Agrégateur de flux

Assassin’s Creed Rebellion : créez votre propre confrérie d’assassins sur smartphone

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 16:21

Ubisoft a annoncé un nouveau jeu mobile : Assassin’s Creed Rebellion. Celui-ci propose de créer sa propre confrérie d’assassins afin de mener à bien des missions.

Mise à jour du 11 octobre 2018 : Assassin’s Creed Rebellion sortira le 21 novembre 2018, plus d’un an après sa sortie. Cette annonce s’accompagne d’un trailer qui en montre davantage sur le gameplay du jeu.

Lien YouTube

Par ailleurs, il est possible de précommander le jeu directement sur le Google Play Store.

Article du 28 juin 2017 :

Assassin’s Creed est l’une des sagas les plus connues dans l’univers des jeux vidéo. Le prochain titre de cette série sur smartphones et tablettes, Assassin’s Creed Rebellion, propose de créer sa propre confrérie d’assassins en construisant un QG. Ce mécanisme de jeu fait un peu penser à Fallout Shelter de Bethesda, où il faut bâtir un abri pour sa communauté.

Assassin’s Creed Rebellion bénéficie d’une nouvelle direction artistique et on a ainsi droit à des protagonistes à l’esthétique chibi, voire cartoon. L’objectif du jeu sera de créer votre propre confrérie en recrutant jusqu’à 40 assassins avec plus de 20 personnages à débloquer exclusivement conçus pour ce jeu.

Le QG au cœur du jeu

L’intrigue se déroule en Espagne, au 15e siècle, alors que l’Inquisition bat son plein. Plus vous entraînez vos personnages, plus votre confrérie grandit. Vous pourrez alors être en mesure de construire de nouvelles salles pour agrandir votre QG. Vous serez aussi toujours amené à renforcer votre groupe et débloquer des items et des équipements.

Lien YouTube

Le QG de la confrérie sert également de base d’opérations depuis laquelle vous pourrez envoyer en ville des des équipes de trois assassins pour effectuer des missions. Pour mener à bien chaque quête, il faudra préparer la meilleure combinaison de personnages et de capacités.

Les missions sont essentielles pour obtenir soit de nouvelles ressources soit de nouveaux personnages.

Sortie mondiale

Ubisoft écrit qu’Assassin’s Creed Rebellion est encore en cours de développement, mais qu’une sortie mondiale est prévue pour « bientôt » sur les appareils Android, iPhone, iPad et iPod Touch. Précisons qu’il faudra au moins 2 Go de RAM et un terminal qui tourne sous Android 4.1 Jelly Bean et iOS 8.

Assassin's Creed Rebellion
Ubisoft

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Retrouvez tous nos Top des jeux

Ubisoft

Catégories: Mobile

Assassin’s Creed Rebellion : créez votre propre confrérie d’assassins sur smartphone

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 16:21

Ubisoft a annoncé un nouveau jeu mobile : Assassin’s Creed Rebellion. Celui-ci propose de créer sa propre confrérie d’assassins afin de mener à bien des missions.

Mise à jour du 11 octobre 2018 : Assassin’s Creed Rebellion sortira le 21 novembre 2018, plus d’un an après sa sortie. Cette annonce s’accompagne d’un trailer qui en montre davantage sur le gameplay du jeu.

Lien YouTube

Par ailleurs, il est possible de précommander le jeu directement sur le Google Play Store.

Article du 28 juin 2017 :

Assassin’s Creed est l’une des sagas les plus connues dans l’univers des jeux vidéo. Le prochain titre de cette série sur smartphones et tablettes, Assassin’s Creed Rebellion, propose de créer sa propre confrérie d’assassins en construisant un QG. Ce mécanisme de jeu fait un peu penser à Fallout Shelter de Bethesda, où il faut bâtir un abri pour sa communauté.

Assassin’s Creed Rebellion bénéficie d’une nouvelle direction artistique et on a ainsi droit à des protagonistes à l’esthétique chibi, voire cartoon. L’objectif du jeu sera de créer votre propre confrérie en recrutant jusqu’à 40 assassins avec plus de 20 personnages à débloquer exclusivement conçus pour ce jeu.

Le QG au cœur du jeu

L’intrigue se déroule en Espagne, au 15e siècle, alors que l’Inquisition bat son plein. Plus vous entraînez vos personnages, plus votre confrérie grandit. Vous pourrez alors être en mesure de construire de nouvelles salles pour agrandir votre QG. Vous serez aussi toujours amené à renforcer votre groupe et débloquer des items et des équipements.

Lien YouTube

Le QG de la confrérie sert également de base d’opérations depuis laquelle vous pourrez envoyer en ville des des équipes de trois assassins pour effectuer des missions. Pour mener à bien chaque quête, il faudra préparer la meilleure combinaison de personnages et de capacités.

Les missions sont essentielles pour obtenir soit de nouvelles ressources soit de nouveaux personnages.

Sortie mondiale

Ubisoft écrit qu’Assassin’s Creed Rebellion est encore en cours de développement, mais qu’une sortie mondiale est prévue pour « bientôt » sur les appareils Android, iPhone, iPad et iPod Touch. Précisons qu’il faudra au moins 2 Go de RAM et un terminal qui tourne sous Android 4.1 Jelly Bean et iOS 8.

Assassin's Creed Rebellion
Ubisoft

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Retrouvez tous nos Top des jeux

Ubisoft

Catégories: Mobile

Honor 8C officialisé : le premier smartphone à profiter du Snapdragon 632

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 15:14

Honor vient d’officialiser le Honor 8C en Chine. Ce smartphone entrée de gamme est le premier à intégrer le SoC Snapdragon 632, dernier SoC accessible de Qualcomm.

Honor a beau avoir récemment présenté son Honor 8X en Europe récemment, la marque chinoise est loin d’avoir fini son année. On sait par exemple que le Magic 2, son plus haut de gamme, sera annoncé à la fin du mois.

C’est cependant sur l’entrée de gamme que le constructeur a tendance à faire bouger les choses, et en bien. Le Honor 8C, variante bien plus accessible de son dernier smartphone, a été présenté officiellement en Chine selon Gizmochina. Voici ses caractéristiques.

Fiche technique du Honor 8C
  • Écran : 6,26 pouces TFT LCD en définition HD+
  • SoC : Qualcomm Snapdragon 632
  • RAM : 4 Go
  • Capteur photo arrière : 13 mégapixels (f/1.8) + 2 mégapixels (f/2.4)
  • Capteur photo avant : 8 mégapixels (f/2.0)
  • Stockage : 32 / 64 Go + micro SD jusqu’à 256 Go
  • Batterie : 4000 mAh, charge 5V
  • Sécurité : scanner d’empreinte arrière
  • OS : Android 8.1 Oreo + EMUI 8.2
  • Dimensions : 158.72 x 75.94 x 7.98 mm
  • Poids : 167,2 grammes

Comme vous pouvez le constater, il s’agit du premier smartphone du marché à être équipé du Snapdragon 632, le nouveau SoC de Qualcomm qui prend la place des 625/626. Un fait étonnant d’ailleurs, puisque Honor a souvent pour habitude de s’équiper des puces de HiSilicon.

Outre cela, on notera la grande batterie de 4 000 mAh qui devrait lui fournir une excellente autonomie, bien que la recharge devrait être assez lente à 5V.

Prix et date de sortie du Honor 8C

Le Honor 8C est pour le moment uniquement annoncé en Chine, en 4 coloris : noir, or, bleu et violet. Il sera vendu à 1 099 yuans (environ 137 HT) pour la version 32 Go et 1 399 yuans (environ 175 euros) pour la version 64 Go.

À ce prix, il paraît être un parfait téléphone d’entrée de gamme sur le papier. Il nous faudra toutefois le tester pour nous en assurer, ce que nous pourrons faire lors d’une éventuelle sortie européenne qui devrait advenir selon toute vraisemblance vers le début de l’année 2019.

Gizmochina

Catégories: Mobile

Microsoft sacrifie des milliards d'euros de redevances en léguant 60.000 brevets

Mon Windows Phone - jeu, 11/10/2018 - 15:01

Microsoft aime Linux, et veut se réconcilier avec toute la communauté Open Source. La firme tente à le prouver depuis des années, et vient de le confirmer une fois de plus. Microsoft vient de rejoindre le réseau « Open Invention Network », une communauté créée pour protéger Linux et des logiciels Open Source. Elle libère par la même occasion plus de 60.000 brevets. Un geste fort !

Microsoft a annoncé aujourd’hui son adhésion au réseau Open Invention Network (OIN). En



Continuez la lecture de l'article Microsoft sacrifie des milliards d'euros de redevances en léguant 60.000 brevets
Catégories: Mobile

Prise en main du Samsung Galaxy A9 : quatre appareils photo qui ont tous un rôle

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 14:10

Présenté ce jeudi à Milan, le nouveau Galaxy A9 de Samsung se veut le complément entre la gamme A du constructeur et la gamme S. En attendant un test complet et la sortie de l’appareil, prévue le mois prochain pour 599 euros, nous avons pu le prendre en main le Galaxy A9.

Design et prise en main

Le Galaxy A9 est plutôt imposant avec son écran de 6,3 pouces et ses rebords en haut et en bas. Contrairement à la gamme S ou aux Note, il ne propose cependant pas d’écran incurvé. Dans l’ensemble, on se retrouve donc avec un smartphone qui n’a certes pas d’encoche en haut de l’écran – Samsung restant réfractaire à ce design – mais qui se veut plutôt imposant. On aurait apprécié des rebords un peu moins larges en haut et en bas, surtout au niveau du menton. On se consolera en constatant que les deux bordures ont une épaisseur identique, rendant l’ensemble plutôt harmonieux.

Du côté des connectiques, Samsung a fait appel à de l’USB-C en bas et a conservé la prise jack 3,5 mm. Un choix que l’on ne peut que saluer. Sur la tranche droite, on va retrouver les touches de volume ainsi que le bouton de veille. Enfin, l’inévitable bouton Bixby est encore et toujours présent sur la tranche gauche.

Mais c’est surtout au dos de l’appareil que le Galaxy A9 va se distinguer. Ceux qui étaient déjà surpris par le design du triple module photo du Galaxy A7 (2018) verront leur impression se renforcer avec le Galaxy A9. On retrouve ainsi un module avec quatre appareils photo positionnés verticalement en haut à gauche du dos. Juste en dessous se situe le flash, tandis que le lecteur d’empreintes digitales est positionné au centre, toujours dans le format carré cher à Samsung. Dommage qu’il soit cependant placé un peu haut.

Dans l’ensemble, le Galaxy A9 peut paraître grand de prime abord, mais l’appareil est plutôt fin et surtout, son module photo arrière ne dépasse que très peu du cadre. Un design plutôt soigné en aluminium avec un dos en verre vient renforcer l’aspect premium de la bête, même s’il faut bien reconnaître que sur les trois modèles que nous avons pris en main (noir, bleu et rose), les traces de doigts étaient légion.

Écran

Samsung persiste et signe dans son refus de l’encoche sur les écrans. C’est l’un des seuls constructeurs, avec Sony, à refuser de se plier à cette mode. On aime ou on déteste l’encoche, mais force est de reconnaître que le Galaxy A9 profite ainsi d’un affichage plutôt agréable, sans masquer les notifications ou donner un aspect asymétrique à l’appareil.

Du côté de l’affichage, le smartphone profite d’une dalle AMOLED de 6,3 pouces affichant 1080 pixels par 2220. Une densité de pixels de 392 pixels par pouce plutôt correcte pour une lisibilité confortable. La luminosité ne m’a pas parue mauvaise, mais il faut admettre que les conditions de prise en main, dans un showroom plutôt sombre, ne permettaient pas réellement de mettre l’affichage en difficulté. Reste que les écrans AMOLED ont tendance à pouvoir offrir une luminosité maximale bien meilleure que les écrans LCD. On pourra le mesurer plus en profondeur avec notre test complet. Enfin, AMOLED oblige, on notera un excellent contraste.

La température des couleurs m’a paru, à première vue, plutôt précise. Surtout que Samsung permet bel et bien de la modifier dans les paramètres d’affichage, en choisissant entre un affichage adaptatif, cinéma AMOLED, photo AMOLED ou basique.

Application photo

C’est véritablement sur la photo que Samsung met le paquet avec son Galaxy A9. Le smartphone propose en effet quatre appareils différents au dos : un principal de 24 mégapixels (f1,7), un ultra grand-angle à 120 degrés, un zoom x2 et un capteur de profondeur.

En fait, le capteur principal va s’allier au choix avec chacun des trois autres capteurs afin de modifier le type de prise de vue. Si vous souhaitez prendre en photo un paysage en très grand-angle, vous basculerez ainsi sur l’appareil de 8 mégapixels, épaulé par l’appareil principal. Il en résultera ainsi un cliché de 24 mégapixels pris avec une ouverture de f/1,7, mais en très grand-angle.

En fait, dans ce cas, l’objectif grand-angle est combiné avec le capteur principal pour le rendu photo final. Pratique pour proposer des photos dans toutes les conditions sans pour autant avoir à choisir entre différentes qualités et ne pas avoir à faire de compromis. Il en va de même pour le zoom x2 ou pour la photo en mode Portrait.

À l’usage, dans l’application photo, c’est tout aussi simple. En bas de l’interface de l’application photo, vous verrez ainsi trois petites icônes qui représentent en fait les trois longueurs focales différentes. Il vous suffit de passer de l’une à l’autre pour modifier la prise de vue et passer d’un grand-angle à un ultra grand-angle ou à un zoom.

Les quelques photos que j’ai pu prendre sur place étaient plutôt de bonne qualité, malgré des couleurs qui n’étaient pas forcément très respectées. Il faut dire que le Galaxy A9 ne sortira que dans un mois et que d’ici là ses fonctions logicielles sont encore en développement. On ne pourra donc s’assurer de la qualité d’image que lors d’un test plus complet, mais autant dire que les premières impressions sont très bonnes.

Prix et disponibilité

Le Samsung Galaxy A9 sortira le 15 novembre en exclusivité chez Orange. Il sera disponible en précommande dès le 5 novembre au prix de 599 euros. Il sera commercialisé en deux coloris : noir ou bleu.

Où acheter le Samsung Galaxy A9 (2018) au meilleur prix ?

Il n' y a pas d'offres pour le moment

Nos photos du Galaxy A9
Catégories: Mobile

Prise en main du Samsung Galaxy A9 : quatre appareils photo qui ont tous un rôle

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 14:10

Présenté ce jeudi à Milan, le nouveau Galaxy A9 de Samsung se veut le complément entre la gamme A du constructeur et la gamme S. En attendant un test complet et la sortie de l’appareil, prévue le mois prochain pour 599 euros, nous avons pu le prendre en main le Galaxy A9.

Design et prise en main

Le Galaxy A9 est plutôt imposant avec son écran de 6,3 pouces et ses rebords en haut et en bas. Contrairement à la gamme S ou aux Note, il ne propose cependant pas d’écran incurvé. Dans l’ensemble, on se retrouve donc avec un smartphone qui n’a certes pas d’encoche en haut de l’écran – Samsung restant réfractaire à ce design – mais qui se veut plutôt imposant. On aurait apprécié des rebords un peu moins larges en haut et en bas, surtout au niveau du menton. On se consolera en constatant que les deux bordures ont une épaisseur identique, rendant l’ensemble plutôt harmonieux.

Du côté des connectiques, Samsung a fait appel à de l’USB-C en bas et a conservé la prise jack 3,5 mm. Un choix que l’on ne peut que saluer. Sur la tranche droite, on va retrouver les touches de volume ainsi que le bouton de veille. Enfin, l’inévitable bouton Bixby est encore et toujours présent sur la tranche gauche.

Mais c’est surtout au dos de l’appareil que le Galaxy A9 va se distinguer. Ceux qui étaient déjà surpris par le design du triple module photo du Galaxy A7 (2018) verront leur impression se renforcer avec le Galaxy A9. On retrouve ainsi un module avec quatre appareils photo positionnés verticalement en haut à gauche du dos. Juste en dessous se situe le flash, tandis que le lecteur d’empreintes digitales est positionné au centre, toujours dans le format carré cher à Samsung. Dommage qu’il soit cependant placé un peu haut.

Dans l’ensemble, le Galaxy A9 peut paraître grand de prime abord, mais l’appareil est plutôt fin et surtout, son module photo arrière ne dépasse que très peu du cadre. Un design plutôt soigné en aluminium avec un dos en verre vient renforcer l’aspect premium de la bête, même s’il faut bien reconnaître que sur les trois modèles que nous avons pris en main (noir, bleu et rose), les traces de doigts étaient légion.

Écran

Samsung persiste et signe dans son refus de l’encoche sur les écrans. C’est l’un des seuls constructeurs, avec Sony, à refuser de se plier à cette mode. On aime ou on déteste l’encoche, mais force est de reconnaître que le Galaxy A9 profite ainsi d’un affichage plutôt agréable, sans masquer les notifications ou donner un aspect asymétrique à l’appareil.

Du côté de l’affichage, le smartphone profite d’une dalle AMOLED de 6,3 pouces affichant 1080 pixels par 2220. Une densité de pixels de 392 pixels par pouce plutôt correcte pour une lisibilité confortable. La luminosité ne m’a pas parue mauvaise, mais il faut admettre que les conditions de prise en main, dans un showroom plutôt sombre, ne permettaient pas réellement de mettre l’affichage en difficulté. Reste que les écrans AMOLED ont tendance à pouvoir offrir une luminosité maximale bien meilleure que les écrans LCD. On pourra le mesurer plus en profondeur avec notre test complet. Enfin, AMOLED oblige, on notera un excellent contraste.

La température des couleurs m’a paru, à première vue, plutôt précise. Surtout que Samsung permet bel et bien de la modifier dans les paramètres d’affichage, en choisissant entre un affichage adaptatif, cinéma AMOLED, photo AMOLED ou basique.

Application photo

C’est véritablement sur la photo que Samsung met le paquet avec son Galaxy A9. Le smartphone propose en effet quatre appareils différents au dos : un principal de 24 mégapixels (f1,7), un ultra grand-angle à 120 degrés, un zoom x2 et un capteur de profondeur.

En fait, le capteur principal va s’allier au choix avec chacun des trois autres capteurs afin de modifier le type de prise de vue. Si vous souhaitez prendre en photo un paysage en très grand-angle, vous basculerez ainsi sur l’appareil de 8 mégapixels, épaulé par l’appareil principal. Il en résultera ainsi un cliché de 24 mégapixels pris avec une ouverture de f/1,7, mais en très grand-angle.

En fait, dans ce cas, l’objectif grand-angle est combiné avec le capteur principal pour le rendu photo final. Pratique pour proposer des photos dans toutes les conditions sans pour autant avoir à choisir entre différentes qualités et ne pas avoir à faire de compromis. Il en va de même pour le zoom x2 ou pour la photo en mode Portrait.

À l’usage, dans l’application photo, c’est tout aussi simple. En bas de l’interface de l’application photo, vous verrez ainsi trois petites icônes qui représentent en fait les trois longueurs focales différentes. Il vous suffit de passer de l’une à l’autre pour modifier la prise de vue et passer d’un grand-angle à un ultra grand-angle ou à un zoom.

Les quelques photos que j’ai pu prendre sur place étaient plutôt de bonne qualité, malgré des couleurs qui n’étaient pas forcément très respectées. Il faut dire que le Galaxy A9 ne sortira que dans un mois et que d’ici là ses fonctions logicielles sont encore en développement. On ne pourra donc s’assurer de la qualité d’image que lors d’un test plus complet, mais autant dire que les premières impressions sont très bonnes.

Prix et disponibilité

Le Samsung Galaxy A9 sortira le 15 novembre en exclusivité chez Orange. Il sera disponible en précommande dès le 5 novembre au prix de 599 euros. Il sera commercialisé en deux coloris : noir ou bleu.

Où acheter le Samsung Galaxy A9 (2018) au meilleur prix ?

Il n' y a pas d'offres pour le moment

Nos photos du Galaxy A9
Catégories: Mobile

Le bug de la mise à jour d'octobre 2018 de Windows 10 a été trouvé et résolu !

Mon Windows Phone - jeu, 11/10/2018 - 13:59

Microsoft a déployé la mise à jour d’octobre 2018 de Windows 10 la semaine dernière, avant de l’interrompre quelques jours plus tard. En effet, plusieurs bugs, dont un très contraignant qui pouvait faire disparaître les fichiers de certains utilisateurs avait été découvert. Microsoft a trouvé la cause de ce problème et la mise à jour devrait reprendre très prochainement.

Microsoft a confirmé avoir trouvé la cause du problème qui pouvait supprimer les fichiers personnels de



Continuez la lecture de l'article Le bug de la mise à jour d'octobre 2018 de Windows 10 a été trouvé et résolu !
Catégories: Mobile

Orange se réserve l’exclusivité sur le Samsung Galaxy A9 (2018)

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 13:36

Alors que le Galaxy A9 (2018) vient tout juste d’être présenté par Samsung, des représentants de la marque nous ont indiqué que ce smartphone sera vendu en exclusivité chez Orange au moins jusqu’aux fêtes de fin d’année.

 

Le Samsung Galaxy A9 (2018) vient tout juste d’être officialisé et sa grande particularité est d’embarquer un quadruple appareil photo. Un argument qui semble avoir séduit Orange. En effet, des représentants de la marque nous ont indiqué que l’opérateur historique s’est réservé l’exclusivité sur les ventes de ce smartphone en France.

D’après les prévisions de ventes de Samsung, l’appareil sera disponible, en édition limitée dans les rayons d’Orange jusqu’aux fêtes de fin d’année. Une stratégie assez étrange pour le leader de la téléphonie mobile qui nous a plutôt habitués à miser sur tous les canaux de distribution possible pour vendre ses smartphones.

Ce Galaxy A9 (2018) ne sera même pas vendu dans la boutique Samsung.

Et après ?

Le téléphone sera lancé en Europe en novembre pour 599 euros. Reste à connaître maintenant les autres tarifs, avec abonnements, que ne manquera pas de proposer Orange pour se procurer cet appareil. Aussi, on est en droit de se demander si, une fois les fêtes de fin d’année passées, le Galaxy A9 (2018) ne retrouvera pas des circuits de ventes plus classiques.

Découvrez notre prise en main du téléphone en cliquant ici.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Samsung Galaxy A9 : quatre appareils photo qui ont tous un rôle

Catégories: Mobile

L’horloge Google se met à jour pour un design plus doux

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 13:12

Google Horloge se met à jour dans une version 6.0 dont l’interface profite d’un design très légèrement revisité, tout en douceur.

L’annonce des Google Pixel 3 et Pixel 3 XL s’accompagne d’une petite mise à jour de l’application Horloge conçue par le géant américain sur Android. Pas de refonte majeure au programme, mais de petites modifications de design qui apporte une esthétique un peu plus douce à cette version 6.0.

On retient surtout le changement de police que Google applique progressivement à toutes ses applications. Place donc au Google Sans — la même typographie que le logo de l’entreprise. Ce qui est inscrit sur l’interface revêt donc un aspect plus arrondi.

On notera aussi la présence plus marquée de la couleur bleu (sans excès) qui se manifeste sur les alarmes activées, les noms des différents onglets ou encore sur l’heure du fuseau horaire principal.

Bientôt le lever de soleil ?

En marge de ses derniers smartphones, Google a également présenté le Pixel Stand, un accessoire qui permet la recharge rapide sur les terminaux, mais qui apporte également quelques fonctionnalités, dont une alarme spéciale imitant la lumière d’un soleil levant.

En fouillant dans l’APK de l’application Horloge, Android Police a trouvé des traces de cette option : des mentions à un bouton pour arrêter cet effet lever de soleil et des bouts de texte censés indiquer que cette alarme spéciale a été désactivée par l’enclenchement d’autres alarmes ou parce que le téléphone a été retiré du Pixel Stand.

Le réveil spécial exclusivement sur les Pixel 3

On peut donc imaginer que cette option ne soit, à l’avenir, pas réservée aux Pixel 3 (le Pixel Stand est d’ailleurs compatible avec tous les appareils Qi). Il faudra patienter pour le savoir.

La version 6.0 de Google Horloge n’est pas encore disponible sur le Play Store, mais vous pouvez télécharger l’APK sur APKMirror. Pour savoir comment faire, n’hésitez pas à consulter notre tutoriel.

Google Horloge

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Android Police

Catégories: Mobile

OnePlus 6T : son lecteur d’empreintes devrait être (assez) rapide, mais pas forcément précis

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 12:41

OnePlus a donné un peu plus d’informations concernant le capteur d’empreintes sous écran du OnePlus 6T. Il ne s’agit pas d’un capteur ultrasonique, mais d’un capteur optique. Un choix qui peut apporter autant d’avantages que de contraintes à l’usage.

Les capteurs d’empreintes sous écran ne sont pas encore popularisés sur nos smartphones et seuls quelques modèles tentent timidement de l’intégrer. Si les plus gros constructeurs n’ont pas encore sauté le pas, c’est notamment parce que la technologie n’est pas encore jugée assez peaufinée pour être intégrée sur des flagships servant de vitrine aux marques et sur lesquels la moindre erreur reste à jamais inscrite dans l’histoire.

De son côté, OnePlus a déjà annoncé que son prochain smartphone, le OnePlus 6T, disposera d’un tel capteur d’empreintes. Et plus récemment encore, la marque a annoncé sur Weibo qu’il s’agit d’un capteur optique, contrairement à la plupart des capteurs sous écran qui sont ultrasoniques. Mais qu’est-ce que cela change réellement en pratique ?

Capteur optique vs capteur ultrasonique

Un capteur d’empreinte ultrasonique agit un peu comme un sonar et utilise la réflexion du son pour dresser une carte 3D de l’empreinte digitale. Cela permet notamment de déverrouiller son smartphone avec les doigts mouillés ou gras, mais aussi de traverser des couches relativement épaisses, comme un écran.

À l’inverse, un capteur optique enregistre une image de l’empreinte digitale. Celle-ci est donc plus simple à berner, mais aussi plus rapide à analyser. Pour fonctionner correctement, ce type de capteur nécessite cependant de lire facilement l’empreinte, ce qui est compliqué par les matières se trouvant entre le capteur et le doigt : eau, graisse… ou écran.

Quid du OnePlus 6T ?

En pratique, qu’est-ce que cela devrait donc changer sur le OnePlus 6T ? Sachant que les capteurs ultrasoniques ne sont pas encore tout à fait au point et prennent encore du temps pour déverrouiller le téléphone, il n’est pas vraiment étonnant que la filiale de BBK ait choisi l’option optique, plus rapide au quotidien pour l’utilisateur.

Notons tout de même qu’il existe déjà des capteurs d’empreintes sous écran optiques sur le marché, notamment sur… le Vivo Nex S. Pour rappel, Vivo est également une marque de BBK Electronics, la maison-mère de OnePlus, et que les deux constructeurs partagent certainement des centres de R&D.

Il est donc possible que le capteur d’empreintes du OnePlus 6T soit proche de celui du Vivo Nex S. Lorsque nous avons testé ce dernier, nous avons remarqué qu’il était plus lent qu’un capteur d’empreintes traditionnel (en raison de l’écran à traverser), mais tout de même assez rapide pour ne pas gêner au quotidien. Les optimisations logicielles d’OxygenOS pourraient cependant rendre l’ensemble plus rapide encore pour se rapprocher des capteurs actuels.

Reste à voir maintenant si la sécurité ne sera pas sacrifiée sur l’autel de l’expérience utilisateur comme c’était le cas avec la reconnaissance faciale.

À lire sur FrAndroid : OnePlus 6T : tout ce que l’on sait du smartphone avec lecteur d’empreintes dans l’écran

GSMArena

Catégories: Mobile

Honor tease son Magic 2 et son design en slider avec une nouvelle vidéo

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 12:07

Le Honor Magic 2 ne va pas tarder à être officialisé. Son constructeur chinois commence le teasing avec une vidéo montrant son design en slider en action.

Certains embrassent l’encoche, et d’autres font tout pour l’éviter. Quoi qu’il en soit, tout le monde cherche à occuper la façade avant par l’écran au maximum.

Honor a choisi de l’éviter en proposant un design slider hérité des simples téléphones de l’époque pour son Honor Magic 2. Après un premier teaser lors de l’IFA 2018, la marque s’apprête à le présenter officiellement le 31 octobre. On peut déjà le voir aujourd’hui par le biais d’une vidéo.

Le Honor Magic 2 se montre en vidéo

Le constructeur a en effet publié une petite publicité pour sa conférence sur les réseaux sociaux chinois. Le site Gizmochina l’a récupéré et transformé en GIF (prononcé « djif ») pour que nous puissions en profiter.

Voilà un joli jeu de doigt qui nous permet de voir brièvement l’intégralité du design du smartphone, qui à l’arrière semble reprendre les mêmes codes que les P20 de cette année. On aura donc bien droit à ce qui semble être un double capteur orienté à la verticale dans le coin gauche.

Pour le reste, Honor a déjà confirmé qu’il sera équipé du Kirin 980 et qu’il profitera d’une recharge à 40W. Le reste est encore à découvrir, et notamment le pourcentage de couverture de l’écran à l’avant.

Rendez-vous donc le 31 octobre prochain sur FrAndroid pour le découvrir en notre compagnie !

Lien YouTube

Gizmochina

Catégories: Mobile

Samsung Galaxy A9 (2018) officialisé : un ambitieux smartphone à quatre capteurs photo

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 11:39

Le Samsung Galaxy A9 (2018) a été officiellement dévoilé. Il est doté d’un quadruple capteur photo et se situe dans un segment de prix où la marque n’est plus trop présente ces dernières années (hors baisses de prix).

Mise à jour : Nous avons pris en main le téléphone. Nos premières impressions sont à lire par ici.

Ce n’est peut-être pas le téléphone le plus attendu de ce mois d’octobre riche en annonces, mais il mérite tout de même le coup d’œil puisqu’il s’agit du premier smartphone à quatre capteurs photo. Nous parlons ici du Samsung Galaxy A9 (2018) qui vient tout juste d’être dévoilé à Milan.

Niveau design, rien de bien étonnant avec une esthétique très proche du milieu de gamme de la marque — et notamment du Galaxy A7 (2018) dévoilé quelques semaines plus tôt avec « juste » trois capteurs photo.

Fiche technique intéressante

Au programme, on trouve une fiche technique globalement assez solide :

  • un écran Super AMOLED au ratio 18,5:9, Full HD+ (1 080 x 2 220 pixels)
  • Snapdragon 660
  • 6 ou 8 Go de RAM
  • Un stockage interne de 128 Go extensible à 512 Go
  • Une batterie de 3 800 mAh compatible charge rapide
  • Android 8.0 Oreo
  • Lecteur d’empreintes
  • 4G LTE cat.9
  • NFC et Samsung Pay
La photo au cœur du smartphone

Le Samsung Galaxy A9 (2018) met surtout en avant sa grande particularité : ses quatre capteurs photo. Dans le détail, voici ce que l’on trouve :

  • un objectif principal de 24 mégapixels, ouverture à f/1,7
  • un capteur de soutien de 5 mégapixels pour la profondeur de champ avec une ouverture du diaphragme à f/2,2
  • un grand-angle de 8 mégapixels, ouverture f/2,4
  • un zoom optique x2 (10 mégapixels, f/2,4)

Pour les selfies, le terminal repose sur un capteur frontal de 24 mégapixels avec un diaphragme ouvrant à f/2,0.

Prix, disponibilité et exclusivité Orange

Le Samsung Galaxy A9 (2018) sera lancé en novembre au prix de 599 euros. D’après nos informations, la marque a prévu de commercialiser ce téléphone en exclusivité chez Orange, en édition limitée. L’entreprise mise sur une disponibilité jusqu’aux fêtes de fin d’année chez l’opérateur historique.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Samsung Galaxy A9 : quatre appareils photo qui ont tous un rôle

Catégories: Mobile

Microsoft se classe dans le TOP 5 des constructeurs PC aux Etats-Unis

Mon Windows Phone - jeu, 11/10/2018 - 10:24

Gartner a publié récemment quelques statistiques concernant les parts de marché des PC. On y apprend ainsi que la gamme Surface se classe dans le TOP 5 des constructeurs aux Etats-Unis en termes de part de marché selon les dernières estimations.

Gartner publie régulièrement des statistiques au sujet des parts de marché mobile, PC et bien d’autres. Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur le marché des PC puisque le cabinet d’études a publié quelques chiffres intéressants



Continuez la lecture de l'article Microsoft se classe dans le TOP 5 des constructeurs PC aux Etats-Unis
Catégories: Mobile

Le Google Home Hub est un appareil de test pour Fuchsia

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 09:44

Le Google Home Hub n’est pas que le nouvel écran connecté Smart Display de Google. C’est aussi un appareil de test pour Fuchsia.

Décidément, les choix technologiques autour du nouveau Google Home Hub sont très intéressants. On sait que le nouveau Smart Display utilise un SoC ARM Amlogic, un écran 7 pouces 1024 x 600 pixels et a été construit sur la plateforme Google Cast.

Fuchsia de plus en plus présent chez Google

Le site 9to5Google rapporte maintenant que le Google Home Hub a également servi de plateforme de développement pour Fuchsia, le nouveau système qui pourrait remplacer Android d’ici 5 ans. Fuchsia est prévu pour tourner sur tous les appareils de l’écosystème Google : de l’écran connecté à l’ordinateur portable, en passant par le smartphone.

En cherchant dans les modifications du code source Fuchsia, 9To5Google a pu faire le lien entre le Home Hub, dont le nom de code est Estelle, et un appareil de test de Fuchsia connu sous le nom de code Astro.

Pour autant cela ne signifie pas que le Home Hub commercialisé par Google tourne Fuchsia. Comme nous le disions en introduction, l’appareil tourne officiellement sur la plateforme Cast, basée sur Chrome et créée à l’origine pour le Chromecast. Même si Google travaille à porter les fonctionnalités de Cast sur Fuchsia, il est très probable que le Home Hub soit un simple appareil de test en interne.

Il est en tout cas intéressant de suivre les évolutions du projet Fuchsia au sein de Google, et son impact petit à petit sur des produits commercialisés par la firme.

À lire sur FrAndroid : Fuchsia : qu’est-ce que le nouvel OS de Google et à quoi servira-t-il ?

Catégories: Mobile

Samsung Galaxy A9 : le site kazakh révèle tout avant l’annonce

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 08:22

Samsung a publié par erreur toutes les informations concernant le Galaxy A9 sur son site officiel. La page confirme les caractéristiques du smartphone à 4 caméras.

C’est la bourde ! Alors que la conférence d’annonce du Samsung Galaxy A9 (2018) devrait avoir lieu plus tard dans la journée, le site officiel kazakh de la marque a publié en avance la page officielle de l’appareil. Bien sûr, cette page a été rapidement supprimée du site, mais pas avant que les serveurs de cache de Google n’en fassent une copie.

4 caméras au dos

La particularité attendue de ce nouveau Galaxy A9 est l’intégration de 4 caméras au dos du smartphone, pas moins. Les caractéristiques de l’appareil étaient déjà connues et se voient une nouvelle fois confirmées.

On aura le droit à la configuration suivante :

  • appareil principal 24 mégapixels f/1,7
  • téléobjectif 10 mégapixels f/2,4 (zoom optique x2)
  • objectif grand-angle 8 mégapixels f/2,4 (120°)
  • capteur de profondeur 5 mégapixels f/2,2

Elle devrait, on l’espère, permettre au smartphone de s’en sortir convenablement dans un grand nombre de situations.

Les caractéristiques techniques

Malheureusement la page avec la totalité des caractéristiques techniques reste inaccessible, mais la page de présentation du produit nous en donne un aperçu.

  • Écran 6,3 pouces FullHD+ Super AMOLED
  • SoC 8 coeurs (Snapdragon 660 ou équivalent Exynos)
  • 6 à 8 Go de RAM
  • 128 Go de stockage
  • Lecteur de micro SD
  • Double SIM
  • Batterie de 3800 mAh
  • Port USB Type-C
  • Lecteur d’empreinte au dos
  • Reconnaissance faciale
  • Coloris : noir, bleu ou rose
Design dans la lignée de la gamme A

Les images sous tous les angles de la version rose montrent un smartphone qui devrait être dans la lignée des Galaxy A8 et Galaxy A7 déjà lancés cette année.

Quid du prix et de la sortie ?

Restent encore quelques inconnues que l’annonce, en particulier pour le marché français, devrait éclaircir. On ne connait en effet ni le prix de vente du smartphone ni sa date de sortie.

Onleaks

Catégories: Mobile

60 Millions s’en prend à Wish et le Mate 20 Pro se montre à nouveau – Tech’spresso

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 07:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le mercredi 10 octobre : . Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid.

60 Millions de consommateurs s’attaque à Wish, l’application qui « séduit les jeunes internautes »

Les pratiques de l’application Wish ont apparemment marqué le célèbre magazine 60 Millions de consommateurs qui met en garde ses lecteurs contre cette place de marché « aux limites de la légalité ».

Voilà encore le Huawei Mate 20 Pro, dans une nouvelle image de rendu

Ce mardi, le blogueur Evan Blass a mis en ligne une énième photo du Mate 20 Pro, le futur smartphone haut de gamme du constructeur chinois. L’appareil est attendu pour une présentation le 16 octobre prochain à Londres.

Il était temps ! Google vous redonne un contrôle plus complet sur vos données privées

Google lance une nouvelle initiative baptisée Project Strobe pour vous donner un meilleur contrôle sur les accès que vous accordez aux applications tierces sur votre compte Google. Une décision logique qui aurait pu être prise plus tôt.

Catégories: Mobile

Prise en main du Razer Phone 2 : le « flagship gaming » corrige ses gros défauts

FrAndroid - jeu, 11/10/2018 - 05:00

Nous avons pu directement prendre en main le Razer Phone 2, nouveau smartphone de la marque américaine ayant lancé la mode des « smartphones gamers ». Après un modèle réussi, mais aisément critiquable, l’entreprise offre une cure de jouvence à sa formule sans la changer pour autant.

Beaucoup ont pu passer à côté de l’annonce du Razer Phone fin 2017 ; il faut dire que la marque est surtout connue des joueurs PC. Pourtant, son arrivée a lancé une petite vague sur le marché : celle des smartphones dédiés aux gamers.

Entretemps, Xiaomi a sorti son Black Shark, Asus a annoncé son ROG et Nubia son Red Magic. La tendance se confirme comme importante et attise la curiosité : il était donc temps de répondre à cette nouvelle compétition avec un nouveau modèle. Entre le Razer Phone 2, que nous avons pu prendre en main.

Notre prise en main en vidéo

Lien YouTube

Fiche technique du Razer Phone 2 Modèle Razer Phone 2 Version de l'OS Android 8.1 Interface Android Stock Taille d'écran 5,72 pouces Définition 2560 x 1440 pixels Densité de pixels 513 ppp SoC Snapdragon 845 à 2,8GHz Processeur (CPU) ARMv8 Puce Graphique (GPU) Adreno 630 Mémoire vive (RAM) 8 Go Mémoire interne (flash) 64 Go MicroSD Oui Appareil photo (dorsal) Double capteur 12 Mégapixels Appareil photo (frontal) 8 Mégapixels Enregistrement vidéo 4K Wi-Fi Oui Bluetooth 5.0 + ADP + aptX + LE Réseaux LTE, HSPA, GSM Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) SIM 2x nano SIM NFC Oui Ports (entrées/sorties) USB Type-C Géolocalisation Oui Batterie 4000 mAh Dimensions 158,5 x 78,99 x 8,5 mm Couleurs Noir Prix 849€ Fiche produit Same player, play again

Sur le plan du design, Razer a fait… une Razer. À l’image de sa gamme d’ordinateurs portables Blade, il n’a pas beaucoup changé entre le premier et le second modèle. Nous avons toujours ici une plaque de verre rectangulaire au design extrêmement industriel, qu’un Steve Jobs n’aurait pas renié.

Il existe une différence majeure toutefois : cette année, le dos est en verre et les bordures légèrement plus arrondies. De même, le téléphone est un petit peu plus grand (de l’ordre de quelques millimètres) et un petit peu plus épais. Il n’empêche que la sensation en main est presque identique au Razer Phone premier du nom, qui était déjà un très grand téléphone.

 

Que les amateurs de la marque se rassurent : cette fois-ci, le logo au dos est bien bardé de LEDs RGB sous l’appellation Chroma, dont nous verrons le fonctionnement dans la partie logicielle de cette prise en main. Le placement du double capteur photo arrière a également été revu : il est désormais parfaitement centré en haut du téléphone, juste au-dessus du logo de l’entreprise, et n’organise pas ses capteurs de la même manière.

Tout le reste est parfaitement identique à l’année dernière, de ses boutons de volume arrondis à son capteur d’empreintes sur la tranche… sans compter, évidemment, l’absence de prise jack remplacée par un adaptateur pour le port jack.

Surtout, il garde son plus grand argument qui est évidemment ses larges haut-parleurs à l’avant qui n’empêchent plus le téléphone d’être certifié IP67 cette fois-ci. Voilà une belle dernière avancée pour ce smartphone se voulant être le « flagship gaming » absolu.

16:9 et 120 Hz sinon rien

Le Razer Phone 2 s’équipe là encore, sur le papier, de la même dalle que l’année dernière. Nous avons le droit à un écran LCD IGZO de 5,7 pouces en définition Quad HD. Il conserve toujours le ratio 16:9, quand bien même la majorité des smartphones est passée au 18:9 désormais, et un taux de rafraîchissement à 120 Hz qu’il est le seul à posséder sur mobile.

Pourquoi ? Pour les gamers bien sûr. La marque met en avant le fait que les grands jeux vidéo sont tous prévus pour un ratio d’image en 16/9ème, à l’image de Fortnite par exemple, et qu’il est ainsi naturel pour un smartphone concentré sur le jeu de conserver ce ratio d’affichage. De même, un taux de rafraîchissement supérieur est demandé sur l’espace PC, ce que la marque est la seule à proposer sur le smartphone.

La dalle n’est qui plus est pas totalement inchangée. Toujours compatible Netflix HDR, elle passe désormais à un espace colorimétrique 10bit toujours plus étendu. Qui plus est, il est largement plus lumineux que l’année dernière (on nous promet un maximum de 650 nits) et cela se voit : côte à côte avec son successeur, le Razer Phone premier du nom fait pâle figure.

La même chose en mieux, une nouvelle fois. Il semble qu’il s’agisse de la philosophie adoptée cette année pour ce modèle, ce qui est loin d’être un mal lorsque l’on pose les yeux sur ce sublime écran.

Ouf, un Snapdragon 845 et 8 Go de RAM

La rumeur prêtant au Razer Phone 2 un Snapdragon 835 était bien infondée, et heureusement : il s’occupe évidemment du Snapdragon 845, et continue sur sa lancée avec 8 Go de RAM LPDDR4X… comme l’année dernière. La marque « se contente » de promettre des performances 20% supérieures à la génération précédente, soit l’écart naturel entre les deux SoC.

On a tout de même pu le tester rapidement en jeu sur un début de partie de PUBG Mobile, évidemment réglé au maximum de ses capacités. Il n’y a pas : la fluidité était au rendez-vous, et le jeu absolument magnifique. Si le titre ne sait pas (encore) tirer partie de l’écran 120 Hz, il reste sublime à observer sur cette configuration et particulièrement agréable à jouer.

Reste un gros problème : la chauffe. Située au niveau du double capteur photo, elle est apparue dès les premières minutes de jeu et n’a fait que s’intensifier. Voilà un point inquiétant pour le téléphone, bien que son firmware sur cet essai était loin d’être finalisé : espérons que la situation s’améliore avant la sortie du téléphone.

Chroma est enfin là

Au niveau logiciel, le Razer Phone 2 est équipé d’Android 8.1 Oreo avec le patch de sécurité d’octobre. Il est dommage de ne pas voir d’entrée de jeu Android 9.0 Pie, particulièrement sur un téléphone qui s’attarde à garder l’expérience Android la plus proche du pur possible.

Comme l’année dernière, son lanceur d’applications de choix est Nova Launcher, installé par défaut sur le téléphone en prime d’une boutique de thème. Rien de neuf dans l’absolu pour cette formule, qui a déjà fait ses preuves.

On retiendra surtout l’arrivée d’une nouvelle application Chroma, qui permet de gérer précisément le comportement de la LED au dos du Razer Phone 2. Les membres du « culte de Razer » (comme l’entreprise le nomme) retrouveront vite leurs marques, puisqu’il s’agit des mêmes options que l’on peut également trouver sur leurs claviers ou souris (entre autres).

Voilà, enfin un smartphone gamer qui assume sa LED jusqu’au bout. Vous pouvez choisir entre trois réglages d’utilisation : à niveau bas, la LED ne s’allume que lorsque le téléphone reçoit une notification. À niveau moyen, la LED s’allume pour une notification et lorsque le téléphone n’est pas en veille. Au plus haut niveau, elle reste allumée.

Vous pouvez, comme sur n’importe quel appareil Razer récent, la configurer en divers mode : lumière statique, dont vous définissez le coloris. « Respirant », qui allume et éteint la LED progressivement au rythme d’une respiration. Et enfin « Spectrum », qui va progressivement changer le coloris pour faire le tour complet des 16,8 millions de couleurs qu’il est capable d’afficher.

C’est là la plus grande nouveauté, le reste étant le « Razer Cortex » qui est un centre de jeu se chargeant d’optimiser automatiquement les réglages des titres installés sur votre smartphone pour en tirer les performances optimales. C’est léger, mais c’est aussi proche du stock que « gamer » : c’est tout ce que l’on demande.

Le plus grand point à améliorer

Le Razer Phone 2 s’équipe à l’arrière d’un double capteur photo conservant la même philosophie que le premier modèle. Le capteur principal est un 12 mégapixels à objectif grand-angle f/1.75 avec autofocus équipé de l’OIS, tandis que le second est un 12 mégapixels à objectif telephoto à ouverture f/2.6.

La photo était définitivement le point faible du premier modèle. Ici… cela semble être toujours un peu le cas. Notons tout de même que la version que nous avons pu prendre en main ne disposait pas du logiciel final, et que l’on nous a certifié que la qualité allait être drastiquement différente à la sortie.

De quoi se rassurer, puisque les performances du Razer Phone 2 sur place n’étaient pas nécessairement dignes d’un flagship de 2018. Sans être mauvaise, la qualité laisse à désirer et les quelques clichés que nous avons pu prendre étaient bons, mais manquaient de profondeur avec des couleurs souvent ternes et des lumières moins bien gérées que sur les autres smartphones.

Le capteur en façade, un 8 mégapixels à objectif ouvrant en f/2.0, fait lui du plutôt bon travail même si on aurait apprécié un piqué un peu plus travaillé. En l’état, c’est plutôt bon, mais on espère avoir mieux sur cette tranche tarifaire.

Razer promet surtout que cette seconde génération sera l’occasion d’avoir toujours plus de réglages et de modes pour son application appareil photo. Le mode portrait par exemple est bien présent, et son rendu est correct pour le moment. Un mode beauté sera également de la partie, tout comme un mode panorama. Les vidéos au ralenti à 120 fps sont également de la partie, bref : les options basiques de tous les smartphones sont bien intégrées cette fois-ci.

Rechargez comme vous le voulez

Le dos en verre du Razer Phone 2 lui permet d’être compatible désormais avec la recharge rapide sans fil sur le protocole le plus puissant actuellement disponible pour la technologie Qi. Il conserve à côté sa grande batterie de 4 000 mAh qu’il couple à la technologie de recharge rapide Quick Charge 4.0+.

Le Razer Phone premier du nom était le premier smartphone compatible avec cette dernière. Un an plus tard, il n’existe toujours que deux téléphones en profitant : les deux produits Razer. Entre-temps cependant, d’autres technologies performantes vont ou sont arrivées sur le marché, à l’image du Super VOOC d’Oppo rechargeant le téléphone en 30 minutes seulement. Il nous faudra tester tout cela.

Le premier smartphone du constructeur était impressionnant en autonomie, et nous ne voyons pas là de signes indiquant qu’il ne le sera pas une nouvelle fois. Pour la recharge sans fil, Razer va également mettre à disposition son propre stand… compatible Chroma également, évidemment. Celui-ci n’a rien de particulier en dehors de cela et, connaissant le constructeur, devrait coûter une petite fortune alors qu’il ne sera pas fourni avec le téléphone.

Nul besoin de passer par l’accessoire officiel cependant, puisque c’est le standard Qi qui est utilisé : n’importe quel chargeur sans fil fonctionnera avec le Razer Phone 2.

Le Razer Phone S ?

Vous l’aurez sûrement compris : ce Razer Phone 2 est avant tout une évolution de la formule du constructeur, comme on peut voir sur ses ordinateurs par ailleurs. Le « moule » n’a pas été revu, mais tous les défauts rencontrés sur le premier modèle ont été corrigés, en prime d’accorder plus de place aux fonctionnalités récentes, mais demandées comme la recharge sans fil.

On retiendra donc surtout de ce Razer Phone 2 sa certification IP67 et son logo enfin compatible Chroma. C’est à peu près tout, le reste jouant toujours sur les forces du premier modèle : le seul vrai écran 120 Hz sur mobile (et pas juste la surcouche tactile comme sur les iPhone XS) et des haut-parleurs qui sont tout simplement les meilleurs disponibles, faute de concurrence.

Si cette formule vous attirait déjà sur le premier Razer Phone, alors ce Razer Phone 2 vous est plus que recommandé. Mais si vous n’aviez déjà aucune intention d’acheter le premier modèle, ce second n’est pas là pour vous faire changer d’avis.

Date de sortie et prix

Le Razer Phone 2 sera disponible en précommande à partir du 11 octobre à 21h01 sur le site officiel Razer. Le smartphone sera vendu 849 euros, soit 100 euros de plus que le précédent modèle.

Razer Phone 2 Fiche produit Disponible sur Razer à 849€ Voir le test Galerie photo
Catégories: Mobile

Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom : les cartes pour comprendre la couverture 4G par fréquences

FrAndroid - mer, 10/10/2018 - 23:28

Quelle est la répartition géographiques des antennes 4G par opérateur et par fréquence ? Bonne question ! Voici plusieurs cartes pour mieux comprendre la qualité de la réception sur votre smartphone.

Grâce aux données publiées par l’ANFR, le groupe Aménagement Numérique des Territoires (ANT) a créé des cartes pour visualiser la répartition géographique depuis 2012 des sites 4G par gamme de fréquences et par opérateur.

Si vous n’avez jamais suivi ce type d’actualité, sachez que les ondes radio sont des ressources limitées. Le spectre radiofréquence utilisé par les technologies de transmission radio s’étend de quelques Hz à 300 GHz, et toutes les applications radio (télévision, radiophonie, téléphonie mobile, 3G, 4G, 5G, applications militaires, communications avec les satellites…) doivent cohabiter dans cet intervalle clos et inextensible.

Ce spectre radio fait partie du domaine public de l’État, et l’Agence Nationale des Fréquences Radio (ANFR) gère la cohabitation des différents émetteurs d’ondes radio et fixe les règles. De son côté, l’ARCEP (l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) organise des appels d’offre pour délivrer les licences d’autorisation d’émettre aux opérateurs mobiles. Ainsi, Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom ont participé à des enchères pour récupérer des bandes de fréquences précieuses.

À lire sur FrAndroid : Fréquences 4G : comment assortir au mieux téléphone et opérateur

Ces bandes de fréquences sont importantes car elles permettent aux opérateurs de garantir une bonne couverture réseau et des débits importants. Il est également essentiel d’avoir un smartphone compatible avec toutes les bandes de fréquences pour obtenir une bonne réception, mais aussi du haut débit (4G+ LTE Advanced, LTE Gigabite, 5G, etc.).

Les opérateurs mobiles ont des stratégies de déploiement différentes

Avec les cartes de l’ANT et les données de l’ANFR, on peut donc mieux comprendre la stratégie d’utilisation des fréquences 4G par les opérateurs. Orange, par exemple, possède plusieurs bandes de fréquences : 20 MHz duplex en 2 600 MHz, 10 MHz en 800 MHz, 10 MHz duplex en 700 MHz ainsi que 20 Mhz en 2 100 MHz. L’opérateur historique s’est particulièrement concentré à déployer des antennes 800, 1 800 et 2 600 MHz comme vous pouvez le voir sur les cartes. D’ailleurs, on observe également quelques antennes en agglomérations sur les bandes 2 100 MHz.

La carte est disponible en haute définition à cette adresse

Autre constat, si vous êtes un abonné Free Mobile, il semble pertinent que votre smartphone supporte les bandes 700 MHz (B28), les 1 800 MHz (B3) et les 2600 MHz (B7). D’ailleurs, peu de smartphones sont compatibles avec les bandes 700 MHz. On remarquera également que Orange et SFR n’ont presque pas déployé d’antennes sur les blocs de fréquences 700 MHz, pourtant les deux opérateurs mobiles possèdent des autorisations adaptées. Vous pouvez également observer que Free est l’opérateur qui a le plus déployé de fréquences hautes, les 2 600 MHz. Cela s’expliquera par le fait que Free Mobile n’avait que cette licence lors lancement de la 4G.

Répartition des sites #4G en service par opérateur et par fréquence. Mis à jour par le #cerema sur les données oct 2018 ANFR
NB: on distingue les plaques 700MHz pic.twitter.com/RQ0VSL2Gq2

— Arnaud R (@_arnaudr) October 10, 2018

Ces cartes montrent également une autre vision des efforts de déploiements par les opérateurs : compter les sites 4G n’est pas suffisant. Il est important également d’appréhender le choix des bandes de fréquences et la répartition des antennes-relais. Orange, par exemple, est le meilleur réseau sur les grands axes de transport, l’opérateur mobile a déployé un grand nombre d’antennes à cet effet. Vous pouvez vérifier la présence des antennes-relais près de vous sur ce site, en choisissant l’opérateur et les bandes de fréquences qui vous intéressent.

Mais à quoi ça sert ?

Avec le lancement de la 4G à 1 Gb/s et l’arrivée de la 4G à la maison, il est important de s’intéresser aux choix des opérateurs mobiles. Comme vous le savez, le débit théorique disponible au sein d’une cellule (la zone couverte par une antenne) est à partager entre tous les utilisateurs se situant à l’intérieur de celle-ci. Et malheureusement, le réseau 4G actuel n’est pas encore assez développé pour faire face à l’explosion de la consommation data. Bien que suffisants pour beaucoup d’usages, sa conception limite leur potentiel.

De plus, contrairement à ce que l’on peut penser, les hausses de débit profitent à tous, même aux possesseurs de smartphones de générations précédentes. En effet, les smartphones récents bénéficient de débits supérieurs, mais il contribuent aussi à libérer des ressources et donc à augmenter les débits de tout le monde.

(…) il est important de se renseigner sur la compatibilité de votre smartphone, la couverture de votre opérateur mobile mais aussi les possibilités d’agrégation de bandes de votre téléphone

Pour tirer au maximum parti des débits proposés par votre opérateur et garantir la meilleure réception réseau possible, il est important de se renseigner sur la compatibilité de votre smartphone, la couverture de votre opérateur mobile mais aussi les possibilités d’agrégation de bandes de votre téléphone. En effet, afin de proposer un débit supérieur, la 4G+ LTE-Advanced (ou encore la 4G++ avec trois bandes agrégées), les smartphones passent simultanément par deux bandes de fréquences (800/ 1600 MHz, 800/ 2600 MHz ou 1800/2600 MHz). Pour cela, il faut que votre smartphone soit compatible ainsi que votre opérateur mobile.

Enfin, cette couverture réseau sera toujours la source d’une certaine fracture numérique, les grandes villes étant bien moins coûteuses à couvrir avec les dernières technologies. Les plus petits opérateurs ont donc tendance à favoriser le déploiement des antennes dans les zones denses, au détriment des zones rurales. Si le sujet vous intéresse, foncez lire ce dossier et vous pourrez ensuite continuer avec notre article dédié à la 5G.

Les meilleurs forfaits sans engagement

Série spéciale Free Forfait 4G - 60 Go

16 octobre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

60 Go

8,99€

19,99€

Voir RED SFR Forfait 4G - 40 Go

15 octobre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

40 Go

10€ Voir Série limitée B&You - 30 Go

24 octobre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

30 Go

9,99€ Voir Voir tous les forfaits
Catégories: Mobile

Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom : les cartes pour comprendre la couverture 4G par fréquences

FrAndroid - mer, 10/10/2018 - 23:28

Quelle est la répartition géographiques des antennes 4G par opérateur et par fréquence ? Bonne question ! Voici plusieurs cartes pour mieux comprendre la qualité de la réception sur votre smartphone.

Grâce aux données publiées par l’ANFR, le groupe Aménagement Numérique des Territoires (ANT) a créé des cartes pour visualiser la répartition géographique depuis 2012 des sites 4G par gamme de fréquences et par opérateur.

Si vous n’avez jamais suivi ce type d’actualité, sachez que les ondes radio sont des ressources limitées. Le spectre radiofréquence utilisé par les technologies de transmission radio s’étend de quelques Hz à 300 GHz, et toutes les applications radio (télévision, radiophonie, téléphonie mobile, 3G, 4G, 5G, applications militaires, communications avec les satellites…) doivent cohabiter dans cet intervalle clos et inextensible.

Ce spectre radio fait partie du domaine public de l’État, et l’Agence Nationale des Fréquences Radio (ANFR) gère la cohabitation des différents émetteurs d’ondes radio et fixe les règles. De son côté, l’ARCEP (l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) organise des appels d’offre pour délivrer les licences d’autorisation d’émettre aux opérateurs mobiles. Ainsi, Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom ont participé à des enchères pour récupérer des bandes de fréquences précieuses.

À lire sur FrAndroid : Fréquences 4G : comment assortir au mieux téléphone et opérateur

Ces bandes de fréquences sont importantes car elles permettent aux opérateurs de garantir une bonne couverture réseau et des débits importants. Il est également essentiel d’avoir un smartphone compatible avec toutes les bandes de fréquences pour obtenir une bonne réception, mais aussi du haut débit (4G+ LTE Advanced, LTE Gigabite, 5G, etc.).

Les opérateurs mobiles ont des stratégies de déploiement différentes

Avec les cartes de l’ANT et les données de l’ANFR, on peut donc mieux comprendre la stratégie d’utilisation des fréquences 4G par les opérateurs. Orange, par exemple, possède plusieurs bandes de fréquences : 20 MHz duplex en 2 600 MHz, 10 MHz en 800 MHz, 10 MHz duplex en 700 MHz ainsi que 20 Mhz en 2 100 MHz. L’opérateur historique s’est particulièrement concentré à déployer des antennes 800, 1 800 et 2 600 MHz comme vous pouvez le voir sur les cartes. D’ailleurs, on observe également quelques antennes en agglomérations sur les bandes 2 100 MHz.

La carte est disponible en haute définition à cette adresse

Autre constat, si vous êtes un abonné Free Mobile, il semble pertinent que votre smartphone supporte les bandes 700 MHz (B28), les 1 800 MHz (B3) et les 2600 MHz (B7). D’ailleurs, peu de smartphones sont compatibles avec les bandes 700 MHz. On remarquera également que Orange et SFR n’ont presque pas déployé d’antennes sur les blocs de fréquences 700 MHz, pourtant les deux opérateurs mobiles possèdent des autorisations adaptées. Vous pouvez également observer que Free est l’opérateur qui a le plus déployé de fréquences hautes, les 2 600 MHz. Cela s’expliquera par le fait que Free Mobile n’avait que cette licence lors lancement de la 4G.

Répartition des sites #4G en service par opérateur et par fréquence. Mis à jour par le #cerema sur les données oct 2018 ANFR
NB: on distingue les plaques 700MHz pic.twitter.com/RQ0VSL2Gq2

— Arnaud R (@_arnaudr) October 10, 2018

Ces cartes montrent également une autre vision des efforts de déploiements par les opérateurs : compter les sites 4G n’est pas suffisant. Il est important également d’appréhender le choix des bandes de fréquences et la répartition des antennes-relais. Orange, par exemple, est le meilleur réseau sur les grands axes de transport, l’opérateur mobile a déployé un grand nombre d’antennes à cet effet. Vous pouvez vérifier la présence des antennes-relais près de vous sur ce site, en choisissant l’opérateur et les bandes de fréquences qui vous intéressent.

Mais à quoi ça sert ?

Avec le lancement de la 4G à 1 Gb/s et l’arrivée de la 4G à la maison, il est important de s’intéresser aux choix des opérateurs mobiles. Comme vous le savez, le débit théorique disponible au sein d’une cellule (la zone couverte par une antenne) est à partager entre tous les utilisateurs se situant à l’intérieur de celle-ci. Et malheureusement, le réseau 4G actuel n’est pas encore assez développé pour faire face à l’explosion de la consommation data. Bien que suffisants pour beaucoup d’usages, sa conception limite leur potentiel.

De plus, contrairement à ce que l’on peut penser, les hausses de débit profitent à tous, même aux possesseurs de smartphones de générations précédentes. En effet, les smartphones récents bénéficient de débits supérieurs, mais il contribuent aussi à libérer des ressources et donc à augmenter les débits de tout le monde.

(…) il est important de se renseigner sur la compatibilité de votre smartphone, la couverture de votre opérateur mobile mais aussi les possibilités d’agrégation de bandes de votre téléphone

Pour tirer au maximum parti des débits proposés par votre opérateur et garantir la meilleure réception réseau possible, il est important de se renseigner sur la compatibilité de votre smartphone, la couverture de votre opérateur mobile mais aussi les possibilités d’agrégation de bandes de votre téléphone. En effet, afin de proposer un débit supérieur, la 4G+ LTE-Advanced (ou encore la 4G++ avec trois bandes agrégées), les smartphones passent simultanément par deux bandes de fréquences (800/ 1600 MHz, 800/ 2600 MHz ou 1800/2600 MHz). Pour cela, il faut que votre smartphone soit compatible ainsi que votre opérateur mobile.

Enfin, cette couverture réseau sera toujours la source d’une certaine fracture numérique, les grandes villes étant bien moins coûteuses à couvrir avec les dernières technologies. Les plus petits opérateurs ont donc tendance à favoriser le déploiement des antennes dans les zones denses, au détriment des zones rurales. Si le sujet vous intéresse, foncez lire ce dossier et vous pourrez ensuite continuer avec notre article dédié à la 5G.

Les meilleurs forfaits sans engagement

Série spéciale Free Forfait 4G - 60 Go

16 octobre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

60 Go

8,99€

19,99€

Voir RED SFR Forfait 4G - 40 Go

15 octobre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

40 Go

10€ Voir Série limitée B&You - 30 Go

24 octobre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

30 Go

9,99€ Voir Voir tous les forfaits
Catégories: Mobile

Les meilleurs jeux Android gratuits et payants du mois d’octobre 2018

FrAndroid - mer, 10/10/2018 - 19:37

Nouveau mois, nouvelle sélection ! Retour sur les meilleurs jeux gratuits et payants sortis sur Android en octobre 2018. 

Jeux gratuits Armello

Armello est sorti en septembre, mais nous l’avons raté le mois dernier et au vu de la qualité du titre, il nous semblait important de réparer cette injustice. Sorti initialement sur PC, ce jeu de stratégie sur plateau ajoutant des mécaniques de jeux de cartes et de jeux de rôle est une véritable pépite, aussi bien dans ses graphismes que dans son gameplay.

Armello
League of Geeks

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Lien YouTube

Super Cat Tales 2

Vous vous souvenez des premiers Super Mario Bros. ? Imaginez-les maintenant sur mobile avec des chats à la place des plombiers/jardiniers moustachus. Vous aurez alors une petite idée de ce à quoi ressemble Super Cat Tales 2, un jeu de plateformes aussi beau et sympa que distrayant.

Super Cat Tales 2

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Lien YouTube

Swipe Magic

Swipe Magic est un jeu d’arcade parfait pour passer le temps dans les transports en commun. Le but est de relier des points suivant un schéma défini par l’ordinateur afin d’incanter des sorts et de tuer des vagues de monstres successives. Cela nécessitera cependant de plus en plus d’adresse pour défaire les ennemis qui arrivent toujours en plus grand nombre. Ça en devient rapidement addictif.

Swipe Magic
Igor Mihailets

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Lien YouTube

Black

Vous connaissez Red ou Yellow, les jeux de réflexion de Bart Bonte ? Voici le troisième opus, sobrement baptisé Black. Comme d’habitude, le but du jeu est de rendre l’écran monochrome en découvrant comment transformer les zones blanches.

black
Bart Bonte

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Lien YouTube

Rev Bike

Rev Bike est une sorte de runner original sur plan horizontal. Une fois arrivé aux bords de l’écran, vous redémarrez sur la ligne du dessous, et ainsi de suite. La petite difficulté étant que vous partez en moto et que vous avancez plus rapidement sur une seule roue… mais attention aux obstacles, c’est une position instable !

Rev Bike

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Lien YouTube

Cosmobot – HyperJump

Le studio français Ankama a lancé son nouveau  jeu : Cosmobot. Du bout du doigt, vous allez envoyer de mignons petits robots vers une mort certaine en les envoyant dans l’espace, sautant d’une planète à l’autre à la vitesse de la lumière. Utilisez la gravité à bon escient et tentez d’aller le plus loin possible en brisant un maximum d’astéroïdes pour ouvrir la voie au projet Cosmobot. Et recommencez ad nauseam.

Cosmobot - Hyper Jump
ANKAMA GAMES

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Lien YouTube

Chroniric XIX

Chroniric et le dernier jeu du studio Playdius (Another Lost Phone, Enterre-moi, mon amour), lance son nouveau jeu : Echo XIX. Fidèle à ses habitudes, le studio sort ici un jeu narratif poussant le joueur à interagir par le biais de conversations avec le « patrouilleur temporel ». Retours dans le temps, embranchements divers, objets à collectionner… de nombreux mécanismes viennent apporter un peu de nouveauté à ce style de jeu souvent redondant.

Chroniric XIX

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Lien YouTube

Retrouvez tous nos Top des jeux

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur