Agrégateur de flux

Chromebook : un dual boot Windows / Chrome OS en vue ? Le mode AltOS apparaît

FrAndroid - mer, 18/04/2018 - 10:19

Sur les commits de Chromium, les amis de XDA Developers ont pu repérer une nouvelle fonction pour le Pixelbook : un mode AltOS. Celui-ci reste assez mystérieux, mais semble indiquer la possibilité d’ajouter un dual boot pour choisir son OS au démarrage.

Le marché américain a le plaisir de pouvoir profiter de nombreux appareils développés et produits par Google. Si l’on a souvent en tête les derniers Google Pixel 2 et Pixel 2 XL, n’oublions pas qu’il a également sorti un PC portable : le Pixelbook.

Celui-ci nous a assez plu en test, et fournit un très beau fer-de-lance pour Chrome OS, le système d’exploitation maison du développeur. Cependant, il pourrait être amené à en accueillir un deuxième.

Mode AltOS sur Pixelbook

La communauté de XDA Developers a en effet repéré quelques commits sur la plateforme de développement de Chromium. Ceux-ci référencent une mystérieuse fonction nommée « AltOS mode ».

Et mystérieuse, elle l’est. Impossible de véritablement savoir à quoi fait référence ce fameux mode pour le moment, même si la mention de Windows laisse au moins espérer un dual boot Windows / Chrome OS dans le futur. Hélas, cette fonctionnalité semble développée en interne : impossible donc d’en voir l’évolution tant que Google ne la dévoile pas officiellement.

En attendant Fuchsia

Ceci étant, il ne serait pas étonnant que les Chromebook acquièrent dans le futur un dual boot. Et pour cause : Fuchsia, nouveau système d’exploitation développé par Google, semble destiné à remplacer Chrome OS une fois son développement terminé. Il ne serait pas étonnant que le développeur se prépare à la transition avec un dual boot.

De plus, il faut reconnaître que les utilisateurs de ces plateformes n’ont pas attendu Google pour changer d’OS sur leur machine. Nombreux sont ceux-ci à avoir également installé une distro Linux en parallèle de Chrome OS : un tel mode pourrait tout simplement reconnaître cette pratique et la simplifier.

À lire sur FrAndroid : Google Pixelbook : que donne le Chromebook qui voulait valoir 1000 dollars ?

XDA Developers

Catégories: Mobile

Nubia Red Devil : le smartphone gamer arrive bientôt

FrAndroid - mer, 18/04/2018 - 09:48

Via son compte Weibo, le constructeur chinois Nubia, filiale de ZTE, a annoncé le lancement officiel du Nubia Red Devil, smartphone gamer dans la veine du Razer Phone ou du futur Xiaomi Black Shark.

Mise à jour du 18 avril : deux nouveaux teasers montrent les tranches du téléphone, avec ce qui ressemble à l’Alert Slider de OnePlus.

Article du 12 avril :

Quelques jours seulement après nous avoir appris qu’un smartphone gamer était en préparation, Nubia — filiale de ZTE — annonce que celui-ci sera lancé le 19 avril prochain. Le constructeur chinois a en effet diffusé l’information depuis son compte Weibo, l’équivalent de Twitter en Chine.

Nommé Red Devil, et non pas Red Magic comme ce qui était dit jusque là l’appareil pourrait, à l’instar du pionnier Razer Phone, être équipé d’un écran avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz. On parle également d’un Snapdragon 845 et de 8 Go de RAM mais cela n’a pas encore été confirmé.

Voilà donc un concurrent tout annoncé pour le Xiaomi Black Shark, apparu récemment dans une vidéo et qui devrait être officiellement dévoilé ce vendredi 13 avril.

À lire sur FrAndroid : Xiaomi Black Shark : le smartphone gamer pourrait se doter d’une manette de jeu

Gizmochina

Catégories: Mobile

Microsoft dévoile son nouvel OS utilisant le noyau Linux : Azure Sphere

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 18:22

Microsoft aime tant Linux sur ces dernières années qu’il a décidé de dévoiler un nouvel OS basé intégralement sur le noyau libre : Azure Sphere. Celui-ci se base sur les SoC mobiles et vise particulièrement l’IoT.

Microsoft est le développeur ayant la mainmise sur la majeure partie du parc informatique du monde entier. Malgré le respect offert à macOS, et l’amour que l’on peut avoir pour Chrome OS, il est indéniable que Windows est déployé sur bien plus de machines.

Cependant… les temps changent et les OS évoluent. Aujourd’hui, Android est dans une situation analogue à Windows pour le mobile, iOS représentant macOS. Pour les objets connectés, la bataille reste encore à venir.

Microsoft lance Azure Sphere

Microsoft a annoncé un grand coup pour les années à venir : la création d’une plateforme complète pour l’IoT nommée Azure Sphere. Celle-ci intervient sur plusieurs plans pour fournir aux futurs objets connectés un microprocesseur, mais aussi une connexion constante à internet et une gestion de services à distance.

Lien YouTube

Azure Sphere s’organise donc en trois parties essentielles :

  • Les microprocesseurs Azure Sphere : il s’agit de SoC créés par Microsoft et intégrant de nombreuses technologies dédiées à la sécurité
  • L’OS Azure Sphere : un nouveau système d’exploitation basé sur un kernel Linux modifié promettant une sécurité accrue
  • Les services de sécurité Azure : le service cloud de Microsoft qui permettra de gérer, de manière sécurisée toujours, les interconnexions entre les appareils et l’échange des données avec les diverses entreprises utilisant la plateforme

Vous avez bien lu : Microsoft a bien créé un nouvel OS sur un noyau Linux. Voilà un changement de taille de la part de l’entreprise, même si elle promet que celui-ci est toujours compatible avec ses outils de développement hérités de Windows.

Lien YouTube

Le but du développeur est ici de fournir une plateforme clef en main totalement sécurisée pour les futurs objets connectés de notre monde. Après les déboires des premiers appareils de la sorte, qui ont souvent été piratés, Microsoft promet que sa nouvelle solution est virtuellement inviolable.

Lien YouTube

Il rappelle du même temps l’intérêt potentiel d’interconnecter la moindre machine. Ici, on peut voir qu’un lave-linge pourrait ainsi s’analyser lui-même et détecter la moindre défaillance, de manière à pouvoir prévenir plutôt que guérir une panne avant même qu’elle n’apparaisse. C’est là un cas parmi tant d’autres.

Qu’en est-il des données ?

Ceci étant, on attendra tout de même de savoir qui, du constructeur aux serveurs de Microsoft, aura accès (si accès il y a) aux données transitant sur cette nouvelle plateforme. L’affaire Cambridge Analytica aura bien eu pour effet de mettre en lumière à quel point nos données sont importantes : pas sûr qu’y rajouter nos habitudes de lessive soit de bon aloi.

Microsoft Azure Sphere n’est pour le moment disponible qu’en preview privé pour les industriels potentiellement intéressés par l’intégration de cette solution. Son développeur mise sur la fin 2018 pour son intégration dans de premiers produits disponibles sur le marché, avec des kits de développement mis à disposition mi-2018.

Microsoft

Catégories: Mobile

[Bon plan] Un pack Surface Pro à 999€ avec Type Cover, stylet et souris

Mon Windows Phone - mar, 17/04/2018 - 16:10

Jusqu’au 22 avril, Amazon lance une offre assez intéressante pour ceux qui souhaiteraient faire l’acquisition de la Surface Pro : 999€ pour un pack Surface, Type Cover, Stylet et souris, ça vous dit ?

De temps à autres, les webmarchands proposent de belles promos hors période de soldes pour les appareils Surface. C’est le cas aujourd’hui avec un bundle Surface Pro au prix de 999€ à la place de 1529€ selon Amazon.

Que trouve-t-on dans ce pack ?

  • Une Surface Pro dans


Continuez la lecture de l'article [Bon plan] Un pack Surface Pro à 999€ avec Type Cover, stylet et souris
Catégories: Mobile

Android P : le multitâche se réorganise pour satisfaire la navigation par gestes

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 15:39

Un grand changement esthétique d’Android P est dévoilé aujourd’hui : le mode multitâche se réorganiserait pour prendre une orientation horizontale, plus lisible, mais aussi plus optimisée pour une navigation par gestes.

La Google I/O se rapproche à grands pas. Or, il semble que Google nous ait caché de nombreuses modifications à venir malgré la disponibilité d’Android P en Developer Preview.

Comme repéré sur Chrome pour son anniversaire, un nouveau Material Design 2 serait en préparation. L’application Google se met d’ailleurs également à jour en ce sens. Et ce matin, un nouveau design pour Android P laissait entrevoir une nouvelle interface de navigation.

Nouveau multitâche et navigation sous Android P

Nos camarades de 9to5Google ont été un peu plus loin. Ceux-ci ont eu confirmation, d’une source ayant pu l’utiliser, de la réorganisation des cartes du mode multitâche Android, qui sont désormais placées à l’horizontale et beaucoup plus espacées, comme on pouvait le voir à l’époque sur Web OS.

De là, ceux-ci ont fait appel à un graphiste talentueux afin de nous recréer l’interface. Nous apprenons également le fonctionnement de la nouvelle barre de navigation.

La pilule est ici utilisée comme le bouton Accueil classique : un simple clic permet de revenir à l’accueil. Comme vu précédemment, l’apparition du bouton Retour serait contextuelle. Pour afficher ce nouveau mode multitâche, il faut glisser vers le haut à partir de la pilule. Glisser une carte vers le haut permet de fermer l’application en cours. Rester appuyer sur la pilule permet toujours d’appeler Google Assistant.

Loin d’être définitif

Comme le dit 9to5Google dans son article, ce mode de fonctionnement semble loin d’être définitif. Il est vrai que la nécessité de toujours simplement appuyer sur la pilule comme un bouton classique fait que le changement ne semble pas aussi justifié qu’il n’en a l’air.

Toutefois, nous sommes encore loin de voir la dernière version de l’OS dans sa forme finale. Il y a fort à parier que le mode de navigation par gestes n’est tout simplement pas finalisé, faisant que ce mode « entre-deux » est pour le moment le seul accessible aux chanceux développeurs pouvant tester l’OS en avant-première.

À lire sur FrAndroid : Mise à jour Android P : la liste des smartphones compatibles

9to5Google

Catégories: Mobile

Android P : le multitâche se réorganise pour satisfaire la navigation par gestes

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 15:39

Un grand changement esthétique d’Android P est dévoilé aujourd’hui : le mode multitâche se réorganiserait pour prendre une orientation horizontale, plus lisible, mais aussi plus optimisée pour une navigation par gestes.

La Google I/O se rapproche à grands pas. Or, il semble que Google nous ait caché de nombreuses modifications à venir malgré la disponibilité d’Android P en Developer Preview.

Comme repéré sur Chrome pour son anniversaire, un nouveau Material Design 2 serait en préparation. L’application Google se met d’ailleurs également à jour en ce sens. Et ce matin, un nouveau design pour Android P laissait entrevoir une nouvelle interface de navigation.

Nouveau multitâche et navigation sous Android P

Nos camarades de 9to5Google ont été un peu plus loin. Ceux-ci ont eu confirmation, d’une source ayant pu l’utiliser, de la réorganisation des cartes du mode multitâche Android, qui sont désormais placées à l’horizontale et beaucoup plus espacées, comme on pouvait le voir à l’époque sur Web OS.

De là, ceux-ci ont fait appel à un graphiste talentueux afin de nous recréer l’interface. Nous apprenons également le fonctionnement de la nouvelle barre de navigation.

La pilule est ici utilisée comme le bouton Accueil classique : un simple clic permet de revenir à l’accueil. Comme vu précédemment, l’apparition du bouton Retour serait contextuelle. Pour afficher ce nouveau mode multitâche, il faut glisser vers le haut à partir de la pilule. Glisser une carte vers le haut permet de fermer l’application en cours. Rester appuyer sur la pilule permet toujours d’appeler Google Assistant.

Loin d’être définitif

Comme le dit 9to5Google dans son article, ce mode de fonctionnement semble loin d’être définitif. Il est vrai que la nécessité de toujours simplement appuyer sur la pilule comme un bouton classique fait que le changement ne semble pas aussi justifié qu’il n’en a l’air.

Toutefois, nous sommes encore loin de voir la dernière version de l’OS dans sa forme finale. Il y a fort à parier que le mode de navigation par gestes n’est tout simplement pas finalisé, faisant que ce mode « entre-deux » est pour le moment le seul accessible aux chanceux développeurs pouvant tester l’OS en avant-première.

À lire sur FrAndroid : Mise à jour Android P : la liste des smartphones compatibles

9to5Google

Catégories: Mobile

Tesla interrompt temporairement la production de Model 3

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 15:10

Après des problèmes avec la production des batteries de la Model 3 en janvier dernier, Tesla arrête temporairement la chaîne de production du modèle pour la deuxième fois depuis février. Une fois de plus, les employés sont victimes de la situation.

En difficulté financière, Tesla n’en a décidément pas fini avec les problèmes de production de sa Model 3. En début d’année déjà, Tesla avait accumulé du retard sur les commandes, notamment à cause d’une main-d’oeuvre pas assez qualifiée pour la production des batteries.

Comme le rapporte BuzzFeed News, c’est maintenant la chaîne de production de la Model 3, en Californie, qui a été complètement arrêtée pour la deuxième fois en trois mois. L’annonce a été faite par la direction de Tesla, qui prévoit quatre à cinq jours d’arrêt. La raison viendrait d’une nécessité d’« améliorer l’automatisation » à certains points clés de la chaîne, selon un porte-parole de l’entreprise.

Les employés, premières victimes

Prévenus au dernier moment de la décision de la direction, les employés se retrouvent au pied du mur. Bien qu’une minorité soit reconduite dans d’autres chaînes de production, la majeure partie du personnel est contraint à poser ses congés sur les jours d’arrêt ou à ne pas être payé jusqu’à la reprise de la production des Model 3.

Contestant leur hiérarchie et lassés par une hygiène et une sécurité qu’ils jugent trop moyennes, certains employés de Tesla ont décidé de se fédérer autour d’un groupe, A Fair Future at Tesla, pour réclamer de meilleures conditions de travail.

Affiche du groupe A Fair Future at Tesla

À lire sur FrAndroid : Tesla : rappel de 123 000 véhicules pour un problème de direction assistée

BuzzFeed News

Catégories: Mobile

Orange dévoile le prix de son enceinte Djingo et espère concurrencer Google et Amazon

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 14:29

En démonstration au MWC de Barcelone en février dernier, un an après son annonce, l’enceinte connectée Orange Djingo se révèle un peu plus par le biais de Stéphane Richard, président du groupe Orange.

Il y a deux mois, au Mobile World Congress, nous avons eu l’occasion de tester l’une des dernières séries de la future Orange Djingo, l’enceinte connectée made in Orange, en collaboration avec son homologue allemand Deutsche Telekom. Équipée d’une intelligence artificielle, elle se présente en concurrence directe avec les enceintes des géants du web, la Google Home et l’Amazon Echo, dont la sortie en France a été retardée.

Un prix bien inférieur à 300 euros

Interrogé dans les colonnes du Parisien, Stéphane Richard, PDG du groupe Orange, a levé certains voiles au sujet de la Djingo, à commencer son prix. En effet, selon les dires du président, celle-ci serait disponible pour un prix « bien inférieur à 300 euros ». Pas de chiffre précis donc mais on peut s’attendre à un prix autour de 250 euros.

Autre précision importante, la Djingo sera disponible en deux modèles, un petit et un grand. Pas d’informations cependant sur les différences matérielles, logicielles ou tarifaires entre les deux versions.

Pour rappel, l’enceinte sera accessible uniquement aux clients Orange et leur permettra de naviguer entre tous les services de l’opérateur et de ses partenaires, comme Deezer par exemple.

De quoi concurrencer Google et Amazon ?

Face aux géants Google et Amazon, et de leur enceinte connectée respective, Orange fait office d’outsider sur le marché français. Réservée à une fraction de la population, celle abonnée aux services d’Orange, la Djingo risque en plus d’être plus chère que la Google Home, dont les prix tournent autour de 150 euros, et l’Amazon Echo qui devrait être disponible autour de 100 euros.

Cependant, Stéphane Richard l’affirme, la Djingo possédera une intelligence artificielle plus poussée que ses concurrentes, ainsi qu’une reconnaissance de parole et un temps de réaction de meilleure qualité. Suffisant pour inquiéter les géants américains ?

Rappelons enfin qu’Apple a également sorti sa propre enceinte connectée, la HomePod, mais que celle-ci est un échec commercial.

Le Parisien

Catégories: Mobile

Nintendo réinvente le Chrome Racer de Google… pour la Switch ?

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 13:54

Nintendo vient de déposer un brevet concernant un système de suivi d’un objet d’un appareil à l’autre. Un principe qui n’est pas sans rappeler une idée présentée par Google en 2013.

Nintendo connait un véritable succès avec sa dernière console, la Switch. Cela n’empêche pas le constructeur nippon de chercher de nouveaux moyens de révolutionner la façon que nous avons de jouer. C’est en tout cas ce que révèle un brevet déposé par la firme de Kyoto et récemment publié.

Le document officiel révélé par l’USPTO (le bureau américain des brevets et marques déposées) concerne « un système de jeu pourvu d’une pluralité d’appareils de traitement d’information capables de communiquer ». En d’autres termes, le but est de permettre à deux appareils (ou plus), supposément des consoles de jeu, de communiquer ensemble afin qu’un élément débutant sur un écran puisse continuer sur l’autre. Imaginez par exemple un jeu de bowling où le joueur jette sa boule depuis un écran pour atteindre des quilles situées sur un autre écran.

Le principe pourrait créer une nouvelle façon de jouer à plusieurs avec une console comme la Switch, ou alors sur smartphones, un marché que Nintendo commence à peine à appréhender.

Une idée… by Google ?

L’idée n’est toutefois pas neuve. Ceux qui suivent les pérégrinations annuelles de Google se souviendront que lors de la conférence I/O de 2013, la firme de Mountain View vantait les mérites de Chrome, son navigateur, avec notamment Racer A Chrome Experience, un jeu qui utilisait plusieurs écrans pour mettre en place un circuit de jeu de course multijoueur bien plus grand que ce qu’aurait permis l’affichage d’un seul terminal.

Lien YouTube

Nintendo semble cependant aller un petit peu plus loin que Google en prenant en compte notamment l’inclinaison de l’appareil et ses bordures pour créer de nouveaux effets. On sait par ailleurs que Nintendo cherche des partenaires pour créer de nouvelles façons de jouer.

Toujours est-il qu’il ne s’agit pour le moment que d’un brevet et que rien ne permet d’affirmer que l’idée aboutira un jour sur un gameplay tangible, que ce soit sur la Switch, une future console ou sur mobiles.

À lire sur Numerama : Switch : Nintendo cherche des partenaires pour de nouvelles façons de jouer

Retrouvez tous nos Top des jeux

DigitalTrends

Catégories: Mobile

Google Maps : « tournez à droite après le McDonald’s » (ou le Burger King)

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 12:05

Google Maps veut devenir un meilleur copilote en utilisant les fast-foods comme points de repère.

Quand vous demandez à quelqu’un de jouer les copilotes, il y a plusieurs attitudes. Vous avez celui qui est toujours en retard, le fameux « mince, il fallait prendre à droite, ce n’est pas grave, on va rattraper en tournant à la prochaine », celui qui connait la ville comme sa poche : « tu prendras à gauche sur le boulevard du général de Gaulle, puis on va prendre le raccourci par la rue du Puits et on repiquera sur la place Gambetta juste après », et enfin le plus pragmatique qui utilise des points bien visibles pour être sûr que vous ne ratiez pas le coche : « tu vois le McDo là ? Tu prendras la première à droite juste après ».

La navigation via le GPS de Google Maps se classait plutôt dans la seconde catégorie, mais la firme de Mountain View semble vouloir lui donner un air un peu plus naturel en le glissant dans la troisième catégorie. En effet, certains utilisateurs ont noté que le système de cartographie du géant de la recherche se base désormais sur certains fast-foods comme Burger King ou White Castle pour donner ses indications.

Google Maps told me to make a right “right after the White Castle.” Does it do that now?

— Scott Stein (@jetscott) April 14, 2018

Pour le moment, ces indications très précises semblent réservées aux États-Unis, mais il n’est pas impossible de voir cette nouveauté arriver en France un jour ou l’autre. Elle se fera seulement bien plus discrète, le nombre de chaines de fast-foods étant plus restreint par chez nous.

Quoi qu’il en soit, Google semble appliquer une politique de simplification de son GPS afin de le rendre plus accessible, même à ceux qui ne connaissent pas le nom des rues.

Pas de publicité… pour le moment ?

Selon Cnet, ces indications ne sont pas sponsorisées par les chaines de junk food en question. Il est difficile cependant de ne pas imaginer l’affichage de panneaux un peu plus visibles que les autres points d’intérêt sur la carte, pouvant provoquer le gargouillis du ventre du conducteur ou de celui de ses enfants présents sur la banquette arrière. Une idée qui a certainement déjà traversé l’esprit de l’entreprise qui réalise des milliards chaque année grâce à la publicité.

Cnet

Catégories: Mobile

Samsung Galaxy S10 : un artiste l’imagine avec une encoche

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 11:41

Après avoir pris connaissance d’un brevet de Samsung décrivant un smartphone avec une encoche, l’artiste Ben Geskin s’est amusé à imaginer à quoi pourrait ressembler un Galaxy S10 floqué par le fameux notch sur le haut de son écran.

Le Samsung Galaxy S9 est l’un des rares smartphones sortis en 2018 n’ayant pas succombé à la mode de l’encoche sur le haut de l’écran. Mais même le leader de la téléphonie mobile pourrait succomber aux terribles influences du marché.

Récemment, nous découvrions un brevet déposé par Samsung décrivant un smartphone marqué par une encoche sur son front. Rien ne permet d’affirmer si le géant sud-coréen concrétisera bel et bien ce projet un jour, mais cette incertitude ne freine pas l’imagination des designers.

C’est ainsi que Ben Geskin — qui jouit d’une certaine popularité dans le milieu — a collaboré avec le site TechnoBuffalo pour proposer sa vision d’un smartphone Samsung avec un notch. Dans un tweet, l’artiste précise même que c’est ainsi qu’il imagine le Samsung Galaxy S10.

On vous laisse admirer (ou rager) le concept posé à côté d’un Galaxy S9 ou d’un iPhone X.

Notons que, comme sur le brevet de Samsung, le smartphone dessiné par Ben Geskin n’a pas de lecteur d’empreintes visible. On peut imaginer que celui-ci passerait sous l’écran ou qu’il serait carrément remplacé au profit d’une solution de reconnaissance faciale comme sur l’iPhone X.

Rappelons, quitte à être redondant, qu’il s’agit là simplement d’une vue d’artiste. Ces images ne sont pas des leaks et encore moins des documents officiels.

À lire sur FrAndroid : Samsung serait le prochain constructeur à adopter l’encoche

TechnoBuffalo

Catégories: Mobile

Bouygues ne dément pas réfléchir à acquérir SFR

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 11:40

Bouygues Telecom a publié un communiqué suite à la nouvelle rumeur d’une acquisition de SFR.

Hier, Bloomberg révélait que Bouygues Telecom cherchait un partenaire pour réfléchir à un éventuel rachat d’Altice France, et donc de SFR. Quatre ans se sont écoulés depuis la dernière proposition de rachat de SFR par Bouygues Telecom.

Cette rumeur relance l’idée d’une concentration du marché des télécoms, qui connait actuellement 4 acteurs importants. Le retour à un marché à 3 opérateurs fait l’objet de rumeurs récurrentes. Pendant un temps, c’est Bouygues Telecom qui aurait pu être acquis par Orange et Free.

La réponse de Bouygues

Le groupe Bouygues a réagi avec un très court communiqué de presse. Le groupe déclare que « comme tout acteur d’un marché, Bouygues étudie régulièrement les diverses hypothèses d’évolution du secteur des télécoms », l’opérateur ne dément donc pas réfléchir à un rachat et confirme même y réfléchir régulièrement, comme ses concurrents.

Le communiqué veut toutefois mettre un terme aux rumeurs : « mais à ce jour il n’y a aucune discussion avec un autre opérateur et aucun mandat n’a été délivré à quelque conseil que ce soit ». Cela signifie que Bouygues n’a fait aucune proposition à un autre opérateur, SFR en l’occurrence.  Cependant, à un aucun moment le groupe ne dément être en discussion avec un éventuel partenaire pour réfléchir à une acquisition.

À lire sur FrAndroid : Orange, Bouygues, SFR et Free : quel est le meilleur réseau mobile ?

Bouygues

Catégories: Mobile

Versus : Samsung Galaxy S8 ou OnePlus 5T : quel smartphone haut de gamme de 2017 choisir ?

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 11:20

Entre le Samsung Galaxy S8 et le OnePlus 5T et, votre cœur balance ? C’est bien à raison, car les 2 smartphones ont de solides arguments à faire valoir sur le segment du smartphone milieu/haut de gamme. On vous donne notre avis dans ce nouveau versus !

Nouveau match opposant aujourd’hui deux smartphones qui ont marqué l’année 2017. Nous avons d’un côté le dernier flagship de la marque chinoise OnePlus, le OnePlus 5T, sorti à la fin d’année 2017 quelques mois après le OnePlus 5. À date, on peut dénicher le « flagship killer » aux alentours de 400 euros sur les différents sites marchands.

De l’autre côté, le porte-étendard de la marque Coréenne Samsung, le Samsung Galaxy S8, sorti au printemps 2017 et que l’on peut trouver aux alentours de 600 euros, voire moins selon les promotions.

Modèle Samsung Galaxy S8 OnePlus 5T Version de l'OS Android 7.0 Nougat Android 8.0 Interface Samsung Experience OxygenOS Taille d'écran 5,8 pouces 6,01 pouces Définition 2960 x 1440 2160 x 1080 pixels Densité de pixels 571 ppp 401 ppp SoC Exynos 8895 à 2,3GHz Snapdragon 835 à 2,45GHz Processeur (CPU) ARMv8 ARMv8 Puce Graphique (GPU) Mali-G71 Adreno 540 Mémoire vive (RAM) 4 Go 6 Go Mémoire interne (flash) 64 Go 64 Go, 128 Go MicroSD Oui Non Appareil photo (dorsal) 12 Mégapixels Capteur 1:16 Mégapixels, Capteur 2: 20 Mégapixels Appareil photo (frontal) 8 Mégapixels 16 Mégapixels Enregistrement vidéo 4K 4K Wi-Fi Oui Oui Bluetooth 5.0 + ADP + aptX + LE 5.0 + A2DP + LE Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) SIM nano SIM 2x nano SIM NFC Oui Oui Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C Géolocalisation Oui Oui Batterie 3000 mAh 3300 mAh Dimensions 148,9 x 68,1 x 8 mm 156,1 x 75 x 7,3 mm Poids 152 grammes 162 grammes Couleurs Noir, Argent, Violet Rouge, Blanc, Noir Prix 499€ 428€ Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Les flagships s’enchaînent chez les grandes marques, entraînant une dévaluation logique du prix des modèles précédents. Et c’est souvent le bon moment pour bénéficier d’un smartphone premium… à un coût plus faible que celui de sorti. Parallèlement, les challengers de ces smartphones premium de grandes marques gagnent des parts de marchés sur le segment du premium à prix plus accessible.

En l’occurrence, le flagship précédent, c’est le Samsung Galaxy S8 et le challenger c’est le OnePlus 5T : on vous propose donc une confrontation directe entre les 2 modèles pour noter leurs différences majeures et vous permettre d’orienter votre choix vers l’un ou l’autre !

8 Samsung Galaxy S8 Disponible à 499€ 9 OnePlus 5T Disponible à 428€ Design et écran : Samsung Galaxy S8

« L’effet wahou », c’est d’entrée de jeu ce que l’on peut retenir du design de ce Samsung Galaxy S8. L’écran incurvé Infinity Display est très réussi : Super AMOLED avec définition FHD+ par défaut pouvant grimper jusqu’à WQHD+ (577 ppp) si souhaité. Et si les résultats bruts de nos tests (colorimétrie, contraste) n’étaient pas les plus convaincants, le résultat à l’œil est lui quasi parfait ! De plus, le format 18:9 sur une diagonale de 5,8 pouces offre une prise en main agréable et ergonomique.

Depuis, les smartphones sur ce format 18:9 se sont multipliés, mais Samsung avait posé une référence du genre à la sortie du S8. Rien n’est parfait, et le seul bémol au design général très réussi est l’accessibilité du bouton du capteur d’empreintes et des boutons de volume pouvant prêter à confusion à l’usage.

Est-ce que cela veut dire que le OnePlus 5T est mis sur la touche ? Bien au contraire, notre test a souligné un design borderless à la finition réussie sur un écran 18:9 légèrement plus grand (6 pouces). Du côté de l’écran, on retrouve nativement une définition en FHD+ sur une dalle OLED qui nous avait convaincus lors de notre test avec la note de 9/10. De la même manière que pour le S8, on peut corriger les défauts relevés comme la couleur un peu froide dans les paramètres du smartphone.

Sur le combo design + écran, c’est donc le Samsung Galaxy S8 qui rafle la victoire.

En savoir plus : Test du Samsung Galaxy S8 : le renouveau coréen n'a-t-il que du...

Performances et logiciel, OnePlus 5T mais de peu !

Le OnePlus 5T était sorti sous Android 7.1.1 Nougat et est disponible à ce jour sous Oreo 8.0 (ou 8.1 en Open Beta). C’était ce qui lui manquait pour rafler la note maximale lors de notre test à l’époque, avec la mise à jour c’est donc tout bon ! C’est d’autant plus tout bon que l’interface du constructeur chinois s’appuie sur le design proposé par Google, tout en apportant son lot de fonctionnalités supplémentaires (et plus encore bientôt avec les “Gestes de navigation”), en faisant selon nous, l’une des meilleures interfaces du marché.

De son côté, le Samsung Galaxy S8 avait remporté un 10/10 mérité lors de notre test, notamment grâce au lifting de l’interface Samsung Experience 8.1, moins fouillie et désorganisée que les versions précédentes (et suivantes). Bixby mis de côté, c’est une version fluide, design, homogène et cohérente que nous propose Samsung et c’est logiquement que les 2 smartphones font match nul dans cette première manche.

Le OnePlus 5T et le Samsung Galaxy S8 sont deux bêtes de courses

Le Samsung Galaxy S8 était le premier à sa sortie à proposer un processeur gravé à 10 nm, l’Exynos 8895, qui trustait toutes les premières places de nos benchmarks en termes de puissance brute. Logiquement, au quotidien comme dans un usage plus intensif, la performance est au rendez-vous et le smartphone est fluide et rapide. On notera cependant que le Galaxy n’est associé « qu’à 4 Go de RAM ». Mais finalement, qu’importe ce chiffre tant que l’expérience est probante et réussie comme c’est le cas ici !

Le OnePlus 5T tourne quant à lui avec un Snapdragon 835 couplé à 6 ou 8 Go de RAM selon les modèles. Notre test a rapporté un 10/10 pour sa performance et nous étions donc tentés à l’origine de ne pas désigner de gagnant dans cette catégorie tant les 2 smartphones sont au coude à coude, mais pour ce qui est de l’expérience utilisateur globale, c’est tout de même le OnePlus 5T qui remporte la victoire.

En savoir plus : Test du OnePlus 5T : il signe son nom du T de Très bon

Photo : Samsung Galaxy S8

C’est la faiblesse de l’un, et le point fort de l’autre. Le Samsung Galaxy S7 était déjà le meilleur photophone de son époque et Samsung a encore fourni des améliorations sur ce Samsung Galaxy S8. Le capteur dorsal de 12 Mégapixels — Sony IMX333 ou (Samsung) ISOCELL S5K2L2 — avec un un objectif ouvrant à f/1.7 avec stabilisation optique permet au smartphone de s’aligner parmi les meilleurs de cette catégorie avec les Huawei P10 Plus et LG G6 comme vous pouvez le lire dans le test du S8… Mais ce n’est pas l’objet de ce versus !

De l’autre côté, nous avons le principal point faible du flagship de OnePlus. Pourtant, la sortie du OnePlus 5T misait grandement sur le renouveau de ce module photo, qui apporte des améliorations face au précédent OnePlus 5. Loin d’être tonitruant, le capteur ne parvient finalement pas à se hisser au niveau des cadors du moment, notamment en basse lumière.

Vous l’aurez compris, l’écart se creuse lorsqu’on oppose les 2 smartphones sur la photo et le Samsung Galaxy S8 sort grand vainqueur de cette battle.

Notre Verdict

Pour conclure, nous avons ici 2 smartphones qui jouent à armes égales sur le plan des performances. Côté design et photo c’est le Samsung Galaxy S8 qui prend le dessus face au OnePlus 5T. Quelles sont les autres différences qui pourront orienter votre choix ?

C’est très simple : avec le OnePlus 5T vous restez loin des prises toute la journée. Non seulement vous bénéficiez d’une excellente autonomie, mais en plus avec le Dash Charge en quelques minutes vous avez de quoi repartir pour de longues heures !

L’autonomie n’est pas le point fort de notre Samsung Galaxy S8 qui, malgré le processeur gravé à 10 nm et l’optimisation logicielle, ne parvient pas à se hisser à ce niveau, et sera plus mis à mal lors d’une utilisation quotidienne. Cependant, lorsque son Samsung Galaxy S8 flirte avec le blackout d’énergie à 10 % de batterie, seulement 30 min de charge suffisent pour repasser la barre des 50 %. C’est plutôt rapide également.

Rapide, fluide et déployée sous Oreo, on apprécie également l’interface du Samsung Galaxy S8. En face, l’interface sans fioritures du OnePlus 5T retranscrit l’expérience Google, en se cantonnant à Android Nougat pour le moment.

Notre choix : Le OnePlus 5T

Sur ce segment, les batailles sur les performances du smartphone sont très souvent serrées, comme ce fût le cas dans ce versus entre le Samsung Galaxy S8 et le OnePlus 5T. De notre côté, on préférera le OnePlus 5T, notamment pour la longévité de la batterie. Après plusieurs mois d’utilisation, la longévité de la batterie s’érode, donc pour qui souhaite le garder plusieurs années, mieux vaut partir bien lotis dès le départ.

Ensuite, hormis avec un photophone ou un appareil photo, peu de constructeurs arrivent à offrir une expérience totalement convaincante sur la photo en basse lumière.

En savoir plus : Test du OnePlus 5T : il signe son nom du T de Très bon

Et puis finalement parce qu’on le disait encore il y a peu, le OnePlus 5T reste l’un des meilleurs smartphones du moment avec son rapport qualité-prix… Mais ne tardez pas ! Les stocks en magasin du OnePlus 5T sont les derniers et le OnePlus 6 arrive prochainement…

eGlobal Central France Découvrir l'offre 428€ Rakuten-PriceMinister Découvrir l'offre 429€ Ebay Découvrir l'offre 438€ Gearbest Découvrir l'offre 476€ OnePlus Store Découvrir l'offre 499€

Tout ce qu'il faut savoir du OnePlus 5T

Catégories: Mobile

Quels accessoires connectés compatibles avec les assistants personnels choisir ? Notre sélection

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 10:51

Vous voudriez vous lancer dans la domotique et connecter tout votre intérieur ? Que vous soyez un aficionado de Siri, d’Amazon Alexa ou de Google Assistant, découvrez notre sélection d’accessoires compatibles avec ces différents assistants personnels.

Les assistants personnels simplifient grandement le quotidien. Grâce à eux, en quelques mots, il est possible de lancer de la musique, un film, une série, de régler la température de son habitat, d’éclairer une pièce ou même de connaitre la météo qu’il fera le lendemain. À condition bien sûr d’être équipé des accessoires adéquats. Découvrez grâce à ce guide les must have à acquérir pour connecter votre domicile.

Éclairage connecté

Grâce à des ampoules connectées associées à certains accessoires, il est possible d’entièrement personnaliser votre éclairage pour qu’il s’allume dès que vous entrez dans une pièce, pour commander oralement l’allumage des ampoules ou pour l’associer à de la musique.

Kit de démarrage Philips Hue : notre recommandation

Ce kit de démarrage est composé de 3 ampoules White & Color E27 de 800 lumens et 10 W, d’un pont de connexion et d’une télécommande. Avec cet ensemble il vous est par exemple possible de synchroniser l’éclairage avec une télévision, de le contrôler grâce à votre smartphone via l’application dédiée, via Google Assistant, Siri ou Alexa ou même via une enceinte connectée.

 

Il est possible de lui attribuer certaines fonctions en ajoutant d’autres appareils compatibles, comme un détecteur de mouvement qui permet de contrôler l’éclairage en fonction de la présence ou non de quelqu’un dans la pièce.

Il est disponible pour environ 160 euros.

Retrouvez ce kit de démarrage sur Amazon

Ampoule TP-Link LB120 : l’alternative

Cette ampoule LED (E27) de 10 W et 800 lumens est compatible avec Google Assistant et Alexa. Il est possible de la contrôler à distance, via son application mobile ou grâce au contrôle vocal, pour activer la lumière, suivre sa consommation d’énergie et en faire varier l’intensité. L’ampoule n’a d’ailleurs pas besoin de hub pour fonctionner.

On la retrouve à environ 30 euros.

Retrouvez cette ampoule sur Amazon

Température connectée

Pour contrôler facilement la température chez soi et ainsi faire des économies, les thermostats connectés, qu’ils soient intelligents ou compatibles avec les assistants personnels, sont de sérieux atouts.

Nest Learning 3e génération : notre recommandation

Ce thermostat connecté est compatible avec Amazon Alexa et Google Assistant. Il embarque de multiples capteurs qui lui permettent de déterminer une température idéale et de l’atteindre. Il est possible de contrôler la température à distance grâce à son application mobile, mais également sur place grâce aux assistants personnels.

 

Le Nest Learning 3e génération enregistre différentes préférences pour s’autoprogrammer par la suite. Il fonctionne avec les chaudières mixtes et systèmes, les préparateurs d’eau chaude sanitaire, les pompes à chaleur, les systèmes multizones, de chauffage OpenTherm et à planchers chauffants hydrauliques

Il est disponible sous la barre des 250 euros.

Retrouvez le Nest Learning 3ème génération sur Amazon

Netatmo : l’alternative

Le Netatmo propose un programme en fonction de la température extérieure, de l’isolation et de l’habitude de vies des habitants. Il est compatible avec les chaudières au gaz, au fioul, au bois ainsi qu’avec les pompes à chaleur. Il peut s’utiliser avec son application mobile, mais aussi avec Siri ou Google Assistant.

Il est disponible pour moins de 160 euros.

Retrouvez le Netatmo sur Amazon

Prise connectée

Les assistants personnels peuvent jouer un rôle également pour la gestion des appareils électriques, notamment par le biais de prises connectées qui permettent de contrôler à distance l’allumage et l’extinction des appareils branchés dessus.

TP-Link HS100 : notre recommandation

Ce système de prise connectée permet de gérer aisément les appareils électriques branchés sur celle-ci à distance. Via l’application mobile ou grâce au contrôle vocal du Google Assistant ou de l’Amazon Alexa, il est possible de planifier l’allumage et l’extinction des appareils manuellement ou via une planification horaire.

On la retrouve pour une trentaine d’euros.

Retrouvez cette prise connectée sur Amazon

Enceintes connectées

Accessoire incontournable de l’écosystème des objets connectés, l’enceinte connectée permet grâce à l’assistant personnel un certain nombre de fonctionnalités grâce à un micro intégré.

Google Home : notre recommandation

Le Google Home, que nous avons pu tester à la rédaction, fonctionne exclusivement avec Google Assistant. Elle exécute toutes les requêtes formulées en commençant par « Ok Google » ou « Dis Google » grâce à son micro intégré. Elle permet de contrôler oralement des appareils compatibles comme le Chromecast ou les ampoules Philips Hue.

Google Home Fiche produit Forum Disponible sur Cdiscount à 149€ Voir le test 7/10 Cdiscount Découvrir l'offre 149€ Boulanger Découvrir l'offre 149€ Darty Découvrir l'offre 149€ Fnac Découvrir l'offre 149€

Bose Soundlink Color II : l’alternative

La Bose Soundlink Color II est une enceinte connectée Bluetooth avec une puce NFC et un microphone intégré. Elle est compatible avec Siri et Google Now. Elle dispose de 8 heures d’autonomie et d’une application mobile qui donne accès à divers réglages.

 

On la retrouve pour environ 140 euros.

Retrouvez cette enceinte connectée sur Boulanger

Dongle pour streaming

Pour accéder via son téléviseur à des applications mobiles, il faut s’équiper des accessoires adéquats.

Chromecast 2 : notre recommandation

Le Chromecast 2 est compatible avec le Google Assistant. Il se branche sur le téléviseur grâce à un câble HDMI et permet d’accéder à diverses applications. Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter son test.

Google Chromecast 2 Fiche produit Forum Disponible sur EGlobal Central France à 33€ Voir le test 9/10 eGlobal Central France Découvrir l'offre 33€ Boulanger Découvrir l'offre 34€ Cdiscount Découvrir l'offre 39€

Amazon fire stick TV : l’alternative

L’Amazon Fire Stick TV est compatible avec Amazon Alexa. Il embarque 8 Go de stockage interne et permet d’accéder à tous les services d’Amazon comme Amazon Music Vidéo ou Amazon Prime Vidéo.

Il est disponible pour environ 60 euros.

Retrouvez l'Amazon Fire TV Stick sur Amazon

Caméra connectée Nest Cam IQ

Cette caméra connectée d’intérieur est équipée d’un capteur 4K de 8 mégapixels avec un zoom automatique de 12 mégapixels. Elle envoie une alerte par mail ou sur mobile dès qu’elle détecte un mouvement ou un son avec un cliché pris instantanément. Elle est par ailleurs compatible avec Google Assistant.

Elle est disponible pour environ 350 euros.

Retrouvez l'Amazon Fire TV Stick sur Amazon

Nest Cam Outdoor

Cette caméra Nest est également compatible avec Google Assistant, mais elle s’utilise davantage en extérieur. Elle propose une vue à 130° en HD, résiste aux intempéries et envoie une alerte sur mobile si elle constate une activité quelconque en l’absence des habitants.

 

On la retrouve sous la barre des 200 euros.

Retrouvez la Nest Cam Outdoor sur Amazon

Vous recherchez d’autres produits ? Consultez nos autres guides d’achat.

À lire sur FrAndroid : Tous nos guides d’achat : les meilleurs smartphones et produits connectés aux meilleurs prix

Catégories: Mobile

La build 17134 se déploie pour les Insiders : il y avait bien un bug !

Mon Windows Phone - mar, 17/04/2018 - 10:06

Normalement prévue pour le 10 avril selon plusieurs sources proches de Microsoft, la Spring Creators Update n’est pourtant pas encore disponible pour le grand public. Comme je vous l’indiquais la semaine dernière, un bug découvert en dernière minute était visiblement la cause de ce retard… et c’est désormais chose confirmée officiellement.

Microsoft vient en effet de déployer la build 17134 de Windows 10 pour les Insiders en Fast Ring. Au rayon des nouveautés ? Rien du tout, si



Continuez la lecture de l'article La build 17134 se déploie pour les Insiders : il y avait bien un bug !
Catégories: Mobile

Nokia X : la marque tease un mystérieux smartphone

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 10:02

Le Nokia X devrait bientôt renaître de ses cendres d’après une affiche publicitaire.

Le supposé Nokia 8 Pro

Vous vous souvenez du Nokia X ? Il s’agit d’un smartphone d’entrée de gamme lancé par Nokia tout juste après le rachat de Nokia Mobile par Microsoft. Il arborait les couleurs de la gamme Lumia, mais était le premier smartphone de la marque à tourner sous Android, ou plutôt AOSP. En effet, longtemps avant le lancement des Nokia 3,5,6 et 8 avec un Android « pur », le Nokia X utilisait un dérivé d’Android lourdement modifié et remplaçait le Play Store de Google par le Nokia Store.

Un nouveau Nokia X en 2018 ?

Si le Nokia X est rapidement tombé dans l’oubli, la marque finlandaise et le fabricant HMD souhaitent visiblement réutiliser la marque. Des posters affichant un mystérieux Nokia X sont apparus en Chine et promettent une annonce pour le 27 avril.

Impossible de dire ce qui se cache derrière ce poster mystérieux pour le moment. Si le premier Nokia X était un produit low-cost, le nouveau pourrait très bien être un fleuron. Après tout, le dernier « X » en date était l’iPhone X commercialisé à plus de 1000 euros en France. Cependant, la marque vient de lancer le Nokia 8 Sirocco, il serait un peu tôt pour déjà annoncer son successeur.

Depuis le lancement de HMD, les smartphones sortis sous la marque Nokia utilisaient des chiffres arabes, le Nokia X sera le premier à rompre avec cette habitude.

GSMArena

Catégories: Mobile

LG G7 ThinQ : une nouvelle image le montre d’un peu plus près

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 09:04

Une nouvelle image du futur LG G7 ThinQ permet de l’observer d’encore plus près en attendant sa présentation officielle.

Une fois n’est pas coutume, le célèbre leaker Evan Blass — @evleaks — a publié une image d’un smartphone quelques semaines avant sa présentation officielle. Cette fois-ci, la victime s’appelle LG G7 ThinQ.

Cette image (en tête de ce papier) confirme les premiers aperçus que nous avons pu avoir du smartphone au cours des derniers jours. On y aperçoit toujours la fameuse encoche au sommet de l’écran et — hormis ce détail — une esthétique relativement proche du LG G6.

LG G7….ThinQ. pic.twitter.com/qEVKHbfGFd

— Evan Blass (@evleaks) April 17, 2018

Le LG G7 ThinQ est de biais sur l’image postée par Evan Blass. Ainsi, on peut voir un bouton isolé sur la tranche droite qui servirait soit à démarrer le téléphone soit à lancer l’IA Google Assistant. Rappelons en effet que la mention « ThinQ » du nom du smartphone fait référence à la marque d’intelligence artificielle de LG.

LG va présenter son smartphone les 2 et 3 mai prochain, respectivement à New York et à Séoul. À noter qu’un éventuel LG V35 ThinQ sans encoche cette fois-ci, serait également en préparation.

À lire sur FrAndroid : LG G7 ThinQ : caractéristiques attendues, design supposé,… voici tout ce que l’on sait

Catégories: Mobile

Google sur le point d’acquérir Nokia Health (ex-Withings)

FrAndroid - mar, 17/04/2018 - 08:58

Google serait dans la courte liste des acquéreurs potentiels de Nokia Health, l’ex-Withings.

Le marché de la santé connectée devient petit à petit un marché stratégique pour les géants de la high-tech, mais ce n’est plus un marché dans lequel Nokia souhaite investir. Depuis le début de l’année, Nokia cherche un repreneur pour sa division Nokia Health, créée à partir de l’acquisition du français Withings en 2016.

Google parmi les acquéreurs potentiels

Les Échos rapportent que Nokia aurait été approché par 4 candidats pour le rachat de sa division Health. Parmi ces 4 candidats, on retrouverait deux Français, un non-Européen, et l’un des GAFAM, Google.

Ici le géant de la recherche serait intéressé par l’achat d’un nouveau spécialiste des objets connectés, alors qu’il vient de finir d’intégrer Nest à ses équipes. Google aurait donc l’ambition d’étendre encore un peu plus son catalogue d’appareils, en plus de sa gamme de smartphones Pixel et des appareils Google Home. L’idée serait également évidemment de récolter de nouvelles données grâce aux objets de santé connectés développés par Withings, puis Nokia Health.

D’après Les Échos, le gouvernement suivrait ce dossier avec la plus grande attention, la pépite française était jusqu’à présent restée entre les mains d’Européens, mais cela pourrait changer avec un rachat de la part de Google.

Nokia Health devrait trouver preneur d’ici un mois, reste à savoir qui aura emporté cette enchère.

Les Échos

Catégories: Mobile

Le DJI Phantom 5 aurait des objectifs interchangeables à en croire les premières photos

FrAndroid - lun, 16/04/2018 - 18:47

Des photos en fuite montrent que le prochain drone de DJI aurait un système d’objectifs interchangeables.

Cela fait un petit moment que l’on en parle dans le milieu : le DJI Phantom 5 semble se confirmer et les choses commencent à devenir très concrètes. Sa sortie pourrait arriver très prochainement. Des images et quelques caractéristiques techniques du drone ont été publiées par des sources chinoises dont la fiabilité reste encore à confirmer. Voici déjà ce que l’on peut en dire !

Tout d’abord, le Phantom 5 devrait se caractériser par l’arrivée tant attendue des objectifs interchangeables, et c’est une très bonne chose pour offrir plus de polyvalence. Quatre focales seraient de la partie : 15, 24, 35 et 50 mm. Le tout monté sur un capteur 1″ : on reste sur les mêmes bases que le Phantom 4, mais on devrait retrouver des nouveaux modes de vol, possiblement hérités de la gamme Mavic, une autonomie de vol accrue (33 min) et la possibilité d’embarquer deux cartes mémoires, tout cela avec une vitesse max de 88 km/h !

Pour ce qui est du système de transmission, rien de nouveau : on garde l’OcuSync qui ne cesse de faire ses preuves avec une portée de 7  km.

Il ne reste désormais plus qu’à se montrer patients et à attendre sa sortie, qui devrait arriver avant l’été.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des drones de 2018, quel est le meilleur rapport qualité/prix ?

PhotoRumors

Catégories: Mobile

Rachat de SFR : Bouygues n’a toujours pas abandonné l’idée

FrAndroid - lun, 16/04/2018 - 18:03

Malgré un premier échec en 2014, Bouygues Telecom souhaiterait à nouveau acquérir Altice France, propriétaire du groupe SFR.

Le marché français des télécoms connait pour le moment 4 grands acteurs : Orange, Altice (SFR), Bouygues Telecom et Iliad (Free). Depuis plusieurs années, ce marché semble vouloir se concentrer et redevenir un marché à trois acteurs. En 2014, Bouygues Telecom avait par exemple des vues sur l’opérateur au carré rouge, alors qu’en 2015, c’était Orange qui rêvait de croquer Bouygues.

Finalement, aucun de ces rachats n’a eu lieu, mais cela ne veut pas dire qu’une concentration n’arrivera pas. Bloomberg rapporte que le groupe Bouygues réfléchit à nouveau à acquérir la branche française du groupe Altice, c’est à dire principalement SFR.

Bouygues serait en négociations avec des fonds de capital-investissement comme CVC Capital Partners pour faire une proposition commune de rachat. Le groupe Bouygues a déjà déclaré ne pas être actuellement en discussion avec un autre opérateur.

Devenir le premier opérateur mobile de France

Depuis l’arrivée de Free Mobile sur le marché, les parts de marchés de Bouygues Telecom ont marqué un net recul. Aujourd’hui, Bouygues Telecom a respectivement 11 % et 16 % des marchés fixe et mobile, là où Free a 23 % et 15 %.

Avec l’acquisition de SFR, Bouygues Telecom deviendrait le premier opérateur alternatif de France, avec au total 33 % et 39 % des marchés fixe et mobile. Il obtiendrait même de meilleures parts de marché sur le mobile que l’opérateur historique Orange, qui détient 39 % et 29 % respectivement.

Ces chiffres se basent sur une étude réalisée par Les Echos et publiée le 28 décembre 2017.

Bloomberg

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur