Agrégateur de flux

Alexa : que peut-on demander à l’IA d’Amazon Echo ?

FrAndroid - jeu, 07/06/2018 - 11:10

Avec l’arrivée en France des enceintes connectées Amazon Echo, on peut enfin interagir avec son IA, Alexa. Que peut-on lui demander exactement ? Voici la liste non-exhaustive des commandes à essayer.

 

Vous venez de recevoir votre Amazon Echo et vous ne savez pas par où commencer ? Voici une liste non-exhaustive de ce que vous pouvez demander à Alexa. Vous pouvez également consulter notre guide complet d’Amazon Echo et Alexa pour en savoir plus.

Régler Alexa
  • Alexa, stop
  • Alexa, plus fort
  • Alexa, moins fort
  • Alexa, volume [1-10]
  • Alexa, allume [appareil]
  • Alexa, connecte-toi à [appareil]
S’organiser
  • Alexa, qu’est-ce que j’ai dans mon agenda ?
  • Alexa, rajoute « rendez-vous chez le coiffeur » aujourd’hui à 15 h
  • Alexa, mets une alarme pour 18 h 30
  • Alexa, mets un minuteur de 3 minutes
  • Alexa, quelle heure est-il à Washington ?
  • Alexa, quand a lieu le changement d’heure ?
  • Alexa, trouve moi un coiffeur à proximité
  • Alexa, ajoute du beurre à ma liste d’achat
S’informer
  • Alexa, quels sont les actualités du jour ?
  • Alexa, quel temps fait-il ?
  • Alexa, il y a quoi au cinéma en ce moment ?
  • Alexa, qui joue dans Star Wars ?
  • Alexa, en quelle année est né Barack Obama ?
  • Alexa, comment dit-on bonjour en japonais ?
  • Alexa, combien font 300 euros en dollars ?
  • Alexa, qui est le chanteur du groupe Nirvana ?
  • Alexa, quelle est la distance entre la Terre et Jupiter ?
Se divertir
  • Alexa, chante joyeux anniversaire
  • Alexa, raconte-moi une blague
  • Alexa, raconte-moi une histoire
  • Alexa, récite-moi une fable de La Fontaine
  • Alexa, choisis une carte
  • Alexa, pile ou face ?
  • Alexa, donne moi un palindrome
Communiquer
  • Alexa, envoie un message à Papa
  • Alexa, lis le message
  • Alexa, appelle Maman
  • Alexa, décroche
  • Alexa, raccroche
Utiliser les skills
  • Alexa, ouvre [skill]
  • Alexa, toc, toc ? (Skill Toc, toc, toc)
  • Alexa, comment faire un gratin dauphinois ? (Skill Marmiton)
  • Alexa, qu’y a-t-il à la télé ce soir ? (Skill Télé7jours)
  • Alexa, devine à qui je pense (Skill Akinator)
  • Alexa, donne moi mon horoscope (Skill Elle Horoscope)
  • Alexa, allume toutes les lumières (Skill Philips Hue)
  • Alexa, mets Tous les cris, les SOS de Daniel Balavoine sur Spotify (Skill Spotify)
Quelques clins d’œil drôles
  • Alexa, c’est une bonne situation ça, scribe ?
  • Alexa, utilise la force
  • Alexa, quel est le code Jedi ?
  • Alexa, peut-on tromper mille fois une personne ?
  • Alexa, quelle est la première règle du Fight Club ?
  • Alexa, quelle est la meilleure équipe de rugby ?
  • Alexa, quel est le sens de la vie ?
  • Alexa, qu’est-ce qu’on mange ?

Voilà pour notre liste de commandes incontournables pour Amazon Alexa, que vous possédiez un Echo, un Echo Dot ou un Echo Spot. N’hésitez pas à nous partager vos commandes favorites, et surtout les éventuels clins d’œil et easter eggs que vous avez trouvé.

Catégories: Mobile

Android P : la Beta 2 (DP3) est disponible avec les API finales

FrAndroid - jeu, 07/06/2018 - 10:35

Google vient de publier la nouvelle version beta d’Android P. Au programme, quelques nouveautés ainsi que les API de la version finale (28).

Après la version Beta (DP2) d’Android P déployée lors de la Google I/O, on s’attendait à ce que la version DP3 arrive au début du mois de juin. Ce n’est donc pas une surprise de voir cette mise à jour poussée par Google ce 6 juin sous le nom de Beta 2.

Android P se rapproche

Pensée avant tout pour les développeurs, cette mise à jour apporte notamment les API finales d’Android P, à savoir les API de niveau 28. Si cela ne parle pas forcément au grand public, c’est une bonne chose pour les développeurs qui sont assurés que leurs applications qui sont adaptées à cette mouture fonctionneront tout aussi bien sur la version définitive d’Android P.

La Beta 2 d’Android P apporte son lot de petites nouveautés plus ou moins importantes, avec surtout beaucoup de petites améliorations esthétiques ou encore l’ajout de 157 nouveaux émojis. On retrouve bien sûr également tout ce qui avait été intégré dans les précédentes Developer Preview, comme le Machine Learning permettant d’améliorer l’autonomie, une meilleure prise en charge par les applications des smartphones dotés d’un double capteur photo, une meilleure gestion des notifications ou encore la prise en compte de l’encoche.

Android P Beta 2 disponible

Comme d’habitude, ceux qui ont déjà rejoint l’Android Beta Program ont juste à vérifier sur leur téléphone si des mises à jour sont disponibles pour passer à cette version Beta 2 tandis que les autres peuvent flasher manuellement l’image d’usine correspondante. Rappelons que cette beta est disponible non seulement sur les Pixel de Google, mais aussi sur une douzaine d’autres smartphones de marques tierces.

La prochaine version, la DP4, devrait arriver à la fin du mois de juin, tandis que la mise à jour définitive devrait être poussée au troisième trimestre.

À lire sur FrAndroid : Android P Beta disponible, voici toutes les nouveautés en détails

Catégories: Mobile

Intel présente Tiger Rapids : un prototype à double écran sous Windows 10

Mon Windows Phone - jeu, 07/06/2018 - 10:09

L’avenir du PC mobile passera-t-il par un appareil pliable doté de deux écrans ? Après les rumeurs de « Surface Phone/ Andromeda » et du Dell Januss, c’est Intel qui s’y met. Le constructeur de puces vient en effet de présenter un véritable appareil doté de deux écrans au salon Computex qui se tient actuellement à Taïwan.

Vous le savez depuis fin 2016, Qualcomm et Microsoft préparent « l’avenir » du PC qui sera bien plus porté vers la mobilité, notamment grâce à



Continuez la lecture de l'article Intel présente Tiger Rapids : un prototype à double écran sous Windows 10
Catégories: Mobile

Le Samsung Galaxy Note 9 se montre dans un rendu vidéo à 360 degrés

FrAndroid - jeu, 07/06/2018 - 09:58

Le leaker OnLeaks livre un rendu vidéo en 3D du Samsung Galaxy Note 9. L’occasion de se faire une idée de son design bien avant son officialisation.

Une fois n’est pas coutume, le célèbre OnLeaks a réalisé un rendu vidéo pour dévoiler le design d’un smartphone bien avant la sortie officielle de ce dernier. Cette fois-ci, la victime s’appelle Samsung Galaxy Note 9.

Pour rappel, OnLeaks dispose de plusieurs contacts dans le milieu de l’industrie qui lui fournissent des plans CAD des futurs smartphones. À partir de ces informations, il peut alors recréer le smartphone dans ses bonnes dimensions. Le leaker est ainsi réputé pour être l’une des sources les plus fiables du milieu Tech.

La future phablette de Samsung ne fait donc pas exception et est montrée sous toutes ses coutures dans la vidéo d’OnLeaks publiée en partenariat avec 91mobiles. L’occasion également de corroborer certaines informations techniques.

Lien YouTube

Au programme, il faut donc s’attendre à un Galaxy Note 9 de 6,3 pouces très similaire à son prédécesseur le Galaxy Note 8. La première différence qui saute aux yeux est évidemment le positionnement du lecteur d’empreintes à l’arrière qui a été recentré sous le double appareil photo — alors qu’il était décalé à droite sur le modèle de 2017. Pas de scanner invisible placé sous l’écran a priori. Le dos semble d’ailleurs être en verre.

Sur la tranche droite, on retrouve le fameux bouton dédié à Bixby et toujours autant controversé. Notons que l’assistant personnel créé par Samsung a prévu d’apprendre le français seulement à la fin de cette année.

En bas, le lecteur USB-C côtoie la prise jack, la grille haut-parleur et le tiroir du stylet S-Pen. Enfin, l’appareil serait épais de 8,8 mm. Le Galaxy Note 9 devrait vraisemblablement être présenté par son constructeur le 9 août prochain.

Au cas où vous ne connaîtriez pas OnLeaks, sachez que nous l’avons interviewé et nous vous invitons à découvrir le portrait que nous avons fait de lui en cliquant juste ici.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy Note 9 : une présentation prévue le 9 août avec un meilleur appareil photo

91mobiles

Catégories: Mobile

Huawei, Lenovo, Oppo et Alcatel : Facebook confirme un partage des données privées

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 19:50

Nouvelle révélation du jour : Facebook a des partenariats de partage de données avec au moins quatre entreprises chinoises : Huawei, Lenovo, Oppo et TCL (Alcatel).

Mark Zuckerberg, CEO et fondateur de Facebook

Facebook vient d’annoncer avoir des partenariats avec au moins quatre constructeurs chinois de smartphones. Ces accords, qui datent d’au moins l’année 2010, ont permis aux constructeurs chinois d’accéder à certaines données personnelles d’utilisateurs. Une nouvelle qui va conforter les services secrets américains qui voient ces entreprises chinoises, particulièrement Huawei, comme une menace pour la sécurité nationale américaine.

Ces accords, divulgués par le New York Times, ne concernent pas seulement les constructeurs chinois, mais aussi d’autres fabricants – dont Amazon, Apple, BlackBerry et Samsung. Depuis 2007, Facebook a ainsi pu accélérer son déploiement sur mobile, tandis que les constructeurs ont récupéré de précieuses données pour mieux comprendre leurs utilisateurs de smartphones. Les accords permettaient également aux fabricants d’appareils d’offrir certaines fonctionnalités de Facebook, telles que des carnets d’adresses et autres fonctions étendues et intégrées.

These integrations are very different from our public APIs — the goal was to recreate Facebook-like experiences on these devices, and they were tightly controlled.

— Facebook (@facebook) June 5, 2018

Facebook a déclaré que l’accord qui les lie à Huawei cessera dès la fin de la semaine. Le vice-président de Facebook, Francisco Varela, a tout de même précisé que les informations collectées étaient restées stockées sur les appareils, et n’ont jamais été transférées sur les serveurs de leurs partenaires. Ces derniers accords utilisent des API partenaires et API privées, très différentes des API publiques.

Toutes les intégrations de Facebook avec Huawei, Lenovo, Oppo et TCL ont été contrôlées dès le départ – et Facebook a approuvé tout ce qui a été développé (…) nous voulions également préciser que toutes les informations provenant de ces intégrations avec Huawei étaient stockées sur l’appareil, et non sur les serveurs de Huawei.

Malheureusement, le mal est déjà fait. Aux États-Unis, les législateurs se méfient des entreprises chinoises depuis des années et ont recommandé aux opérateurs américains d’éviter d’acheter leur équipement réseau. L’administration Trump s’est attaquée à Huawei et à son concurrent ZTE ces dernières semaines, jusqu’à pousser ce dernier en dehors du territoire américain. Huawei est également poussé vers la sortie : AT&T a décidé, en janvier dernier, de ne pas commercialiser le Mate 10 Pro et Best Buy ne vend plus les produits du troisième constructeur mondial.

Le gouvernement américain reproche au Parti communiste chinois d’avoir envoyé des milliards de dollars à Huawei, ce qui a contribué à alimenter son expansion à l’étranger en Afrique, en Europe et en Amérique latine.

Catégories: Mobile

Honor Play : encore un smartphone « gamer », mais bien moins cher

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 19:19

Honor a décidé de se lancer, lui aussi, dans le marché des smartphones pour gamers avec le Honor Play. Celui-ci a la particularité d’être moins cher que ses concurrents et de proposer un tout nouveau système de gestion des vibrations en jeu.

Source : Android Authority

La mode est définitivement lancée ! Après Razer, Xiaomi, Nubia, et plus récemment Asus avec son ROG Phone, c’est au tour d’Honor d’annoncer son smartphone gamer : le Honor Play.

Fiche technique du Honor Play
  • Écran : 6,3 pouces LCD 2,340 x 1,080 à encoche
  • SoC : Kirin 970
  • RAM : 4 Go ou 6 Go
  • Stockage : 64 Go extensibles en microSD
  • Capteur photo arrière : double capteur 16 + 2 mégapixels
  • Capteur photo avant : 16 mégapixels
  • Batterie : 3750 mAh
  • OS : EMUI 8.2 / Android 8.1
Quelles armes pour séduire les gamers ?

Avec des composants proches de ceux du Honor 10 et un prix en dessous des 300 euros en équivalent yuan chinois, le Honor Play se distingue sur le papier par deux fonctionnalités spécifiques. La première, baptisée « GPU Boost », permet à l’appareil de tirer le plein potentiel de son processeur graphique selon Honor donc de proposer de meilleures performances. Difficile d’y voir là autre chose qu’un argument marketing similaire aux modes jeux des smartphones déjà disponibles et qui servent davantage à épuiser le SoC et la batterie et à obtenir de meilleurs scores sur AnTuTu qu’à améliorer l’expérience de jeu.

La deuxième, plus originale, consiste en une gestion différente des vibrations de l’appareil, pensée pour le gaming. Ainsi, d’après le constructeur, les explosions ou rafales de tirs seront bien mieux retranscrites, à la façon d’une manette de console de salon. Cela rappelle les vibrations dynamiques proposées par Sony sur le Xperia XZ2.

Source : Android Authority

Comme pour le Razer Phone ou le Xiaomi Black Shark, le Honor Play profite d’une batterie grande capacité permettant, en théorie, de faire de longues sessions de jeu.

À noter le choix surprenant, voire douteux, de l’écran à encoche. En plus du côté esthétique, on est en droit de se demander ce que cette encoche apporte réellement à un smartphone spécialisé dans les jeux si ce n’est une zone d’affichage coupée et un emplacement de moins pour poser son pouce.

Prix et disponibilités

Pour l’instant, l’appareil n’est prévu que pour le marché chinois. Il y sera bientôt en vente à partir de 1999 yuans (environ 265 euros) et jusqu’à 2399 yuans (environ 318 euros) pour la version 6 Go + 64 Go de stockage. Il se présente comme le moins cher des smartphones gamer annoncés jusque là.

Reste à savoir ce qu’il vaut vraiment en jeu et si on aura droit à l’appareil en Europe.

Lien YouTube

Android Authority

Catégories: Mobile

Quelles sont les meilleures enceintes connectées en 2018 ? La sélection de la rédaction

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 19:00

Vous avez toujours rêvé d’avoir un assistant personnel, qu’il s’appelle Siri, Alexa, Cortana, Bixby ou Google Assistant ? Grâce aux enceintes connectées, notamment, c’est possible ! Faites votre choix grâce à notre sélection des meilleures enceintes connectées.

Depuis 2017, les assistants personnels ont la côte et il ne s’agit plus, pour bon nombre de férus de nouvelles technologies, que de choisir entre l’Assistant de Google, l’Alexa d’Amazon, le Siri d’Apple ou la Cortana de Microsoft et le Bixby de Samsung.

À quoi sert un assistant personnel ?

C’est bien beau, mais quelle est l’utilité d’avoir un assistant personnel ? Un assistant personnel s’utilise grâce à des commandes vocales. Il sert à simplifier le quotidien avec l’obtention d’informations quelconques que l’on peut retrouver sur le web et la gestion de diverses tâches qui dépendront du constructeur évidemment, du support dans lequel il est intégré et du panel d’appareils connectés dont vous disposez.

Par exemple si vous disposez d’un Chromecast, vous pourrez demander au Google Assistant de lancer Netflix sur votre télévision.

À l’heure actuelle, Google Assistant est considéré comme un must, bien que sa version française soit moins perfectionnée que l’Anglaise. Un leadership tout récemment contesté par l’arrivée d’une partie de la gamme Amazon Echo dans l’Hexagone.

Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter notre guide dédié.

À lire sur FrAndroid : Voici les assistants personnels les plus intéressants sur Android

Amazon Echo : la gestion d’achats en ligne

Des 3 modèles de la gamme Amazon Echo disponibles en France, l’Amazon Echo est le plus imposant, il mesure 148 x 88 x 88 mm pour 821 grammes.

Cette enceinte connectée fonctionne avec Amazon Alexa, qu’on utilise grâce à ses 7 micros, qui parviennent à entendre la voix de l’utilisateur même s’il y a de la musique. Pour l’utiliser, il suffit de commencer sa requête par « Alexa » (ou « Amazon » ou « Echo », au choix de l’utilisateur).

On retrouve de nombreux Skills, disponibles sur l’application Alexa, pour varier l’expérience. Ainsi, en plus de la transmission d’informations, Alexa peut exécuter des requêtes comme commander des Pizzas ou un Uber. Il est également possible de la connecter à d’autres appareils connectés, à condition qu’ils soient compatibles, pour gérer la température de la maison, ou l’éclairage.

Les enceintes de la gamme Echo fonctionnent avec les appareils sous Fire OS, Android ou iOS. Sur le dessus de l’appareil se trouvent 4 boutons et un cercle lumineux pour indiquer si le micro est actif ou non. Découvrez-la plus en détail grâce au test que nous avons réalisé lorsqu’elle était en bêta.

Elle est actuellement disponible en précommande pour 50 euros, avec une livraison le 13 juin 2018.

Retrouvez l'Amazon Echo à 50 euros sur Amazon

Pourquoi recommande-t-on l’Amazon Echo ?
  • Pour son prix très compétitif
  • Pour sa qualité audio
  • Pour ses nombreux skills
Amazon Echo Dot : le petit prix

Dans une version plus mini (32 x 84 x 84 mm pour 163 grammes), l’Echo Dot fournit les mêmes services que l’Amazon Echo.

Elle n’est pas à choisir si vous recherchez une enceinte connectée essentiellement pour écouter de la musique. Il est en revanche possible de pallier ce problème en la connectant à une enceinte Bluetooth ou à un système de son existant via un jack 3,5 mm.

Elle est proposée en précommande sur Amazon pour 30 euros avec une livraison le 13 juin 2018.

Retrouvez l'Amazon Echo Dot à 30 euros sur Amazon

Pourquoi prendre l’Amazon Echo Dot ?
  • Elle est très compacte
  • Elle est disponible pour à peine 30 euros
  • Elle a une très bonne reconnaissance vocale
Amazon Echo Spot : l’écran circulaire

L’Amazon Echo Spot sort du lot grâce à son écran circulaire de 2,5 pouces qui permet d’ajouter un aspect visuel à son fonctionnement avec Amazon Alexa.

Elle permet de visualiser les demandes faites à Alexa, mais aussi de passer des appels vidéos grâce à sa caméra intégrée. Il faut compter 65 euros pour la précommander sur Amazon avec une livraison le 23 juillet 2018.

Retrouvez l'Amazon Echo Spot à 65 euros sur Amazon

Pourquoi prendre l’Amazon Echo Spot ?
  • Pour son écran de 2,5 pouces
  • Pour sa caméra
  • Pour son design élégant
Google Home : l’écosystème Google Play

Le Google Home fonctionne avec Google Assistant grâce à la présence d’un micro que l’on peut désactiver. Pour l’utiliser il suffit de prononcer le mot magique : « Ok Google » ou « Dis Google » avant de formuler la requête.

Outre les recherches sur le web, le Google Home offre un large éventail de services lorsqu’il est couplé avec d’autres appareils. Avec des ampoules connectées dans le genre des Philips Hue il est possible de lui faire gérer l’éclairage, avec des Chromecast il peut gérer votre télévision, il peut également bien entendu gérer l’écoute de musique, avec un son plus que correct, via des applications de streaming.

Lien YouTube

Google Home Fiche produit Forum Disponible sur Boulanger à 149€ Voir le test 7/10

Comparatif de prix du Google Home

Boulanger Découvrir l'offre 149€ Cdiscount Découvrir l'offre 149€ Darty Découvrir l'offre 149€ Fnac Découvrir l'offre 149€ Materiel.net Découvrir l'offre 149€

Pourquoi opter pour le Google Home ?
  • Pour sa qualité audio
  • Pour son design
  • Pour l’écosystème Google
Google Home Mini : la version mini

Nous avons également testé la version miniature du Google Home : le Google Home mini. Plus petit que son grand frère et du coup forcément moins puissant que lui, le Google Home Mini constitue tout de même une sérieuse alternative au coût bien moins élevé.

Passe-partout, le Home Mini fonctionne de la même manière que le Google Home et propose les mêmes services, si ce n’est qu’il est moins agréable que son grand frère pour écouter de la musique. Si ce n’est pas votre priorité, il reste très efficace sur ses autres tâches.

Lien YouTube

Google Home Mini Fiche produit Forum Disponible sur EGlobal Central France à 50€ Voir le test 8/10

Comparatif de prix du Google Home Mini

Boulanger Découvrir l'offre 49€ Ebay Découvrir l'offre 49€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 50€ Cdiscount Découvrir l'offre 59€ Darty Découvrir l'offre 59€

Pourquoi choisir le Google Home Mini ?
  • Pour son design mignon
  • Pour l’écosystème Google
  • Pour son prix tout doux (souvent en promo)
 Sony LF-S50G : l’horloge lumineuse

Si vous ne souhaitez définitivement pas une enceinte connectée signée Google, mais que vous chérissez tout de même Google Assistant, la Sony LF-S50G constitue une excellente alternative. D’une taille équivalente au Google Home, la Sony LF-S50G est résistante aux éclaboussures, elle est compatible Bluetooth et NFC et, petite particularité, elle intègre une horloge lumineuse.

L’utilisation de Google Assistant s’effectue de la même façon que pour le Google Home. Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter son test.

Sony LF-S50G Fiche produit Forum Disponible sur EGlobal Central France à 121€ Voir le test 6/10

Comparatif de prix du Sony LF-S50G

eGlobal Central France Découvrir l'offre 121€ Ebay Découvrir l'offre 124€ Darty Découvrir l'offre 149€ Boulanger Découvrir l'offre 199€

Pourquoi prendre la Sony LF-S50G plutôt qu’une autre enceinte ?
  • Pour ses contrôles gestuels
  • Pour sa résistance aux éclaboussures
  • Pour son horloge lumineuse
JBL Link 20 : la portable

Si vous cherchez, toujours en alternative au Google Home, une enceinte nomade, la JBL Link est une bonne option. Elle peut s’utiliser dans n’importe quelle pièce de votre maison et même en extérieur grâce à sa certification IPX7 qui lui permet de résister à une immersion dans l’eau jusqu’à 1 mètre pendant 30 minutes et son autonomie de 10 heures.

L’enceinte fonctionne également avec Google Assistant et propose une qualité sonore des plus acceptables avec une bonne reconnaissance vocale.

Retrouvez la JBL Link 20 chez Boulanger

Pourquoi acheter la JBL Link 20 ?
  • Pour sa certification IPX7
  • Pour sa batterie intégrée
  • Pour la qualité du son
Chargement Quelle enceinte recommanderiez-vous ? Merci pour votre vote ! Vous avez déjà voté à ce sondage Choisissez une option avant de voter
  • Amazon Echo
  • Amazon Echo Dot
  • Amazon Echo Spot
  • Google Home
  • Google Home Mini
  • Sony LF-S50G
  • JBL Link 20
Voter Montrer les résultatsCacher les résultats

Si vous ne recherchez dans une enceinte que l’audio et la mobilité, découvrez notre guide des enceintes Bluetooth à moins de 50 euros.

À lire sur FrAndroid : Guide des enceintes Bluetooth portables à moins de 50 euros en 2018

Catégories: Mobile

Intel riposte, les processeurs ARM ont-il encore un sens ?

Mon Windows Phone - mer, 06/06/2018 - 15:59

Comme je vous le dis dans ce titre pour le moins intriguant, Intel a annoncé il y a quelques jours au Computex 2018 une technologie qui pourrait bien discréditer ou concurrencer les PC ARM et leur autonomie, qui pour rappel sont censé être le point fort de ces dit PC.

Le plus gros point noir, comme dans toutes les technos, étant la durée d'utilisation sur batterie, Intel s'est hâté a réduire la consommation de l'élément le plus gourmand en énergie dans un PC portable, l'écran.



Continuez la lecture de l'article Intel riposte, les processeurs ARM ont-il encore un sens ?
Catégories: Mobile

Les caractéristiques du Blackberry KEY2 en fuite : légère montée en gamme

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 11:43

Evan Blass vient de dévoiler sur Twitter des rendus ainsi que l’ensemble des caractéristiques du Blackberry KEY2. Celles-ci montrent des caractéristiques légèrement supérieures au KEYone, son prédécesseur, tout en étant un peu plus cher.

Source : Evan Blass

Après un KEYone au rapport qualité-prix douteux, Blackberry revient avec une deuxième génération, le KEY2. À quelques jours de son annonce, le fiable leaker Evan Blass a publié sur Twitter une liste complète de ce que seraient les caractéristiques de l’appareil.

Celle-ci laisse supposer de meilleures performances, mais également un prix supérieur par rapport au prix de lancement du KEYone.

Fiche technique présumée du BlackBerry Key2 Ce qu’il faut retenir
  • Écran : 4,5 pouces IPS LCD, ratio 3:2, 1620×1080 pour 434 ppp
  • SoC : Qualcomm Snapdragon 660
  • RAM : 6 Go
  • Stockage : 64 Go ou 128 Go
  • Capteur photo arrière : double capteur 12 + 12 mégapixels
  • Capteur photo avant : 8 mégapixels
  • Batterie : 3500 mAh
  • OS : Android 8.1 Oreo
Liste complète

Source : Evan Blass

De meilleures caractéristiques

Si ces informations sont avérés, Blackberry offrirait une véritable montée en gamme avec le KEY2 par rapport à un KEYone aux specs décevantes pour son prix. Côté SoC, le changement ne serait pas si marquant, en passant d’un Snapdragon 625 à un Snapdragon 660 plus récent, mais offrant des performances similaires. En revanche, le KEY2 se doterait du double de mémoire vive par rapport à son prédécesseur, avec 6 Go contre 3 auparavant.

Pour la partie photo, le simple capteur arrière 12 mégapixels du KEYone laisserait place à un double capteur arrière 12 + 12 mégapixels. À l’avant, on resterait sur un simple capteur 8 mégapixels.

Enfin, on aurait droit à bien plus de stockage interne, avec 64 ou 128 Go contre 32 pour le KEYone, avec un slot microSD pour ajouter jusqu’à 256 Go supplémentaires.

Prix et disponibilités

Toujours selon Evan Blass, le KEY2 serait vendu au prix de 649 euros, soit 50 euros de plus que le KEYone à son lancement. C’est toujours assez cher pour les caractéristiques qu’il propose. Aucune date de commercialisation n’est connue pour le moment.

Pour la confirmation de ces informations et la date de mise en vente du produit, rendez-vous demain 7 juin à 16h (heure française) pour le lancement officiel du produit à New York.

À lire sur FrAndroid : BlackBerry KEY2 : un premier teaser vidéo publié juste avant l’annonce du 7 juin

 

 

Evan Blass

Catégories: Mobile

Le Vivo Nex se dévoile en photo et en vidéo, fiche technique en fuite

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 11:41

Le Vivo Nex ne sera officiellement dévoilé que le 12 juin, mais le voilà qui apparaît en photo, en vidéo, et qui dévoile sa fiche technique sur le web. Tout y est !

Cette année, la mode est à l’encoche. Ceci étant, les consommateurs rêvent déjà d’un appareil véritablement sans bordures, dont la face avant est intégralement prise par l’écran.

Face à cela, certains constructeurs comme Lenovo en profitent pour faire de la publicité mensongère. D’autres, comme Vivo, font preuve d’imagination pour y arriver. Le Vivo Apex présenté au MWC 2018 en a fait rêver plus d’un, et celui-ci aura inspiré le Vivo Nex qui sera présenté le 12 juin.

Pas besoin d’attendre autant, puisque le téléphone est tout simplement apparu un peu partout sur le net. On a pu voir de nombreuses images promotionnelles du téléphone apparaître sur le réseau social chinois Weibo, qui ont par la suite été téléversées sur Slashleaks.

Ce n’est pas tout, puisque le Vivo Nex a également fait une apparition lors d’une émission sur le web, qui a été retéléversée sur YouTube par Mysmartprice. De quoi voir le téléphone en fonctionnement, et surtout voir son module photo rétractable motorisé en action.

Lien YouTube

À la fin de la vidéo, vous pouvez également admirer la face avant du téléphone qui, quand bien même elle n’est pas entièrement sans bordure, reste vraiment principalement occupée par l’écran grâce à son scanner d’empreinte sous écran.

Fiche technique présumée du Vivo Nex

Le Vivo Nex n’est pas apparu qu’en image : une partie de sa fiche technique a aussi été dévoilée. Ainsi, il profiterait d’un large écran de 6,59 pouces en ratio 19:9, très certainement OLED afin d’accompagner le scanner d’empreintes sous écran.

Présumément propulsé par le Snapdragon 845, le Vivo Nex aurait le droit à 6 Go de RAM et 128 Go d’espace de stockage. Enfin, sa batterie serait de 4 000 mAh.

Nous n’aurons le droit à la fiche technique complète que le 12 juin prochain, date à laquelle le téléphone sera officiellement présenté. Vivo ayant déjà annoncé son ambition de se déployer en Europe, espérons que la France soit elle aussi concernée par ce Vivo Nex qui semble très alléchant.

Slashleaks

Catégories: Mobile

C’est officiel, Oppo arrive en France avec un nouveau flagship

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 10:16

Oppo annonce son arrivée en France. Rendez-vous dans quelques jours pour le lancement du Oppo Find X.

Oppo est l’un des plus grands constructeurs au monde. Pour être plus précis, il se glisse même toujours dans le Top 5 de ce classement. Or, si l’on met OnePlus de côté (qui fait partie du même groupe industriel), ce géant n’était toujours pas officiellement présent sur le marché français.

Mais cela est sur le point de changer. Comme on s’y attendait depuis quelque temps, Oppo va débarquer en France. La marque l’a officiellement annoncé sur son compte Twitter. Rendez-vous donc le 19 juin à Paris, au Musée du Louvre à 20h45 très précisément pour la conférence prévue à cette occasion.

A combination of technology and art. OPPO Find X Global Launch Event. The Louvre, Paris. Find us on June 19!
More news coming soon on: https://t.co/zIRxwZEKwM#OPPOFindX pic.twitter.com/onmKPembGV

— OPPO (@oppo) June 5, 2018

Par ailleurs, le constructeur indique dans son post que cet événement servira également à lancer l’Oppo Find X, « une combinaison de technologie et d’art ». Ce n’est pas la première fois que la marque tease cet appareil mystérieux, mais on sait qu’il s’agira d’un smartphone haut de gamme, un véritable flagship.

Davantage d’informations seront communiquées plus tard sur ce site.

À lire sur FrAndroid : Qui est Oppo, ce probable futur géant en Europe ?

Catégories: Mobile

Asus remplace le touchpad par un véritable écran tactile sur son ZenBook Pro 15

Mon Windows Phone - mer, 06/06/2018 - 09:58

Je ne sais pas pour vous, mais je suis tout simplement allergique aux touchpad présents sur les PC portables classiques. Pour moi, ceux-ci ne devraient même pas tant ils font perdre du temps par rapport à l’utilisation avec une souris classique…. Oui je sais, ils dépannent lors des déplacements, mais depuis l’arrivée des PC tactiles, ils sont, je trouve, bien miens importants. Bref, ce n’est que mon point de vue, et si l’utilisation d’un touchpad ne vous dérange pas,



Continuez la lecture de l'article Asus remplace le touchpad par un véritable écran tactile sur son ZenBook Pro 15
Catégories: Mobile

Tech’spresso : Lenovo Z5 officialisé, Free revient en arrière et Google Lens sur le Play Store

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 09:58

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le mardi 5 juin. Au menu du jour : Free revient un peu en arrière sur son changement d’offre, le Lenovo Z5 a été officialisé et Google Lens débarque sur le Play Store. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid !

Free fait machine arrière et redonne discrètement accès à ses offres historiques

Après avoir changé ses offres Freebox, Free semble un peu honteux et propose à nouveau l’accès aux offres « historiques » disponibles avant le changement.

 

Lenovo Z5 officialisé : le smartphone sans encoche ni bordures trahit ses promesses

Le Lenovo Z5 a été officialisé en Chine, avec une mauvaise surprise : malgré les teasers officiels sans encoche ni bordure, qui ont fait saliver bon nombre d’utilisateurs, le téléphone a… les deux.

 

Google Lens est disponible pour tous sur le Play Store

Après avoir été déployé pour tous au sein de Google Assistant et dans certaines applications Caméra, Google Lens a droit à sa propre application disponible sur le Play Store.

Catégories: Mobile

Amazon Echo (Alexa) : tout ce qu’il faut savoir sur l’assistant personnel intelligent

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 09:50

Avec l’arrivée en France de l’Amazon Echo (et de ses déclinaisons Echo Dot et Echo Spot), enceinte connectée intégrant Alexa, il est temps de faire un point complet sur l’écosystème connecté intelligent d’Amazon.

Enfin ! Après des mois d’attente (des années si on compte depuis la toute première annonce de l’Amazon Echo), les enceintes connectées d’Amazon arrivent enfin en France !

Alors, qui est cet assistant intelligent développé par Amazon ? Que valent les Amazon Echo, enceintes connectées qui l’intègrent ? Et où se situe tout ce beau monde par rapport à la concurrence, notamment de Google ? C’est ce que l’on va voir aujourd’hui.

Alexa, l’assistant intelligent d’Amazon

Le géant Amazon, fondé 1994, est à tête de la la première plateforme de commerce dans le monde. En novembre 2014, Amazon présente Alexa, son assistant personnel intelligent à destination des objets connectés, et plus particulièrement des Amazon Echo, les enceintes connectées également lancées à cette occasion.

En juin 2015, la première Echo est commercialisée aux États-Unis. Les mois qui suivent verront l’arrivée d’Alexa et de ses enceintes au Royaume-Uni, puis en Allemagne, pour finalement arriver en France en juin 2018. Amazon précise qu’il s’agit là du lancement le plus complet de l’assistant dans un pays puisque de nombreuses améliorations ont été possibles grâce à la disponibilité à l’étranger.

Alexa, qu’est-ce que c’est ?

Amazon Alexa est un assistant personnel intelligent, c’est-à-dire une intelligence artificielle capable d’écouter les commandes orales de l’utilisateur, de les interpréter et d’agir en conséquence. Intégré à une enceinte connectée, l’Amazon Echo, cet assistant peut commander d’autres objets connectés, ou encore répondre aux questions que l’utilisateur lui pose.

Alexa, à quoi ça sert ?

Alexa a deux fonctions principales :

  • La première, c’est d’aiguiller ou d’informer l’utilisateur en fonction des questions qu’on lui pose. Cela peut être la météo, le trafic, ou tout simplement la réponse à une question comme la définition d’un mot ou la date d’un événement historique par exemple.
  • La seconde, c’est d’exécuter les ordres de l’utilisateur. Pour cela, Alexa peut agir directement via l’enceinte Echo (comme pour lire un livre audio ou mettre de la musique), ou faire agir les objets connectés auxquels elle est reliée (comme pour fermer les volets ou régler la température de la pièce).

Possédant de base tout un tas de fonctionnalités (liste complète disponible ici), Alexa s’enrichit également des Skills qui sont des modules supplémentaires que l’on installe. Par exemple, le Skill Spotify permet de commander ses playlists à la voix quand les Skills BMW ou Mercedes permettent de commander son véhicule à distance (démarrer le moteur, allumer le chauffage, mais pas conduire !).

Concernant la musique, précisons que l’Amazon Echo repose principalement sur Amazon Music Unlimited, le service du géant américain. Pour les possesseurs d’un Amazon Echo, ce dernier coûte seulement 3,99 euros par mois et offre l’accès à 50 millions de titres en illimité.

Pour ceux qui préfèrent continuer à utiliser leur service de streaming musical habituel, Spotify et Deezer sont compatibles via des Skills, mais il faudra se passer de Google Play Musique et d’Apple Musique. La raison ? « Demandez à Google » nous a répondu Brad Rosenfeld, responsable de la division musique d’Amazon pour la France.

Alexa, comment ça s’utilise ?

Pour utiliser Amazon Alexa, il faut avoir un appareil compatible. Il existe quelques appareils tiers capables d’accueillir Alexa, comme la Xbox One qui pourrait bientôt recevoir les assistants de Google et d’Amazon. Néanmoins, cette intelligence artificielle a avant tout été développée pour la gamme Amazon Echo, les enceintes connectées du géant du e-commerce.

Grâce à ces enceintes, Alexa permet de commander à la voix plus de 4000 objets connectés.

Alexa, ça fonctionne bien en français ?

Pour l’arrivée d’Alexa en France, Amazon a décidé de bien préparer son coup en mettant à pied d’œuvre ses employés de la France entière. Cela lui a permis notamment de rendre compréhensible tous les accents régionaux « que ce soit le nord, le sud-est ou le sud-ouest » nous a précisé Nicolas Meynard, responsable produit Alexa pour la France.

Le français est une langue difficile, ce qui a rendu la tâche ardue sur certains points, comme la prononciation des liaisons ou des noms propres anglicisés. Alexa comprend néanmoins les prononciations à l’anglaise comme à la française (ou à la franglaise) et répond avec un accent juste, mais compréhensible. Elle arrive également à s’ajuster aux différentes formes de phrases, qu’elles comprennent des éléments de politesse (« s’il te plait »…) ou que les questions utilisent l’inversion sujet-verbe ou non.

Une équipe française lui a également appris quelques easter-eggs bien français… Demandez-lui par exemple si on peut tromper 1000 fois une personne et vous aurez une réponse satisfaisante. La seule chose qu’elle ne dira jamais ? Des grossièretés !

Enfin, pour son arrivée dans l’Hexagone, Amazon a noué des partenariats avec de nombreux médias français (Brut, L’Équipe, France Info, RTL…) qui proposent des pastilles d’informations à la demande.

Amazon Echo, la gamme d’enceintes connectées

Présentée en 2014 en même temps qu’Alexa, Amazon Echo est une gamme d’enceintes connectées. Elle s’étale sur toute une liste de modèles en fonction de leur taille, de la présence ou non d’un écran, ou encore de leur qualité audio. Toutes ces déclinaisons intègrent Alexa avec ses fonctions basiques ainsi que ses Skills.

Amazon Echo

L’Amazon Echo est la version la plus standard de la gamme. Son principal point fort est sa qualité audio, idéale pour écouter de la musique ou des livres audio par exemple. Elle entend la voix de son utilisateur grâce à sept microphones situés sur le haut de l’appareil, et ce même lorsqu’elle joue de la musique à un volume poussé.

Elle mesure 148 x 88 x 88 mm pour 821 grammes et coûte 130 euros. Elle est disponible en trois coloris : tissu anthracite, tissu gris chiné et tissu sable.

Voir l'Amazon Echo sur Amazon

Amazon Echo Dot

L’Amazon Echo Dot est la version miniature de la gamme, mais aussi la moins chère. Pour quelques dizaines d’euros, il est donc possible de profiter de l’assistance d’Alexa. Cette baisse de prix entraîne logiquement une baisse de la qualité, notamment au niveau de l’audio qui n’est pas au niveau de l’Echo classique.

Elle mesure 32 x 84 x 84 mm pour 163 grammes. Son prix est de 60 euros.

Le noir et le blanc sont les deux seules couleurs disponibles pour cet appareil.

Voir l'Amazon Echo Dot sur Amazon

Amazon Echo Spot

Avec l’Echo Spot, Amazon ajoute un écran à la simple enceinte connectée, pour un résultant se rapprochant davantage d’un réveil connecté. En plus d’afficher l’heure, cet écran 2,5 pouces circulaire permet de visualiser ce que l’on demande à Alexa, comme un article à acheter en ligne par exemple, ou encore l’image provenant d’un objet connecté comme une caméra connectée (ou un baby phone). L’Echo Spot intègre également une petite caméra, permettant de passer des appels vidéo.

Elle mesure 104 x 97 x 91 mm pour 419 grammes. Sa sortie est prévue en juillet 2018 au prix de 130 euros.

Voir l'Amazon Echo Spot sur Amazon

Notez que les trois produits ci-dessus sont proposés à -50 % lors de leur période de précommande, entre le 5 juin et le 13 juin 2018. Ils seront ensuite disponibles en achat direct au plein tarif.

 

Amazon Echo Plus (pas disponible en France)

Version améliorée de l’Amazon Echo, l’Echo Plus est plus grande et propose une qualité audio encore meilleure. Elle est également capable de se relier automatiquement aux appareils connectés qu’elle détecte, contrairement aux autres déclinaisons Echo qu’il faut connecter manuellement.

Elle mesure 235 x 88 x 88 mm pour 954 grammes. Outre-Atlantique, elle est disponible pour 150 dollars en trois coloris : noir, blanc ou argenté.

Amazon Echo Show (pas disponible en France)

Cette fois, c’est sous la forme d’une tablette tactile que la gamme Echo se diversifie. L’Echo Show est en effet une version « Plus » de l’Echo Spot dotée d’un grand écran 7 pouces tactile avec une meilleure qualité audio. Elle est idéale pour servir d’assistant dans la cuisine (afficher une recette, regarder un tutoriel vidéo) ou encore d’accéder en direct aux images d’une caméra connectée (pour surveiller Bébé qui dort par exemple)

Elle mesure 187 x 187 x 90 mm pour 1,17 kg. Son prix américain était de 230 dollars lors de la sortie, mais il a diminué depuis. Là encore, les deux seuls coloris possibles de l’appareil sont le noir et le blanc.

Qu’est-ce que ça vaut face à Google ?

Avec ses enceintes connectées et leur assistant personnel intégré, Amazon est en concurrence avec un autre géant du numérique : Google. En effet, celui-ci propose déjà à la vente la gamme Google Home, utilisant l’assistant Google. Alors, que vaut Alexa et ses Echo face à ce concurrent féroce ?

Amazon Alexa vs Google Assistant

Amazon est loin d’avoir le monopole des assistants personnels avec Alexa puisqu’il subit la concurrence d’Apple (Siri), de Microsoft (Cortana), et surtout de Google avec son Assistant, qui est également intégré à une gamme d’enceintes connectées. Alors, Amazon Alexa ou Google Assistant ?

En termes de qualité pure, les deux concurrents sont très proches et choisir l’un ou l’autre relèvera souvent des goûts et préférences de chacun pour l’une ou l’autre des marques.

Alexa se démarque cependant par une meilleure affinité avec les objets connectés, notamment via l’Amazon Echo Plus et sa connexion automatique aux appareils compatibles. L’assistant Amazon profite également d’une meilleure gestion des achats en ligne, profitant de l’expérience de sa maison-mère, leader mondial en la matière.

De son côté, l’Assistant Google profite de ses liens étroits avec les Google Apps (Maps, Agenda, Gmail…) pour faciliter la vie à ceux qui sont habitués à cet écosystème.

Amazon Echo vs Google Home

Beaucoup d’Amazon Echo ont un équivalent chez Google, à commencer par la version la plus classique. Sur ce point, Amazon marque un point puisque l’Amazon Echo est moins cher que le Google Home (20 euros de moins) et plus récent. Pour des points plus spécifiques, vous pouvez d’ores et déjà consulter notre test du Google Home en attendant celui de l’Amazon Echo.

La version miniature Echo Dot doit également faire face à la concurrence de Google avec le Google Home Mini. Proposés au même prix et affichant des caractéristiques semblables, les deux appareils se différencient principalement par l’assistant qu’ils intègrent. Là aussi, vous pouvez consulter notre test du Google Home Mini en attendant celui de l’Amazon Echo Dot.

Dernière enceinte connectée Amazon à faire face à Google : l’Echo Plus, contre le Google Home Max. Cependant, on a là affaire à deux produits bien plus différents que ceux comparés ci-dessus. En effet, l’Echo Plus se présente comme une version améliorée de l’Echo, avec de nouvelles fonctionnalités comme la connexion simplifiée avec les autres objets connectés. De son côté, Google a misé sur la qualité audio pour vraiment axer le Google Home Max sur le côté musical, à l’instar de l’Apple HomePod (voir plus bas). L’appareil est bien plus cher que le haut de gamme Echo : 400 dollars contre 150.

On a donc affaire à deux produits qui ne s’adressent pas aux mêmes usagers. Un point les rapproche néanmoins : aucun des deux n’est disponible en France pour le moment.

Les Amazon Echo Spot et Echo Show sont quant à eux uniques en leur genre grâce à la présence d’un écran. Amazon précise bien cependant que l’objet n’a pas été pensé comme une tablette muni d’un assistant, mais bel et bien comme d’une enceinte intelligente avec un affichage. Cela permet de prodiguer des compléments visuels d’informations aux éléments dictés par Alexa.

Et Apple dans tout cela ?

Malgré des résultats décevants, l’enceinte connectée d’Apple, la HomePod, reste un concurrent potentiel aux Amazon Echo. Cependant, à l’instar du Google Home Max, l’accent est mis beaucoup plus sur la partie qualité audio que sur l’assistant, avec toujours un positionnement prix élevé : 350 dollars aux États-Unis. La HomePod intègre bien un assistant, Siri, mais celui-ci est clairement un cran en dessous de ses collègues de chez Amazon et Google.

À lire sur FrAndroid : Les enceintes connectées vont prendre le dessus sur les objets connectés

Catégories: Mobile

AMD vs Intel : la guerre reprend pleinement, des processeurs à 28 ou 32 coeurs au Computex 2018

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 08:47

Le salon du Computex 2018 est rapidement devenu le terrain de guerre entre AMD et Intel.

Cette semaine se tient le Computex à Taipei, événement où Asus a eu l’occasion de présenter son ROG Phone et son casque universel USB Type-C. C’est aussi le moment qu’ont choisi AMD et Intel pour présenter leurs dernières nouveautés.

28 cœurs à 5 GHz chez Intel

En 2017, AMD est parvenue à revenir dans la course avec ses dernières architectures de processeurs. Intel, hégémonique sur le marché de l’ordinateur, doit aussi composer avec l’arrivée de Qualcomm sur son terrain.

Intel a donc voulu reprendre la main au Computex en dévoilant le Core i7-8086K célébrant le processeur sorti en 1978 par la marque, et surtout un processeur comprenant 28 cœurs. Cette puce est cadencée à 5 GHz et obtient un score de 7334 sur Cinebench R15, un test plutôt gourmand en ressources. À titre de comparaison, le Core i9-7980XE (le meilleur processeur grand public vendu par Intel) obtient un score de 4448 points.

Il ne s’agit pas d’un processeur pour les serveurs, comme on pourrait le présumer, mais bien d’un processeur pensé pour des ordinateurs. Il s’agira probablement de stations de travail très haut de gamme.

Intel ne s’est pas aventuré à donner plus d’informations sur cette nouvelle puce — notamment sur sa consommation –, mais a promis une sortie avant la fin de l’année.

AMD répond avec 32 cœurs

AMD a rapidement répondu à l’annonce d’Intel avec sa propre plateforme Threadripper 2. Le constructeur va encore plus loin en proposant jusqu’à 32 cœurs et 64 processus gérés par une seule puce. Le tout sera gravé en 12 nm, mais consommera jusqu’à 250 Watts !

Les premiers processeurs Threadripper 2 devraient sortir au troisième trimestre, avec probablement plusieurs semaines d’avance sur Intel. La solution présentée par AMD semblait effectivement plus proche du produit fini que le prototype d’Intel, seulement montré sur scène.

AMD séduit les fabricants

Le marché des stations de travail est une chose, celui des ordinateurs portables en est une autre. Les ordinateurs portables et autres ultrabooks sont dominés par Intel, qui est en situation de quasi-monopole. Or, c’est sur ce marché que le plus gros des ventes se fait.

Cela pourrait bientôt changer. AMD a annoncé avoir convaincu Acer, Asus, Dell, HP, Huawei et Lenovo de lancer des appareils équipés de ses processeurs. Aucun commerçant français n’est partenaire de ce lancement, et on se demande donc si ses machines seront disponibles chez nous, mais c’est en tout cas une nouvelle victoire de la part d’AMD.

Catégories: Mobile

Attention à ne pas uploader de trucs sensibles sur Prnt.sc (Lightshot)

Korben - mer, 06/06/2018 - 08:00

Je ne sais pas ce que vous utilisez pour faire vos captures écran et les partager avec vos contacts, mais si vous utilisez Lightshot, faites attention.

En effet, Lightshot permet d’uploader automatiquement sur leurs serveurs des captures écran pour les partager en ligne via leur service https://prnt.sc/ .

Suite à cet upload, ce que vous obtenez alors c’est une simple URL publiques comme celle-ci par exemple : https://prnt.sc/jrfslz

On pourrait la penser aléatoire mais en fait, pas du tout, car si j’envoie juste derrière une autre image, j’obtiens une séquence qui se suit plus ou moins. Ex :  https://prnt.sc/jrfsyt

Entre mes 2 uploads, comme vous pouvez le voir, il y a eu pas mal d’autres gens qui ont aussi partagé des photos ou des screenshots : m1, m2, m3, […], yq, yr, ys…

On comprends donc qu’en entrant une suite de chiffres et de lettres de 1 à 6 caractères, il est très facile d’aller mater les screenshots / photos d’autres personnes. Et on y trouve à boire et à manger. Des captures écran de jeux vidéo, des messages d’erreur mais aussi des captures de conversation Skype ou des données plus personnelles comme des adresses postales et des noms. Pas très GDPR compliant tout ça d’ailleurs.

Bravo la sécu et clap clap à Naïm Gallouj qui a pointé du doigt ce souci. Notez aussi qu’un POC (pas testé de mon côté) permet de récupérer les images en suivant les séquences.

Des services comme Dropbox proposant le même genre de fonctionnalité, balancent comme ID une chaîne aléatoire de genre 100 caractères, ce qui rend plus compliqué la « découverte » de contenus partagés.

Lightshot de son côté a fait très light… et une fois encore, ça rejoint ce que j’expliquais dans ce post un peu énervé.

En attendant, je vous conseille de changer de crèmerie pour le partage de vos screenshots.

Merci à Charles pour l’info

Le logiciel malveillant BackSwap trouve des moyens novateurs pour vider les comptes bancaires



contenu proposé par ESET sécurité

BackSwap est un logiciel malveillant bancaire qui utilise une nouvelle technique pour contourner les mesures de protection des navigateurs dédiés

Nous avons d’abord remarqué que le groupe à l’origine de ce logiciel bancaire malveillant diffusait ses projets antérieurs – l’un d’entre eux étant un logiciel bancaire malveillant volant de la cryptomonnaie en remplaçant les adresses de portefeuille dans le presse-papiers – en janvier de cette année. Le groupe s’est concentré sur les logiciels malveillants visant le presse-papiers pendant quelques mois et a finalement introduit la première version du logiciel bancaire malveillant, détectée par ESET le 13 mars dernier sous le nom de Win32/BackSwap.A …

Lire la suite


Catégories: Hardware

Comment installer iOS 12 sur votre iPhone et votre iPad ?

FrAndroid - mer, 06/06/2018 - 04:22

iOS 12 vient d’être présenté, et il est possible d’installer dès maintenant la beta publique. Si vous avez envie de tester les nouvelles fonctionnalités de l’OS de l’iPhone et de l’iPad, suivez notre guide.

Comme Android P Beta, disponible pour 12 appareils différents, Apple a mis à disposition iOS 12 pour les plus motivés d’entre nous dès la fin de la keynote de lundi dernier. Pour rappel, la nouvelle version d’iOS a été présentée, elle intègre quelques nouveautés assez mineures : les Siri Shortcuts, l’écran screentime pour contrôler le temps passé sur son appareil, des nouveaux Animoji personnalisés ou encore la possibilité de passer des appels FaceTime à plusieurs.

 

Sur quels appareils installer iOS 12 ?

Apple a promis des mises à jour pendant au moins 5 ans sur ses produits, iOS 12 Beta est donc disponible sur une panoplie de produits, dont l‘iPhone 5s jusqu’à l’iPhone X, l’iPad mini 2 jusqu’au dernier iPad 2018 et enfin l’iPod touch de sixième génération.

 

Comment installer iOS 12 ?

L’installation est très simple, il vous suffit de vous rendre sur cette page (samhenri.com/ios12) depuis Safari sur l’appareil que vous voulez mettre à jour.

Il faut cliquer là

L’installation nécessitera un redémarrage au préalable, puis le téléchargement d’iOS 12 (moins de 3 Go). Pour rappel, il s’agit d’une mise à jour beta qui contient des bugs. Nous vous déconseillons d’installer cette version sur un appareil indispensable au quotidien. Dans tous les cas, n’hésitez pas à sauvegarder vos données avant toute manipulation.

 

Comment revenir sur iOS 11.4 ?

iOS 12 est trop bugué ? Ce n’est pas grave, revenez sur iOS 11.4. Apple propose une manipulation simple pour revenir en arrière. Pour résumer, vous devrez installer la dernière version d’iTunes, et mettre votre appareil en mode de récupération.

Dans iTunes, il vous sera ensuite possible de restaurer iOS. Encore une fois, il est impossible de sauvegarder ses données avant de se lancer dans cette restauration.

À lire sur FrAndroid : iOS 12 : notifications groupées, Animojis, Siri, tout ce qu’il faut retenir de la WWDC 2018

Catégories: Mobile

Amazon Echo, Echo Dot et Echo Spot disponibles en France en précommande

FrAndroid - mar, 05/06/2018 - 23:07

Après plusieurs mois d’attente, l’Amazon Echo est enfin disponible en France. Pour le moment, seule la précommande est ouverte pour trois des produits de la gamme : l’Echo, l’Echo Dot et l’Echo Spot.

Annoncé en 2014, l’Amazon Echo a parcouru beaucoup de chemin avant d’arriver dans l’Hexagone. Près de 4 ans plus tard, voilà que l’enceinte connectée reposant sur l’assistant intelligent Alexa arrive enfin dans nos contrées.

On savait qu’Amazon comptait lancer sa gamme de produits pour la maison en 2018 en France, sans avoir pour autant une date définitive. C’est désormais chose faite puisque le géant du commerce en ligne vient de lancer les précommandes de l’Amazon Echo, de l’Echo Dot et de l’Echo Spot sur Amazon France. Les livraisons auront lieu le 13 juin, et ceux qui le précommande profitent d’une réduction de 50 % sur les prix affichés.

Amazon Echo

L’Echo est l’enceinte connectée principale d’Amazon, celle qui est le plus mise en avant par la firme de Seattle. C’est le produit principal avec ses 7 microphones sur le dessus, accompagnés de 4 boutons et d’un cercle lumineux pour voir de loin l’état de l’enceinte (active ou micro coupé).  Nous avons eu l’occasion de l’essayer alors qu’elle n’était encore qu’en bêta et vous proposerons prochainement un test plus complet en prenant en compte les nombreuses améliorations de l’assistant.

L’Amazon Echo est affiché au prix de 99,99 49,99 euros.

Voir l'Amazon Echo sur Amazon

Amazon Echo Dot

L’Echo Dot est une version moins encombrante de l’Amazon Echo. Capable de réaliser les mêmes tâches, il se veut plus petit et plus discret puisque son enceinte n’est pas pensée pour la même qualité audio. Il est cependant possible de connecter l’Echo Dot à une enceinte Bluetooth par exemple pour tirer pleinement parti des services proposés.

L’Amazon Echo Dot est affiché au prix de 59,99 29,99 euros.

Voir l'Amazon Echo Dot sur Amazon

Amazon Echo Spot

L’Echo Spot est quant à lui une déclinaison sous forme de réveil, avec un écran tactile. Toujours pensé pour fonctionner comme un assistant vocal, l’Echo Spot ajoute à cela des informations visuelles. Amazon le soutient : « il ne s’agit pas d’une tablette avec un assistant, mais bien d’un assistant avec un écran ». Adorable au coin du lit et avec une interface pouvant être personnalisée (au moins pour ce qui est du cadran horaire affiché lorsque de l’inactivité), il est parfaitement pensé pour s’intégrer dans une chambre.

L’Amazon Echo Spot est affiché au prix de 129,99 64,99 euros.

Voir l'Amazon Echo Spot sur Amazon

Vous pouvez donc dès à présent précommander l’un de ces trois appareils en profitant de la réduction de lancement d’Amazon. Dans une semaine, les prix reviendront à la normale, mais vous pourrez toujours les acheter (à leur tarif normal), directement sur Amazon.fr.

À lire sur FrAndroid : On a testé Amazon Alexa dans sa version française en avant-première – Vidéo

Catégories: Mobile

Quels sont les meilleurs casques à réduction de bruit active en 2018 ? Notre sélection

FrAndroid - mar, 05/06/2018 - 22:36

Quel que soit le type de musique que vous écoutez ou votre appétence pour celle-ci, il est primordial de pouvoir en profiter sans être perturbé par les nuisances sonores de son environnement. Dans le métro ou en open-space, notre sélection de casques à réduction de bruit active vous sera bien utile !

Comment ça fonctionne ?

Pour bien isoler, ce n’est pas compliqué : il faut utiliser un matériau résistant, épais et dense. Néanmoins, dans un casque que l’on porte sur la tête et qui doit être ergonomique (léger, facile à porter, etc.), les choses se compliquent. Pour rendre la réduction de bruit active, il faut annuler les ondes sonores venues de l’extérieur : on utilise donc des micros qui captent les bruits extérieurs.

Grâce à cela, il est possible d’émettre un signal sonore inversé. Cette onde opposée va rencontrer l’onde originelle du bruit, et les deux vont s’annuler. Cette onde sonore est ajoutée à la musique que vous écoutez, ce qui permet de n’entendre que la musique. Certains casques, comme celui de Parrot, permettent de laisser passer certains sons pour davantage de sécurité dans la rue (bruit des moteurs, klaxons, etc.)

Ce guide regroupe des casques entre 100 et 400 euros, sélectionnés pour la qualité de leur réduction de bruits.

Bose QuietComfort 35 II, l’évidence

La réputation de Bose en matière de réduction de bruit active n’est plus à faire, le Bose Quietcomfort trouve donc sa place tout naturellement au sommet de ce guide.

Cette nouvelle version du QC 35 est très similaire à la version précédente, à l’exception d’un ajout de taille : Google Assistant.

Ce casque circum-aural est fait pour s’adapter facilement à n’importe quelle morphologie avec son arceau extensible qui résiste aux tensions et aux torsions et ses oreillettes qui peuvent se replier vers l’arceau et pivoter à plat. Plutôt compact et avec un poids très léger, vous oublierez facilement que vous le portez.

Directement sur les oreillettes, vous pouvez accéder aux commandes pour gérer votre musique, prendre des appels et utiliser le Google Assistant.

Le casque peut tenir jusqu’à 20 heures en autonomie : un indicateur vocal est disponible pour informer sur l’état de la batterie ou signaler un appel entrant.  Une application mobile, Bose Connect (iOS / Android) est disponible afin de paramétrer le casque. Sa qualité sonore n’est pas parfaite, mais le rendu reste très équilibré.

Il est proposé pour environ 350 euros.

Retrouvez le Bose QC35 II sur Amazon

Pourquoi recommande-t-on ce casque ?
  • Bose est leader en matière de réduction de bruit
  • Il dispose de Google Assistant
  • Il a une bonne autonomie
Sony WF-1000XM2, la très bonne alternative

Le Sony WF-1000XM2, que l’on a pu tester est un gros concurrent du Bose QC35 II. Il a un design simple, mais avec des finitions haut de gamme. Ce casque circum-auriculaire plutôt léger dispose d’un arceau réglable et d’oreillettes qui peuvent pivoter à plat et vers l’intérieur du casque.

Grâce à des commandes tactiles, il est possible de gérer l’écoute, prendre les appels, gérer la réduction de bruits, etc. Il s’illustre avec une fonctionnalité qui permet d’arrêter le son du casque et d’activer les micros extérieurs pour pouvoir discuter tranquillement et reprendre sa musique ensuite en un tour de main, et sa fonction ambiant sound qui permet de prendre pendant l’écoute de prendre conscience de tous les bruits de fond à l’extérieur ou d’amplifier les voix. Il prodigue un son riche et détaillé avec une réduction de bruit impressionnante et une autonomie d’environ 30 heures.

Petite nouveauté par rapport à son prédécesseur, le MDR-1000X dispose d’une application mobile dédiée « Headphones Connect » compatible iOS et Android qui permet de gérer plusieurs options.

Le Sony WF-1000XM2 est disponible aux alentours de 300 euros.

Retrouvez le Sony WF-1000XM2 sur Amazon

Pourquoi choisir le Sony WH-1000XM2 ?
  • Il propose une très bonne qualité audio
  • Sa réduction de bruit est très efficace
  • Il est confortable
Sennheiser PXC 550, le confortable

Le Sennheiser PXC 550 est également une très bonne alternative au Bose QC 35 II. Pensé pour les utilisateurs nomades, il mise grandement sur le confort et l’isolation associés à une autonomie d’environ 20 heures.

Ce casque circum-aural propose un design simple et efficace avec un arceau souple et rembourré et des oreillettes ovoïdales rembourrées également qui peuvent se replier à plat et à l’intérieur de l’arceau. Le casque s’éteint tout seul lorsqu’on le plie et s’allume automatiquement lorsqu’on le déplie.

 

Sur l’oreillette droite, différents boutons permettent de gérer l’écoute, la prise d’appels et la réduction de bruit active.

L’application mobile Captune, compatible Android et iOS, permettra de créer des listes de lecteurs, d’effectuer différents réglages sonores et de gérer les différents niveaux de réduction active de bruit.

En ce qui concerne ses performances sonores, elles sont à la hauteur de la réputation de Sennheiser avec un rendu naturel et homogène.

On le retrouve aux alentours des 300 euros.

Retrouvez le Sennheiser PXC 550 sur Amazon

Pourquoi opter pour ce casque ?
  • Pour le confort qu’il propose
  • Pour sa qualité audio
  • Pour sa capacité à s’éteindre et s’allumer lorsqu’on le plie et lorsqu’on le déplie
Plantronics BackBeat Pro 2, un son excellent

Le BackBeat Pro 2 dispose d’un arceau ajustable et rembourré avec un revêtement en tissu perforé côté intérieur, un revêtement en similicuir à l’extérieur et des oreillettes qui pivotent.

Les principales commandes se trouvent sur l’oreillette gauche avec l’activation de la réduction de bruit, l’activation de l’open-mic pour pouvoir entendre les bruits extérieurs et les commandes pour gérer son écoute.

Si sa réduction de bruit n’est pas la meilleure du marché, son son est de très bonne qualité avec des basses particulièrement marquées, son autonomie de 24 heures n’est pas en reste et son rapport qualité/prix reste très attractif.

Le BackBeat Pro 2 est disponible aux alentours de 180 euros.

Retrouvez le BackBeat Pro 2sur Amazon

Pourquoi opter pour le BackBeat Pro 2 ?
  • Il a une belle autonomie
  • Il propose un son de qualité
  • C’est le casque le moins cher de ce guide
AKG N60NC, une bonne réduction de bruit pour un supra aural

Ce casque supra-aural est très satisfaisant en matière de réduction de bruit pour un modèle de ce type. Il est plutôt compact, avec un poids plume de 150g. Son arceau est fin et ajustable et ses oreillettes peuvent se replier à plat et à l’intérieur du casque.

Une télécommande avec micro sur le câble permet de prendre les appels, de mettre sur pause et de passer les pistes, mais elle ne permet malheureusement pas de régler le volume d’écoute. Il propose un son riche, profond et plutôt bien équilibré. Sa réduction de bruit efficace est alimentée avec une batterie interne. Il dispose d’une autonomie de 30 heures environ.

L’AKG N60NC est disponible aux alentours de 190 euros.

Retrouvez le AKG N60 NC sur Amazon

Pourquoi acheter l’AKG N60 NC ?
  • Il est compact
  • Il est robuste
  • Il propose une bonne réduction de bruit active pour son prix

Pour plus de choix, vous pouvez également consulter notre guide des meilleurs casques filaires de 2018 et notre guide des meilleurs casques Bluetooth 2018.

Chargement Quel casque a votre préférence ? Merci pour votre vote ! Vous avez déjà voté à ce sondage Choisissez une option avant de voter
  • Bose QC 35 II
  • Sony WF-1000XM2
  • Plantronics BackBeat Pro 2
  • AKG N60 NC
  • Sennheiser PXC 550
Voter Montrer les résultatsCacher les résultats

À lire sur FrAndroid : Quels sont les meilleurs casques Bluetooth (sans fil) en 2018 ? Notre sélection

 

Catégories: Mobile

L’Asus Zenfone 5Z est disponible à 449 euros, le meilleur rapport puissance-prix du marché

FrAndroid - mar, 05/06/2018 - 18:54

Après le Zenfone 5 Lite et le Zenfone 5, le Zenfone 5Z est disponible. A partir de 449 euros, cela en fait le smartphone avec Snapdragon 845 le moins cher du marché.

Le Xiaomi Mi Mix 2s et le OnePlus 6 ont un concurrent de taille : l’Asus Zenfone 5Z est officiellement le smartphone avec du Qualcomm Snapdragon 845 le moins cher du marché. Lors du Mobile World Congress 2018, nous avions déjà été étonnés par son excellent rapport qualité-prix, comme l’explique Maxime.

Asus ZenFone 5Z Fiche produit Forum Disponible sur EGlobal Central France à 331€ Voir le test

Le Zenfone 5Z propose le tout dernier Snapdragon 845 couplé à 6 Go de RAM et 64 Go de stockage. Pour la partie photo, on retrouve un couple de capteurs à l’arrière de 12 mégapixels à objectif ouvrant en f/1.8 et un 8 mégapixels grand-angle 120 degrés ouvrant en f/2.2. Du côté du design, vous trouverez un écran de 6,2 pouces IPS LCD avec une encoche prenant presque exactement la forme de celle de l’iPhone X. Parmi les points différenciants des Xiaomi Mi Mix 2s et OnePlus 6, notez la présence d’un slot microSD et une IA pour optimiser vos photos et l’autonomie de votre appareil.

Vendu à partir de 499 euros, le Zenfone 5Z profite d’une ODR de 50 euros pour son lancement. Vous pourrez donc le retrouver à partir de 449 euros sur Amazon pour la version avec 6 Go de RAM et 64 Go de stockage interne, et 549 euros pour la version avec 8 Go de RAM et 256 Go de stockage interne.

En attendant son test, vous trouverez la prise en main Zenfone 5Z à cette adresse, et le test de son petit frère — le Zenfone 5 — par ici.

À lire sur FrAndroid : Prise en main des Asus Zenfone 5, 5Z et 5 Lite : l’iPhone X est passé par là et c’est pas plus mal

 

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur