Agrégateur de flux

Huawei porte plainte contre le gouvernement américain mais veut toujours se développer aux États-Unis

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 11:30

Alors que Huawei est la cible du gouvernement américain depuis désormais plusieurs années, le constructeur chinois a lancé ce jeudi sa riposte. Huawei a ainsi annoncé qu’il allait attaquer les États-Unis en justice en raison d’un embargo qu’il juge contraire à la Constitution américaine.

C’est l’heure de la revanche pour Huawei. Après avoir essuyé les coups du gouvernement américain pendant plusieurs années, une politique qui s’est intensifiée depuis l’été dernier, le constructeur chinois a annoncé ce jeudi qu’il allait contre-attaquer devant les tribunaux. Une réponse directe à la mise en examen du groupe chinois par l’administration américaine fin janvier.

Au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi 7 mars à Shenzhen, le président de Huawei, Guo Ping, a annoncé que le groupe chinois allait attaquer l’administration américaine. Une plainte a été déposée auprès du tribunal de Plano, au Texas. Le groupe chinois reproche au Congrès américain le vote de la loi d’autorisation de défense nationale (NDAA) de 2019 et notamment sa section 889.

Une loi américaine jugée contraire à la Constitution par Huawei

Selon celle-ci, les responsables des agences gouvernementales d’obtenir « des équipements, systèmes ou services qui utilisent des équipements ou des services de télécommunications masqués comme composant substantiel ou essentiel de leur système, ou comme technologie critique faisant partie du système ». Le résultat de cette loi, votée en avril 2018, est que Huawei ne peut donc vendre des équipements — notamment des antennes réseau — à des agences américaines ou à toute organisation qui travaillerait avec le gouvernement américain.

Lien YouTube

Selon Huawei, cette décision de l’administration violerait le principe de la séparation des pouvoirs puisqu’elle n’aurait été avalisée ni par le pouvoir exécutif, ni pas le judiciaire. Pour le responsable juridique du groupe chinois, Song Liuping, « la section 889 est basée sur de nombreuses allégations fausses, jamais prouvées et jamais testées ». Huawei est en effet suspecté par le gouvernement américain d’espionner les données transitant par son réseau en vertu d’une loi chinoise de 2017 imposant à « toutes les organisations et tous les citoyens doivent soutenir, assister et coopérer avec les efforts de renseignement national en accord avec la loi, et doivent protéger les secrets du renseignement national dont ils ont connaissance ».

Huawei toujours prêt à travailler avec les États-Unis

Pour Song Liuping, la loi chinoise ne signifie pas pour autant que Huawei est soumis à l’administration chinoise et encore moins qu’elle travaille activement pour ses renseignements : « Huawei n’appartient pas, n’est pas contrôlé et n’est pas influencé par l’administration chinoise. De plus, Huawei a d’excellents précédents et programmes en termes de sécurité ».

Malgré la plainte déposée contre l’administration américaine, Huawei se veut toujours optimiste quant à une éventuelle installation commerciale sur le territoire américain. « Huawei peut apporter davantage de technologies aux États-Unis et les aider à bâtir le meilleur réseau 5G. Huawei est d’accord pour répondre aux questions de sécurité du gouvernement américain », a ainsi conclu le président de la firme, Guo Ping.

Lien YouTube

Huawei

Catégories: Mobile

Huawei porte plainte contre le gouvernement américain mais veut toujours se développer aux États-Unis

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 11:30

Alors que Huawei est la cible du gouvernement américain depuis désormais plusieurs années, le constructeur chinois a lancé ce jeudi sa riposte. Huawei a ainsi annoncé qu’il allait attaquer les États-Unis en justice en raison d’un embargo qu’il juge contraire à la Constitution américaine.

C’est l’heure de la revanche pour Huawei. Après avoir essuyé les coups du gouvernement américain pendant plusieurs années, une politique qui s’est intensifiée depuis l’été dernier, le constructeur chinois a annoncé ce jeudi qu’il allait contre-attaquer devant les tribunaux. Une réponse directe à la mise en examen du groupe chinois par l’administration américaine fin janvier.

Au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi 7 mars à Shenzhen, le président de Huawei, Guo Ping, a annoncé que le groupe chinois allait attaquer l’administration américaine. Une plainte a été déposée auprès du tribunal de Plano, au Texas. Le groupe chinois reproche au Congrès américain le vote de la loi d’autorisation de défense nationale (NDAA) de 2019 et notamment sa section 889.

Une loi américaine jugée contraire à la Constitution par Huawei

Selon celle-ci, les responsables des agences gouvernementales d’obtenir « des équipements, systèmes ou services qui utilisent des équipements ou des services de télécommunications masqués comme composant substantiel ou essentiel de leur système, ou comme technologie critique faisant partie du système ». Le résultat de cette loi, votée en avril 2018, est que Huawei ne peut donc vendre des équipements — notamment des antennes réseau — à des agences américaines ou à toute organisation qui travaillerait avec le gouvernement américain.

Lien YouTube

Selon Huawei, cette décision de l’administration violerait le principe de la séparation des pouvoirs puisqu’elle n’aurait été avalisée ni par le pouvoir exécutif, ni pas le judiciaire. Pour le responsable juridique du groupe chinois, Song Liuping, « la section 889 est basée sur de nombreuses allégations fausses, jamais prouvées et jamais testées ». Huawei est en effet suspecté par le gouvernement américain d’espionner les données transitant par son réseau en vertu d’une loi chinoise de 2017 imposant à « toutes les organisations et tous les citoyens doivent soutenir, assister et coopérer avec les efforts de renseignement national en accord avec la loi, et doivent protéger les secrets du renseignement national dont ils ont connaissance ».

Huawei toujours prêt à travailler avec les États-Unis

Pour Song Liuping, la loi chinoise ne signifie pas pour autant que Huawei est soumis à l’administration chinoise et encore moins qu’elle travaille activement pour ses renseignements : « Huawei n’appartient pas, n’est pas contrôlé et n’est pas influencé par l’administration chinoise. De plus, Huawei a d’excellents précédents et programmes en termes de sécurité ».

Malgré la plainte déposée contre l’administration américaine, Huawei se veut toujours optimiste quant à une éventuelle installation commerciale sur le territoire américain. « Huawei peut apporter davantage de technologies aux États-Unis et les aider à bâtir le meilleur réseau 5G. Huawei est d’accord pour répondre aux questions de sécurité du gouvernement américain », a ainsi conclu le président de la firme, Guo Ping.

Lien YouTube

Huawei

Catégories: Mobile

Par erreur, Orange a forcé des clients à s’abonner à Netflix

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 09:14

Suite à un bug, des clients d’Orange ont été abonnés de force à la plateforme de SVoD Netflix. L’opérateur français a assuré que les clients impactés seraient remboursés.

Payer pour une offre que l’on n’a pas souscrite est une expérience particulièrement désagréable. C’est hélas ce qui est arrivé à un certain nombre d’utilisateurs fixe d’Orange. Comme le révèle Le Canard Enchaîné, cité par Univers Freebox, plusieurs clients ont été abonnés de force à Netflix, suite à une erreur du côté de l’opérateur.

L’hebdomadaire raconte ainsi qu’un bon nombre d’utilisateurs d’Orange ont découvert qu’ils avaient été prélevés de 13,90 euros dans le cadre d’un abonnement mensuel à Netflix. Certains d’entre eux ne disposaient même pas de téléviseurs et étaient déjà abonnés à la plateforme SVoD sur leur ordinateur ou smartphone.

« Dysfonctionnement informatique »

Les faits décrits remontent à quelques mois. Le Canard Enchaîné explique que pour obtenir remboursement, des clients ont dû insister auprès du service client d’Orange en multipliant les appels et les courriers recommandés.

Heureusement, Orange a reconnu ses torts en plaidant « un dysfonctionnement informatique ». En d’autres termes, il s’agissait d’un bug entre les serveurs du FAI et ceux de Netflix qui a engendré des abonnements à la chaîne.

Orange est sur le coup

« Dès la connaissance de ce problème , Orange s’ est mobilisé pour identifier les clients impactés et a pris contact avec eux pour effectuer les remboursements nécessaires », a fait valoir l’opérateur historique. Ainsi, si vous avez été touché par ce souci, n’hésitez pas à réclamer réparation.

Nul doute que chacun préfère quand Orange améliore ses forfaits mobiles sans augmenter la facture de ses abonnés.

Univers Freebox

Catégories: Mobile

Le nouveau Microsoft Edge ressemble encore beaucoup à Google Chrome !

Mon Windows Phone - jeu, 07/03/2019 - 08:48

Edge dans sa version actuelle n’existera bientôt plus. Microsoft a en effet annoncé que son moteur de rendu interne sera remplacé par Chromium. Oui, il s’agit d’un moteur open source, utilisé notamment par Chrome, le navigateur de Google. Le nouveau navigateur est actuellement en pleine phase de développement, et vous le constaterez par vous-même : Chromium Edge ressemble encore beaucoup à Google Chrome !

Le site Neowin a pu mettre la main sur plusieurs captures d’écran du



Continuez la lecture de l'article Le nouveau Microsoft Edge ressemble encore beaucoup à Google Chrome !
Catégories: Mobile

Galaxy Fold : Samsung critique à son tour le design du Huawei Mate X

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 08:26

Huawei avait critiqué Samsung pour le design de son smartphone pliable. En réaction, le leader sud-coréen explique pourquoi son Galaxy Fold ne ressemble pas au Mate X.

Attaque et contre-attaque. Le Huawei Mate X a été dévoilé officiellement lors du MWC 2019. Le smartphone pliable — et compatible 5G — a la particularité d’avoir un écran qui se plie vers l’extérieur. Cela lui permet d’avoir un design assez séduisant, pas trop épais.

À cet égard, le PDG de la branche consommateurs de Huawei, Richard Yu, s’était permis une critique acerbe à l’encontre du Samsung Galaxy Fold, le grand concurrent du Mate X, qui lui se plie vers l’intérieur. Le représentant de Huawei avait en effet indiqué qu’il s’agissait d’un « mauvais » design rendant l’appareil « trop lourd ».

Extérieur contre intérieur

Le leader du marché n’a pas voulu essuyer cet affront sans rétorquer. Eui-suk Chung, le vice-président de Samsung chargé de la R&D a en effet tenu à s’exprimer sur le sujet dans une interview accordée au Australian Financial Review. « Nous avons essayé le pli vers l’extérieur, mais les utilisateurs n’ont pas apprécié », a -t-il expliqué.

Avant d’ajouter :

Si vous optez pour un pli vers l’extérieur, vous pouvez fermer complètement l’appareil, mais l’affichage est à l’extérieur, ce qui signifie qu’il est sensible à toutes sortes d’erreurs d’utilisation. Vous pourriez le toucher par erreur ou appeler quelqu’un par erreur. Et si vous le laissez tomber, l’écran est plus susceptible d’être endommagé.

Quelle durabilité ?

Eui-suk Chung mentionne les risques de dégâts. Il est en effet important de souligner que les dalles Plastic OLED utilisées pour les écrans pliables sont plus fragiles que les traditionnels écrans en verre Gorilla Glass.

Lien YouTube

Sur le Huawei Mate X, cet écran pliable est constamment exposé, de quoi engendrer certaines inquiétudes quant à sa durabilité. C’est ce que nous expliquions dans notre prise en main du produit.

Sur le Galaxy Fold, la question se pose moins, puisque le petit écran en façade, utilisable lorsque le smartphone est plié, est en verre et donc mieux protégé. Notons que l’entreprise Corning travaille sur une évolution de la protection Gorilla Glass qui pourrait s’adapter aux écrans pliables et donc leur garantir une meilleure résistance.

Notons que d’après certaines sources, Samsung travaillerait sur deux autres smartphones pliables, dont un qui reprend le design du Huawei Mate X… Peut-être que le géant sud-coréen a trouvé une manière de surmonter l’obstacle de la fragilité qu’il dénonce ici. Plus récemment encore, et toujours sur cette thématique, on apprenait que l’entreprise serait aussi inquiète quant à la durabilité du Galaxy Fold.

À lire sur FrAndroid : Notre prise en main du Huawei Mate X : inquiétudes et admiration autour du smartphone pliable

Pocketnow

Catégories: Mobile

Port USB-C du Galaxy S10, nouvelle Xbox One S en approche et Oppo F11 Pro officialisé – Tech’spresso

FrAndroid - jeu, 07/03/2019 - 07:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le mardi 5 mars : le Galaxy S10 est difficile à démonter, Microsoft prévoirait un baroud d’honneur pour la Xbox One S et Oppo a officialisé le F11 Pro qui servirait de modèle au OnePlus 7. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid.

Samsung Galaxy S10 : remplacer le port USB-C va vous coûter très cher

Endommager son port USB type-C est un problème commun. Mais avec le Samsung Galaxy S10, la réparation sera très coûteuse : le port est soudé à la carte mère directement.

Xbox One S All-Digital Edition : la console aux jeux 100% dématérialisés de Microsoft arriverait en avril

Microsoft travaille sur une dernière itération de sa Xbox One avant le changement de génération. La firme serait bientôt prête à la dévoiler d’après des sources fiables.

Oppo F11 Pro : le petit frère du OnePlus 7 étaye la piste de la caméra rétractable

À quelques semaines de la présentation du OnePlus 7, dont l’annonce est attendue au printemps, la société sœur de OnePlus, Oppo, a dévoilé ce mardi son nouveau smartphone, le F11 Pro, qui devrait servir d’inspiration au OnePlus 7.

Retrouvez l'actualité des jours précédents dans le Tech'spresso

Catégories: Mobile

Xiaomi pourrait augmenter ses prix pour améliorer sa réputation

FrAndroid - mer, 06/03/2019 - 19:54

Lei Jun, le CEO de Xiaomi, aurait indiqué vouloir donner une image plus premium à sa marque, en arrêtant notamment les smartphones commercialisés à un prix trop bas.

Lei Jun, CEO de Xiaomi

Bien que parfois appelé « l’Apple chinois », Xiaomi possède une réputation de constructeur bon marché, avec des produits au rapport qualité/prix imbattable. Clairement, avec son Mi 9 proposé à 469 euros, le géant chinois a de quoi faire peur aux plus grands du secteur en proposant un très bon smartphone dont le tarif excuse très facilement les quelques lacunes. Peut-on être exigeant avec un smartphone qui coûte deux à trois fois moins cher que ceux qu’il veut concurrencer ?

Vers une marque premium

Cela pourrait néanmoins changer à l’avenir avec la volonté de la firme de se débarrasser de son image de marque low-cost. Lei Jun, le CEO de Xiaomi, aurait indiqué à Technode vouloir « se débarrasser de la réputation de téléphones à moins de 2000 yuans [260 euros HT environ] et vouloir investir plus pour faire de meilleurs produits ».

Il aurait rajouté concernant le Mi 9 : « J’ai dit en interne interne que c’était peut-être la dernière fois que notre prix serait inférieur à 3 000 yuans [400 euros HT]… À l’avenir, nos téléphones pourraient devenir plus chers — pas beaucoup, mais un peu plus chers ».

Nous avons contacté Xiaomi et attendons actuellement une réponse afin d’avoir confirmation qu’il ne s’agit pas ici d’une erreur de traduction et que c’était bien l’idée que souhaitait véhiculer Lei Jun lors de cette interview. L’information reste à prendre au conditionnel pour le moment.

Des informations contradictoires ?

Parallèlement à cette déclaration, Xiaomi a dévoilé aujourd’hui les prix européens du Redmi Note 7 : 179 euros, un prix en baisse donc par rapport aux modèles précédents. Certes, il ne s’agit plus de Xiaomi à proprement parler, mais il s’agit toutefois d’un produit proposé à moins de 1000 yuans en Chine.

Rappelons également que Xiaomi a promis de rester en dessous des 5 % de marges bénéficiaires, ce qui signifie qu’une augmentation de prix devrait s’accompagner d’un investissement plus important, soit au niveau des composants (qui sont déjà généralement de bonne facture), soit en termes d’investissement logiciel, un point particulièrement important comme l’a prouvé Google avec la partie photo de ses Pixel.

Des signes de plus en plus marqués

Entre l’augmentation de la R&D afin de se différencier grâce à sa gamme Mi Mix, ses partenariats avec des noms aussi prestigieux que celui de Philippe Starck, et la création de la marque Redmi afin de séparer ses produits d’entrée de gamme, Xiaomi semble clairement vouloir concurrencer Apple, Samsung et Huawei sur le segment de l’ultra premium. Arriver à un tel niveau passerait néanmoins inexorablement par une augmentation des tarifs, un déploiement mondial et un marketing capable de toucher un large public. Tant d’éléments qui pourraient bien finir sur le long terme à rendre Xiaomi beaucoup moins attrayant pour les amateurs de rapports qualité/prix agressifs.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Xiaomi Mi 9 : une bête de course qui va faire de l’ombre à la concurrence

Technode

Catégories: Mobile

Fortnite – Comment ce jeu vous rend-il accro ?

Korben - mer, 06/03/2019 - 15:00

Le talentueux Stan Leloup a mis en ligne sur sa chaine Marketing Mania, une vidéo consacrée à Fortnite.

L’approche de cette vidéo est de nous faire comprendre les mécaniques marketing et addictives qui se cachent derrière ce jeu.

Un vrai piège qui donne à réfléchir.

Merci à Stan.

Sécurité et vitesse pour votre connexion internet

Restez à l’abris des regards indiscrets

En règle générale, utiliser un VPN pour se connecter à internet a tendance à ralentir vos débits de connexions, c’est le cas pour afficher une simple page HTML ou accéder à d’autres catalogues de VOD comme ceux de NETFLIX. Le téléchargement de fichiers ou du flux vidéo en devient parfois saccadé.

Notre VPN vous propose Une bande passante illimitée et une sécurité renforcée avec un cryptage AES 256 et un système anti-empreintes digitales

Restez éfficace et anonyme

Catégories: Hardware

Google Glass 2 : des photos d’une nouvelle version corroborent une sortie prochaine

FrAndroid - mer, 06/03/2019 - 13:15

Près de sept ans après l’annonce des premières Google Glass, la firme de Mountain View travaillerait sur une nouvelle version, avec une seule branche. Le site 9to5Google a pu obtenir plusieurs photos de cette nouvelle version.

Présentée officiellement pour la première fois en juin 2012, lors de la Google I/O, les premières Google Glass avaient séduit par leur format, leur usage et les fonctionnalités promises. Cependant, le soufflé est rapidement retombé que ce soit en raison du prix de l’appareil, de leur usage limité ou, surtout, de l’effet Glasshole qui a pu refroidir les utilisateurs d’acheter un produit pouvant donner un air prétentieux ou manquer de respect pour la vie privée.

Il semblerait néanmoins que ce faible succès d’estime n’ait pas freiné Google dans ses ardeurs. En novembre dernier, on apprenait que Google travaillait sur une version 2 de ses Google Glass, dotée d’un processeur Snapdragon 710. Une puce qui devrait lui permettre d’enregistrer des vidéos en 4K ou en slow motion. Ce mardi, c’est le site 9to5Google qui a publié plusieurs photos de ce qui semble être la prochaine version des Google Glass.

Une version destinée avant tout aux entreprises

Le site spécialisé dans l’actualité de Google a en effet repéré plusieurs clichés du futur appareil de réalité augmentée de Google, mise en ligne par le site Tecnoblog. Selon le site brésilien, les nouvelles Google Glass seront baptisées Google Glass Enterprise Edition 2 et, à l’instar du Hololens de Microsoft, seront avant tout destinées aux professionnels.

En termes de design, le futur modèle sera toujours équipé d’un prisme en verre permettant de réfléchir une partie des informations émises par l’appareil pour qu’elles soient visibles par l’oeil droit de l’utilisateur. Le pavé tactile permettant d’interagir avec les Google Glass est quant à lui toujours présent sur la branche, tandis qu’une caméra est toujours intégrée pour filmer et diffuser le flux vidéo en direct.

Selon les dernières informations, les Google Glass Enterprise Edition 2 devraient être dotées d’une puce Snapdragon 710 et de 3 Go de RAM, avec une compatibilité avec le Wi-Fi 2,4 GHz et 5 GHz. Surtout, elles seraient directement équipées d’Android avec une autonomie largement améliorée par rapport au premier modèle.

On ignore encore quand ces nouvelles Google Glass seront lancées, mais selon Tecnoblog, elles sont attendues pour cette année. On peut s’attendre à une présentation officielle lors de la Google I/O 2019 qui aura lieu du 7 au 9 mai prochain.

Tecnoblog

Catégories: Mobile

The Worst Planet on Earth [Court métrage]

Korben - mer, 06/03/2019 - 13:00

Penny (Olivia Newton) est une astronaute qui a été envoyée dans un trou de ver et s’est retrouvée 1 000 ans dans le futur.

Coincée sur cette Terre où l’Humanité semble avoir disparu, elle rencontre un magicien nommé Cola (Michael Muyunda). Ensemble, ils essayeront de faire rentrer Penny chez elle.

Ce court métrage humoristique d’Holomax a été réalisé par Joe and Lloyd Stas et produit par Sam Raimi (Evil Dead, Spider-Man trilogy) et Debbie Liebling (South Park, Dodgeball, PEN15).

Obtenez une forte sécurité en ligne indéfectible 100% anonyme

Restez à l’abris des regards indiscrets VENTE FLASH 2,75 €/mois

En remplaçant votre adresse IP, CyberGhost VPN vous rend invisible en ligne. Donc, quoi que vous fassiez sur Internet, votre FAI n’en sera pas informé, ni votre gouvernement, pas même un hacker mal intentionné.

CyberGhost n’archive pas vos activités en ligne.

Bénéficiez de la promo

Catégories: Hardware

Pour la sortie du Galaxy S10, Samsung Pay devient compatible avec le Crédit Agricole

FrAndroid - mer, 06/03/2019 - 12:12

À l’occasion de la commercialisation du Galaxy S10, le service de paiement mobile Samsung Pay se rend compatible avec les comptes Crédit Agricole.

Samsung Pay est disponible en France depuis un petit moment. Cependant, le service de paiement mobile n’est pas encore compatible avec toutes les banques de l’Hexagone. À son lancement, les comptes Caisse d’Épargne et la Banque Populaire étaient les seuls à fonctionner avec la plateforme du Sud-Coréen.

Avec le temps, Samsung Pay s’est déployé sur des services comme Lydia ou PayPal. Et maintenant, c’est le Crédit Agricole qui devient à son tour partenaire de Samsung pour les paiements mobiles.

« Cette association avec la première banque française en nombre de clients représente une avancée décisive dans le déploiement de Samsung Pay en France », a déclaré Laurent Moquet, directeur marketing chez Samsung France. Cette collaboration est annoncée au moment où le Galaxy S10 commence à être commercialisé en France.

Déploiement progressif

Si vous comptez vous en procurer un, sachez toutefois que l’ensemble des comptes Crédit Agricole seront pris en charge par Samsung Pay à partir de la moitié du mois d’avril. Mais dès aujourd’hui, 19 caisses régionales sont compatibles : Alsace-Vosges, Aquitaine, Brie-Picardie, Centre-Est, Centre-France, Centre-Ouest, Côtes-d’Armor, Languedoc, Nord-de-France, Nord Midi-Pyrénées, Nord-Est, Paris et Île-de-France, Provence et Côte d’Azur, Pyrénées-Gascogne, Savoie, Sud-Méditerranée, Sud-Rhône-Alpes, Toulouse, Touraine-Poitou.

Au terme de ce déploiement, l’entreprise sud-coréenne estime que plus de la moitié des personnes porteuses de carte française seront alors éligibles à l’offre de Samsung Pay.

Pendant ce temps, on attend un déploiement plus massif de Google Pay.

Smartphones compatibles

Voici la liste des smartphones compatibles telle qu’indiquée dans le communiqué de Samsung :

Samsung Pay

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Communiqué de Samsung

Catégories: Mobile

Le Galaxy S10 est à 559 euros en échangeant son ancien smartphone sur Volpy

FrAndroid - mer, 06/03/2019 - 11:30

Annoncés il y a quelques jours, les Galaxy S10 font partie des appareils les plus séduisants de ce début d’année. Séduisants… Jusqu’à ce que l’on apprenne leur prix de lancement. À 909 euros pour le Galaxy S10 et 1009 euros pour le Galaxy S10+, ce sont des appareils pratiquement inabordables pour monsieur tout le monde. Un prix qu’il est toutefois possible de faire chuter de plusieurs centaines d’euros en échangeant son ancien smartphone via l’application Volpy.

Le Galaxy S10+

Samsung a présenté son nouveau Galaxy S10 il y a maintenant deux semaines. L’appareil ne manque pas d’arguments : un grand écran où la caméra frontale a été directement intégrée à l’affichage, sous forme de bulle, un capteur d’empreintes digitales placé directement sous l’écran ou encore la présence de trois capteurs photo dorsaux (dont un pour le grand angle et un autre pour le zoom ×2). Un véritable concentré de technologie qui a un prix : 909 euros pour le Galaxy S10 et 1009 euros pour le Galaxy S10+.

Reprise de l’ancien smartphone et envoi du Galaxy S10 : Volpy se charge de tout

Pour réduire ce tarif prohibitif, il n’y a pas des milliers de solutions. Il faut soit passer par un opérateur mobile et prendre un nouveau forfait mensuel onéreux avec un engagement de 12 ou 24 mois ou bien revendre son smartphone actuel. C’est ce que propose justement l’application Volpy : elle permet de faire baisser le prix du Galaxy S10, S10+ ou S10e de plusieurs centaines d’euros et de le recevoir 48 heures plus tard à son domicile. Pour peu que son smartphone actuel soit récent et en bon état, il est possible de précommander le Galaxy S10 pour moins de 560 euros.

Le principe de Volpy est simple : plutôt que de passer des heures sur des sites de reventes entre particuliers pour trouver un acheteur, Volpy se charge de tout : estimer le prix de votre smartphone actuel, prendre en charge son retour, mais aussi vous envoyer le Galaxy S10. Une fois Volpy installée sur votre téléphone, l’application va demander à l’utilisateur d’effectuer une série de tests. Tests de fonctionnement de l’écran tactile, des appareils photo, des haut-parleurs, du Wi-Fi ou encore du GPS. Il est également demandé à l’utilisateur dans quel état se trouve l’écran et la coque du téléphone, si elle est cassée ou fissurée, si elle présente des marques d’usure ou paraît comme neuve. Des tests qui s’effectuent en 5 minutes montre en main et qui ne nécessitent pas d’inscription préalable.

Découvrez l'application Volpy sur votre mobile

À partir des résultats de ce test, Volpy va alors attribuer à l’utilisateur un certain nombre de points. En fonction de l’état et de l’ancienneté du téléphone, l’application affiche ensuite des réductions sur une sélection de smartphones neufs ou reconditionnés ou propose tout simplement de revendre son ancien smartphone suivant un argus propre à l’application.

Ne restez jamais sans téléphone, recevez votre nouveau mobile avant d’envoyer l’ancien

Il est ainsi possible d’acquérir un smartphone neuf et récent à moindre coût. Le Galaxy S10 vient justement de faire son apparition dans Volpy. Et il est d’ores et déjà possible de le précommander et de le recevoir dès sa sortie en échangeant son appareil. Par exemple, en échangeant un Galaxy S9 en état neuf (pas de trace d’usure et composants parfaitement fonctionnels), il est possible de précommander le Galaxy S10e au prix de 409 euros (contre 749 euros habituellement), un Galaxy S10 au prix de 559 euros ou encore le Galaxy S10+ au prix de 659 euros. Des paiements qu’il est par ailleurs possible d’effectuer en 3 ou 4 fois sans frais.

Mieux, les bonus de précommande du Galaxy S10 s’appliquent également à Volpy. En précommandant le Galaxy S10 ou S10+ jusqu’au jeudi 7 mars à 18 heures, vous recevrez une paire Galaxy Buds, d’une valeur de 149 euros gratuitement en plus du smartphone. Les précommandes permettront de recevoir le téléphone entre le 9 et le 12 mars prochain.

Recevez le Galaxy S10 rapidement et renvoyez votre ancien smartphone 4 jours plus tard

L’avantage de Volpy, c’est qu’une fois que vous avez commandé votre nouveau smartphone, ce dernier est ensuite livré rapidement avec Chronopost. Le colis contient alors non seulement votre nouvel appareil, mais aussi une enveloppe spéciale pour renvoyer votre ancien téléphone. Vous avez alors 4 jours pour procéder au transfert de données entre l’ancien et le nouveau smartphone avant de renvoyer votre ancien smartphone dans n’importe quelle boîte aux lettres de La Poste.

Volpy est une entreprise française et engagée. Cela signifie d’une part que leurs équipes de SAV et de support parlent toutes français. Le site officiel comprend également de nombreuses réponses aux questions que l’on peut se poser à propos du paiement. Enfin, Volpy est aussi une entreprise engagée, puisque les smartphones récupérés sont ensuite envoyés à des reconditionneurs qui vont s’occuper de donner une seconde vie à votre ancien appareil. Par ailleurs, pour chaque téléphone collecté, Volpy reverse 2 euros de sa marge à son partenaire Pur Projet pour contribuer à un projet de reforestation aux quatre coins du monde.

Précommander le Galaxy S10 sur l'application Volpy

Article sponsorisé par Volpy

Cet article a été réalisé en collaboration avec Volpy. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.

Catégories: Mobile

Xbox One S All Digital Edition : de sortie au mois de mai ?

Mon Windows Phone - mer, 06/03/2019 - 11:30

L’an dernier, une rumeur assez crédible avait vu le jour concernant la venue d’une Xbox One S sans lecteur optique. Attendue pour cette année, et à un tarif bien inférieur à la One S actuelle, cette version pourrait être lancée prochainement.

Selon Windows Central, cette nouvelle Xbox One S devrait être disponible en précommande à compter du mois d’avril, pour une disponibilité au mois de mai. Cette nouvelle console pourrait se nommer « Xbox One S All-Digital Edition », un



Continuez la lecture de l'article Xbox One S All Digital Edition : de sortie au mois de mai ?
Catégories: Mobile

Smartphones pliables : un verre Gorilla Glass pour protéger leurs écrans fragiles est en développement

FrAndroid - mer, 06/03/2019 - 11:15

Les écrans des smartphones pliables sont plus fragiles que la normale. Heureusement, la société Corning est en train de préparer un verre Gorilla Glass adapté pour mieux les protéger.

Qu’il s’agisse du Samsung Galaxy Fold ou du Huawei Mate X, les smartphones pliables ont fait sensation. Si la prouesse technique est incontestable, on peut se poser plus de questions quant à la résistance de ces deux produits, et particulièrement en ce qui concerne la durabilité de leurs écrans.

Heureusement, l’entreprise Corning qui conçoit les dalles résistantes Gorilla Glass planche sur le sujet pour rassurer les potentiels futurs acheteurs de smartphones pliables.

P-OLED contre Gorilla Glass

Il faut en effet savoir que pour concevoir un écran pliable, Samsung et Huawei ont dû utiliser du Plastic OLED (P-OLED). Or, le plastique est plus sensible aux rayures que le verre Gorilla Glass spécialement conçu pour être résistant qui équipe la plupart des smartphones traditionnels.

Hélas, le verre ne se plie pas aussi facilement que le plastique et il faut donc composer avec un matériau plus fragile sur ces premiers smartphones pliables. Sur le Huawei Mate X, le problème se pose encore plus puisque l’écran flexible de ce modèle se plie vers l’extérieur et est donc toujours exposé aux risques de rayures.

Lien YouTube

Pour remédier à ce souci, John Bayne, le responsable de la division Gorilla Glass au sein de Corning, a indiqué que ses équipes travaillaient sur une manière de faire plier le verre aussi bien que le plastique tout en préservant un bon niveau de protection.

Crédit : Corning

Le responsable est confiant et estime que cette nouveauté sera prête à équiper les smartphones pliables quand ces derniers auront plus massivement conquis le marché mobile. Autrement dit, dans quelques années.

À lire sur FrAndroid : Notre prise en main du Huawei Mate X : inquiétudes et admiration autour du smartphone pliable

Wired

Catégories: Mobile

Oppo F11 Pro : le petit frère du OnePlus 7 étaye la piste de la caméra rétractable

FrAndroid - mer, 06/03/2019 - 10:53

À quelques semaines de la présentation du OnePlus 7, dont l’annonce est attendue au printemps, la société sœur de OnePlus, Oppo, a dévoilé ce mardi son nouveau smartphone, le F11 Pro, qui devrait servir d’inspiration au OnePlus 7.

S’ils proposent souvent des caractéristiques haut de gamme, les smartphones de OnePlus voient souvent leur design repris des appareils d’une des sociétés sœurs du constructeur, Oppo. Ainsi, avec son encoche en forme de goutte d’eau, le OnePlus 6T était inspiré par le Oppo R17. Ce devrait être également le cas du Oppo F11 Pro dévoilé officiellement ce mardi, dont le design devrait être repris par le OnePlus 7.

Le nouveau smartphone milieu de gamme d’Oppo arbore un grand écran TFT Full HD+ (2340×1080) de 6,5 pouces en façade sans aucune bordure ni encoche. Pour ce faire, Oppo a repris le même système que sur le Vivo Nex S, avec un appareil photo rétractable pour les selfies. C’est d’ailleurs ce même design qui serait à l’étude chez OnePlus à en croire de récents leaks pour le OnePlus 7.

Un appareil photo de 48 mégapixels au dos

Outre l’écran, le smartphone est doté d’une puce Mediatek Helio P70 adossée à 6 Go de RAM et 64 ou 128 Go de stockage. L’autonomie est assurée par une batterie de 4000 mAh avec le système de recharge maison d’Oppo, Vooc Flash Charge 3.0. Enfin, pour la photo, le Oppo F11 Pro est doté d’un module de 48 (f/1,79) et 5 mégapixels (f/2,4) au dos, le second capteur n’étant utilisé que pour le mode portrait, et d’un appareil de 16 mégapixels (f/2,0) rétractable pour les selfies.

Pour l’heure, le Oppo F11 Pro n’a été annoncé qu’en Asie et en Afrique du Nord. On ignore encore si le smartphone sera disponible dans l’Hexagone. En Inde, la version du smartphone avec 64 Go de stockage est commercialisée au prix de 24 990 roupies, soit 313 euros HT.

Oppo

Catégories: Mobile

Oppo F11 Pro : le petit frère du OnePlus 7 étaye la piste de la caméra rétractable

FrAndroid - mer, 06/03/2019 - 10:53

À quelques semaines de la présentation du OnePlus 7, dont l’annonce est attendue au printemps, la société sœur de OnePlus, Oppo, a dévoilé ce mardi son nouveau smartphone, le F11 Pro, qui devrait servir d’inspiration au OnePlus 7.

S’ils proposent souvent des caractéristiques haut de gamme, les smartphones de OnePlus voient souvent leur design repris des appareils d’une des sociétés sœurs du constructeur, Oppo. Ainsi, avec son encoche en forme de goutte d’eau, le OnePlus 6T était inspiré par le Oppo R17. Ce devrait être également le cas du Oppo F11 Pro dévoilé officiellement ce mardi, dont le design devrait être repris par le OnePlus 7.

Le nouveau smartphone milieu de gamme d’Oppo arbore un grand écran TFT Full HD+ (2340×1080) de 6,5 pouces en façade sans aucune bordure ni encoche. Pour ce faire, Oppo a repris le même système que sur le Vivo Nex S, avec un appareil photo rétractable pour les selfies. C’est d’ailleurs ce même design qui serait à l’étude chez OnePlus à en croire de récents leaks pour le OnePlus 7.

Un appareil photo de 48 mégapixels au dos

Outre l’écran, le smartphone est doté d’une puce Mediatek Helio P70 adossée à 6 Go de RAM et 64 ou 128 Go de stockage. L’autonomie est assurée par une batterie de 4000 mAh avec le système de recharge maison d’Oppo, Vooc Flash Charge 3.0. Enfin, pour la photo, le Oppo F11 Pro est doté d’un module de 48 (f/1,79) et 5 mégapixels (f/2,4) au dos, le second capteur n’étant utilisé que pour le mode portrait, et d’un appareil de 16 mégapixels (f/2,0) rétractable pour les selfies.

Pour l’heure, le Oppo F11 Pro n’a été annoncé qu’en Asie et en Afrique du Nord. On ignore encore si le smartphone sera disponible dans l’Hexagone. En Inde, la version du smartphone avec 64 Go de stockage est commercialisée au prix de 24 990 roupies, soit 313 euros HT.

Oppo

Catégories: Mobile

Comment activer Retpoline sous Windows 10 ?

Korben - mer, 06/03/2019 - 10:00

Vous vous souvenez de Spectre et Spectre 2, sa variante ?

Ces vulnérabilités situées au niveau des processeurs, une fois patchées, avaient entrainé une baisse substantielle des performances des ordinateurs. Depuis, les éditeurs comme Microsoft, Google ou encore Apple, s’attachent à grappiller un peu de performance.

Concernant Spectre 2, Google a sorti Retpoline, un code permettant de mitiger l’attaque de Spectre 2 sur les machines Windows.

Cela date d’un petit moment maintenant (janvier 2018 dans mes souvenirs), et Microsoft vient à peine de l’ajouter dans sa dernière mise à jour Windows du 1er Mars 2019 (version 1809 avec la mise à jour cumulative KB4482887).

Retpoline est donc présent dans les Windows 10 mis à jour, mais il n’est pas activé. Microsoft a prévu de le faire dans les mois qui viennent.

Lorsque tous les binaires relatifs au kernel Windows sont compilés avec Retpoline, Microsoft à mesure des gains de performances au lancement d’Office de l’ordre de +25%. Ainsi qu’un débit 1,5 à 2 fois supérieur pour Diskspd (pour le stockage) et NTttcp (pour le réseau).

Ces tests ont été faits en labo, mais le patch semble prêt.

Alors, comment faire pour forcer l’activation de Retpoline et ne pas attendre après Microsoft pour profiter de ces nouvelles performances ?

Vérifiez d’abord que votre Windows est bien en version 1089 et possède la mise à jour KB4482887.

Puis ouvrez une Invite de Commandes en tant qu’Administrateur (Démarrer > Cmd > Clic droit > Exécuter en tant qu’Administrateur) et entrez les commandes suivantes pour modifier la base de registre. Pensez bien à redémarrer le PC lorsque vous aurez terminé, afin d’appliquer les modifications.

reg add "HKLMSYSTEMCurrentControlSetControlSession ManagerMemory Management" /v FeatureSettingsOverride /t REG_DWORD /d 0x400 reg add "HKLMSYSTEMCurrentControlSetControlSession ManagerMemory Management" /v FeatureSettingsOverrideMask /t REG_DWORD /d 0x400

Et si vous êtes sous Windows 10 Server :

reg add "HKLMSYSTEMCurrentControlSetControlSession ManagerMemory Management" /v FeatureSettingsOverride /t REG_DWORD /d 0x400 reg add "HKLMSYSTEMCurrentControlSetControlSession ManagerMemory Management" /v FeatureSettingsOverrideMask /t REG_DWORD /d 0x401

Et afin de valider si Retpoline est bien actif, lancez un PowerShell en tant qu’administrateur et suivez la procédure décrite ici.

Source

Obtenez une forte sécurité en ligne indéfectible 100% anonyme

Restez à l’abris des regards indiscrets VENTE FLASH 2,75 €/mois

En remplaçant votre adresse IP, CyberGhost VPN vous rend invisible en ligne. Donc, quoi que vous fassiez sur Internet, votre FAI n’en sera pas informé, ni votre gouvernement, pas même un hacker mal intentionné.

CyberGhost n’archive pas vos activités en ligne.

Bénéficiez de la promo

Catégories: Hardware

Comment activer Retpoline sous Windows 10 ?

Korben - mer, 06/03/2019 - 10:00

Vous vous souvenez de Spectre et Spectre 2, sa variante ?

Ces vulnérabilités situées au niveau des processeurs, une fois patchées, avaient entrainé une baisse substantielle des performances des ordinateurs. Depuis, les éditeurs comme Microsoft, Google ou encore Apple, s’attachent à grappiller un peu de performance.

Concernant Spectre 2, Google a sorti Retpoline, un code permettant de mitiger l’attaque de Spectre 2 sur les machines Windows.

Cela date d’un petit moment maintenant (janvier 2018 dans mes souvenirs), et Microsoft vient à peine de l’ajouter dans sa dernière mise à jour Windows du 1er Mars 2019 (version 1809 avec la mise à jour cumulative KB4482887).

Retpoline est donc présent dans les Windows 10 mis à jour, mais il n’est pas activé. Microsoft a prévu de le faire dans les mois qui viennent.

Lorsque tous les binaires relatifs au kernel Windows sont compilés avec Retpoline, Microsoft à mesure des gains de performances au lancement d’Office de l’ordre de +25%. Ainsi qu’un débit 1,5 à 2 fois supérieur pour Diskspd (pour le stockage) et NTttcp (pour le réseau).

Ces tests ont été faits en labo, mais le patch semble prêt.

Alors, comment faire pour forcer l’activation de Retpoline et ne pas attendre après Microsoft pour profiter de ces nouvelles performances ?

Vérifiez d’abord que votre Windows est bien en version 1089 et possède la mise à jour KB4482887.

Puis ouvrez une Invite de Commandes en tant qu’Administrateur (Démarrer > Cmd > Clic droit > Exécuter en tant qu’Administrateur) et entrez les commandes suivantes pour modifier la base de registre. Pensez bien à redémarrer le PC lorsque vous aurez terminé, afin d’appliquer les modifications.

reg add "HKLMSYSTEMCurrentControlSetControlSession ManagerMemory Management" /v FeatureSettingsOverride /t REG_DWORD /d 0x400 reg add "HKLMSYSTEMCurrentControlSetControlSession ManagerMemory Management" /v FeatureSettingsOverrideMask /t REG_DWORD /d 0x400

Et si vous êtes sous Windows 10 Server :

reg add "HKLMSYSTEMCurrentControlSetControlSession ManagerMemory Management" /v FeatureSettingsOverride /t REG_DWORD /d 0x400 reg add "HKLMSYSTEMCurrentControlSetControlSession ManagerMemory Management" /v FeatureSettingsOverrideMask /t REG_DWORD /d 0x401

Et afin de valider si Retpoline est bien actif, lancez un PowerShell en tant qu’administrateur et suivez la procédure décrite ici.

Source

Obtenez une forte sécurité en ligne indéfectible 100% anonyme

Restez à l’abris des regards indiscrets VENTE FLASH 2,75 €/mois

En remplaçant votre adresse IP, CyberGhost VPN vous rend invisible en ligne. Donc, quoi que vous fassiez sur Internet, votre FAI n’en sera pas informé, ni votre gouvernement, pas même un hacker mal intentionné.

CyberGhost n’archive pas vos activités en ligne.

Bénéficiez de la promo

Catégories: Hardware

HoloLens 3 : un champ de vision infini et une sortie dans 4 ans ?!

Mon Windows Phone - mer, 06/03/2019 - 09:42

HoloLens 2 a été présenté lors du Mobile World Congress la semaine dernière. L’une des améliorations du casque de réalité mixte, c’est son champ de vision doublé par rapport à la première génération. Mais si je vous disais que HoloLens 3 proposera un champ de vision « infini » ?!

Alex Kipman, qui n’est autre que le créateur de HoloLens chez Microsoft, a révélé quelques informations très intéressantes sur la prochaine génération d’appareil dans une interview



Continuez la lecture de l'article HoloLens 3 : un champ de vision infini et une sortie dans 4 ans ?!
Catégories: Mobile

Galaxy Fold : Samsung préparerait deux autres smartphones pliables

FrAndroid - mer, 06/03/2019 - 09:33

Samsung ne s’arrêterait pas au Galaxy Fold et aurait déjà dans ses cartons, deux autres appareils pliables.

Les smartphones pliables sont d’ores et déjà l’une des grandes tendances de l’année 2019. Sur ce marché, les deux concurrents principaux sont Samsung qui a déjà présenté son Galaxy Fold, et le Huawei Mate X. Ce dernier avec son design avant-gardiste a beaucoup séduit.

Samsung ne compte pas pour autant se laisser voler la vedette, aussi la firme développerait deux nouveaux smartphones pliables avec de nouveaux design.

Une époque pleine d’expérimentation

D’après le très réputé Bloomberg, Samsung travaillerait sur un appareil reprenant le design du Mate X, avec un écran se dépliant vers l’extérieur pour se transformer en smartphone. L’autre appareil serait à clapet, ce qui fait plutôt penser au Motorola Razr pliable.

Concept basé sur certains brevets Samsung

Ce dernier appareil serait actuellement prévu pour être annoncé à la fin de l’année, ou au début de l’année 2020, on imagine soit aux côtés du prochain Galaxy Note, soit avec le Galaxy S11, ou quel que soit son nom.

Comme sur le Galaxy Fold, Samsung proposerait un second écran sur la partie extérieure du clapet, pour utiliser le téléphone lorsqu’il est refermé. Ce serait toutefois un point que Samsung pourrait retravailler, selon les avis reçus à la sortie du Galaxy Fold.

Une option de remplacement d’écran

Ce second écran est ajouté pour éviter de trop souvent déplier et replier l’écran principal dont la durée de vie est limitée. D’après Bloomberg, Samsung travaillerait à en augmenter la durée de vie, et la firme réfléchirait à proposer un échange gratuit de l’écran pour améliorer la garantie.

Bloomberg

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur