Agrégateur de flux

France : en février, la Tesla Model 3 a surpassé la voiture électrique la plus vendue au monde

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 16:17

L’association pour le développement de la mobilité électrique Avere France a publié son baromètre mensuel relatif aux immatriculations des voitures électrifiées. Premier constat : la Tesla Model 3 effectue une entrée fracassante en se classant directement en seconde position du classement établi.

Tesla ne pouvait rêver meilleur départ sur le marché automobile français. Le fabricant californien, dont les premières Model 3 ont débarqué sur le Vieux Continent au début du mois de février 2019, a rencontré un certain succès au sein de l’Hexagone. En témoignent les chiffres du baromètre mensuel d’Avere France, association dédiée au développement de la mobilité électrique.

Tesla Model 3, un bon départ à confirmer

Selon l’organisme, 401 exemplaires de la Model 3 ont été immatriculés en France au cours du mois dernier. Soit un nombre supérieur à la Nissan Leaf, voiture électrique la plus vendue au monde et en Europe en 2018. Depuis son introduction en 2010, l’automobile japonaise a même atteint la barre des 400 000 ventes, comme nous l’a appris la firme le 5 mars 2019.

Toujours est-il que la Nissan Leaf a enregistré une hausse de 7 % en France, avec un total de 326 modèles immatriculés en février. La Renault Zoe truste la première place du classement, et de loin : 1197 unités immatriculées (+ 4%), soit trois fois plus que la Model 3. Il sera intéressant d’observer la courbe d’évolution des immatriculations françaises au fil des prochains mois, et de rester attentif aux chiffres de la Model 3 : va-t-elle réellement percer, ou bénéficie-t-elle d’un succès éphémère dû à son lancement ?

Le marché des véhicules électriques voit la vie en rose

Élue « Car of The Year » à l’occasion de la 89e édition du salon automobile de Genève, la Jaguar I-Pace se hisse à la 8e place avec 47 modèles immatriculés, alors que les Tesla Model S et Model X se classent respectivement en 13e et 18e position, avec 33 et 11 produits immatriculés.

Plus globalement, le marché des véhicules électrifiés se porte à merveille : les véhicules légers électriques ont bondi de 36 % (3544 immatriculations) par rapport à février 2018, en raison d’une forte augmentation des voitures particulières, en hausse de 46 % (2879 immatriculations). Les hybrides rechargeables ont quant à elle progressé de 16 % (1165 immatriculations), au même titre que le segment des deux-roues électriques qui a explosé en l’espace d’une année, + 257 % (1271 immatriculations).

À lire sur FrAndroid : Elon Musk a tenu sa promesse : la Model 3 à 35 000 dollars s’ajoute au catalogue de Tesla

Avere France

Catégories: Mobile

Windows 10 installé sur 800 millions de périphériques actifs, selon Microsoft

Mon Windows Phone - ven, 08/03/2019 - 16:05

Microsoft a annoncé avoir franchi un nouveau cap dans la distribution de Windows 10 : plus de 800 millions de périphériques actifs sont désormais équipés du système d’exploitation de Microsoft.

Yusyf Mehdi, vice-président de Microsoft, a publié hier sur Twitter une nouvelle statistique sur Windows 10. Le système d’exploitation a en effet dépassé la barre des 800 millions d’appareils actifs dans le monde, ce qui montre que l’adoption de Windows 10 semble s’accélérer.



Continuez la lecture de l'article Windows 10 installé sur 800 millions de périphériques actifs, selon Microsoft
Catégories: Mobile

Huawei Y7 2019 : grand écran et petite encoche pour le nouvel entrée de gamme de Huawei

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 13:45

Près d’un an après le Huawei Y7 2018, Huawei a décidé de renouveler son entrée de gamme et propose désormais son successeur, le Y7 2019. Celui-ci profite notamment d’un design assez alléchant avec un grand écran et une fine encoche.

Après son P Smart+ 2019, c’est sans tambour ni trompette que Huawei a officialisé ce jeudi son nouveau smartphone d’entrée de gamme, le nouveau Huawei Y7 2019. Un smartphone succède logiquement au Y7 2018 tout en intégrant une petite encoche dans un affichage plus grand que celui de son prédécesseur.

Le nouveau smartphone de Huawei se positionne clairement dans l’entrée de gamme, comme tous les appareils de la gamme Y du constructeur chinois. Il propose cependant un design relativement alléchant avec un grand écran IPS HD+ de 6,26 pouces affichant 1520 pixels par 720 et seulement découpé par une fine encoche en forme d’arc de cercle.

Double capteur et reconnaissance faciale au programme

Pour le reste des caractéristiques, on retrouve un processeur Snapdragon 450 de Qualcomm adossé à 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage extensible grâce à un port microSD. Pour la batterie, c’est une capacité de 4000 mAh qui alimente le smartphone et qui peut être rechargé en micro-USB avec un bloc de 10W intégré. On notera par ailleurs que le smartphone bénéficie de la reconnaissance faciale et d’un capteur d’empreintes digitales au dos pour le déverrouillage et d’Android 8.1 avec l’interface EMUI 8.2.

Enfin, concernant la photo, le Huawei Y7 2019 est doté d’un double module au dos de 13 (f/1,8) et 2 mégapixels au dos, le second capteur étant utilisé pour le mode portrait. En façade, c’est un appareil photo de 8 mégapixels qui est chargé des captures de selfies.

Le Huawei Y7 2019 a a été annoncé en trois coloris, noir, rouge et bleu, au tarif de 220 euros. Pour rappel, le Huawei Y7 2018 avait été lancé à 199 euros l’an dernier.

À lire sur FrAndroid : Test du Huawei Y7 2018 : pas encore suffisant

Huawei

Catégories: Mobile

Smartphone pliable de Motorola : il aurait deux écrans, et une interface logicielle inédite pour l’un d’eux

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 13:04

XDA-Developers détiendrait des informations sur le fonctionnement logiciel du smartphone pliable de Motorola. Ce dernier pourrait d’ailleurs se désolidariser d’Android. Du moins en partie.

Un rendu d’artiste du smartphone pliable de Motorola, pour illustration

Depuis l’apparition des premières rumeurs selon lesquelles Motorola travaillerait sur un smartphone pliable, rien ou presque n’est venu démentir ces spéculations. En août 2018, un brevet nous mettait la puce à l’oreille. En janvier 2019, le très réputé Wall Street Journal relançait activement le dossier, avant que Dan Dery, l’un des responsables de la marque, ne confirme définitivement les intentions de l’entreprise au Mobile World Congress (MWC) 2019.

L’intéressé n’a pas voulu s’épancher davantage, nous laissant sans réponse quant à la résurrection de la série Razr, pressentie pour revenir sur le devant de la scène par l’intermédiaire d’un téléphone flexible. Mais le site spécialisé XDA-Developers apporte de nouveaux éléments d’information : selon le média, le smartphone pliable de Motorola sera bel et bien estampillé Razr.

Smartphone pliable : Hello Moto

Surtout, le site américain affirme avoir pris connaissance du fonctionnement logiciel du produit en question, dont le design est basé sur un brevet déposé fin 2018 auprès de la WIPO (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle). Il ne serait pas ici question d’un smartphone qui se déplie pour laisser place à une tablette, mais à un appareil mobile qui se plie pour devenir un produit technologique miniature facile à transporter.

Dans l’idée, le terminal flexible de Motorola se doterait de deux écrans : lorsqu’il est déplié, le grand écran flexible apparaîtrait; une fois plié, un petit écran situé sur la face arrière de la partie supérieure serait accessible. Et c’est justement de ce fameux écran « avant » dont il est question. Puisque Motorola lui réserverait un logiciel maison, aux dépens du système d’exploitation Android.

À titre d’exemple, et toujours d’après XDA-Developers, seule une poignée d’applications fonctionnerait dessus, à l’image de Moto Display, Moto Actions et Moto Camera. D’autres fonctionnalités viendraient étoffer l’expérience utilisateur, comme la possibilité de scroller le fil d’actualité des notifications d’application ou de consulter l’une des six icônes de réglage rapide intégrées à l’interface.

La prise de selfie facilitée

Afficher un fond d’écran différent de l’interface principale serait également envisageable. Outre les usages dédiés à cet écran extérieur, l’utilisateur serait aussi en mesure de taper une seule fois sur la dalle centrale pour prendre une photo. Glisser son doigt vers le haut lui permettrait de zoomer facilement. Un moyen de faciliter la prise d’un selfie. Enfin, et seulement si l’utilisateur active ce mode, Google Assistant fonctionnerait même lorsque l’appareil mobile se trouve plié.

Motorola n’a évidemment confirmé aucune de ses informations. Il faudra donc patienter quelque temps avant que la firme d’outre-Atlantique ne vienne présenter, ou pas, un fonctionnement logiciel similaire.

XDA-Developers

Catégories: Mobile

Internet fixe : pour l’UFC Que Choisir, Orange offre la meilleure qualité de services devant Free

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 11:35

Régulièrement, le magazine Que Choisir, édité par l’Union Française des Consommateurs, vient mettre à jour son classement des meilleurs fournisseurs d’accès à Internet selon la qualité de services. Dans son numéro du mois de mars, le magazine décerne la palme du meilleur opérateur à Orange, devant Free, Bouygues et SFR, bon dernier.

A l’occasion d’un dossier dédié au déploiement de la fibre et du très haut débit, le magazine de l’UFC Que Choisir a mis à jour son comparatif des différents fournisseurs d’accès à Internet selon la qualité des services proposés, comme l’a relevé le site Univers Freebox. Pour ce faire, il a mis en place plusieurs critères comme la réputation auprès des abonnés du magazine, le nombre de litiges entre les opérateurs et leurs abonnés, le nombre de boutiques, le délai de raccordement à la fibre ou le taux de pannes.

Selon le numéro de mars 2019 de l’UFC Que Choisir, c’est Orange qui arrive en tête, notamment grâce à son grand nombre de boutiques, à sa bonne réputation et à son faible taux de pannes. Cependant, tout n’est pas rose pour l’opérateur puisque la note a baissé en un an, passant de 13,8 à 13/20. En cause, le nombre de litiges avec les abonnés qui a augmenté, surtout sur le réseau xDSL.

Free et Bouygues en approche, SFR loin derrière

A la deuxième position, avec une note de 12,8/20, Free talonne les 13/20 d’Orange. C’est surtout la satisfaction des abonnés, le délai de réparation et le faible taux de panne qui permet à l’opérateur d’Iliad de prendre cette deuxième place. Derrière, Bouygues parvient à une confortable troisième place avec une note de 11,4/20 notamment grâce à des tarifs assez faibles.

Enfin, bon dernier, SFR arrive loin derrière le podium avec une note de seulement 7,5/20. L’opérateur au carré rouge souffre d’une mauvaise réputation auprès des abonnés, d’un très grand nombre de litiges et d’un délai très élevé de réparation des pannes. Cependant, l’UFC se veut optimiste avec une augmentation de la note d’un point depuis l’an dernier.

À lire sur FrAndroid : Box Internet ADSL/Fibre : voici les meilleurs forfaits et promotions du moment

Univers Freebox

Catégories: Mobile

Le OnePlus 7 listé par un revendeur peu crédible avec un prix et une fiche technique hypothétiques

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 11:18

Le OnePlus 7 vient de faire une apparition sur la boutique en ligne Giztop. On peut y lire une fiche technique théorique et y apercevoir un prix un peu plus élevé que celui du OnePlus 6T.

Parmi les smartphones que l’on attend de pied ferme en 2019 se trouvent bien évidemment les 2 appareils de OnePlus : le OnePlus 7 et le fameux smartphone 5G. Le premier a d’ailleurs récemment fait parler de lui avec la publication par OnLeaks de rendus en 3D montrant le téléphone dans son ensemble avec sa caméra pop-up.

C’est désormais au tour du revendeur Giztop de révéler quelques informations en publiant sa page dédiée au OnePlus 7 avant l’annonce de ce dernier. De quoi se faire une première idée de son design, de sa fiche technique et de son prix.

Concernant les caractéristiques techniques du OnePlus 7, Giztop annonce :

  • un écran AMOLED de 6,5 pouces
  • un SoC Qualcomm Snapdragon 855
  • un triple appareil dorsal de 48 MP + 20 MP + 5 MP
  • un appareil photo frontal pop-up de 16 MP
  • 8 à 12 Go de RAM
  • 128 à 256 Go de stockage
  • une batterie de 4000 mAh avec charge rapide 44 W
  • Oxygen OS 9 (Android 9 Pie)
  • des dimensions de 161,3 x 76,1 x 8,8 mm
  • un poids de 185 g

Notons tout de même que dans la description du produit, un peu plus bas sur la page, on peut constater que la fiche technique a été réalisée à la va-vite en recopiant celle du OnePlus 6T et en modifiant certaines caractéristiques. Certaines erreurs subsistent, comme la mention d’un écran avec « un notch goutte d’eau », ce qui n’est pas le cas de toute évidence. Ces données restent donc à prendre au conditionnel, même si elles correspondent pour la plupart aux habitudes de la marque et aux précédentes rumeurs sur le sujet.

Précisons également que l’image présente sur le site montre un téléphone sans l’iconique alert slider de la marque, contrairement aux visuels d’OnLeaks.

Un prix en hausse

Bien qu’il ne soit pas encore possible de précommander le OnePlus 7 sur Giztop, le revendeur se permet d’ores et déjà de donner un prix : 569 dollars ou 500,72 euros. À titre de comparaison, le OnePlus 6T est proposé sur la même boutique à 539 dollars (549 en prix barré), ou 474 euros (483 en prix barré). Cela pourrait anticiper une nouvelle hausse de prix de quelques dizaines d’euros, comme c’est le cas désormais tous les ans chez OnePlus.

Une nouvelle fois, il s’agit là potentiellement d’une estimation du revendeur basée sur des rumeurs et non sur des tarifs officiels communiqués par la marque. Cette fiche produit a néanmoins le mérite de rappeler toutes les rumeurs autour du smartphone.

Contacté par nos soins, OnePlus n’a pas souhaité commenter cette rumeur.

À lire sur FrAndroid : Le OnePlus 7 ne sera toujours pas compatible avec la recharge sans fil – MWC 2019

GSMArena

Catégories: Mobile

Facebook perd des millions d’utilisateurs au profit de… Facebook

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 11:05

Facebook ne cesse de perdre en image, et cela se ressent sur le nombre d’utilisateurs de la plateforme qui chute. Pour autant, ceux-ci partent vers Instagram, possédé par la même entreprise.

Peut-on arrêter un mastodonte de la Tech comme l’entreprise Facebook ? Le réseau social ne cesse de connaître scandale après scandale depuis l’affaire Cambridge Analytica et l’élection de Donald Trump qui aurait été influencée par son site.

Il pourrait alors paraître que Facebook n’a plus autant la cote que ce ne fut le cas auparavant. Et c’est bien vrai selon une nouvelle analyse de MarketPlace, mais tout est à nuancer.

Facebook perd des millions d’utilisateurs

Sur le marché américain, Facebook a perdu 15 millions d’utilisateurs sur ces dernières années. Cela représente environ 6% de la population américaine totale âgée de plus de 12 ans, une chute significative donc sur le marché qui aura vu naître la plateforme.

Plus précisément, c’est la tranche d’utilisateurs âgés de 12 à 34 ans qui semble le plus abandonner le réseau social. Les 35-54 ans ont aussi connu une baisse, bien que moins significative, en 2018. Seuls les utilisateurs âgés de plus de 55 ans semblent désormais se mettre au réseau social : sa base d’utilisateurs vieillit, qui pourrait être signe d’un manque d’attractivité.

Instagram récupère les utilisateurs

Que se passe-t-il vraiment ? En vérité, ces utilisateurs se tournent tous vers un autre réseau social : Instagram. Ce dernier ne cesse de croître en popularité depuis 2017, alors même que Facebook chute, réussissant à redevenir « à la mode » en copiant et améliorant la formule du phénomène Snapchat.

De là naît l’ironie : Facebook continue de rapporter un nombre d’utilisateurs croissant dans ses résultats trimestriels. Logique : Instagram appartient à Facebook, et l’entreprise compte ses membres actifs sans séparation de plateforme.

Au final, le mastodonte continue sur sa lancée. Les scandales touchant le réseau social originel n’atteignent pas ses autres plateformes, faisant que sa croissance reste inarrêtable.

À lire sur FrAndroid : Comment supprimer (définitivement) vos comptes Facebook et Instagram ?

MarketPlace

Catégories: Mobile

Ce cyclomoteur électrique passe-partout file jusqu’à 45 km/h malgré son format miniature

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 10:56

Le Motochimp Lyinh V2 se classe dans la catégorie des cyclomoteurs électriques, mais adopte un format miniature pour le moins atypique. Un gabarit qui ne l’empêche pas d’atteindre une vitesse adaptée à la ville : jusqu’à 45 km/h.

Comme son nom l’indique, le Motochimp Lyinh V2 n’est autre qu’une seconde version du cyclomoteur électrique du même nom sorti il y a deux ans par l’entreprise Motochimp, nous apprend le site spécialisé Electrek. Ce produit se distingue tout particulièrement par son format miniaturisé qui aura le mérite de se démarquer de la concurrence. Une stratégie à double tranchant : on aime, ou on déteste, et chacun verra midi à sa porte.

Une autonomie cantonnée à la ville

Le Motochimp Lyinh V2 appartenant à la catégorie des 50 cm3, toute personne âgée de 14 ans et titulaire du Brevet de sécurité routière (BSR) est autorisée à le conduire — les utilisateurs nés avant le 1er janvier 1988 n’ont cependant pas besoin de ce titre officiel dernièrement cité. Ne vous attendez donc pas à des performances de haute volée, sa vitesse maximale étant limitée à 45 km/h.

D’un poids de 42 kilos et doté d’un châssis en aluminium, l’engin électrique embarque une batterie amovible lui conférant une autonomie de 30 à 40 kilomètres. Un rayon d’action qui le cantonne à un usage exclusivement urbain. Une fois la batterie à plat, deux heures suffiront pour lui redonner 100 % de son énergie. Le Motochimp Lyinh V2 affiche les dimensions suivantes : 1,10 mètre de longueur, 65,5 centimètres de largeur et 1,15 mètre de hauteur.

Go pour Indiegogo

Ce petit bolide électrifié s’équipe aussi de suspensions arrière, d’une double béquille censée améliorer la stabilisation à l’arrêt et d’une sortie USB capable de charger un appareil mobile. L’entreprise n’a cependant pas emprunté la voie traditionnelle pour introduire son produit sur le marché, puisqu’une campagne de financement participatif a été lancée sur la plateforme Indiegogo.

La firme s’est ainsi fixée un objectif de 50 000 dollars, un montant jugé nécessaire pour fabriquer et envoyer les premiers modèles. À l’écriture de ces lignes, « seulement » 7400 dollars ont été récoltés auprès de trois investisseurs, à 19 jours de l’échéance. Pour les plus intéressés, il faudra débourser au minimum la somme de 2399 dollars. Un prix qui augmente selon les coloris proposés (rouge, noir, jaune et bleu). Les livraisons sont quant à elle prévues pour le mois d’août 2019.

Electrek

Catégories: Mobile

Facebook : un tout nouveau design pour son application Android en approche

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 10:24

L’application Facebook n’a que rarement changé de tête. Le développeur travaille désormais sur un tout nouveau design, inspiré de sa dernière refonte de Messenger.

Facebook est l’un des sites se faisant le plus « vieux » sur le web et sur mobile. Ses utilisateurs le consultant très souvent dans la journée, ils se sont vite habitués à son interface mais peuvent s’en lasser tout aussi rapidement.

Messenger a récemment eu le droit à une refonte, qui laisse la place à de grands aplats de blanc. On a rapidement su pourquoi : un thème sombre est maintenant disponible, bien qu’uniquement grâce à une petite manipulation spécifique pour le moment. Facebook ne devrait pas tarder à suivre le même chemin.

Nouvelle interface Facebook

La communauté de XDA Developers a en effet repéré qu’un test était en cours pour une nouvelle interface de l’application Android Facebook. Un utilisateur s’est retrouvé du jour au lendemain avec un design tout en blanc, comme suit :

Les lignes directrices sont exactement les mêmes que Messenger actuellement, prouvant que le développeur est en recherche de cohérence dans son univers applicatif. Qui plus est, cela tend à montrer qu’un thème sombre finirait bien par apparaître aussi sur l’application principale.

Ce test se fait via un changement côté serveur, faisant qu’il est impossible d’en forcer la propagation. Qui plus est, il y a fort à parier que seule une poignée d’utilisateurs soit concernée pour le moment. Nous attendrons donc de plus amples nouvelles de la part de Facebook afin d’en déterminer sa disponibilité future.

XDA Developers

Catégories: Mobile

Facebook : un tout nouveau design pour son application Android en approche

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 10:24

L’application Facebook n’a que rarement changé de tête. Le développeur travaille désormais sur un tout nouveau design, inspiré de sa dernière refonte de Messenger.

Facebook est l’un des sites se faisant le plus « vieux » sur le web et sur mobile. Ses utilisateurs le consultant très souvent dans la journée, ils se sont vite habitués à son interface mais peuvent s’en lasser tout aussi rapidement.

Messenger a récemment eu le droit à une refonte, qui laisse la place à de grands aplats de blanc. On a rapidement su pourquoi : un thème sombre est maintenant disponible, bien qu’uniquement grâce à une petite manipulation spécifique pour le moment. Facebook ne devrait pas tarder à suivre le même chemin.

Nouvelle interface Facebook

La communauté de XDA Developers a en effet repéré qu’un test était en cours pour une nouvelle interface de l’application Android Facebook. Un utilisateur s’est retrouvé du jour au lendemain avec un design tout en blanc, comme suit :

Les lignes directrices sont exactement les mêmes que Messenger actuellement, prouvant que le développeur est en recherche de cohérence dans son univers applicatif. Qui plus est, cela tend à montrer qu’un thème sombre finirait bien par apparaître aussi sur l’application principale.

Ce test se fait via un changement côté serveur, faisant qu’il est impossible d’en forcer la propagation. Qui plus est, il y a fort à parier que seule une poignée d’utilisateurs soit concernée pour le moment. Nous attendrons donc de plus amples nouvelles de la part de Facebook afin d’en déterminer sa disponibilité future.

XDA Developers

Catégories: Mobile

YouTube veut fact-checker vos résultats de recherche

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 09:44

Google doit faire face depuis plusieurs mois à la popularité des vidéos conspirationnistes ou répandant de fausses informations sur YouTube. Contre ça, la firme fait évoluer le moteur de recherche du service.

 

Le sujet de la propagation trop simple des fausses informations sur Internet est sans aucun doute le sujet le plus important auquel doivent faire face les démocraties depuis plusieurs années.

Les réseaux sociaux, que ce soit Facebook, Twitter ou même YouTube doivent également faire face à cette problématique, dans la mesure où cette propagation peut être facilitée par les algorithmes mis en place par ces firmes.

YouTube

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger Un fact-check intégré à la recherche

Le site Mashable rapporte que YouTube est en train de déployer un nouveau panneau d’information intégré à son moteur de recherche. Il permet de rappeler les faits concernant un sujet, avant même l’accès à des vidéos. Ainsi une recherche pour « virus dans le paracétamol » rappelle que certains avancent que les comprimés de paracétamol avec écrit P-500 seraient dangereux. Le panneau indique qu’il s’agit d’un hoax, une fausse information.

L’exemple donné par YouTube

Pour le moment, cette première étape semble limitée à l’anglais et au hindi. Difficile de savoir quand cette fonction pourrait arriver en France. On peut remarquer qu’un lien est intégré au panneau d’information, il renvoie vers une vidéo sur le sujet venant d’une chaîne éligible choisi par YouTube. Reste à espérer que les chaînes en question seront correctement sélectionnées.

Difficile de savoir si ces mesures seront suffisantes pour endiguer le problème.

mashable

Catégories: Mobile

Samsung Galaxy S10 : Internet a trouvé comment se jouer de l’écran percé avec ces fonds d’écran

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 09:03

Les internautes débordent de créativités. La sortie des Galaxy S10 et S10+ a généré la création de nombreux fonds d’écran tirant partie de la forme particulière de leur écran.

Crédit photo : Marques Brownlee

En France, Samsung n’est pas le premier à lancer un smartphone à l’écran percé. La firme a été devancée par le Honor View 20. Pour autant, à l’internationale, tout le monde a remarqué la nouvelle forme d’écran si particulière des Galaxy S10, notamment sur le Galaxy S10+ avec deux trous pour les deux caméras en façade.

Il n’en faut pas plus pour donner envie aux internautes de créer des fonds d’écrans adaptés, et plutôt drôles.

Bender, Bob Razowski, Wall-E et Kim Jong-un

Depuis plusieurs jours, de nombreux internautes proposent des photos de leurs tout nouveaux smartphones avec des fonds d’écrans adaptés à l’écran percé.

On peut par exemple découvrir des fonds d’écran avec Bob Razowski, le cyclope de Montres & compagnie ou R2-D2, intelligemment placés pour faire correspondre la caméra avec leur œil. Peut-être plus optimisée pour l’écran AMOLED, l’image de Stitch utilise cette fois le nez de l’expérience 626 pour masquer la caméra.

Le Galaxy S10+ a aussi le droit à ses fonds d’écran décalés avec notamment les jumelles de Kim Jong-un, ou les yeux de Bender de Futurama et Wall-E.

Un forum dédié sur Reddit

Cette nouvelle mode pour tenter d’optimiser le fond d’écran du Galaxy S10 semble remonter à Matt B sur Twitter qui en a proposé plusieurs. Depuis, le forum /r/S10wallpapers a été ouvert sur Reddit pour permettre aux intéressés de s’échanger leurs trouvailles.

Si vous êtes propriétaire de l’un des trois nouveaux fleurons de Samsung, vous pouvez y retrouver des bonnes idées pour briller en société.

Reddit

Catégories: Mobile

Samsung critique le Mate X, Huawei P Smart+ 2019 et la boulette d’Orange – Tech’spresso

FrAndroid - ven, 08/03/2019 - 07:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le jeudi 7 mars : Samsung critique le Huawei Mate X, plus de capteurs photo pour le Huawei P Smart+ 2019 et Orange s’est trompé sur des factures. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid.

Galaxy Fold : Samsung critique à son tour le design du Huawei Mate X

Huawei avait critiqué Samsung pour le design de son smartphone pliable. En réaction, le leader sud-coréen explique pourquoi son Galaxy Fold ne ressemble pas au Mate X, mais dans le même temps, il nourrirait des inquiétudes sur la durabilité de son propre produit.

 

Huawei étend sa gamme P Smart avec une version P Smart+ 2019 qui a plus… d’appareils photo

Deux mois à peine après la sortie du P Smart 2019, Huawei a dévoilé ce mercredi une nouvelle déclinaison, extrêmement proche de son prédécesseur. Si la plupart des caractéristiques sont similaires, le nouveau Huawei P Smart+ 2019 se distingue néanmoins de par son triple appareil photo arrière.

 

Par erreur, Orange a forcé des clients à s’abonner à Netflix

Suite à un bug, des clients d’Orange ont été abonnés de force à la plateforme de SVoD Netflix. L’opérateur français a assuré que les clients impactés seraient remboursés.

Retrouvez l'actualité des jours précédents dans le Tech'spresso

Catégories: Mobile

Xamarin.Forms : “Visual” sort du stade expérimental

Dot.Blog - jeu, 07/03/2019 - 20:17

Visual est une nouvelle feature des Xamarin.Forms qui sort de la phase expérimentale pour devenir officielle dans la version 3.6…

Visual ?

Cette nouvelle feature permet de supporter Material Design de façon très simple en éliminant le besoin de développer des Renderers custom. La feature peut s’appliquer en globalité à toute une application ou être mise en place contrôle par contrôle.

Annoncée avec la venue de la version 4.0 devant son état d’avancement cette nouvelle possibilité est intégrée dès maintenant dans la version 3.6 des Xamarin.Forms.


D’autres nouveautés

Même si l’essentiel est à venir dans la version 4.0 on notera que d’autres nouveautés accompagnent la venue de Visual, notamment le IsReadOnly sur les Entry et ItemSource et ItemTemplate pour le contrôle Map.

Vous pouvez voir à l’œuvre tout cela en jouant avec l’application The Little Things Playground (cliquez sur le lien pour accéder au Git du projet).

Comme chaque release la 3.6 vient aussi avec son lot de corrections et +40 fix ont été ajoutés, principalement par la communauté puisque rappelons-le les Xamarin.Forms sont Open Source et qu’une communauté active de développeur épaule les équipes de Microsoft dans leur développement et leur amélioration !

Conclusion

Les Xamarin.Forms avancent, pas toujours comme une fusée mais assurément comme un rouleau compresseur, alignant à chaque version de plus en plus de possibilités, de liberté et de simplicité. N’oubliez pas de mettre à jour vos projets avec la V 3.6 pour profiter de tout cela dès maintenant.

Je reviendrais plus tard sur certaines de ces nouveautés dont Visual qui apporte un confort de développement important pour maîtriser le design des Apps.

en attendant,

Stay Tuned !

Catégories: Dévelopement

Moto électrique Harley-Davidson : sa fiche technique rectifiée pour une autonomie améliorée

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 20:00

La marque Harley-Davidson a levé le voile sur une fiche technique améliorée de sa moto électrique LiveWire, à l’occasion de la 89e édition du salon automobile de Genève. Son produit dépasse désormais les 200 kilomètres d’autonomie.

Si le salon de l’automobile de Genève 2019 a fait la part belle aux voitures thermiques et surtout électriques — la « Car of The Year » n’est autre que la Jaguar I-Pace et le stand d’Audi exhibait une offre 100 % électrique –, l’événement helvète a aussi été l’occasion de croiser plusieurs entreprises spécialisées dans la conception de motos : de Honda à Quadro en passant par Harley-Davidson.

Un rayon d’action revu à la hausse

C’est justement l’emblématique marque américaine dernièrement mentionnée qui attire notre attention, puisque ses équipes marketing ont publié un communiqué de presse officiel dans lequel sont présentées quelques nouveautés relatives à sa fiche technique. HD a en effet effectué une nouvelle batterie de tests dont les résultats vérifiés rehaussent les caractéristiques de la LiveWire, la fameuse moto électrique du groupe.

Ainsi, l’autonomie de son deux-roues dispose d’une autonomie accrue comparée aux premiers chiffres communiqués ces derniers mois. Il ne faudra pas compter sur un rayon d’action de 175 kilomètres, mais bien de 225 kilomètres, en conduite urbaine. Son autonomie combinée (conduite en ville et sur les grandes voies) tutoie quant à elle les 142 kilomètres. Une donnée jusque-là tenue secrète.

Quelle feuille de route commerciale pour la LiveWire ?

Si son accélération de 0 à 96 km/h n’a pas évolué (3 secondes), la firme d’outre-Atlantique révèle un autre chiffre quant à sa capacité à grimper de 96 km/h à 129 km/h : 1,9 seconde. En d’autres termes, il vous suffit de 5 secondes seulement pour atteindre l’allure maximale autorisée sur une autoroute française. La charge rapide DC Fast Charge (DCFC) a définitivement été officialisée par l’entreprise : comptez 40 minutes pour recharger la LiveWire à 80 %, et une heure pour 100 %.

Enfin, Harley-Davidson a précisé la feuille de route commerciale de son bébé : les précommandes européennes ouvriront en avril 2019 — celle des États-Unis ont déjà débuté –, pour des livraisons prévues dans le courant du quatrième trimestre de l’année 2019.

À lire sur FrAndroid : Harley-Davidson LiveWire : voici nos photos de l’électrisante moto légendaire

Harley-Davidson

Catégories: Mobile

Nouveau sur FrAndroid : découvrez notre comparateur de VPN pour trouver le meilleur fournisseur du moment

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 14:00

Vous êtes tenté par l’achat d’un VPN ? Il faut dire que les fournisseurs communiquent énormément ces derniers temps sur le sujet et que les prix sont de plus en plus alléchants. Afin d’y voir plus clair dans les nombreuses offres, FrAndroid lance un comparateur de VPN. Prix, meilleures offres du moment, fonctionnalités ou encore particularités de chacune des marques du moment, vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin.

En plus des guides d’achats et du comparateur de forfaits, FrAndroid s’enrichit aujourd’hui d’une nouvelle page destinée à bien choisir son VPN. Nous avons comparé sur cette page 8 VPN payants différents et nous les avons testés afin de mieux comprendre ce qui les différencie.

Nouveau sur FrAndroid : une page pour bien choisir son VPN

Pour ce faire, nous avons installé les clients de chacun de ces VPN et nous les avons essayés dans différents cas d’usages : contournement du géoblocage de Netflix, rapidité des serveurs en téléchargement peer to peer et bien sûr qualité de l’interface. L’idée ici n’est pas de désigner quel est le meilleur VPN du moment, mais plutôt de savoir lequel convient le mieux à vos usages, que ce soit pour regarder le catalogue américain de Netflix ou tout simplement pour mieux protéger votre vie privée.

Voici les informations que vous pourrez retrouver dans notre comparateur de VPN

Pour ceux qui ne savent pas encore ce qu’est un VPN ou qui trouvent que ce sont des applications et des logiciels aux contours flous, nous avons écrit en dessous de nos avis sur chacun des VPN une FAQ pour répondre aux questions les plus fréquentes : comment fonctionne un VPN, sur quels critères se baser pour bien le choisir ou pourquoi nous avons décidé de ne pas aborder les VPN gratuits (spoiler : parce qu’ils ne sont ni sûrs, ni fiables).

Un comparateur qui sera amené à évoluer et s’améliorer

Précisons également qu’il s’agit d’une première version de ce comparateur. Il n’y a que 8 VPN pour l’instant, mais nous en ajouterons d’autres avec le temps. Le tableau comparatif — que l’on peut dérouler pour trouver des caractéristiques supplémentaires — devrait également s’enrichir dans les prochaines semaines. Quoi qu’il en soit, nous prendrons en compte vos retours afin de l’améliorer et de répondre à vos besoins.

Dernier point important : les liens vers les offres de ce comparateur de forfaits sont tous affiliés. Cela signifie que FrAndroid touche une commission lors d’un achat. C’est ce qui permet à FrAndroid de vivre, le site étant sans paywall. Ce qui n’impacte en aucun cas le contenu de cette page, qui a été écrit en toute indépendance des fournisseurs de VPN.

Catégories: Mobile

Nintendo Labo Kit VR ou comment une simple idée (et du carton) pourrait révolutionner la réalité virtuelle

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 13:30

Pour fêter le premier anniversaire de Nintendo Labo, la firme japonaise lance son premier casque de réalité virtuelle, accompagnée de nouveaux Toy-Con. Une idée brillante pour régler le principal problème de la VR.

En 2018, Nintendo avait réussi à nous surprendre avec du carton et des élastiques. Nintendo Labo proposait des façons très intelligentes d’exploiter la technologie de la Switch pour créer de véritables jouets interactifs. C’est une nouvelle fois ce que propose la firme avec Nintendo Labo Kit VR.

Plusieurs kits pour créer des jeux interactifs

Nintendo a annoncé l’arrivée de plusieurs nouveaux kits pour Nintendo Labo pensés autour de la réalité virtuelle. Il s’agit une nouvelle fois de jouets en carton à construire soi-même, associé avec un petit jeu lancé sur la Nintendo Switch. Chaque jouet fait ici appel à la réalité virtuelle, en transformant l’écran de la Switch en écran de VR associé à des lentilles. Cela rappelle un peu le cardboard de Google.

Là où cela devient très malin de la part de Nintendo, c’est que chaque jouet crée de facto la manette idéale pour interagir avec le monde virtuel. L’un des principaux problèmes de la réalité virtuelle est l’interaction avec le monde virtuel, où l’on se retrouve souvent à agiter les mains dans le vide en faisant semblant de toucher un mur, un bouton ou un levier. Ici que ce soit l’oiseau, l’appareil photo ou encore le Canon, on a toujours l’appareil en main, ce qui permet aussi de garder le casque devant les yeux.

Sortie le 12 avril 2019 en France

Difficile d’avoir un jugement définitif sur la qualité de l’expérience, Nintendo Labo Kit VR sort le 12 avril en France, mais Nintendo semble également avoir eu la bonne idée de créer des expériences de courtes durées et ne demandant pas de se déplacer beaucoup. Ce sont deux autres problèmes courant avec la réalité virtuelle, qui fatigue vite et qui oblige à se repérer correctement dans son espace de jeu quand on doit se déplacer.

Le prix en France n’a pas été dévoilé, mais devrait avoisiner les 80 euros pour le kit complet. Il est annoncé à 79,99 dollars aux États-Unis.

Retrouvez tous nos Top des jeux

Nintendo

Catégories: Mobile

Google Images aussi va avoir droit à ses publicités

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 13:00

Google vient d’annoncer l’arrivée de nouvelles publicités sur Google Images. Un nouveau service pour les utilisateurs, mais surtout pour les annonceurs qui vont pouvoir être plus présents sur une page aujourd’hui dépourvue de contenus sponsorisés.

À l’heure actuelle, quand vous recherchez quelque chose sur Google, il y a de fortes chances pour que les premiers résultats de votre recherche soient des contenus sponsorisés mis en avant par le moteur de Mountain View. Sur Google Images en revanche, aucune publicité ne vient gâcher votre plaisir… pour le moment.

Conscient que l’image est un vecteur beaucoup plus porteur pour vendre un produit, Google a mis en place un nouveau système de produits achetables directement dans Google Images. Lors de votre recherche d’un produit, un bouton pourra par exemple vous permettre d’afficher des liens vers des boutiques afin d’acheter les éléments présents sur la photo que vous regardez, aussi bien sur mobile que sur un ordinateur.

Google donne l’exemple de la recherche d’un bureau et l’illustre par une animation qui montre bien l’intégration de ce contenu publicitaire sur demande et de l’intérêt que cela peut apporter pour le consommateur lors de sa recherche.

Toute l’intégration ne devrait pas être aussi subtile cependant. Dans son deuxième exemple, Google évoque la recherche « makeup » (« maquillage » en français), avec l’affichage de contenus sponsorisés avant les résultats de la recherche, comme c’est déjà le cas pour les résultats textuels du moteur de recherche.

À l’attaque de Facebook et Instagram

Il semblerait que Google souhaite contrecarrer la publicité très visuelle que l’on peut trouver notamment sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement Instagram. Pour rappel, le réseau social d’images de Facebook propose déjà un système similaire permettant de taguer directement les boutiques concernées lorsqu’une photo contient des objets à acheter.

Sur un web qui se tourne de plus en plus vers l’image et la vidéo, il parait même étonnant que Google n’ait pas intégré ce genre de publicité plus tôt. Ne reste désormais plus qu’à attendre l’intégration de la réalité mixte avec ARCore à ces publicités pour voir directement ce que cet objet que vous souhaitez acheter pourrait donner chez vous (dans le cas d’un meuble), sur vous (pour un vêtement) ou dans votre main (pour un téléphone par exemple)…

Google

Catégories: Mobile

Huawei étend sa gamme P Smart avec une version P Smart+ 2019 qui a plus… d’appareils photo

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 12:30

Deux mois à peine après la sortie du P Smart 2019, Huawei a dévoilé ce mercredi une nouvelle déclinaison, extrêmement proche de son prédécesseur. Si la plupart des caractéristiques sont similaires, le nouveau Huawei P Smart+ 2019 se distingue néanmoins de par son triple appareil photo arrière.

Le Huawei P Smart Plus 2019

On connaissait le Huawei P Smart, le P Smart+ et le P Smart 2019. Fort logiquement, le constructeur chinois a finalement étendu sa gamme d’un nouveau modèle officialisé ce mercredi, le Huawei P Smart+ 2019. Ce smartphone vient renforcer Huawei dans le segment du milieu de gamme.

Le nouveau Huawei P Smart+ 2019 propose en fait un design et des caractéristiques extrêmement proches de celle du Huawei P Smart 2019 sorti en janvier dernier. On retrouve ainsi un écran LCD similaire de 6,21 pouces affichant 2340 pixels par 1080, mais également une batterie de 3400 mAh, 3 Go de RAM, 64 Go de stockage et une puce Kirin 710, la même qui équipait aussi le Honor 8X ou le Huawei P Smart+.

Des différences sur la photo

En fait la principale différence entre le Huawei P Smart+ 2019 et le P Smart 2019 réside dans le système d’appareils photo. Sur la version « Plus », le constructeur chinois a intégré non pas deux, mais trois modules à l’arrière, avec un capteur principal de 24 mégapixels, un appareil ultra grand-angle de 16 mégapixels et un troisième capteur de 2 mégapixels utilisé pour le mode portrait. En façade, dans la fine encoche en haut de l’écran, on retrouve un appareil photo de 8 mégapixels.

Le Huawei P Smart+ 2019 a été annoncé en deux coloris : noir ou bleu. Pour l’heure, aucune disponibilité n’a encore été annoncée, pas même en Chine. On ignore encore à quel tarif sera commercialisé le smartphone. Pour rappel, le Huawei P Smart 2019 avait quant à lui été lancé en France au prix de 249 euros. On pourrait donc s’attendre à un tarif avoisinant les 300 euros au lancement.

À lire sur FrAndroid : Test du Huawei P Smart 2019 : la valeur sûre du début d’année

Huawei

Catégories: Mobile

En partageant sa calculatrice, Microsoft prouve que lui et l’open source ne font plus deux

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 12:00

Microsoft fait un pas de plus dans le monde de l’open source en livrant le code de l’un de ces logiciels phares. Non ce n’est ni Windows ni Word, mais bien la calculatrice de Windows 10.

Depuis plusieurs années, Microsoft s’est lancé dans une transformation de sa culture d’entreprise. L’un des éléments les plus visibles de cette transformation est sans doute l’importance prise par l’open source au sein de Microsoft. La firme a déjà partagé le code source de plusieurs de ses technologies, et est même allée jusqu’à racheter le géant de l’open source, GitHub pour 7,5 milliards de dollars.

Microsoft n’est certainement pas encore prêt à partager le code source de Windows, son système d’exploitation phare, mais est l’un des plus gros contributeurs au noyau Linux, et a développé un système d’exploitation basé sur le célèbre noyau libre. Nouvelle étape : la calculatrice de Windows 10.

Le marché de l’éducation en ligne de mire

Microsoft a en effet annoncé sur le blog officiel de Windows la mise à disposition sous licence MIT de la calculatrice de Windows 10. Le code source est d’ores et déjà disponible sur GitHub. Cette application est très populaire, et a connu une grande transformation au passage à Windows 10 avec notamment une interface toute neuve et l’utilisation des API UWP.

Elle est particulièrement utilisée par le marché de l’éducation, de l’élémentaire aux études supérieure et aussi bien par les étudiants que par le corps enseignant. En rendant l’application open source, Microsoft veut recevoir des contributions qui permettront à la calculatrice d’être plus pertinente, dans plus de scénarios.

Sur sa feuille de route, l’éditeur explique avoir en projet pour 2019 de continuer à améliorer l’intégration du nouveau circuit de développement avec GitHub, proposer une nouvelle version de l’interface en utilisant les codes de Fluent Design (le design language de la firme) et ajouter de nouvelles fonctionnalités qui seront proposées par les contributeurs. Microsoft mentionne notamment la possibilité de fixer la calculatrice à l’avant-plan, devant les autres fenêtres.

Microsoft

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur