Agrégateur de flux

Kirin 980 à 7 nm et NPU 2nd Gen : un benchmark très étrange pour le SoC du Mate 20 Pro

FrAndroid - mar, 14/08/2018 - 11:46

Le futur processeur de la gamme Huawei Mate 20 Pro a été benchmarké. On y découvre son architecture, ainsi que la présence d’un NPU de seconde génération, mais quelques doutes subsistent.

Le 31 août, Huawei tiendra sa conférence dans le cadre de l’IFA. Si l’on ne s’attend pas particulièrement à beaucoup de nouveautés, on espère tout de même y voir la prochaine puce de la firme chinoise, le Kirin 980. Celle-ci devrait animer la gamme Mate 20 dans le courant du second semestre, mais aussi les meilleurs smartphones de la marque en début d’année prochaine.

Une puissance encore inconnue

Il semblerait que le SoC soit presque prêt et qu’il soit entré en phase de test puisque des screenshots de benchmarks sont apparus sur la Toile. Si l’on en croit ces résultats, il s’agirait de la première puce à adopter une architecture 7 nm, plus efficiente que la gravure à 10 nm que l’on trouve sur les meilleurs appareils disponibles actuellement.

L’outil de benchmark en question révèle également un CPU composé de 4 cœurs Cortex-A77 cadencés à 2,8 GHz et de 4 cœurs Cortex-A55 pour les tâches moins gourmandes, dont la cadence n’est pas encore connue. Mais cela pose néanmoins un problème. En effet, ARM a dévoilé en juin l’architecture Cortex-A76, prévue pour l’année 2019. Jamais il n’a encore été question de Cortex-A77. Ce n’est pourtant pas la première fois que l’on entend parler de cette architecture pour le Mate 20 Pro et l’idée qu’ARM travaille main dans la main avec Huawei et HiSilicon n’est pas inconcevable.

À titre de comparaison, le Kirin 970 du Mate 10 et du P20 Pro possède 4 cœurs Cortex-A73 et 4 Cortex-A53.

Enfin, le benchmark annonce également un GPU Mali-G72 MP24 (disposant de 24 cœurs graphiques donc), ce qui serait une bonne amélioration par rapport au G72 MP12 du Kirin 970. Notons que cela vient à l’encontre des précédentes rumeurs qui évoquaient un GPU maison conçu en interne par HiSilicon.

Un nouveau NPU

Parmi les éléments secondaires de ce SoC, il est dit que le Kirin 980 serait équipé d’un modem 4G de catégorie 19. Si tel est le cas, le Mate 20 Pro serait le premier smartphone à posséder des débits théoriques allant jusqu’à 1,6 Gb/s. En effet, le premier modem de catégorie 19 annoncé appartient à Intel et n’est prévu que pour 2019.

Autre nouveauté, le Kirin 980 passerait au Bluetooth 5.0. Une bonne nouvelle sachant que le P20 Pro était bloqué à ce niveau à cause de son Kirin 970 limité au Bluetooth 4.2. Le triple ISP pour le traitement photo du triple capteur est également présent, laissant penser que cette innovation du P20 Pro devrait se répercuter sur d’autres modèles à l’avenir.

Enfin, le NPU — pour Neural Process Unit, la partie dédiée au traitement de l’intelligence artificielle — passerait à la génération suivante. Cette puce serait capable de gérer 8000 milliards d’opérations par seconde. À titre de comparaison, la 1re génération pouvait en gérer 1900.

Rendez-vous bientôt

Quelques zones d’ombre subsistent donc encore et ces données restent à prendre avec des pincettes pour le moment. On devrait cependant découvrir ce que nous réserve ce SoC d’ici quelques semaines, et le voir en action dans le Huawei Mate 20 Pro au quatrième trimestre.

GlobeMobiles

Catégories: Mobile

Huawei Mate 20 : de la reconnaissance faciale 3D au prix d’une grosse encoche

FrAndroid - mar, 14/08/2018 - 11:10

Les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro sont en approche pour la fin de l’année. Une dalle appartenant à l’un des deux modèles a été repérée par un site chinois, et montre que la reconnaissance faciale 3D serait intégrée… au prix d’une grosse encoche.

Huawei Mate 10 Pro, pour illustration

Huawei fait partie de ces constructeurs présents aussi bien sur le premier que le second semestre. Au début de l’année, il nous a présenté des Huawei P20 et P20 Pro très convaincants, particulièrement sur la photo.

Sur le design, il a lui aussi pris le pas des encoches… mais celles-ci sont plutôt petites sur ses appareils, et ne nous ont pas énormément dérangés. La tendance ne continuerait toutefois pas alors que les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro sont attendus pour le mois d’octobre.

Le panel avant d’un Huawei Mate 20 apparaît

En effet, le site chinois Digitech, relayé par GSM Arena, prétend avoir pu récupérer des photos du panel avant d’un des deux téléphones (nous ne savons pas précisément lequel). Celles-ci sont plutôt parlantes, voyez plutôt :

Vous remarquerez que ce panel prévoit une très large encoche sur le haut, dans les mêmes canons que l’iPhone X. Et c’est bien normal : l’un des Huawei Mate 20, si ce n’est les deux, s’équiperait de la reconnaissance faciale 3D, en preuve la place réservée aux capteurs dédiés.

Un sacrifice viable ?

Nous sommes dans une ère d’entre-deux. Les encoches sont une contrainte technique afin de pouvoir remplir le plus possible la face avant (ce que ce Mate 20 semble qui plus est très bien réaliser), et les constructeurs dansent autour de celle-ci cette année.

Ceci étant, avec l’avènement en parallèle des scanners d’empreintes sous écran — que Huawei a d’ailleurs intégré au Porsche Design — ou des caméras rétractables, cette contrainte devient petit à petit un choix.

La communauté Android ayant souvent en horreur les encoches pour le rappel qu’elles font au rival d’Android, il est possible que ce design ne soit pas si bien accueilli. Huawei n’a cependant encore rien montré officiellement : gageons qu’il aura des surprises à nous dévoiler, ou que le Mate 20 Pro aura un design différent. De son côté, le Mate 20 Lite semble bel et bien avoir une encoche.

GSMArena

Catégories: Mobile

Bientôt des Chromebooks équipés de Windows 10 ?

Mon Windows Phone - mar, 14/08/2018 - 11:09

Google pourrait actuellement travailler sur un nouveau projet permettant aux utilisateurs de Chromebook d’utiliser Windows 10 en Dual Boot. Celui-ci se nommerait Campfire, et serait assez similaire au système d’Apple baptisé Boot Camp, qui offre un double démarrage Windows ou MacOS.

Il y a un moment, un projet baptisé Campfire permettait déjà de faire fonctionner les PixelBooks avec Windows 10 grâce à un système de Dualboot. Selon des membres de XDA Developers qui ont mené



Continuez la lecture de l'article Bientôt des Chromebooks équipés de Windows 10 ?
Catégories: Mobile

Chez Samsung, les Galaxy S et Note ne fusionneront finalement pas

FrAndroid - mar, 14/08/2018 - 10:26

Le patron de la division mobile de Samsung a démenti toute fusion entre les gammes Galaxy S et Galaxy Note.

Depuis la sortie du Galaxy Note 9, une question revient régulièrement : à part le stylet S Pen, qu’est-ce qui le différencie vraiment du Galaxy S9+. Nous vous avons concocté un comparatif pour y répondre, mais notons que cette interrogation avait déjà été formulée à la sortie du Note 8 comparé au S8+.

On avait alors entendu parler d’une éventuelle fusion entre les deux familles haut de gamme du Sud-Coréen. Dans cette optique, le futur modèle Note aurait intégré le groupe des Galaxy S en étant un troisième choix en plus des versions S et S+.

Rumeur démentie

La rumeur avait de quoi être plausible, mais elle n’a pas tardé à être démentie par le président de la division mobile de Samsung, DJ Koh. « Dans l’immédiat, il n’y aura pas de changement dans le lancement des séries S au premier semestre et des séries Note au second semestre »a-t-il ainsi précisé.

Pas de changements de plan en perspective donc, le calendrier 2019 devrait beaucoup ressembler à celui de 2018 du côté de chez Samsung. Quoique, le géant de la téléphonie a bien fait savoir qu’il comptait être le premier constructeur à proposer un smartphone pliable et un appareil compatible 5G devrait également voir le jour prochainement, mais ce ne sera pas le Galaxy S10.

ZDNet

Catégories: Mobile

Samsung Galaxy S10 : ce ne sera pas le premier smartphone 5G coréen

FrAndroid - mar, 14/08/2018 - 09:40

Comme ses concurrents, Samsung prépare l’arrivée de la 5G, mais ce ne sera pas pour le Galaxy S10.

Les premiers smartphones compatibles avec la 5G devraient débarquer dès 2019. Les fabricants préparent déjà le terrain, surtout de la communication, avec des promesses. Les marques les plus importantes du marché comme Huawei ou Samsung sont bien sûr attendues au tournant, pour savoir lequel sera le premier à commercialiser un smartphone 5G.

Si du côté de Huawei on prévoit un lancement pour juin 2019, les choses sont un peu plus floues chez Samsung. Le patron de Samsung Electronics, DJ Koh a été interrogé sur le sujet par le site ZDNet. Sans surprise, il a expliqué que la marque travaillait avec les opérateurs sud-coréens pour être le premier à lancer un smartphone 5G. Il a toutefois précisé que ce smartphone ne serait pas le Galaxy S10, mais un appareil distinct.

Un appareil à part pour le début de la 5G

Cela semble logique, si le produit n’est prévu que pour être « le premier smartphone 5G du marché » tout en étant réservé à la Corée du Sud uniquement, le fabricant peut se contenter d’un appareil spécial comme elle sait si bien en faire (on se souvient du smartphone à pico-projecteur).

L’annonce du Moto Z3, le premier smartphone prêt pour la 5G, semble également indiquer que l’intégration de cette technologie va demander une batterie et un châssis plus volumineux, ce qui est incompatible avec un fleuron comme le Galaxy S10 attendu pour être toujours plus fin.

Dernière possibilité, c’est le smartphone pliable de Samsung qui serait le premier à en bénéficier, pour en faire une véritable vitrine technologique avec tout le savoir-faire du fabricant. DJ Koh affirme justement que la commercialisation du smartphone « n’est plus très loin ».

Retrouvez l'actualité de 5G

ZDNet.com

Catégories: Mobile

Nvidia annonce son architecture Turing et ses cartes Quadro RTX : prêtes pour le ray-tracing

FrAndroid - mar, 14/08/2018 - 09:00

En attendant la nouvelle génération de GTX, Nvidia a profité d’une conférence au Siggraph 2018 pour annoncer la nouvelle architecture Turing ainsi que trois cartes graphiques Quadro RTX.

La première annonce concerne l’architecture Nvidia Turing. C’est une évolution de l’architecture Volta qui intègre un certain nombre de nouvelles fonctionnalités, elle devrait être intégrée aux prochains produits Nvidia.

Parmi les nouveautés, on peut noter l’arrivée du rendu hybride, qui combine le traçage par rayons ((ray tracing) avec le tramage traditionnel (la rastérisation) pour exploiter les forces des deux technologies. Jensen Huang, un des co-fondateurs de Nvidia et actuellement PDG, a évoqué l’arrivée du ray tracing comme « le Saint Graal de notre industrie ».

Plus concrètement, le ray-tracing permet de réaliser une image d’une manière différente. Habituellement, on utilise la rastérisation (on dessine la projection d’objets 3D sur un plan de pixels).

Pour le ray-tracing,  on simule la réalité en suivant le trajet qu’aurait pris un photon qui serait arrivé à l’œil de l’observateur. En regardant par où il est passé, on peut déterminer sa véritable couleur. Cette technique permet de créer des images très réalistes, mais elle est beaucoup plus lente et nécessite des calculs importants.

Évidemment, avant de parler de jeux vidéo (attendons les annonces des prochaines GTX), ce qui nous intéresse pour le moment est la visualisation professionnelle. L’architecture Turing sera donc intégrée dans les premières cartes Quadro pour station de travail — Quadro RTX 8000 (4608 cœurs CUDA,48 Go de VRAM,  32 TFLOPS FP16 et 10 GRays/s), RTX 6000 et RTX 5000.

La grande nouveauté est que ces cartes présentent une accélération matérielle en ray tracing, grâce à la combinaison des nouveaux noyaux Turing et Volta. Utilisés ensemble, les nouveaux cœurs peuvent être utilisés pour accélérer le ray-tracing, puis implémenter d’autres astuces de post-traitement qui réduisent la quantité de travail requise pour générer des images photo-réalistes.

NVIDIA vise l’industrie des effets visuels

NVIDIA vise l’industrie des effets visuels (production de films et de séries, par exemple), car ce sont les utilisateurs les plus exigeants en termes de performances et ils disposent également d’énormes quantités d’argent.

Les nouvelles cartes Quadro RTX seront disponibles au quatrième trimestre de 2018. Les prix débutent à 2 300 dollars pour la RTX 5000,  6 300 dollars pour la RTX 6000, tandis que la RTX 8000 coûtera 10 000 dollars. On vous l’avait dit, c’est réservé aux professionnels.

Catégories: Mobile

L’OPPO A3, connaissez-vous cette marque et ce smartphone ?

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 20:00

OPPO a fait son entrée sur le marché français en juin 2018. Il s’agit d’un des leaders de la téléphonie dans le monde et la marque a annoncé trois smartphones chez nous, dont l’OPPO A3. Ce smartphone affiche d’impressionnantes performances pour un prix de 299 euros. Découvrons ses caractéristiques.

Qui est OPPO ?

OPPO est un constructeur de smartphones chinois, le quatrième constructeur mondial de 2017 selon IDC. Même si la marque existe depuis 2001, son lancement en France n’a débuté qu’en juin 2018 lors d’un lancement impressionnant au centre de Paris dans le prestigieux Musée du Louvre.

Malgré son absence du marché français jusqu’à aujourd’hui, OPPO s’est tout de même fait remarquer pour avoir introduit de nombreuses innovations. C’est le cas, par exemple, de la technologie de charge rapide VOOC, ou encore de la caméra rétractable de l’OPPO Find X.

Pour son arrivée en France, OPPO introduit une gamme de produits sous la forme de trois familles : la série Find propose une technologie de pointe sans aucun compromis, la série R permet de profiter de très bonnes performances avec un design tendance, enfin la série A propose un très bon rapport performances-prix. L’OPPO Find X, l’OPPO R15 Pro et l’OPPO A3.

L’OPPO A3, il a tout d’un grand

Évidemment, OPPO a fait sensation avec l’OPPO Find X. Quoi de mieux pour se lancer sur le marché français que de présenter un smartphone premium, néanmoins ce n’est pas l’unique appareil de la marque, il y a également l’OPPO R15 Pro ainsi que l’OPPO A3.

L’OPPO A3 profite de nombreuses technologies et fonctions que l’on trouve sur le Find X, avec un prix beaucoup plus intéressant. La série A est une gamme de smartphones aux bonnes performances et aux caractéristiques compétitives à un prix accessible.

L’OPPO A3 et le design borderless

La première chose qui marque avec l’OPPO A3 est son design borderless. Il arbore un écran intégral de 6,2 pouces de diagonale, un grand écran qui occupe 88 % de la face avant. Les bordures sont naturellement fines, et son aspect 19:9 lui permet de ne pas être trop imposant en main. L’affichage est idéal pour une expérience multimédia optimale. Il est grand et lumineux avec de bons angles de vue, ce qui en fait un plaisir pour jouer ou même pour simplement consommer du texte. C’est un appareil très fonctionnel en termes d’ergonomie, il est svelte (7,8 mm) et dans le même temps, il est également assez léger (159 grammes). Le poids est bien réparti, idéal si vous l’utilisez d’une seule main.

Deux variantes sont disponibles : la couleur Silver, discrète et sobre, qui utilise un subtil jeu d’ombre et de lumière. Vous pouvez également choisir l’éclatant Diamond Black, avec ses formes de cristal, classe et sobre à la fois.

L’OPPO A3 est équipé d’un écran IPS LCD avec une définition de 2280 par 1080 pixels (Full HD+).

L’OPPO A3 et la reconnaissance faciale

L’OPPO A3 a fait l’impasse sur le capteur d’empreintes digitales. Pour le déverrouiller, il suffit d’utiliser sa technologie de reconnaissance faciale. Lorsque vous déverrouillez votre appareil, votre smartphone va identifier 128 points de votre visage. L’opération est très rapide, seulement 0,08 seconde. Ce déverrouillage ne vous fera pas regretter le capteur d’empreintes digitales : il peut même fonctionner si vous portez des lunettes de soleil, et si vous êtes dans un espace mal éclairé. C’est puissant et précis.

La caméra avant est de 8 mégapixels.

L’OPPO A3 et l’IA

Oppo propose une technologie d’IA sur l’OPPO A3. Cette intelligence artificielle est articulée autour d’une puce dédiée qui va permettre d’effectuer plus rapidement les calculs nécessaires à la détection d’images, par exemple, et à bien d’autres fonctions.

Il est ainsi possible d’utiliser un mode automatique très efficace sur l’appareil photo arrière capable de reconnaître 16 scènes différentes. Une fois la scène reconnue, comme lever de soleil, l’appareil applique les bons paramètres pour ne jamais rater votre photographie : luminosité, exposition, point blanc, contraste… les photographies sont sublimées.

C’est également bénéfique pour la batterie, l’OPPO A3 est capable de mieux gérer les performances de votre appareil pour optimiser l’autonomie. Comment ? Le smartphone s’adapte à vos habitudes, il va ainsi mieux gérer les tâches que vous effectuez et les applications que vous utilisez. Lorsque l’appareil est en veille, le système interrompt les applications inactives, et il augmente ses performances lorsque vous jouez à un jeu gourmand pour bénéficier de la meilleure expérience de jeu possible. Cette capacité est permise, entre autres, par le procédé de gravure 12nm FinFET qui améliore sensiblement les performances tout en évitant une chauffe de l’appareil.

Le MediaTek P60 est un vrai atout pour l’OPPO A3 : les applications se chargent rapidement et le multitâche est un jeu d’enfant. En fait, nous pourrions ouvrir jusqu’à 25 applications en même temps et le smartphone ne commencerait pas à ralentir. Nous avons fait tourner quelques benchmarks pour nous rendre compte des performances brutes de l’appareil, le CPU, la mémoire, le stockage et le GPU affichent d’excellentes performances sur cette gamme de prix.

Résultats sur AnTuTu 7.x et PCMark (Work 2.0), deux outils de benchmark très populaires

D’ailleurs, il est possible de jouer à PUBG en configurant les graphismes en niveau haut, sans rencontrer de ralentissements ou une chauffe importante de l’appareil.

Capture d’écran du jeu PUBG

Sur l’OPPO A3, on retrouve un SoC MediaTek Helio P60 avec 4 Go de mémoire RAM et 128 Go de stockage interne. La capacité de la batterie est de 3 400 mAh.

L’OPPO A3 et son interface

L’OPPO A3 propose des fonctions uniques pour profiter de ce grand écran de 6,2 pouces. Basé sur Android 8.1, OPPO apporte des fonctions supplémentaires grâce à l’interface ColorOS 5.1. Cette dernière apporte de très nombreuses fonctions de personnalisation et d’ergonomie tout en proposant une interface sobre et efficace. Il est possible d’activer des gestes et mouvements, ainsi qu’un mode multitâche plein écran.

Lorsque vous jouez, le système va optimiser les performances de l’appareil, mais il va également éviter que votre expérience de jeu ne soit gâchée par une notification envahissante. Vous pouvez ainsi accéder à un menu intégré au niveau de l’encoche de l’écran pour lire vos notifications ou afficher vos applications sous forme de fenêtre flottante. Une fonction très pratique : vous pouvez utiliser Discord ou n’importe quelle application de communication pour coopérer en direct avec vos amis sur les derniers jeux multijoueurs du moment.

D’ailleurs, notez que ce mode est également accessible lorsque vous regardez une vidéo en plein écran. Il fonctionne en mode paysage, il suffit de swiper vers l’intérieur depuis le bord de l’écran. Plusieurs icônes apparaissent et si vous en touchez une, cela permet d’ouvrir l’application dans une fenêtre flottante.

Enfin, si vous voulez partager vos sessions de jeu, la fonction One-touch permet également d’enregistrer des morceaux de vos meilleures actions. Vous pourrez ensuite partager la vidéo auprès de vos amis et de vos communautés. Ce ne sont que quelques exemples, ColorOS 5.1 propose une expérience unique tout en profitant de tout ce qui fait le succès d’Android 8.1 Oreo.

Prix et disponibilité

L’OPPO A3 est déjà disponible dès 299 euros, vous le retrouverez en ligne sur le site de la Fnac et de Darty, ainsi que dans leurs enseignes physiques respectives.

Où acheter le Oppo A3 au meilleur prix ?

Darty Découvrir l'offre 299€ Fnac Découvrir l'offre 299€

Nous vous conseillons de consulter le stock dans le magasin le plus proche, c’est la meilleure manière pour le prendre en main.

Oppo A3 Fiche produit Disponible sur Darty à 299€

Article sponsorisé par OPPO

Cet article a été réalisé en collaboration avec OPPO. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.

Catégories: Mobile

Il est encore plus difficile d’utiliser Facebook depuis Windows 10 Mobile...

Mon Windows Phone - lun, 13/08/2018 - 17:10

Windows 10 Mobile n’a plus aucun avenir, tout le monde le sait. Microsoft ne délivre plus que des mises à jour de sécurité pour son système d’exploitation mobile, et les éditeurs sont déjà nombreux à avoir quitté le navire. L’application Facebook existe toujours sur Windows 10 Mobile, mais nombreux sont les utilisateurs à préférer le site Web mobile de Facebook au vu de sa piètre qualité. Mais comment faire quand celui-ci ne fonctionne plus depuis un smartphone Windows 10



Continuez la lecture de l'article Il est encore plus difficile d’utiliser Facebook depuis Windows 10 Mobile...
Catégories: Mobile

Tesla : le projet de pickup truck électrique de nouveau confirmé par Elon Musk

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 16:55

Tesla devrait sans aucun doute commercialiser un nouveau véhicule électrique du type pickup truck au cours des prochaines années. Et s’implanter ainsi sur un marché très en vogue aux États-Unis.

Crédit photo : Electrek

En décembre 2017 déjà, le dirigeant de la société Tesla, Elon Musk, promettait de créer un pickup truck électrique dans la foulée de son Model Y. Si le fantasque entrepreneur américain s’était quelque peu calmé à ce sujet au cours de l’année 2018, l’une de ses dernières conférences a pour le coup été l’occasion de relancer activement le dossier. « Le pickup truck est probablement mon préféré concernant la prochaine génération de produits », a-t-il déclaré.

Mettre des bâtons dans les roues de Ford, Chevrolet et Ram

Relayées par Electrek, les déclarations du trublion de l’automobile en disent long sur ses intentions. À l’époque, M. Musk affirmait d’ailleurs que les dimensions de son pickup rejoindraient sensiblement celles du Ford F-150. Et Electrek de rappeler le classement des trois véhicules les plus vendus aux États-Unis au cours de l’année 2017, que sont les Ford F-Series, Chevrolet Silverado et Ram. Trois gammes appartenant justement à la famille des pickups.

L’hypothèse selon laquelle Tesla chercherait à s’imposer sur le marché des pickups n’est donc pas difficile à émettre. Mais surtout, la bonne forme de ce créneau observée outre-Atlantique pourrait lui rapporter gros en cas de succès et apporterait un bon bol d’air frais aux finances de l’entreprise aujourd’hui plus que moyennes. Rappelons cependant que Tesla n’a jamais autant vendu de véhicules.

Une nouvelle recrue pour accélérer le développement du Model Y

Si Ford et les autres acteurs du marché ont du souci à se faire, le calendrier de Tesla peut en revanche les rassurer. Elon Musk et ses équipes devraient en effet se focaliser sur le Model Y (SUV) en premier lieu, avant de centraliser leurs efforts sur un quelconque pickup électrique. De quoi leur laisser le temps de réfléchir à une contre-attaque, alors que Ford travaille déjà sur un modèle F-150 hybride.

Il n’empêche que le Model Y pourrait débarquer plus tôt que la date prévue — à savoir 2019 ou 2020. Fraîchement recruté par la compagnie californienne, Ian Kettle, designer de la Volvo XC40 (élue meilleure voiture de l’année), devrait apporter sa pierre à l’édifice au développement du SUV électrique Tesla. Et ainsi accentuer la pression sur les autres constructeurs automobiles. À noter que Tesla s’active aussi sur deux autres projets : la Tesla Semi (poids lourd) et Roadster (sportive), qui pourraient eux aussi inquiéter de potentiels futurs concurrents.

À lire sur FrAndroid : La semaine folle de Tesla en résumé : sortie de Bourse, attaques en justice, examen de la SEC et investissements saoudiens

Catégories: Mobile

Les 10 smartphones les plus populaires sur FrAndroid (semaine 32)

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 14:00

Quels sont les smartphones préférés des lecteurs de FrAndroid ? Si jamais vous vous posiez la question, voici le top 10 des produits les plus consultés chez nous la semaine dernière, avec l’arrivée du Samsung Galaxy Note 9.

C’est lundi, et comme tous les lundis, voici notre Top 10 des smartphones sur FrAndroid. Celui-ci est établi en fonction du trafic généré par nos fiches produit, sur lesquelles vous pouvez trouver de nombreuses informations sur un appareil, de sa fiche technique à l’actualité qui l’entoure.

Ainsi, nous vous livrons ici le Top 10 des smartphones les plus populaires sur FrAndroid dans la semaine du 6 au 12 août 2018.

Une première place disputée

Depuis quelques semaines, les Huawei P20 Pro et OnePlus 6 bataillent pour la première place. Et sur la 32e semaine de l’année, c’est le poulain aux trois appareils photo qui prend la tête du classement, suivi de très (très très) près par le trublion.

Notons que Huawei impose également deux autres de ses smartphones dans ce classement, à savoir le Huawei Nova 3 (rentré la semaine dernière) en 7e position et le Huawei P20 juste derrière (8e).

Samsung inonde toujours le marché

D’une certaine manière, Samsung arrive également 1er aussi puisqu’il arrive à faire rentrer 5 de ses smartphones dans ce classement, avec toujours le Galaxy A8 2018 très bien placé, en 4e place, suivi du Galaxy S9+ (5) et du Galaxy S7 (6).

Le Samsung Galaxy Note 9 fait également son entrée dans ce Top pour sa semaine de lancement, et occupe la 9e place, suivi du Galaxy A6+ 2018 qui clôture ce classement.

Xiaomi toujours menaçant

Derrière tous ces grands noms connus du public européen, on trouve également Xiaomi, petit nouveau menaçant qui arrive à se faire une place. Ainsi, son excellent rapport qualité/prix qu’est le Redmi Note 5 ferme le podium en 3e position et le Xiaomi Mi 8 talonne de près ce classement en 11e place.

Classement

Huawei P20 Pro Fiche produit Forum Disponible sur Rakuten-PriceMinister à 599€ Voir le test 9/10 OnePlus 6 Fiche produit Forum Disponible sur Gearbest à 418€ Voir le test 9/10 Xiaomi Redmi Note 5 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 159€ Voir le test 8/10 Samsung Galaxy A8 (2018) Fiche produit Forum Disponible sur Rakuten-PriceMinister à 279€ Voir le test 8/10 Samsung Galaxy S9 Plus Fiche produit Forum Disponible sur Rakuten-PriceMinister à 704€ Voir le test 8/10 Samsung Galaxy S7 Fiche produit Forum Disponible sur Rakuten-PriceMinister à 204€ Voir le test 9/10 Huawei Nova 3 Fiche produit Disponible sur Ebay à 342€ Huawei P20 Fiche produit Forum Disponible sur Rakuten-PriceMinister à 420€ Voir le test 8/10 Samsung Galaxy Note 9 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 1009€ Voir le test Samsung Galaxy A6 Plus (2018) Fiche produit Forum Disponible sur EGlobal Central France à 221€ Voir le test 8/10

Catégories: Mobile

La semaine folle de Tesla en résumé : sortie de Bourse, attaques en justice, examen de la SEC et investissements saoudiens

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 13:30

Véritable bombe sur les marchés financiers, le tweet d’Elon Musk datant du 7 août dernier continue de faire couler beaucoup d’encre. À tel point que le gendarme de la Bourse, la SEC, examine actuellement les propos du PDG de l’entreprise américaine, alors que le Fonds souverain saoudien pourrait massivement investir dans la compagnie. Retour sur cette semaine haute en couleurs.

Habitué des sorties médiatiques sur son réseau social fétiche, Elon Musk, l’actuel patron de Tesla, ne rate pas une occasion pour faire parler de lui et de son entreprise spécialisée dans la conception de voitures électriques. Si certains tweets font simplement l’objet d’articles dans les médias du monde entier, d’autres ont un impact plus bien important.

À l’image de son message datant du 7 août, dans lequel le fantasque PDG émet l’idée de retirer Tesla des marchés financiers. Tout en assurant avoir sécurisé financièrement parlant ce retrait. Comprenez : M. Musk assure avoir trouvé des investisseurs capables de racheter les parts du groupe.

La justice frappe à la porte de Tesla

Il n’en fallait pas plus pour voir la côte de la compagnie californienne bondir de 11 %. Juste avant cette hausse, la valorisation financière de Tesla atteignait alors les 82 milliards de dollars (420 dollars par titre). Rapidement, des spéculateurs ayant parié sur la chute de Tesla portent plainte et accusent Musk de « détruire les investisseurs ayant vendu à découvert ».

Comme le souligne judicieusement Capital, « une loi de 1934 de la SEC interdit à des dirigeants d’entreprise de faire des annonces sur des achats ou ventes d’actifs s’ils n’ont ni l’intention de le faire ni les moyens de leurs ambitions, car cela équivaudrait à une manipulation du cours de Bourse », pour citer le site français.

Elon Musk

Sortie de Bourse sécurisée : info ou intox ?

La SEC, ou le gendarme de Wall Street, n’a donc pas mis longtemps à réagir. Et procède actuellement à des vérifications quant à la véracité des propos d’Elon Musk. Autrement dit, savoir si le Sud-Africain d’origine possède bel et bien le financement nécessaire de la part d’investisseurs. Dans le cas contraire, il pourrait être accusé d’avoir manipulé les cours.

Le PIF, Public Investment Fund d’Arabie Saoudite, entre maintenant en jeu. Et c’est là qu’Elon Musk semble être dans une impasse. Selon Reuters, le fonds souverain saoudien détiendrait entre 3 et 5 % de Tesla à travers des actions achetées sur le marché grâce à l’aide d’une banque d’investissement. Et d’après Bloomberg, le royaume serait même en pourparlers avec la firme californienne concernant un accord d’achat. En d’autres termes, le PIF pourrait être l’un des investisseurs à même de sécuriser la sortie de Bourse de Tesla.

Le conseil d’administration de Tesla demande des explications

Le fait est que Reuters, qui cite deux sources proches du dossier, assure que les Saoudiens ne comptent pas mettre des billes supplémentaires dans la compagnie dirigée par Elon Musk. Même le conseil d’administration de Tesla, qui n’a eu vent de quelconque plan d’investissement tiers, souhaite en savoir plus sur les projets de son CEO. Musk a donc du pain sur la planche pour à la fois prouver à la SEC l’authenticité de ses propos, tout en justifiant son comportement auprès de son CA. Et, accessoirement, calmer ses sorties médiatiques qui pourraient à la longue lui causer du tort.

Catégories: Mobile

Samsung Galaxy Note 9 : la batterie n’explosera pas, c’est le patron qui le dit

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 12:30

Le président de Samsung Electronics a livré une interview où il fait des promesses sur les ventes et la fiabilité du Galaxy Note 9.

Il y a deux ans, Samsung dévoilait le Galaxy Note 7. Un smartphone qui allait vite se révéler être un échec industriel. Souhaitant sortir son smartphone le plus rapidement possible, tout en intégrant une batterie de 3 500 mAh plus dense que jamais, la marque a grillé quelques étapes et a fini par se brûler les ailes.

Le Samsung Galaxy Note 8 lancé un an après intégrait une batterie revue à la baisse, pour assurer une fiabilité maximale de l’appareil. Le tout nouveau Galaxy Note 9, lui, intègre une batterie record (pour la gamme Note) de 4 000 mAh, de quoi susciter quelques craintes.

Une batterie sûre

Dans une interview pour le site The Investor, le président de Samsung Electronics Koh Dong-jin veut rassurer les futurs acquéreurs du téléphone « la batterie du Galaxy Note 9 est plus sûr que jamais, les utilisateurs n’ont plus à s’inquiéter à propos des batteries ». La marque coréenne ne peut de toute façon pas se permettre un nouvel incident avec un smartphone Galaxy Note.

Samsung espère de meilleures ventes

2018 n’est pas la meilleure année pour Samsung, le fabricant doit faire face à un recul des ventes comparé à une concurrence féroce venue de Chine, et a notamment perdu sa place de numéro 1 en Inde, au profit de Xiaomi.

DJ Koh se veut une nouvelle fois confiant « le Samsung Galaxy Note 9 a les meilleures performances, le stylet S-pen et une caméra intelligente, nous espérons de meilleures ventes que le Galaxy Note 8 ».

Samsung y croit, rien de plus normal, mais on attend maintenant de voir si le public y croit également.

Samsung Galaxy Note 9 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 1009€ Voir le test

Où acheter le Samsung Galaxy Note 9 au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 1009€ Boulanger Découvrir l'offre 1009€ Darty Découvrir l'offre 1009€ Fnac Découvrir l'offre 1009€ Materiel.net Découvrir l'offre 1009€

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Galaxy Note 9, Samsung peaufine sa formule

GSMArena

Catégories: Mobile

Le Huawei Mate 20 Lite apparaît en images et dévoile quelques caractéristiques

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 11:17

Le Huawei Mate 20 Lite se montre en images et on en apprend un peu plus sur sa fiche technique présumée.

On entend de plus en plus parler du Huawei Mate 20 (et de sa probable déclinaison Pro). Mais il faut savoir qu’une version plus modeste de cette future phablette est également attendue : le Huawei Mate 20 Lite.

Le célèbre Roland Quandt, de WinFuture, a pu mettre la main sur des images « officielles » du téléphone. On découvre ainsi le Mate 20 Lite avec une encoche au sommet de son écran (une première pour cette gamme) et un double appareil photo positionné au centre, à la verticale, juste au-dessus du lecteur d’empreintes.

C’est l’occasion aussi de poser nos yeux sur deux coloris du smartphone : noir et doré.

D’après les sources de WinFuture, il faut s’attendre à un écran LCD de 6,3 pouces avec une définition de 2340 x 1080 pixels (Full HD+). À l’intérieur, on devrait trouver un Kirin 710, comme sur le Huawei P smart+. Il s’agit d’une puce assez récente qui vient succéder au Kirin 659 qui devenait de plus en plus obsolète.

En outre il est également question de 6 Go de RAM et de 64 Go d’espace de stockage qui ne serait a priori pas extensible via microSD. Le double capteur photo devrait profiter de définitions de 20 et 2 mégapixels contre un couple 24+2 mégapixels en façade. Quant à la batterie, une capacité de 3 650 mAh est mentionnée.

WinFuture conclue en précisant que le Mate 20 Lite pourrait voir le jour dès la fin du mois d’août pour un tarif estimé à 400 dollars.

WinFuture

Catégories: Mobile

Android 9.0 Pie : six smartphones Sony mis à jour dès septembre

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 11:00

Android 9.0 Pie devrait être la version au déploiement le plus rapide de l’histoire de l’OS. Preuve en est : Sony promet déjà la mise à jour de six de ses smartphones et commencera d’ici un mois.

Android 9.0 Pie a été déployé dans sa version finale la semaine dernière et certains appareils hors Pixel ont déjà reçu la mise à jour. D’autres devraient suivre plus ou moins rapidement, à commencer par les smartphones tournant sous Android One et ceux ayant eu accès à la bêta. Mais les constructeurs semblent également prêts à proposer cette mise à jour rapidement.

GizChina nous apprend que Sony aurait confirmé l’arrivée d’Android 9 sur six de ses terminaux entre les mois de septembre et novembre. Les téléphones concernés sont les :

Rappelons également que HTC est aussi dans les starting blocks, même si le Taïwanais n’a pas communiqué de date précise pour le moment.

Un déploiement plus rapide

Les mises à jour sont souvent un sujet sensible sur Android. Un an après son annonce par exemple, Oreo n’est présent que sur 12 % des terminaux en circulation. Avec l’obligation néanmoins d’intégrer Treble aux smartphones récents, la mise à jour vers Android Pie devrait être plus rapide. Les annonces de Sony et HTC laissent penser que ce pressentiment tend à se confirmer. Reste à voir si les constructeurs tiendront leurs engagements.

À lire sur FrAndroid : Mise à jour Android 9.0 Pie : la liste des smartphones compatibles

GizChina

Catégories: Mobile

Windows 10 : enfin un thème sombre pour l’explorateur de fichiers

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 10:45

Les thèmes sombres deviennent enfin populaires pour tous les OS. Windows 10 va bientôt s’y adapter en fournissant un thème sombre pour son explorateur de fichiers.

Les thèmes sombres sont toujours plus populaires. Il faut dire qu’à présent que l’outil mobile est omniprésent, nous avons désormais bien plus conscience de l’impact d’une interface trop lumineuse sur notre vision.

Les filtres à lumière bleue sont désormais intégrés à la majorité des OS, tout comme un thème sombre global. Problème étant que, si Windows 10 offre bien un thème sombre, il ne touche pas l’explorateur de fichiers, pourtant central dans l’expérience.

Windows 10 aura un thème sombre pour Explorer

Microsoft a enfin annoncé le déploiement d’un thème sombre pour l’explorateur de fichiers, qui est d’ores et déjà disponible dans la build 17733 de la version « Insider Preview » (la bêta continue). Pour l’activer, il suffit d’aller dans les paramètres de personnalisation, couleurs, et sélectionner le mode d’application « Sombre ».

Pour rappel, ce choix est déjà disponible actuellement. Toutefois, il ne change absolument rien à l’explorateur de fichiers qui reste totalement blanc. Cela est dû au fait que celui-ci se base sur du code legacy (comprenez très vieux) et que le retoucher peut donc avoir des conséquences désastreuses pour les applications.

Microsoft va donc enfin rattraper cet écart qui était jusque-là très étonnant. Il faudra toutefois, pour la grande majorité des utilisateurs, attendre la sortie de la prochaine mise à jour majeure de Windows 10 pour pouvoir en profiter. Sa présentation devrait se faire d’ici la fin de l’année.

Microsoft

Catégories: Mobile

Windows 10 : enfin un thème sombre pour l’explorateur de fichiers

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 10:45

Les thèmes sombres deviennent enfin populaires pour tous les OS. Windows 10 va bientôt s’y adapter en fournissant un thème sombre pour son explorateur de fichiers.

Les thèmes sombres sont toujours plus populaires. Il faut dire qu’à présent que l’outil mobile est omniprésent, nous avons désormais bien plus conscience de l’impact d’une interface trop lumineuse sur notre vision.

Les filtres à lumière bleue sont désormais intégrés à la majorité des OS, tout comme un thème sombre global. Problème étant que, si Windows 10 offre bien un thème sombre, il ne touche pas l’explorateur de fichiers, pourtant central dans l’expérience.

Windows 10 aura un thème sombre pour Explorer

Microsoft a enfin annoncé le déploiement d’un thème sombre pour l’explorateur de fichiers, qui est d’ores et déjà disponible dans la build 17733 de la version « Insider Preview » (la bêta continue). Pour l’activer, il suffit d’aller dans les paramètres de personnalisation, couleurs, et sélectionner le mode d’application « Sombre ».

Pour rappel, ce choix est déjà disponible actuellement. Toutefois, il ne change absolument rien à l’explorateur de fichiers qui reste totalement blanc. Cela est dû au fait que celui-ci se base sur du code legacy (comprenez très vieux) et que le retoucher peut donc avoir des conséquences désastreuses pour les applications.

Microsoft va donc enfin rattraper cet écart qui était jusque-là très étonnant. Il faudra toutefois, pour la grande majorité des utilisateurs, attendre la sortie de la prochaine mise à jour majeure de Windows 10 pour pouvoir en profiter. Sa présentation devrait se faire d’ici la fin de l’année.

Microsoft

Catégories: Mobile

Bienveillant, Fortnite sur Android conseille de désactiver l’installation de sources inconnues

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 10:17

Après avoir été installé sur un smartphone Android, le jeu Fortnite affiche une notification pour rappeler aux utilisateurs de retirer l’autorisation à installer des fichiers depuis une source inconnue. Un petit rappel de sécurité qui ne fait pas de mal.

Fortnite a débarqué sur Android ! Soumis au début à une exclusivité sur les appareils Samsung, le jeu est petit à petit disponible sur davantage de smartphones. Attention tout de même, il s’agit encore d’une bêta et il vous faut techniquement une invitation pour pouvoir y jouer.

Le Battle Royale s’est surtout distingué (pas forcément de manière positive) par sa non-disponibilité sur le Play Store. Il faut en effet télécharger le fichier APK de Fortnite directement depuis le site d’Epic Games. Or, sur un terminal Android, dès que vous ne passez pas par le Play Store pour vous procurer une application, il faut penser à autoriser les installations depuis une source inconnue.

Sauf que cela peut poser des problèmes de sécurité et, sauf occasionnellement, il vaut mieux toujours laisser cette option désactivée. Pour s’assurer que les utilisateurs les plus têtes en l’air ne se mettent pas en danger, Epic Games a prévu une notification de mise en garde qui s’affiche environ une minute après le téléchargement.

Image : 9to5Google

Comme le précise 9to5Google, cette alerte rappelle aux joueurs qu’il peuvent maintenant annuler ladite option. « Votre navigateur requiert des autorisations spéciales pour installer Fortnite Installer. Pour rendre votre appareil aussi sécurisé que possible, taper ici pour désactiver ces autorisations maintenant », lit-on dans la notification.

Ce petit message est plutôt bienvenu, car on se doute bien qu’un bon nombre d’utilisateurs Android, sans doute friands de Fortnite, n’ont pas forcément été sensibilisés à cette problématique. Un petit rappel de ce genre ne fait jamais de mal.

À lire sur FrAndroid : Comment télécharger et installer Fortnite sur Android

Retrouvez tous nos Top des jeux

9to5Google

Catégories: Mobile

Google Campfire : le projet pour rendre les Chromebook compatibles Windows 10

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 09:21

Un peu comme Apple avec Boot Camp, Google aimerait rendre certains Chromebook compatibles avec Windows 10.

Sur le marché des ordinateurs, la force de Windows est sans commune mesure, au point qu’il est un véritable argument de vente pour une machine. Pour cette raison, Apple propose le logiciel Boot Camp qui permet « d’installer Windows sur votre Mac ». C’est aussi ce que veut proposer Google sur les Chromebook avec Campfire.

Depuis plusieurs mois, le site XDA-Developers suit de près les développements de Google avec AltOS, puis la certification du Pixelbook sous Windows 10. Le site a trouvé des informations sur « Campfire » qui dépassent le seul Pixelbook et concerne maintenant plusieurs Chromebook, d’après des modifications dans le code source de ChromiumOS.

Il faut toutefois noter que la compatibilité avec Campfire nécessite beaucoup de travail et une certification de l’appareil sous Windows 10, ce qui signifie que cette fonctionnalité ne devrait pas concerner tous les Chromebook du marché. L’installation de Campfire et Windows occuperait environ 40 Go, ce qui exclurait d’emblée tous les Chromebook commercialisés avec seulement 32 Go de stockage.

Une installation simple et accessible

D’autres informations indiquent que l’installation de Windows 10 sur un Chromebook ne devrait pas demander l’activation du mode développeur. Cela signifie que Google veut que cette fonctionnalité soit vraiment accessible au grand public, sans doute comme un argument de vente pour ne pas effrayer de potentiels acquéreurs, trop attachés à Windows.

Campfire est toujours en développement chez Google, mais se montre de plus en plus dans les projets du géant du web. La firme pourrait en faire une première démonstration le 4 octobre lorsqu’elle lèvera le voile sur le Pixelbook 2, mais aussi les Pixel 3 et Pixel 3 XL.

XDA-Developers

Catégories: Mobile

Google Campfire : le projet pour rendre les Chromebook compatibles Windows 10

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 09:21

Un peu comme Apple avec Boot Camp, Google aimerait rendre certains Chromebook compatibles avec Windows 10.

Sur le marché des ordinateurs, la force de Windows est sans commune mesure, au point qu’il est un véritable argument de vente pour une machine. Pour cette raison, Apple propose le logiciel Boot Camp qui permet « d’installer Windows sur votre Mac ». C’est aussi ce que veut proposer Google sur les Chromebook avec Campfire.

Depuis plusieurs mois, le site XDA-Developers suit de près les développements de Google avec AltOS, puis la certification du Pixelbook sous Windows 10. Le site a trouvé des informations sur « Campfire » qui dépassent le seul Pixelbook et concerne maintenant plusieurs Chromebook, d’après des modifications dans le code source de ChromiumOS.

Il faut toutefois noter que la compatibilité avec Campfire nécessite beaucoup de travail et une certification de l’appareil sous Windows 10, ce qui signifie que cette fonctionnalité ne devrait pas concerner tous les Chromebook du marché. L’installation de Campfire et Windows occuperait environ 40 Go, ce qui exclurait d’emblée tous les Chromebook commercialisés avec seulement 32 Go de stockage.

Une installation simple et accessible

D’autres informations indiquent que l’installation de Windows 10 sur un Chromebook ne devrait pas demander l’activation du mode développeur. Cela signifie que Google veut que cette fonctionnalité soit vraiment accessible au grand public, sans doute comme un argument de vente pour ne pas effrayer de potentiels acquéreurs, trop attachés à Windows.

Campfire est toujours en développement chez Google, mais se montre de plus en plus dans les projets du géant du web. La firme pourrait en faire une première démonstration le 4 octobre lorsqu’elle lèvera le voile sur le Pixelbook 2, mais aussi les Pixel 3 et Pixel 3 XL.

XDA-Developers

Catégories: Mobile

Android 9.0 Pie : HTC dévoile ses premiers smartphones compatibles avec la mise à jour

FrAndroid - lun, 13/08/2018 - 07:59

HTC a annoncé quels seront ses premiers smartphones à recevoir Android 9.0 Pie, la nouvelle mise à jour du système.

Si vous étiez déconnecté de l’actualité la semaine dernière, sachez que la nouvelle version d’Android – Android 9.0 Pie – est officiellement disponible. Ainsi s’est ouvert le grand bal des mises à jour pour tous les fabricants de smartphones. Si Essential a été le plus rapide pour mettre à jour son seul smartphone, les autres marques doivent s’occuper de plusieurs modèles sur plusieurs générations.

Les quatre premiers HTC à recevoir Android 9.0 Pie

C’est le cas de HTC, l’un des premiers partenaires de Google dans l’écosystème Android, qui a dévoilé une première liste de smartphone compatible avec Android P.

We're pleased as pie to confirm updates to Android Pie for the HTC U12+, U11+, U11, and U11 life (Android One). Timeframes for roll-out will be announced in due course.

We can't wait to know what you think of Google's freshest slice of Android! pic.twitter.com/mPJePFegne

— HTC (@htc) August 10, 2018

À travers un tweet, la marque confirme que les HTC U12+, U11+, U11 et U11 Life seront ses premiers smartphones à recevoir la fameuse mise à jour. Cela correspond tout simplement à la liste de ses fleurons lancés depuis début 2017, à l’exception du HTC U11 Life, qui lui fait parti du programme Android One.

HTC n’a malheureusement pas communiqué un calendrier de déploiement, impossible de savoir quand ces smartphones recevront la nouvelle version. Né sous Android 7.0 Nougat, le HTC U11 est le seul de la liste à ne pas être compatible avec Treble, ce qui pourrait ralentir son déploiement.

À lire sur FrAndroid : Mise à jour Android 9.0 Pie : la liste des smartphones compatibles

GSMArena

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur