Agrégateur de flux

Arrêt de SAIP : le gouvernement devrait utiliser le Cell Broadcast pour prévenir d’un danger

FrAndroid - mer, 30/05/2018 - 09:56

Hier, le gouvernement a pris la décision d’arrêter SAIP : c’est l’application mobile qui servait de système d’alerte en cas d’attentas ou de catastrophes. Au lieu de SAIP, le gouvernement préfère utiliser les réseaux sociaux (Twitter, Facebook et Google). Pourtant, il existe une solution alternative efficace et déjà utilisée dans de nombreux pays : le Cell Broadcast.

Pour prévenir les citoyens d’un danger, le gouvernement précédent avait déployé une application mobile : SAIP. L’application avait rapidement montré ses limites, en particulier pour les attentats de Nice.

Hier, le gouvernement a annoncé l’arrêt du développement de SAIP. Au lieu de SAIP, le gouvernement a mis en place des comptes dédiés sur les réseaux sociaux. Pourtant, il existe une autre solution.

Bienvenue sur @Beauvau_Alerte. En cas d'événement grave de #sécurité, vous trouverez sur ce compte des informations ainsi que des consignes et des conseils comportementaux adaptés à la situation. pic.twitter.com/K6EpgvMGPH

— Ministère de l'Intérieur – Alerte (@Beauvau_Alerte) May 29, 2018

Si vous voyagez à l’étranger, vous avez déjà pu recevoir un message sur votre téléphone pour vous prévenir d’un danger. C’est le cas lors d’un tremblement de terre, d’un orage, mais aussi lors d’un attentat ou d’un conflit armé. Ce message est envoyé par du Cell Broadcast (ou Diffusion cellulaire en français). Cette technologie utilise le réseau GSM (qui couvre 99,9 % du territoire français) pour diffuser des messages (composés de blocs allant jusqu’à 93 caractères, avec la possibilité de concaténer 15 blocs) sur tous les téléphones mobiles et smartphones dans une zone géographique donnée.

La portée de diffusion peut varier, d’une seule cellule (une antenne si vous préférez) à l’ensemble du réseau. Le système ne craint donc pas la congestion des réseaux data 3G et 4G, qui va souvent de pair avec les pics de communication. De nombreux pays utilisent cette technologie pour prévenir d’un danger, comme Israël, les États-Unis, le Japon, le Sri Lanka, la Corée du Sud, le Canada, Taïwan, les Pays-Bas et ainsi de suite. Ainsi, le Cell Broadcast peut toucher une population large — notamment les personnes âgées ou ceux qui n’utilisent pas de smartphones, ni les réseaux sociaux.

Il faut tout de même noter quelques limitations : les réseaux doivent être adaptés à cette technologie, ce qui nécessite un peu d’investissement de la part des opérateurs mobiles. Enfin, c’est une diffusion aveugle : il n’y a pas de possibilité directe de connaître qui, ni même combien de personnes, ont reçu le message.

Catégories: Mobile

Qualcomm Snapdragon XR1 : la première plateforme dédiée aux réalités virtuelles, mixtes et augmentées

FrAndroid - mer, 30/05/2018 - 09:54

Qualcomm annonce une nouvelle plateforme. Elle ne vise pas les smartphones, mais plutôt les casques de réalité virtuelle et augmentée mobiles.

Sur une note allant de « montre connectée » à « smartphone », comment se porte le marché de la réalité virtuelle ? Sans doute plus près du premier que du second. Qualcomm continue en tout cas d’y croire, d’autant que le spécialiste des processeurs mobile a encore des cartes à jouer, pour un marché dont l’avenir réside probablement dans sa mobilité.

Partant d’une étude prédisant 186 millions de casques autonomes (réalité virtuelle et réalité augmentée) en circulation d’ici 2023, Qualcomm annonce une plateforme dédiée sous le nom Snapdragon XR1. AR (pour Augmented Reality), VR (pour Virtual Reality) et MR (pour Mixed Reality) : Qualcomm veut viser chaque marché et a donc crée son propre acronyme, XR pour tous les réunir.

Snapdragon XR1 : la plateforme des casques autonomes

Avec le Snapdragon XR1, Qualcomm vise le marché intermédiaire des appareils mobiles autonomes comme l’Oculus Go ou le Lenovo Mirage Solo, à mi-chemin entre le masque en carton de Google et les casques pour PC haut de gamme de HTC et Oculus.

La marque n’est pas rentrée dans les détails techniques concernant cette nouvelle plateforme. Elle sera basée sur ce que le fabricant fait sur mobile, avec un processeur utilisant des cœurs Kryo, une puce graphique Adreno et tout un tas de processeurs spécialisés.

Ces derniers seront par exemple dédiés à l’analyse d’image en temps réel, le suivi des mouvements avec 6 degrés de liberté, la gestion du son en 3D ou la reconnaissance vocale.

Vive, Pico, Meta, Vuzix et peut-être Google

Plusieurs partenaires ont déjà signé avec Qualcomm pour équiper leurs futurs appareils du Snapdragon XR1 : Vive, Pico, Meta et Vuzix — sans que le fabricant soit avancé publiquement sur une disponibilité des puces.

Le plus connu d’entre eux est sans doute Vive, la filiale de HTC dédié à la réalité virtuelle. Pico et Vuzix sont des start-ups respectivement concentrées sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Enfin, Meta a récemment été au centre des rumeurs. L’entreprise aurait été choisie par Google pour fabriquer le casque de réalité augmentée du géant.

Catégories: Mobile

Pokémon Let’s Go dévoilé sur Nintendo Switch : connecté à Pokémon Go et jouable en coopératif

FrAndroid - mer, 30/05/2018 - 07:58

Nintendo a dévoilé Pokémon : Let’s Go, Pikachu et Pokémon : Let’s Go Évoli, un nouveau jeu sur Switch qui se connecte à votre smartphone.

Vous vous souvenez du phénomène de l’été 2016 ? The Pokémon Company s’en souvient et s’est clairement inspiré de Pokémon Go pour son premier jeu sur Nintendo Switch, et va même plus loin en s’y connectant directement.

Précisions que si Pokémon Go était développé par le studio Niantic, le nouveau Pokémon Let’s Go (Edition Pikachu ou Évoli) pour la Nintendo Switch sera bien développé par les historiques de la licence : Game Freak.

Remake de Pokémon Jaune sauce Go

Ce nouveau Pokémon est d’abord un remake de Pokémon Jaune de 1998 : votre compagnon vous suivra partout dans vos aventures sans revenir dans sa Poké Ball et deviendra votre meilleur ami.

Parlons tout de suite du changement le plus important de cet épisode, la capture des Pokémon. Contrairement à ce qui était la pratique depuis le tout premier jeu Pokémon, il ne sera plus nécessaire de battre à mort ces animaux tout mignons pour les forcer à rentrer dans leur Poké Ball. Désormais, à la manière de Pokémon GO, jeter une Poké Ball à l’écran avec le Joy-Con sera suffisant pour capturer un Pokémon. En revanche, pas question ici de géolocalisation : l’aventure se déroule dans la Switch, dans le pays fictif de Kanto (mais qui ressemble beaucoup au Japon).

Ce choix permet d’ouvrir le jeu au plus grand nombre, et surtout aux plus jeunes, qui pourront devenir des collectionneurs en herbe sans difficulté. À ce sujet, les fans de Pokémon Go ont déjà pris de l’avance puisqu’il sera possible de connecter la Switch et son smartphone pour importer les Pokémon déjà capturés sur mobile directement dans le jeu. Le développeur promet que cette connexion ne s’arrêtera pas là et en dévoilera plus à l’avenir.

Une vraie aventure à découvrir seul ou à deux

Bien que Game Freak ait décidé de simplifier la capture des Pokémon en reprenant le système de Pokémon Go, le nouveau jeu sur switch sera bien une aventure complète avec de vrais combats contre des dresseurs.

Cette aventure pourra être vécue à deux joueurs en prêtant tout simplement l’un des Joy-Con de la Switch. Le second joueur pourra aider à lancer des Poké Balls, ou participer aux combats contre les autres dresseurs.

Le best-seller des fêtes de fin d’année

Pokémon : Let’s Go, Pikachu et Pokémon : Let’s Go, Évoli sortiront dès le 16 novembre 2018 sur Nintendo Switch. Une date parfaite pour faire de ce jeu le carton des fêtes de fin d’année.

 

La sortie du jeu sera accompagnée d’un nouvel accessoire, la Poké Ball Plus qui permettra, avec son capteur de mouvement, de remplacer un Joy-Con pour capturer les Pokémon. On déjà peur pour les téléviseurs. L’objet permettra également de transporter un Pokémon dans le monde réel, et de faire office de Pokémon Go Plus.

Lien YouTube

Retrouvez tous nos Top des jeux

Catégories: Mobile

Nokia 3.1 et 5.1 : l’entrée de gamme du Finlandais passe au 18:9

FrAndroid - mar, 29/05/2018 - 21:16

Un an après tout le monde, Nokia passe au 18:9 avec ses nouveaux smartphones d’entrée de gamme, les Nokia 3.1 et 5.1.

À l’occasion de sa conférence moscovite, Nokia a créé la surprise en ne dévoilant pas le X6, mais le renouvellement de ses smartphones d’entrée de gamme. Voici donc les Nokia 3.1 et 5.1. La grande nouveauté de cette génération est le passage au format 18:9, sans pour autant proposer un design borderless.

Des configurations améliorées

Bien que le constructeur finlandais annonce un grand gain de performances, on reste sur des composants d’entrée de gamme, avec d’un côté un SoC MT6750 pour le plus petit des deux et un Helio P18 pour le plus grand. Dans un cas comme dans l’autre, la puce est accompagnée de 2 à 3 Go de RAM et d’un espace de stockage allant de 16 à 32 Go.

La plus grosse différence provient donc des écrans qui gagnent en diagonale. Le Nokia 3.1 possède donc une dalle de 5,2 pouces au format 18:9 avec une définition HD (1440 x 720 pixels) tandis que son grand frère propose une dalle de 5,5 pouces en Full HD (2160 x 1080 pixels). Si l’affichage augmente, la batterie n’est améliorée que pour le Nokia 3.1 avec un accumulateur passant à 2990 mAh. Le Nokia 5.1 quant à lui perd un peu à ce niveau avec une batterie de 2970 mAh seulement.

Enfin, la partie photo est assurée dans un cas comme dans l’autre par un unique capteur de 13 ou 16 Mégapixels respectivement et d’un capteur de 8 Mégapixels en façade. Contrairement au Nokia 2.1, on retrouve un capteur d’empreintes au dos.

Toujours des prix bas

Ces petites configurations restent proposées à des prix très abordables puisque le Nokia 3.1 est prévu pour le mois de juin 2018 à partir de 139 euros tandis que le Nokia 5.1 devrait arriver un mois plus tard (juillet 2018) à partir de 189 euros.

Le principal avantage de ces smartphones reste bien sûr de tourner sous Android One, une version pure d’Android recevant les mises à jour aussi rapidement que possible. On espère cependant que la présence de puces MediaTek ne ralentira pas le processus et que Treble permettra à HMD de pousser les nouvelles versions sans attendre.

À lire sur FrAndroid : Test du Nokia 5 : Android pur au service d’un smartphone de bonne facture

Catégories: Mobile

À Londres, le paiement sans contact s’invite même chez les artistes de rue

FrAndroid - mar, 29/05/2018 - 16:17

La mairie de Londres vient de lancer, en collaboration avec l’entreprise de financement iZettle et l’association d’artistes de rue Busk in London, un terminal de paiement à destination des artistes de rue. Il permet aux passants de les encourager financièrement via leur carte bancaire ou leur smartphone.

Weekend ensoleillé, vous vous promenez le long de la Tamise à Londres et croisez tout un tas d’artistes de rue. L’un en particulier, une jeune femme avec sa guitare attire particulièrement votre attention. Son timbre de voix, sa simplicité et son sourire vous donnent envie de la soutenir. Problème : vous n’avez pas pris votre portefeuille avec vous. Heureusement, grâce à votre smartphone utilisant Google Pay et au terminal de paiement de l’artiste, vous lui donnez un petit coup de pouce en un geste.

Source : The Verge

Voilà l’idée lancée par la mairie de Londres. Pour l’occasion, elle s’est alliée avec iZettle, une entreprise de financement suédoise qui a été rachetée il y a peu par PayPal, et Busk in London, association londonienne d’artistes de rue.

Le fruit de cette collaboration est « Tap-to-Donate » (qu’on pourrait traduire par « Donner en un geste »), un terminal de paiement relié au compte bancaire de l’intéressé et acceptant les cartes bancaires sans contact, mais aussi les services de paiement NFC comme Google Pay, Apple Pay ou Samsung Pay. L’artiste paramètre lui même le prix fixe des dons qu’il reçoit.

Source : The Verge

Pour le moment, cette méthode de paiement pour artistes ambulants est encore en phase de tests. Elle a été proposée à une poignée d’entre eux avant un déploiement à grande échelle prévu dans 32 arrondissements de Londres.

Des essais concluants

La chanteuse et musicienne de rue à plein temps Charlotte Campbell, sélectionnée pour ces tests, a déclaré avoir constaté une augmentation significative de ses revenus grâce au « Tap-to-Donate » qu’elle a installé. Un engouement à également mettre au compte de la curiosité de cette nouvelle méthode, en plus de l’aspect pratique incitant à se laisser tenter.

Malheureusement, c’est une technologie qui aurait tendance à mettre plus en marge les artistes sans-abris qui, sans internet ni compte bancaire la plupart du temps, seraient désavantagés face aux artistes de rue.

Pour l’instant, ni date de sortie officielle ni tarifs n’ont été communiqués par la mairie de Londres.

À lire sur FrAndroid : Paiement mobile sur smartphone : présentation, fonctionnement et sécurité

The Verge

Catégories: Mobile

Bouygues Telecom baisse le prix de ses forfaits Sensation et améliore son service client

FrAndroid - mar, 29/05/2018 - 10:51

Bouygues Telecom a décidé de faire évoluer ses forfaits avec engagement Sensation, notamment en réduisant légèrement les prix et en séparant les formules avec et sans smartphone supplémentaire. Pour les clients de ces offres, l’opérateur offre également un service client plus disponible.

Conjointement à ses forfaits low-cost sans engagement B&You, Bouygues Telecom propose toujours ses offres Sensation, plus chères et obligeant à s’engager, mais donnant droit à de meilleurs services.

Pour s’adapter aux évolutions du marché, l’opérateur a décidé de revoir en profondeur ses forfaits Sensations, que ce soit au niveau du prix, de la quantité de data ou encore de l’inclusion ou non d’un smartphone à moindre prix.

Grâce à ce parallèle réalisé via les guides des tarifs de Bouygues Telecom, on remarque qu’il y a eu pas mal de changements par rapport aux anciennes offres proposées.

Pour plus de clarté, l’opérateur a décidé de distinguer les forfaits donnant accès à un smartphone à un prix avantageux et ceux qui ne le donnent pas. Ainsi, pour profiter d’un appareil à un tarif spécial, l’engagement sera forcément de 24 mois, comme auparavant.

Cependant, Bouygues Telecom permet maintenant de profiter de forfaits Sensation moins chers et surtout avec seulement 12 mois d’engagement si l’on ne désire pas conjointement acheter de téléphone.

De façon plus générale, les forfaits sont devenus plus intéressants. On peut ainsi profiter d’un prix moindre pour les mêmes avantages (exemple, le forfait 50 Go passe de 41,99 euros à 39,99 ou 29,99 euros par mois), ou bien de plus de données mobiles pour plus ou moins le même prix (exemple, le forfait 20 Mo pour 12,99 euros par mois passe à 50 Mo pour 13,99 ou 9,99 euros par mois).

Un service client plus disponible

À l’occasion de cette mise à niveau, Bouygues Telecom a également amélioré le service client pour tous les usagers de ces formules.

Ouvert jusqu’à 22 heures, contre 21 heures auparavant, le centre d’appel offre désormais la possibilité d’être automatiquement rappelé 15 minutes plus tard lorsque l’attente est trop longue pour joindre un conseiller, ou encore de demander un rendez-vous en urgence en boutique.

À lire sur FrAndroid : Orange, Bouygues, SFR et Free : quel est le meilleur réseau mobile ?

iGeneration

Catégories: Mobile

En 2019, Apple adopterait complètement l’OLED sur ses iPhone

FrAndroid - mar, 29/05/2018 - 10:11

Après avoir intégré l’OLED sur son dernier iPhone X, Apple aurait décidé d’adopter cette technologie d’affichage pour ses iPhone de l’année 2019.

Les prochains smartphones seront, sans doute, annoncés en septembre prochain. Ce que l’on apprend aujourd’hui, grâce au média coréen ETNews souvent bien informé, c’est qu’Apple aurait choisi de l’OLED pour ces trois smartphones de 2019.

« Apple a récemment commencé à planifier le modèle d’iPhone de 2019 et a décidé d’adopter OLED sur les trois différents modèles », a déclaré un responsable d’Apple qui a déclaré: « L’OLED utilisé dans l’iPhone X (TEN) est un polysilicium basse température (…) » 

Un autre responsable a déclaré : « Apple a décidé de mettre tous les OLED sur le nouveau modèle d’iPhone de 2019. »

Ce n’est pas la première fois que nous entendons cette rumeur et elle a évidemment du sens. Dans tous les cas, il semble que les marchés financiers prennent cette dernière information très au sérieux. Reuters note que les actions de Japan Display ont chuté de 20 %, tandis que Bloomberg souligne que les actions de Sharp ont chuté de 4 %. Pour rappel, c’est Japan Display qui fournit les dalles LCD (de l’iPhone 8) à Apple.

L’écran OLED de l’iPhone X est flexible

Pour l’OLED de l’iPhone X, Samsung Display avait fourni des dalles spéciales d’OLED flexible à Apple. C’est ce qui permet à l’iPhone X de proposer la bordure d’écran la plus réduite sur la partie inférieure du smartphone. L’écran est complètement replié sur lui-même comme vous pouvez le voir sur la photographie ci-dessus.

Apple iPhone X Fiche produit Disponible sur Amazon à 950€ Voir le test 8/10

Concernant l’annonce de septembre 2018, il serait question d’un iPhone X Plus équipé d’un écran de 6,1 pouces. Ce sont toujours des bruits de couloir à prendre avec des pincettes, mais de plus en plus de sources semblent confirmer cette information.

ETNews

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur