service de messagerie BlackBerry Messenger va disparaître à la fin du mois de mai dans sa version grand public. C’est la fin d’une époque.

BlackBerry Key2 LE pour illustration

Vous vous rappelez l’époque où RIM et ses BlackBerry se battaient contre Nokia pour gagner la place de numéro 1 mondial sur le marché des smartphones ? Se remémorer ce genre de choses a tendance à donner de sévères coups de vieux, mais c’est un moment propice également pour éprouver un peu de nostalgie.

Ladite nostalgie se trouve aujourd’hui décuplée après l’annonce de la fermeture définitive de la version grand public de BlackBerry Messenger. La fameuse plateforme BBM était allée entre les mains du groupe Emtek en 2016, mais cet ultime sursaut n’aura hélas pas suffit à sauver le service de messagerie.

Les équipes chargées de la plateforme expliquent avoir mis tout leur cœur à l’ouvrage et qu’elles sont fières de ce qu’elles ont construit. Les développeurs expliquent aussi être conscients des réalités du marché et que les utilisateurs sont passés sur d’autres services tandis qu’il devenait difficile d’en attirer de nouveaux sur BBM.

« Bien que nous soyons tristes de dire au revoir, le temps est venu de mettre fin au service grand public de BBM et de passer à autre chose », lit-on dans cet ultime message.

Disparition fin mai

Toujours mus par ce sentiment nostalgique, nous avons lancé une dernière requête Google pour tomber sur une page de Free Mobile proposant encore l’option BlackBerry qui donnait notamment accès à BBM. Une autre époque.

BlackBerry Messenger disparaîtra le 31 mai 2019 et continuera d’exister uniquement dans sa version professionnelle. Adieu et passe le bonjour à Google+.

BlackBerry ou BlackBerry ? Pour elle, le clavier physique est une obligation

Blog BBM

Catégories: Mobile

Google Chrome : des pages simplifiées et sans pub avec le mode lecture sur Canary

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 13:00

Google teste actuellement le mode lecture sur Chrome Canary. Un mode qui permet de simplifier les pages pour une lecture agréable, sans distraction et sans publicités.

Le mode « lecture » sur les navigateurs permet d’afficher une version simplifiée d’une page afin de se focaliser sur le texte. Une option particulièrement utile pour se concentrer sur un article, notamment quand il est long puisque cela réduit les possibles distractions générées par de la publicité ou des menus alambiqués.

Ce genre d’option est particulièrement prisée sur mobile, puisque cela permet de charger une page beaucoup plus légère, mais une version de bureau est tout aussi appréciable. Google réfléchit donc au meilleur moyen de l’intégrer à son navigateur web, Google Chrome.

La version Canary de Google Chrome s’étoffe donc d’un mode lecture, activable depuis le menu des flags (drapeaux de fonctionnalités), les options expérimentales du navigateur. Cette option n’est pas encore disponible sur les autres versions du logiciel (Dev, Beta, ou Chrome stable).

Comment activer le mode lecture (reader mode) sur Chrome ?

Pour activer le mode lecture sur Chrome, il faut d’abord posséder la version Canary du navigateur. Tapez ensuite dans la barre d’adresse chrome://flags. Notez que les options qui sont sur cette page sont très expérimentales et peuvent provoquer des dysfonctionnements de votre navigateur.

Via le moteur de recherche de la page (en haut) ou la fonction de recherche de votre navigateur (ctrl + F), recherchez « Enable Reader Mode » et choisissez Enabled. Il vous sera ensuite demandé de redémarrer votre navigateur pour confirmer les changements.

Une fois le reader mode activé, il devient possible de réduire la gêne sur les pages web en cliquant sur le bouton menu (les trois points en haut à droite de Chrome) et de choisir l’option « Convertir la page ». Vous aurez alors une page ressemblant très fortement à la version mobile (très réduite en largeur).

Rappelons que cette option est déjà disponible sur toutes les versions de Google Chrome sur Android. Pour y accéder, rendez-vous également sur la page chrome://flags et activez le mode « Reader Mode Triggering ». Vous pouvez choisir d’avoir un bandeau vous proposant cet affichage pour chaque page (Always), pour les articles uniquement (All articles), ou pour les articles avec un affichage qui n’est pas prévu pour les mobiles (non-mobile-friendly articles).

Reste à savoir maintenant quand cette fonctionnalité sera disponible sur la version stable de Chrome sur ordinateur.

Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

ZDNet

Catégories: Mobile

Google Chrome : des pages simplifiées et sans pub avec le mode lecture sur Canary

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 13:00

Google teste actuellement le mode lecture sur Chrome Canary. Un mode qui permet de simplifier les pages pour une lecture agréable, sans distraction et sans publicités.

Le mode « lecture » sur les navigateurs permet d’afficher une version simplifiée d’une page afin de se focaliser sur le texte. Une option particulièrement utile pour se concentrer sur un article, notamment quand il est long puisque cela réduit les possibles distractions générées par de la publicité ou des menus alambiqués.

Ce genre d’option est particulièrement prisée sur mobile, puisque cela permet de charger une page beaucoup plus légère, mais une version de bureau est tout aussi appréciable. Google réfléchit donc au meilleur moyen de l’intégrer à son navigateur web, Google Chrome.

La version Canary de Google Chrome s’étoffe donc d’un mode lecture, activable depuis le menu des flags (drapeaux de fonctionnalités), les options expérimentales du navigateur. Cette option n’est pas encore disponible sur les autres versions du logiciel (Dev, Beta, ou Chrome stable).

Comment activer le mode lecture (reader mode) sur Chrome ?

Pour activer le mode lecture sur Chrome, il faut d’abord posséder la version Canary du navigateur. Tapez ensuite dans la barre d’adresse chrome://flags. Notez que les options qui sont sur cette page sont très expérimentales et peuvent provoquer des dysfonctionnements de votre navigateur.

Via le moteur de recherche de la page (en haut) ou la fonction de recherche de votre navigateur (ctrl + F), recherchez « Enable Reader Mode » et choisissez Enabled. Il vous sera ensuite demandé de redémarrer votre navigateur pour confirmer les changements.

Une fois le reader mode activé, il devient possible de réduire la gêne sur les pages web en cliquant sur le bouton menu (les trois points en haut à droite de Chrome) et de choisir l’option « Convertir la page ». Vous aurez alors une page ressemblant très fortement à la version mobile (très réduite en largeur).

Rappelons que cette option est déjà disponible sur toutes les versions de Google Chrome sur Android. Pour y accéder, rendez-vous également sur la page chrome://flags et activez le mode « Reader Mode Triggering ». Vous pouvez choisir d’avoir un bandeau vous proposant cet affichage pour chaque page (Always), pour les articles uniquement (All articles), ou pour les articles avec un affichage qui n’est pas prévu pour les mobiles (non-mobile-friendly articles).

Reste à savoir maintenant quand cette fonctionnalité sera disponible sur la version stable de Chrome sur ordinateur.

Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

ZDNet

Catégories: Mobile

Un écran pliable sur votre sac à dos ? C’est l’idée de Sony dans un brevet

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 12:30

Dans un brevet, Sony imagine un sac à dos équipé d’un écran pliable. Ce dernier servirait à personnaliser l’apparence de l’accessoire grâce à une application dédiée.

Au MWC 2019, la marque Royole — qui se cache derrière le FlexPai — avait présenté des objets assez incongrus équipés d’un écran pliable. Dans les allées du salon, Manu en avait d’ailleurs profité pour essayer un haut-de-forme surmonté d’une dalle flexible.

Lien YouTube

Si ce genre d’accessoires peuvent paraître assez anecdotiques de prime abord, ils semblent toutefois attiser l’intérêt de certains constructeurs. Assez sérieusement du moins pour que Sony obtienne un brevet concernant un sac à dos équipé d’un écran pliable. Le document a en effet été publié en mars par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle après avoir été déposé par la marque en 2017. Comme quoi, l’idée remonte déjà à quelques années.

Le brevet décrit un écran en forme de feuille de papier alimenté via un câble et très peu gourmand en énergie. Sony explique songer à connecter la dalle à une application pour contrôler ce qui y est affiché. L’utilisateur pourrait ainsi personnaliser l’apparence de son sac à dos, voire même y diffuser des contenus plus élaborés comme des jeux vidéo.

Il ne s’agit évidemment que d’un brevet et rien ne permet de savoir si un produit de ce genre sera commercialisé un jour. Cependant, on peut d’ores et déjà se demander si les marques technologiques ne vont pas tenter de s’infiltrer dans le marché de la mode en appliquant des écrans pliables sur nos vêtements.

Pour l’instant, on en est encore au début du smartphone pliable avec la sortie imminente du Samsung Galaxy Fold qui s’est d’ailleurs récemment fait démonter pour montrer ses entrailles.

Prise en main du Samsung Galaxy Fold : un bijou de technologie, mais pourquoi ?

Android Headlines

Catégories: Mobile

Un écran pliable sur votre sac à dos ? C’est l’idée de Sony dans un brevet

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 12:30

Dans un brevet, Sony imagine un sac à dos équipé d’un écran pliable. Ce dernier servirait à personnaliser l’apparence de l’accessoire grâce à une application dédiée.

Au MWC 2019, la marque Royole — qui se cache derrière le FlexPai — avait présenté des objets assez incongrus équipés d’un écran pliable. Dans les allées du salon, Manu en avait d’ailleurs profité pour essayer un haut-de-forme surmonté d’une dalle flexible.

Lien YouTube

Si ce genre d’accessoires peuvent paraître assez anecdotiques de prime abord, ils semblent toutefois attiser l’intérêt de certains constructeurs. Assez sérieusement du moins pour que Sony obtienne un brevet concernant un sac à dos équipé d’un écran pliable. Le document a en effet été publié en mars par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle après avoir été déposé par la marque en 2017. Comme quoi, l’idée remonte déjà à quelques années.

Le brevet décrit un écran en forme de feuille de papier alimenté via un câble et très peu gourmand en énergie. Sony explique songer à connecter la dalle à une application pour contrôler ce qui y est affiché. L’utilisateur pourrait ainsi personnaliser l’apparence de son sac à dos, voire même y diffuser des contenus plus élaborés comme des jeux vidéo.

Il ne s’agit évidemment que d’un brevet et rien ne permet de savoir si un produit de ce genre sera commercialisé un jour. Cependant, on peut d’ores et déjà se demander si les marques technologiques ne vont pas tenter de s’infiltrer dans le marché de la mode en appliquant des écrans pliables sur nos vêtements.

Pour l’instant, on en est encore au début du smartphone pliable avec la sortie imminente du Samsung Galaxy Fold qui s’est d’ailleurs récemment fait démonter pour montrer ses entrailles.

Prise en main du Samsung Galaxy Fold : un bijou de technologie, mais pourquoi ?

Android Headlines

Catégories: Mobile

Samsung Galaxy S10 : l’appareil photo reçoit enfin son mode Nuit

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 12:00

Une mise à jour logicielle apporte un vrai mode Nuit sur la série des Samsung Galaxy S10. L’utilisateur peut donc activer cette option de lui-même.

Mise à jour du 19 avril 2019 : les modèles français des Galaxy S10, S10+ et S10e reçoivent à leur tour le mode Nuit pour l’appareil photo. Voici une capture d’écran réalisée par nos soins.

Article original publié le 18 avril :

L’appareil photo du Samsung Galaxy S10 est très bon, mais d’aucuns regrettaient que ce dernier ne profite pas d’un mode Nuit à part entière que l’utilisateur pourrait déclencher lui-même, à l’instar des Google Pixel 3 ou Huawei P30 Pro.

Le leaker Ice Universe avait déjà laissé entendre que la série des Galaxy S10, S10+ et S10e allaient recevoir un véritable mode Nuit dans une mise à jour. Il disait vrai : comme l’observe le site SamMobile, des modèles suisses commencent à recevoir cette fonctionnalité en même temps que le patch de sécurité d’avril.

Ainsi, en faisant défiler les options de l’appareil photo, on peut trouver le mode Nuit niché aux côtés des fonctions Panorama, Pro, Nourriture ou Portrait.

Rappelons que le Galaxy S10 était déjà capable d’enclencher un mode Nuit automatiquement. Ici, la nouveauté c’est bel et bien le fait que l’utilisateur peut décider de lui-même d’activer l’option.

Le déploiement de la mise à jour ne semble pas encore avoir commencé en dehors de la Suisse.

HDR, mode nuit, capteurs, objectifs… On vous explique tout sur la photo sur smartphone

SamMobile

Catégories: Mobile

YouTube Music lance une offre gratuite (si vous avez un Google Home)

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 11:30

L’offre de streaming musical de Google, YouTube Music, propose enfin une version gratuite financée par la publicité. La seule contrainte pour en profiter : posséder un Google Home.

Quel service de streaming musical utilisez-vous ? Si vous avez répondu Google Play Musique ou YouTube Music, vous faites partie d’une minorité d’utilisateurs n’ayant pas craqué pour Spotify, Apple Music ou Deezer. Il faut dire que Google est arrivé assez tard sur le marché et n’a pas réussi à convaincre avec ses propositions qui évoluent peu malgré les promesses.

Mais pour s’imposer, Google possède une arme redoutable : sa présence sur le marché des enceintes connectées. Ces dernières sont très souvent utilisées pour écouter de la musique par le biais de l’un des services de streaming et la firme de Mountain View compte bien en profiter pour se positionner comme le choix par défaut.

Ok Google, mets de la musique

Depuis le 18 avril, tous les appareils compatibles avec l’Assistant de Google, et notamment le Google Home, intègrent une nouvelle commande : « Ok Google, mets de la musique ». Elle permet d’écouter de la musique gratuitement via YouTube Music, et ce même sans posséder d’abonnement.

Notez cependant que comme pour les versions gratuites de Spotify et Deezer, Google précise que « l’écoute sera quelquefois interrompue par des coupures publicitaires de 30 secondes ». Pour profiter d’une expérience complète, il faudra donc passer au forfait payant disponible à 9,99 euros par mois (YouTube Music Premium).

Cette nouveauté est disponible aux États-Unis, au Canada, au Mexique, en Australie, en Grande-Bretagne, en Irlande, en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne, en Suède, en Norvège, au Danemark, au Japon, aux Pays-Bas et en Autriche. D’autres pays arrivent « très bientôt ».

Quel service de musique en streaming choisir en 2019 (Spotify, Deezer, YouTube Musique, Apple Music, Amazon Music) ?

Catégories: Mobile

Google et Amazon font enfin la paix : Chromecast, YouTube et Fire TV leur disent merci

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 10:48

Google et Amazon ont mis fin à leurs querelles. Ils apportent désormais YouTube sur les appareils Fire TV et rendent l’application Prime Video compatible avec le service Chromecast et Android TV.

L’inteface Android TV pour illustration

Cela faisait bien longtemps que Google et Amazon se chamaillaient à propos de leur service de streaming. Résultat : YouTube était bloqué sur la Fire TV et les appareils Amazon Echo tandis que Prime Video se privait d’une compatibilité Chromecast et Android TV (l’application était jusque là uniquement disponible sur Shield TV). Au final, ce sont surtout les utilisateurs qui trinquaient.

YouTube et Prime Video pour tous

Sans doute las de cette guéguerre d’égos, les deux géants américains ont finalement décidé de faire la paix, et c’est une sacrée bonne nouvelle pour les consommateurs qui vont ainsi avoir plus de choix à l’avenir. Dans un communiqué, Amazon affirme en effet avoir signé un partenariat avec Google. Ainsi, « dans les prochains mois, les deux sociétés lanceront l’application officielle YouTube sur les appareils Amazon Fire TV et les téléviseurs connectés Fire TV Edition ». Les vidéos 4K HDR à 60 images par secondes pourront être lues.

Par la même occasion, l’arrivée de la compatibilité Chromecast de l’application de streaming Prime Video est également annoncée. En outre, « Prime Video sera globalement disponible sur les produits des partenaires d’Android TV et les applications YouTube TV et YouTube Kids vont également être déployées sur Fire TV plus tard cette année ».

Quand deux géants font la paix, tout le monde est heureux.

Amazon

Catégories: Mobile

Google Pixel 3a et 3a XL : tout ce qu’on sait sur le « Pixel 3 Lite »

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 09:50

Avec les Pixel 3a et 3a XL, Google pourrait intensifier sa présence sur le marché mobile en tant que constructeur. Nom, caractéristiques techniques, prix, date de sortie… Voici tout ce que l’on sait sur ces deux smartphones qui devraient être un juste milieu entre la gamme Nexus d’antan et la gamme Pixel d’aujourd’hui.

Dossier mis à jour en avril 2019

Notre résumé en vidéo

Lien YouTube

Le milieu de gamme tant attendu

Depuis plusieurs années, les rumeurs laissent entendre que Google pourrait présenter non pas deux, mais trois smartphones. Jusque là, c’est pourtant resté une rumeur malgré parfois la présence de 3 noms de codes dans le code source d’Android.

En 2018, on attendait un minimum de trois Pixel 3, mais seulement deux ont été annoncés. Ce n’est que partie remise puisque deux nouveaux modèles devraient être présentés sous peu, les Pixel 3a et Pixel 3a XL.

Un Pixel sans encoche et en plastique

En novembre déjà, des fuites montraient le design du nouveau smartphone, alors connu sous le nom de Pixel 3 Lite. On retrouvait alors un aspect proche de celui du Pixel 3, sans encoche donc, mais avec des bordures assez imposantes, très loin de la mode actuelle du borderless. Il affiche donc des dimensions similaires à celles d’un iPhone XR, mais avec un écran plus petit.

Le célèbre leaker OnLeaks a d’ailleurs réussi à obtenir les dimensions des deux modèles, confirmant des gabarits proches de ceux des iPhone XS et XS Max :

  • Google Pixel 3a : 151,3 x 70,1 mm
  • Google Pixel 3a XL : 160 x 76,1 mm

On ne connait pas encore l’épaisseur du smartphone, mais elle sera suffisante pour intégrer un port jack 3,5 mm. À l’arrière, on retrouve cette fois-ci une coque en plastique qui devrait reprendre l’effet « bi-ton » typique des smartphones de Google. Sans surprise, on retrouve également à l’arrière un capteur d’empreintes, tout comme sur les Pixel 3 et Pixel 3 XL.

Du côté de l’écran, il faut s’attendre à un format 18,5:9 dans les deux cas, avec des dimensions de 5,5 ou 5,6 pouces pour le Pixel 3a et de 6 pouces pour le Pixel 3a XL. On est donc sur des tailles similaires aux Pixel 3 et Pixel 3 XL.

Il reste encore à confirmer la technologie utilisée par ces écrans. En effet, les premières informations évoquaient des dalles LCD IPS, tandis que les sources les plus récentes parlent de dalles OLED. Il est possible que Google ait changé d’avis en cours de route, entre autres pour des questions de consommation d’énergie.

Rendu des Google Pixel 3a et Pixel 3a XL avec une coque protectrice (source : Android Headlines)

Enfin, c’est un détail en 2019, mais notons tout de même que la recharge se fait par USB-C.

Performances

Les Pixel de Google sont des smartphones haut de gamme qui embarquent généralement la puce la plus puissante proposée par Qualcomm à leur sortie. C’est le cas par exemple des Pixel 3 qui sont tous deux équipés d’un Snapdragon 845.

Dans le cas des Pixel 3a et Pixel 3a XL, ce serait une puce de milieu de gamme qui aurait été choisie : le Snapdragon 670. Certains évoquent également le Snapdragon 710, mais cette solution semble de moins en moins probable au fil des jours.

Ce qui est étonnant tout de même c’est que le Snapdragon 670 arrive en fin de vie et a déjà été remplacé par le S675. Google devra donc entrer en compétition avec des smartphones équipés de cette puce, comme le Xiaomi Redmi Note 7 Pro par exemple.

Le tout serait couplé à 4 Go de RAM, ce qui est un minimum aujourd’hui. On n’imaginait pas les Pixel 3a bénéficier de plus de RAM néanmoins sachant que le Pixel 3 lui-même se contente de 4 Go.

Appareil Photo

Google a fait de l’appareil photo de ses Pixel le point différenciant de sa gamme. Si l’on cherche les meilleurs smartphones pour faire de la photo, les Pixel 3 seront forcément cités. Et si l’on en croit les différentes sources, les Pixel 3a devraient marcher dans les mêmes traces avec une qualité d’image similaire. Au programme, il faudrait compter sur un capteur principal de 12 mégapixels et un capteur frontal de 8 mégapixels.

Toutefois, en raison du SoC moins puissant, le traitement serait un peu plus long, ce qui pourrait éventuellement se ressentir lors de la capture. Cela reste cependant à confirmer avec des tests puisqu’un processeur dédié à la photo serait présent, comme sur les Pixel 2.

Des photos supposément prises avec le Pixel 3a tendent à montrer que Google continue toujours à réaliser de très beaux modes portraits avec un seul capteur.

Fiche technique

Faisons le point sur les caractéristiques techniques attendues des Pixel 3a et Pixel 3a XL. Rappelons que celles-ci sont basées sur des rumeurs et peuvent encore évoluer d’ici au lancement de ces smartphones.

Fiche technique du Pixel 3a :
  • Écran 5,5 ou 5,6 pouces en Full HD+
  • SoC : Qualcomm Snapdragon 670
  • 4 Go de RAM
  • Android 9.0 Pie
  • Appareil photo de 12 mégapixels
  • Caméra en façade de 8 mégapixels
  • 32 ou 64 Go de stockage
  • Batterie : 2 915 mAh
  • Dimensions : 151,3 x 70,1 mm
  • Connectique : USB type C, prise jack
Fiche technique du Pixel 3a XL :
  • Écran 6 pouces en Full HD+
  • SoC : Qualcomm Snapdragon 670
  • 4 Go de RAM
  • Android 9.0 Pie
  • Appareil photo de 12 mégapixels
  • Caméra en façade de 8 mégapixels
  • 32 ou 64 Go de stockage
  • Dimensions : 160 x 76,1 mm
  • Connectique : USB type C, prise jack
Le retour du prix « Nexus » ?

« Entre 300 et 400 dollars ». « Moins cher que l’iPhone XR ». « Autour de 450 euros ». Tout porte à croire que Google renouerait avec les tarifs très agressifs de la gamme Nexus d’antan avec le Pixel 3a. Voilà qui devrait ravir un grand nombre d’utilisateurs, surtout si Google arrive à proposer la même qualité photo que sur ses flagships.

Pour ce qui est de la date de sortie, les Pixel 3a devraient être disponibles pour « le milieu de l’année 2019 ». On s’attend donc à une présentation le 7 mai prochain pendant la Google I/O.

Catégories: Mobile

Un Samsung Galaxy Fold se fait démonter et dévoile son architecture

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 08:56

Un Samsung Galaxy Fold semble avoir été démonté en Chine, ce qui permet de découvrir les entrailles de l’appareil, et notamment du système de pliage.

 

Le lancement du Samsung Galaxy Fold est l’événement tech de cette fin du mois. Nous sommes ressortis de notre prise en main impressionés par la technologie de l’appareil, même si nous déconseillons son achat, surtout avec les problèmes de fiabilité qu’ont connus les testeurs au bout de quelques jours.

Aujourd’hui c’est un utilisateur de Weibo qui fait la une en ayant publié les premières photos du Samsung Galaxy Fold complètement démonté sur le réseau social chinois.

Deux batteries, deux écrans, un mécanisme

À travers les photos de l’appareil, on découvre par exemple les deux batteries intégrées, une de chaque côté de la pliure. Malheureusement, on ne connaît toujours pas les deux capacités des batteries, mais on peut noter qu’elles sont différentes avec une batterie beaucoup plus longue pour la partie utilisable par le petit écran.

Chaque partie de l’appareil est facilement identifiable par le nombre d’appareils photo, avec à gauche le triple capteur qui se retrouvera donc au dos en utilisation en mode téléphone ou tablette. À droite, une seule caméra pour les selfies en mode téléphone.

Sur les autres photos, on peut voir plus en détail le mécanisme permettant au smartphone de se plier et se déplier. Un système décrit comme précis et complexe par la personne qui s’est occupée du démontage, la charnière pourrait notamment endommager l’écran à la moindre erreur d’assemblage.

Avec des mécanismes aussi précis, et un plus grand nombre de composants employés, on comprend peut mieux comprendre le prix demandé par Samsung. Reste à savoir si le fabricant pourra simplifier le design pour les futures itérations, et ainsi créer des appareils moins chers.

Lien YouTube

GSMarena

Catégories: Mobile

Écrans défectueux sur le Galaxy Fold, fin de la domination de Chrome et nouveautés sur Google Maps – Tech’spresso

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 07:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le jeudi 18 avril 2019 : gros problèmes avec l’écran chez les testeurs du Samsung Galaxy Fold, Android vous laissera le choix de votre navigateur web et copier-coller une adresse devient encore plus simple sur Google Maps. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid.

Crédit : Steve Kovach (CNBC)

Samsung Galaxy Fold : gros problèmes avec l’écran chez les testeurs

Plusieurs Samsung Galaxy Fold confiés à des testeurs depuis quelques heures sont défectueux. Un problème qui rappelle de mauvais souvenirs au fabricant

Fin de la domination de Chrome et Google : Android vous laisse libre de choisir

Afin de se mettre en conformité avec la décision de la Commission européenne, Google affichera désormais deux messages aux utilisateurs d’Android : l’un pour choisir le moteur de recherche utilisé et l’autre pour choisir le navigateur web.

Google Maps : copier-coller une adresse devient encore plus simple

Google Maps accueille une nouvelle fonctionnalité permettant de rendre le copier-coller d’adresse encore plus rapide. L’application affiche en effet dans ses suggestions l’adresse enregistrée dans votre presse-papier.

Test des Samsung Galaxy Buds : un pas en avant, deux pas en arrière

Retrouvez l'actualité des jours précédents dans le Tech'spresso

Catégories: Mobile

Écrans défectueux sur le Galaxy Fold, fin de la domination de Chrome et nouveautés sur Google Maps – Tech’spresso

FrAndroid - ven, 19/04/2019 - 07:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le jeudi 18 avril 2019 : gros problèmes avec l’écran chez les testeurs du Samsung Galaxy Fold, Android vous laissera le choix de votre navigateur web et copier-coller une adresse devient encore plus simple sur Google Maps. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid.

Crédit : Steve Kovach (CNBC)

Samsung Galaxy Fold : gros problèmes avec l’écran chez les testeurs

Plusieurs Samsung Galaxy Fold confiés à des testeurs depuis quelques heures sont défectueux. Un problème qui rappelle de mauvais souvenirs au fabricant

Fin de la domination de Chrome et Google : Android vous laisse libre de choisir

Afin de se mettre en conformité avec la décision de la Commission européenne, Google affichera désormais deux messages aux utilisateurs d’Android : l’un pour choisir le moteur de recherche utilisé et l’autre pour choisir le navigateur web.

Google Maps : copier-coller une adresse devient encore plus simple

Google Maps accueille une nouvelle fonctionnalité permettant de rendre le copier-coller d’adresse encore plus rapide. L’application affiche en effet dans ses suggestions l’adresse enregistrée dans votre presse-papier.

Test des Samsung Galaxy Buds : un pas en avant, deux pas en arrière

Retrouvez l'actualité des jours précédents dans le Tech'spresso

Catégories: Mobile

Quel smartphone Samsung acheter en 2019 ? La sélection de FrAndroid

FrAndroid - jeu, 18/04/2019 - 18:30

Samsung est l’un des fabricants de téléphones les plus populaires sur le marché des appareils Android. Il propose néanmoins beaucoup de références, et c’est souvent compliqué de s’y retrouver. Quel est le meilleur smartphone de Samsung, celui avec le meilleur rapport qualité/prix, ou quelle est la gamme qui vous correspond le plus entre les Galaxy S, A, J ou Note ? Retrouvez les meilleurs produits de Samsung et notre avis !

 

Aujourd’hui encore, Samsung est synonyme d’Android pour beaucoup de personnes. Le constructeur coréen a su s’imposer comme le leader du marché du célèbre système d’exploitation mobile de Google, notamment en France. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, n’oubliez pas qu’il existe de nombreuses autres marques de qualité dans l’univers Android, que vous pourrez retrouver en consultant notre guide des meilleurs smartphones du moment.

La famille de smartphones de Samsung est l’une des plus riches du marché avec des Galaxy A, J (mais bientôt en voie d’extinction), S et Note. Dès lors, quels sont les smartphones de Samsung que l’on peut recommander ? C’est la question à laquelle nous allons répondre dans ce guide.

Le haut de gamme : les séries Galaxy S et Note Samsung Galaxy S10 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 730€ Voir le test 9/10 Samsung Galaxy S10 Plus Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 999€ Voir le test 9/10 Samsung Galaxy S10e Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 569€ Voir le test 9/10 Samsung Galaxy Note 9 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 644€ Voir le test 9/10 Samsung Galaxy S10

Le nouveau fleuron coréen est enfin là ! Le Samsung Galaxy S10 intègre un écran Dynamic AMOLED de 6,1 pouces (avec une définition Quad HD+ de 3040 x 1440 pixels) qui occupe près de 94% de la surface avant grâce à ses bords incurvés sur les côtés et ses fines bordures en haut et en bas de l’appareil. Pour contourner l’encoche, il adopte une petite bulle en haut à droite afin de dissimuler la caméra frontale de 10 mégapixels, qui n’est d’ailleurs pas du tout gênante à l’usage.

Au dos du Galaxy S10, on retrouve une surface en verre avec de beaux reflets, et notamment le triple capteur 12 + 12 + 16 mégapixels. Sans faire de lui le meilleur photophone du moment, ce module photo est vraiment excellent et ses différentes optiques lui donnent une polyvalence très appréciable au quotidien. Du côté des performances, il est propulsé par le nouveau SoC Exynos 9820 épaulé par 8 Go de mémoire vive. Une configuration qui permet de bénéficier d’une expérience utilisateur fluide sous Android 9.0 Pie avec l’interface One UI, tout en permettant de faire tourner tous les jeux les plus gourmands du Play Store. Seul bémol : sa batterie de 3 400 mAh très décevante.

Pour tout savoir, n’hésitez pas à consulter notre test détaillé.

Pourquoi choisir le Galaxy S10 ?
  • Son design rafraîchissant
  • Son écran magnifique (avec sa bulle discrète)
  • Son module triple capteur polyvalent

Où acheter le Samsung Galaxy S10 au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 730€ Rakuten Découvrir l'offre 634€ Ebay Découvrir l'offre 646€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 648€ Electro Dépôt Découvrir l'offre 894€ Cdiscount Découvrir l'offre 909€ Fnac Découvrir l'offre 909€ Boulanger Découvrir l'offre 909€ Darty Découvrir l'offre 909€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 909€ Voir plus d'offres Samsung Galaxy S10 Plus

À chaque sortie de son nouveau flagship, Samsung nous a habitués à proposer un modèle boosté avec la célèbre mention « Plus ». C’est donc tout naturellement que le Samsung Galaxy S10 Plus voit le jour aujourd’hui, en proposant notamment des dimensions plus larges et quelques spécificités supplémentaires afin de renforcer l’aspect premium de sa gamme. Une fois de plus, le constructeur coréen propose les meilleurs écrans du marché pour ses smartphones, avec une dalle Dynamic AMOLED de 6,4 pouces (contre 6,1 pouces pour le S10) aux bords incurvés et une définition maximale Quad HD de 3040 x 1440 pixels.

Lui aussi est propulsé par le nouveau SoC Exynos 9820 (et épaulé par 8 Go de mémoire vive) pour des performances très élevées au quotidien. Il tourne nativement sous Android 9.0 Pie avec l’interface One UI et intègre un lecteur d’empreintes à ultrason sous l’écran pour déverrouiller le smartphone. Son autonomie n’est d’ailleurs pas en reste avec une batterie de 4 100 mAh, il pourra aisément tenir une journée entière avec une utilisation intensive sans montrer des signes de fatigue. Du côté de la photo, il bénéficie du même module triple capteur que le S10 pour toujours soutenir une certaine polyvalence, mais rajoute une seconde caméra frontale pour grossir la bulle dans l’écran.

Besoin de plus d’informations ? Retrouvez notre test complet.

Pourquoi opter pour le Galaxy S10 Plus ?
  • Le meilleur écran du marché
  • Les performances élevées du Exynos 9820
  • Son autonomie confortable avec 4 100 mAh
  • Son module triple capteur polyvalent

Où acheter le Samsung Galaxy S10 Plus au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 999€ Rakuten Découvrir l'offre 735€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 738€ Ebay Découvrir l'offre 740€ Electro Dépôt Découvrir l'offre 994€ Cdiscount Découvrir l'offre 1009€ Fnac Découvrir l'offre 1009€ Boulanger Découvrir l'offre 1009€ Darty Découvrir l'offre 1009€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 1009€ Voir plus d'offres Samsung Galaxy S10e

Résolument plus compact que ses aînés, ce Samsung Galaxy S10e est le petit smartphone de la famille qui intègre la puissance des plus grands. De ce fait, il embarque une dalle Dynamic AMOLED de 5,8 pouces (borderless, mais sans les bords incurvés) avec lui aussi un petit trou dans l’écran pour dissimuler une caméra frontale de 10 mégapixels, ainsi que le dernier SoC Exynos 9820 épaulé par 6 Go de mémoire vive pour assurer des performances élevées au quotidien (et tourne sous Android 9.0 Pie avec l’interface One UI).

 

Du côté de la photo, on ne retrouve pas un module triple capteur comme sur les S10 et S10 Plus, mais un simple duo 12 + 16 mégapixels qui offre des clichés détaillés et pleins de couleurs, quel que soit le contexte. De plus, le mode ultra grand-angle est vraiment appréciable. L’autonomie est quant à elle décevante. Sa batterie de 3 100 mAh ne fait pas de miracles, même s’il réalise tout de même des économies non négligeables grâce à sa définition d’écran en Full HD+, bien moins énergivore que du Quad HD.

Si vous avez besoin d’en apprendre plus, nous vous invitons à lire notre test complet.

Pourquoi s’orienter vers le Galaxy S10e ?
  • Son format compact
  • La puissance du Exynos 9820
  • Son mode ultra grand-angle

Où acheter le Samsung Galaxy S10e au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 569€ Rakuten Découvrir l'offre 544€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 547€ Ebay Découvrir l'offre 554€ Electro Dépôt Découvrir l'offre 744€ Cdiscount Découvrir l'offre 759€ Fnac Découvrir l'offre 759€ Boulanger Découvrir l'offre 759€ Darty Découvrir l'offre 759€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 759€ Voir plus d'offres Samsung Galaxy Note 9

Avec Galaxy Note 9, la marque coréenne a peaufiné sa solution avec le stylet (S Pen) et corrige la majorité des reproches que l’on pouvait faire à la génération précédente. Il possède un design très appréciable, où son écran bel écran Super AMOLED n’est coupé par aucune bulle ni encoche. Il embarque l’ancien SoC de Samsung, l’Exynos 9810 cadencé à 2,7 GHz et épaulé 6 Go de mémoire vive, qui est toujours au top pour profiter d’une expérience utilisateur fluide sous Android 9.0 Pie avec l’interface One UI, tout en proposant une excellente autonomie grâce à sa batterie de 4 000 mAh.

Du côté de la photo, son double capteur photo 12 mégapixels offre de très beaux clichés. Bien qu’il embarque le même module que celui du Galaxy S9 Plus, le Galaxy Note 9 possède un algorithme de traitement amélioré qui lui permet d’offrir de meilleurs résultats. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre test où il a reçu la note de 9/10.

Pourquoi opter pour le Galaxy Note 9 ?
  • L’un des meilleurs écrans du marché
  • Des performances au top
  • Une excellente autonomie

Où acheter le Samsung Galaxy Note 9 au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 644€ Rakuten Découvrir l'offre 576€ Ebay Découvrir l'offre 589€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 605€ Boulanger Découvrir l'offre 709€ Electro Dépôt Découvrir l'offre 979€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 999€ Fnac Découvrir l'offre 1009€ Darty Découvrir l'offre 1009€ Voir plus d'offres Les alternatives Samsung Galaxy S9 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 449€ Voir le test 8/10 Samsung Galaxy S9 Plus Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 529€ Voir le test 8/10 Samsung Galaxy S9

Le Samsung Galaxy S9 est l’ancien flagship du constructeur coréen, mais il est toujours intéressant comme alternative en 2019, d’autant plus que lui aussi bénéficie dorénavant de la mise à jour de l’interface One UI basée sur Android 9.0 Pie. Celui-ci bénéficie d’un design similaire à son prédécesseur, le Galaxy S8, avec un écran « Infinity Display » QHD de 5,8 pouces incurvé qui recouvre une très grande partie de la surface avant, bien que des bordures persistent en haut et en bas.

Il est équipé d’un SoC Exynos 9810 cadencé à 2,7 GHz et épaulé par 4 Go de mémoire vive qui lui confère toujours d’excellentes performances aujourd’hui. Concernant le reste de ses caractéristiques, il intègre une batterie de 3000 mAh (compatible charge rapide), un capteur photo avant de 8 mégapixels et un capteur photo dorsal de 12 mégapixels, dont l’objectif à la particularité de s’ouvrir physiquement à f/1,7 et f/2,4.

Pour en découvrir plus sur le Galaxy S9, retrouvez notre test à cette adresse.

Pourquoi s’orienter vers un Galaxy S9 ?
  • L’écran « Infinity Display »
  • Des performances toujours appréciables en 2019
  • Et de bonnes performances en photo

Où acheter le Samsung Galaxy S9 au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 449€ Rakuten Découvrir l'offre 421€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 438€ Ebay Découvrir l'offre 439€ Cdiscount Découvrir l'offre 699€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 699€ Fnac Découvrir l'offre 709€ Boulanger Découvrir l'offre 709€ Darty Découvrir l'offre 709€ Voir plus d'offres Samsung Galaxy S9 Plus

Évidemment, une version Galaxy S9 Plus est également disponible si vous souhaitez obtenir un téléphone plus puissant avec plus de fonctionnalités. En comparaison de son petit frère, il embarque un écran plus grand de 6,2 pouces, une batterie plus volumineuse de 3 500 mAh, 2 Go supplémentaires pour la mémoire vive et un deuxième capteur qui permet de réaliser des zooms optiques.

Pour ce qui est des performances, il embarque les mêmes caractéristiques que le S9, à savoir un SoC Exynos 9810 cadencé à 2,7 GHz, mais épaulé par 6 Go de mémoire vive. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre test.

Pourquoi choisir un Galaxy S9 Plus ?
  • L’écran Infinity Display
  • De belles photos avec le double capteur principal
  • Un son Dolby Atmos et un égaliseur intégré

Où acheter le Samsung Galaxy S9 Plus au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 529€ Rakuten Découvrir l'offre 479€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 499€ Ebay Découvrir l'offre 502€ Electro Dépôt Découvrir l'offre 599€ Boulanger Découvrir l'offre 809€ Cdiscount Découvrir l'offre 909€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 909€ Fnac Découvrir l'offre 959€ Darty Découvrir l'offre 959€ Voir plus d'offres Le milieu de gamme : série Galaxy A Samsung Galaxy A50 Fiche produit Disponible sur Amazon à 283€ Voir le test 8/10 Samsung Galaxy A7 (2018) Fiche produit Disponible sur Amazon à 223€ Voir le test 7/10 Samsung Galaxy A50

Dévoilé lors du Mobile World Congress 2019 à Barcelone, le Samsung Galaxy A50 fait partie des nouveaux smartphones de milieu de gamme du constructeur coréen. Cette nouvelle itération a le mérite de se rapprocher d’un aspect résolument premium, notamment en intégrant des éléments habituellement réservés aux smartphones les plus haut de gamme, tout en étant relativement abordable. De ce fait, ce n’est pas étonnant de retrouver un lecteur d’empreintes sous son bel écran Super AMOLED de 6,4 pouces, ou encore un triple capteur de 25 + 5 + 8 mégapixels en tant qu’appareil photo dorsal.

Ce ne sont pas les seuls atouts du nouveau smartphone coréen. Il est propulsé par un SoC Exynos 9610 et 4 Go de mémoire vive pour assurer une bonne fluidité sous Android 9.0 Pie avec l’interface One UI — avec même la possibilité de faire tourner quelques jeux 3D du Play Store — et propose une autonomie très confortable avec sa grosse batterie de 4 000 mAh. De plus, il est important de préciser qu’il intègre une prise jack 3,5 mm.

Pour en savoir plus, retrouvez notre test complet du Samsung Galaxy A50.

Pourquoi opter pour le Galaxy A50 ?
  • Son écran Super AMOLED
  • Son autonomie confortable
  • L’interface One UI

Où acheter le Samsung Galaxy A50 au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 283€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 261€ Rakuten Découvrir l'offre 268€ Ebay Découvrir l'offre 270€ Electro Dépôt Découvrir l'offre 347€ Cdiscount Découvrir l'offre 348€ Fnac Découvrir l'offre 349€ Boulanger Découvrir l'offre 349€ Darty Découvrir l'offre 349€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 349€ Voir plus d'offres Samsung Galaxy A7 (2018)

Le Samsung Galaxy A7 2018 possède un design charmant et convaincant. Il dispose d’un SoC Octa-Core Exynos 7885 cadencé à 2,2 GHz et épaulé par 4 Go de mémoire vive, de 64 Go de stockage et d’une batterie de 3300 mAh, le tout caché sous un écran Full HD+ au format 18:9 de 6 pouces. Il est également équipé d’un appareil photo arrière de 24+5+8 mégapixels et d’un capteur frontal de 24 mégapixels.

Il se démarque surtout par son excellente autonomie et par la présence d’un bon écran AMOLED, très rare sur ce segment tarifaire. Pour en savoir plus sur le A7 2018, n’hésitez pas à consulter notre test où nous lui avons attribué la note de 7/10.

Pourquoi choisir le Galaxy A7 (2018) ?
  • Grosse autonomie
  • Très bel écran
  • Bonne prise en main

Où acheter le Samsung Galaxy A7 (2018) au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 223€ Rakuten Découvrir l'offre 153€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 229€ Ebay Découvrir l'offre 230€ Fnac Découvrir l'offre 279€ Darty Découvrir l'offre 279€ Cdiscount Découvrir l'offre 289€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 299€ Boulanger Découvrir l'offre 409€ Voir plus d'offres L’entrée de gamme : la série Galaxy J

Pour l’instant, la rédaction de FrAndroid ne vous recommande pas d’acheter les modèles d’entrée de gamme de Samsung. D’autres smartphones chez la concurrence seraient sans doute plus pertinents à l’heure actuelle, même avec un budget limité. Nous restons cependant à l’affût au cas où le géant sud-coréen proposerait une référence intéressante.

Lien YouTube

Tous les Guide par marque

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur