Agrégateur de flux

Google Chrome : l’installation des extensions désormais limitée pour plus de sécurité

FrAndroid - mer, 13/06/2018 - 11:11

Google annonce un changement fort de politique concernant les extensions de Google Chrome. Le Web Store sera bientôt obligatoire.

Comment faire passer un changement de politique qui va limiter les possibilités de l’utilisateur ? En invoquant la sécurité bien sûr ! Google applique parfaitement cette recette avec sa dernière annonce.

Le problème est bien réel : les utilisateurs de Google Chrome peuvent se retrouver avec des extensions malveillantes ou tout simplement indésirables, à cause de l’installation assez simple en dehors du Chrome Web Store, qui ne demande souvent qu’un clic de l’utilisateur. Ce clic peut être maquillé derrière un lien quelconque qui peut tromper l’utilisateur.

Cette publicité cache un lien pour installer une extension

Le Chrome Web Store devient obligatoire

Google annonce donc son intention de tout simplement supprimer les installations en dehors de sa boutique officielle : « À terme, les utilisateurs pourront seulement installer des extensions depuis le Google Chrome Web Store ».

Cette nouvelle politique sera appliquée en trois étapes :

  • depuis le 12 juin, l’installation d’une nouvelle extension hors du Web Store est impossible, et le lien d’installation redirige vers le Web Store ;
  • à partir du 12 septembre, l’installation d’extensions anciennes ou nouvelles redirigera vers le Web Store ;
  • à partir de décembre 2018, Google Chrome 71 supprimera l’API d’installation en dehors du Web Store.

Google invite donc les développeurs à dès aujourd’hui modifier leurs sites web pour ajouter des liens de téléchargement vers le Chrome Web Store.

Android pourrait-il suivre ?

Avec ce changement, Google se referme une nouvelle fois un peu plus sur son écosystème et son interface. Pour le moment, Android laisse facilement aux utilisateurs la possibilité d’installer des applications depuis d’autres boutiques d’applications, concurrentes du Play Store, voire même installer des fichiers APK directement.

Google pourrait-il bientôt utiliser l’argument du renforcement de la sécurité, qui serait là aussi légitime, pour restreindre l’accès aux applications sur Android ? Aucune annonce de Google de permet de l’affirmer pour le moment, mais le changement de politique de Chrome ouvre cette voie.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

XDA-Developers

Catégories: Mobile

Google Chrome : l’installation des extensions désormais limitée pour plus de sécurité

FrAndroid - mer, 13/06/2018 - 11:11

Google annonce un changement fort de politique concernant les extensions de Google Chrome. Le Web Store sera bientôt obligatoire.

Comment faire passer un changement de politique qui va limiter les possibilités de l’utilisateur ? En invoquant la sécurité bien sûr ! Google applique parfaitement cette recette avec sa dernière annonce.

Le problème est bien réel : les utilisateurs de Google Chrome peuvent se retrouver avec des extensions malveillantes ou tout simplement indésirables, à cause de l’installation assez simple en dehors du Chrome Web Store, qui ne demande souvent qu’un clic de l’utilisateur. Ce clic peut être maquillé derrière un lien quelconque qui peut tromper l’utilisateur.

Cette publicité cache un lien pour installer une extension

Le Chrome Web Store devient obligatoire

Google annonce donc son intention de tout simplement supprimer les installations en dehors de sa boutique officielle : « À terme, les utilisateurs pourront seulement installer des extensions depuis le Google Chrome Web Store ».

Cette nouvelle politique sera appliquée en trois étapes :

  • depuis le 12 juin, l’installation d’une nouvelle extension hors du Web Store est impossible, et le lien d’installation redirige vers le Web Store ;
  • à partir du 12 septembre, l’installation d’extensions anciennes ou nouvelles redirigera vers le Web Store ;
  • à partir de décembre 2018, Google Chrome 71 supprimera l’API d’installation en dehors du Web Store.

Google invite donc les développeurs à dès aujourd’hui modifier leurs sites web pour ajouter des liens de téléchargement vers le Chrome Web Store.

Android pourrait-il suivre ?

Avec ce changement, Google se referme une nouvelle fois un peu plus sur son écosystème et son interface. Pour le moment, Android laisse facilement aux utilisateurs la possibilité d’installer des applications depuis d’autres boutiques d’applications, concurrentes du Play Store, voire même installer des fichiers APK directement.

Google pourrait-il bientôt utiliser l’argument du renforcement de la sécurité, qui serait là aussi légitime, pour restreindre l’accès aux applications sur Android ? Aucune annonce de Google de permet de l’affirmer pour le moment, mais le changement de politique de Chrome ouvre cette voie.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

XDA-Developers

Catégories: Mobile

Surface Pro 6, Andromeda et Surface "low cost" annoncés cette année ?

Mon Windows Phone - mer, 13/06/2018 - 10:04

De nouvelles informations sur le futur de la gamme Surface ont été publiées sur la toile. Elles ne sont pas officielles mais je leur accorde du crédit au vu de la source qui n’est autre que Thurrott. Une Surface « low cost » ainsi qu’une Surface Pro 6 en préparation. Une nouvelle confirmation de l’appareil Andromeda, cela vous intéresse ?

Un appareil Surface pour concurrencer iPad ?

Brad Sams du site Thurott.com a bien souvent publié des informations qui se sont vérifiées.



Continuez la lecture de l'article Surface Pro 6, Andromeda et Surface "low cost" annoncés cette année ?
Catégories: Mobile

Une mise à jour corrective est disponible sur Windows 10 et Windows 10 Mobile

Mon Windows Phone - mer, 13/06/2018 - 09:43

Microsoft a publié hier soir son traditionnel Patch Tuesday qui apporte son lot de correctifs pour les PC et tablettes sous Windows 10. Si vous utilisez encore Windows 10 Mobile, vous recevrez également une mise à jour corrective ce mois-ci.

Comme chaque second mardi du mois, Microsoft déploie le « Patch Tuesday ». Cette mise à jour cumulative n’apporte pas de nouveautés mais un lot de correctifs parfois important. Les PC ne sont pas uniquement concernés puisque les smartphones



Continuez la lecture de l'article Une mise à jour corrective est disponible sur Windows 10 et Windows 10 Mobile
Catégories: Mobile

Le Google Pixel Launcher va enfin se doter d’un thème sombre manuel

FrAndroid - mer, 13/06/2018 - 09:41

Le Google Pixel Launcher va enfin adopter un thème sombre qu’il sera possible d’activer ou de désactiver manuellement. Néanmoins, pour voir la même fonctionnalité arriver sur l’ensemble de l’interface, il faudra sans doute encore attendre longtemps.

Le Pixel Launcher est un launcher qui attire toujours beaucoup l’attention. Avec la sortie des Google Pixel 2 celui-ci accueillait une fonctionnalité intéressante : le thème sombre automatique.

Je m’explique : le lanceur d’applications détecte de lui-même si le fond d’écran est constitué majoritairement de couleurs sombres. Si tel est le cas, le Pixel Launcher s’adapte et se pare d’une robe noire sur le panneau des raccourcis, les dossiers d’apps ou encore le tiroir d’applications.

Le thème sombre automatique sur notre Google Pixel 2.

Cela représente un vrai gain en termes de confort visuel puisque le tout est globalement plus harmonieux. Le problème est que si vous avez envie d’avoir, par exemple, un fond d’écran clair mais un launcher sombre, cela est malheureusement impossible. Mais que l’on se rassure : Android Police a remarqué qu’un responsable au sein des équipes de Google avait enfin apporté une réponse.

Sur le site dédié aux remontées de bugs concernant la Developer Preview d’Android P, ce dernier écrit la chose suivante :

Nous avons ajouté un thème sombre à appliquer sur les paramètres rapides et le launcher en passant par Paramètres > Affichage > Thème de l’appareil. Cela sera disponible dans une future build d’Android.

Nul doute que cette nouveauté sera disponible avec la version finale d’Android 9.0. Notons que tout porte à croire que le thème sombre automatique devrait toujours être disponible.

À quand un thème sombre sur toute l’interface Android ?

Même avec cette mise à jour bienvenue, le thème sombre ne semble être appliqué qu’au launcher. Il suffit de faire un tour dans les paramètres du téléphone pour repasser à une prédominance de la couleur blanche.

Un jour peut-être verra-t-on le thème sombre conquérir la totalité de l’interface utilisateur sur Android. Mais il faudra être très patient, si cela arrive un jour. Notons par ailleurs que Sony pourrait éventuellement adopter le Pixel Launcher après avoir abandonné le développement de sa solution maison.

À lire sur FrAndroid : Télécharger l’APK du Google Pixel Launcher

Android Police

Catégories: Mobile

Le Google Pixel Launcher va enfin se doter d’un thème sombre manuel

FrAndroid - mer, 13/06/2018 - 09:41

Le Google Pixel Launcher va enfin adopter un thème sombre qu’il sera possible d’activer ou de désactiver manuellement. Néanmoins, pour voir la même fonctionnalité arriver sur l’ensemble de l’interface, il faudra sans doute encore attendre longtemps.

Le Pixel Launcher est un launcher qui attire toujours beaucoup l’attention. Avec la sortie des Google Pixel 2 celui-ci accueillait une fonctionnalité intéressante : le thème sombre automatique.

Je m’explique : le lanceur d’applications détecte de lui-même si le fond d’écran est constitué majoritairement de couleurs sombres. Si tel est le cas, le Pixel Launcher s’adapte et se pare d’une robe noire sur le panneau des raccourcis, les dossiers d’apps ou encore le tiroir d’applications.

Le thème sombre automatique sur notre Google Pixel 2.

Cela représente un vrai gain en termes de confort visuel puisque le tout est globalement plus harmonieux. Le problème est que si vous avez envie d’avoir, par exemple, un fond d’écran clair mais un launcher sombre, cela est malheureusement impossible. Mais que l’on se rassure : Android Police a remarqué qu’un responsable au sein des équipes de Google avait enfin apporté une réponse.

Sur le site dédié aux remontées de bugs concernant la Developer Preview d’Android P, ce dernier écrit la chose suivante :

Nous avons ajouté un thème sombre à appliquer sur les paramètres rapides et le launcher en passant par Paramètres > Affichage > Thème de l’appareil. Cela sera disponible dans une future build d’Android.

Nul doute que cette nouveauté sera disponible avec la version finale d’Android 9.0. Notons que tout porte à croire que le thème sombre automatique devrait toujours être disponible.

À quand un thème sombre sur toute l’interface Android ?

Même avec cette mise à jour bienvenue, le thème sombre ne semble être appliqué qu’au launcher. Il suffit de faire un tour dans les paramètres du téléphone pour repasser à une prédominance de la couleur blanche.

Un jour peut-être verra-t-on le thème sombre conquérir la totalité de l’interface utilisateur sur Android. Mais il faudra être très patient, si cela arrive un jour. Notons par ailleurs que Sony pourrait éventuellement adopter le Pixel Launcher après avoir abandonné le développement de sa solution maison.

À lire sur FrAndroid : Télécharger l’APK du Google Pixel Launcher

Android Police

Catégories: Mobile

Tech’spresso : bonjour le Vivo NEX, adieu le Sony Xperia Home et une nouvelle interface Material pour Android Messages

FrAndroid - mer, 13/06/2018 - 07:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le mardi 12 juin. Au menu du jour : Vivo présente le NEX, Sony enterre son launcher Xperia Home et l’application SMS par défaut d’Android passe au Material Theming. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid !

Crédit photo : Android Central

L’impressionnant Vivo Nex est officiel !

On l’attendait, il est enfin arrivé : le Vivo NEX vient d’être officialisé par le constructeur chinois et apporte avec lui presque toutes les innovations vues sur l’APEX au MWC 2018.

Sony tire un trait sur son launcher Xperia Home

Sony met fin au développement de son launcher Xperia Home qui est donc voué à disparaître. La marque ne précise pas vers quelle solution elle va maintenant se tourner.

 

Android Messages et le Material Theming

La dernière version d’Android Messages, une fois décortiquée, révèle un nouveau design tout en Material Theming à venir pour l’application de SMS/MMS par défaut d’Android.

Catégories: Mobile

Xamarin : angoisses du débutant et solutions !

Dot.Blog - mer, 13/06/2018 - 00:32

Lorsqu’on débute avec Xamarin on se retrouve souvent face à des problèmes qui semblent trop nombreux ou insolubles. Le manque de connaissance fait paraître tout cela bien plus grave que ce ne l’est. Heureusement il y a Dot.Blog pour vous sortir de l’impasse !

Problem Solving

L’informatique est un métier qui peut s’exercer de cent façons différentes, mais toutes ont une chose en commun : l’obsession de régler des problèmes. Des problèmes de toutes sortes. L’objectif reste constant,leur trouver une solution. Celui qui n’aime pas les problèmes et préfère la routine ne doit jamais faire d’informatique !

Bien plus que le codage qui n’est qu’apprentissage d’une langue étrangère simplifiée, c’est la résolution des problèmes qui fait le métier et ses difficultés mais aussi son charme… L’informaticien doit être un joueur d’échec passionné qui sait analyser, savourer la victoire mais profiter aussi de ses défaites pour apprendre… sinon sa vie sera un enfer !

Aborder de nouveaux langages, de nouveaux OS, de nouveaux environnement obligent à sortir de sa zone de confort et par force à se confronter à des problèmes nouveaux devant lesquels le plus endurci se retrouvera comme un débutant démuni et stupide… Passer du sommet de la montagne au fond de la vallée en quelques instants est vertigineux. Les clients du parapente ou du saut à l’élastique restent rares malgré tout, l’humain est casanier et prudent, comme les chiens… L’informaticien est plutôt un aventurier même s’il travaille dans un bureau !

Xamarin n’échappe pas à la règle qui touche tous les environnements, au départ on se frotte à des difficultés qui peuvent sembler insurmontables alors que celui qui aura franchi ces premières étapes d’apprentissage donnera l’impression que tout y est simple et facile. C’est le cas des démos ou des conférences et je suis bien placé pour en parler ! Pour une heure de présentation il y a parfois des journées entières de travail, de test, d’échecs, de préparation du discours, le répéter plusieurs fois, etc. Les choses paraissent alors simples et couler de source… Mais quand on rentre chez soi et qu’on lance Visual Studio les choses se compliquent, s’embrouillent. Ce qu’on pensait avoir compris ne fonctionne pas, il manque des choses, les messages d’erreurs s’accumulent, certains abandonnent là et retournent à leurs habitudes. C’est triste. Si vous n’êtes pas de ceux là, alors voici quelques pistes qui vous permettront de dépasser les premiers instants parfois rugueux !

Trop d’erreurs au premier build

Le premier mur qui se dresse devant le débutant est bien celui-là ! Vous lancez Visual Studio, créez un projet Xamarin.Forms qui vous offre un template de base mais malgré cela vous ne pouvez pas faire un build et encore moins exécuter l’App immédiatement malgré sa simplicité déconcertante ! Ne paniquez pas, en général cela est du aux paquets Nuget qui ne sont pas restaurés par VS ou qui nécessitent d’être mis à jour (les templates ont parfois un peu de retard sur les mises à jour désormais très fréquentes de VS).

Solution

Restaurer tous les paquets Nuget, mettez à jour ceux qui le nécessitent.
Pour vous aidez, vous pouvez lire cet article de Microsoft : Restauration des packages

Impossible de compiler ou d’exécuter l’App

Hélas les choses ne sont pas toujours aussi simples qu’une restauration de paquets… Et malgré vos efforts pour tous les vérifier ça ne veut pas aller plus loin.

Ici il s’agit le plus souvent de paquets spécifiques à une plateforme qui manquent à l’appel. Après avoir restauré les paquets vous pouvez fort bien avoir des messages d’erreur vous indiquant qu’il en manque ! Cela est déconcertant je l’accorde. C’est souvent le cas avec les paquet pour Android comme Xamarin.Android.Support.Design ou d’autres paquets de supports. Ou bien c’est VS qui va rapporter des références manquantes à des dépendances ou des paquets qui sont pourtant déjà présents dans votre solution ! Agaçant et frustrant… Et si vous arrivez à lancer l’App, elle se fermera immédiatement. Si près du but…

Solution

je vais vous décevoir mais il n’existe pas de solution simple à ces problèmes, pas de recette miracle… Chaque cas est un cas particulier et seule la connaissance que vous accumulerez ainsi que l’expérience vous permettra de vous en sortir rapidement… Mais je ne vais pas vous planter là comme ça, ce n’est pas mon genre ! Je vous propose plutôt de lire cet article qui a l’avantage d’être écrit par une jeune femme, jolie et qui nous vient d’un coin qui n’est pourtant pas réputé pour sa haute technologie, la République Dominicaine…Common compilation problems in Xamarin and how to solve them (j’ai corrigé la faute du titre original qui se termine par “it” au lieu de them, on lui pardonnera !). J’entends quelques grincheux anglophobes là bas au fond… Problem-Solving… Utilisez l’un des traducteurs en ligne pour lire en français

C’est du XAML “çà” ? !

Si vous êtes un aficionado de XAML, un dur, un tatoué, du genre à faire du WPF dans le bloc-note Windows avec un main attachée dans le dos, forcément le XAML de Xamarin.Forms va vous sembler un peu curieux et parfois déroutant. XAML est un langage à balise, issu de XML et de leur grand-papa SGML. Xamarin.Forms ne fonctionnait pas en XAML au départ, uniquement en C#. Puis est venu XAML, très limité au départ et de plus en plus sophistiqué malgré tout. Mais il faut l’avouer il manque quelque chose à ce XAML là : le graphisme. Pas de templating de contrôles, pas de dessin vectoriel non plus. Au départ Xamarin.Forms ne fait que proposer des “wrappers” fantômes et non des contrôles réels… Un “Button” Xamarin.Forms n’a aucune existence réelle, c’est un décorateur, une façade, une pure vue de l’esprit. A l’exécution Xamarin.Forms instancie directement le contrôle équivalent natif de la plateforme. Les contrôles Xamarin.Forms sont ainsi des synthèses de ce qui existe, le plus petit dénominateur commun entre iOS, UWP, Mac OSX et même Tizen. C’est déjà une prouesse ! Mais on comprend qu’on ne peut pas bricoler le look du Button (ou de toute autre contrôle) comme on le fait en XAML classique, le “Button” n’existe pas ! C’est une abstraction pure. Et même si les XAML de Xamarin.Forms avait des primitives graphiques cela n’aiderait en rien pour ce problème là.

Solution

Là encore pas de miracle, il n’y a pas une option cachée à activer pour se retrouver avec des courbes de Bézier !

En revanche Xamarin.Forms est fourni avec une panoplie complète de primitives pour faire des animations… De même les Xamarin.Forms offrent tout ce qu’il faut pour travailler dans chaque projet natif, toujours en C#, pour y faire tout ce qu’on veut et utiliser toutes les possibilités de la plateforme sans perdre l’avantage d’un code centralisé, c’est le principe même des contrôles cross-plateforme supportés par les XF… Mieux, et comme le dernier article le montre, en utilisant une librairie comme SkiaSharp on retrouve des primitives graphiques 2D permettant de créer des contrôles personnalisés au graphisme léché et cross-plateformes !

Le XAML de Xamarin.Forms n’est peut être pas le plus puissant de la famille, mais il offre tout le nécessaire et sait ouvrir la porte pour ce qu’il ne sait pas faire.

Alors faut-il utiliser le XAML des Xamarin.Forms ou pas ? La réponse est un OUI francs et massif ! XAML est étudié pour créer des UI, il n’y a rien de mieux ni de plus pratique pour cela, ne cherchez pas. Et une fois que serez familiarisé avec ce XAML là, vous ne voudrez plus jamais faire vos UI en code C#…

Les animations : téléchargez un chapitre gratuit de mon livre sur les Xamarin.Forms !

Sur SkiaSharp : Création d’un contrôle personnalisé avec SkiaSharp, SkiaSharp et Xamarin.Forms la 2D cross-plateforme

Les erreurs fantomatiques !

Ca fait peur hein ! Bon, ce ne sont pas non plus des poltergeists qui viendront tourmentez vos nuits, n’exagérons rien. Ces erreurs là arrivent le plus souvent quand il y a une erreur en XAML ou côté plateforme native. Malgré tous les efforts de Xamarin et de Microsoft, remonter des infos complètes sur certaines erreurs de ce type est très complexe. Le plus souvent il faut se contenter d’un message du genre “ça a planté” sous-entendu démerdez-vous ! Même si on sait pourquoi, c’est très frustrant. J’ai parfois passé des heures à tenter de comprendre des bogues de ce genre.

Solution

… Jusqu’au jour où j’ai compris que puisque XAML est natif sous UWP et malgré le peu d’intérêt que cette plateforme suscite c’est par elle que viendrait le salut ! Depuis j’ajoute systématiquement la cible UWP à mes projets même lorsqu’ils ne ciblent qu’Android ou iOS. Pourquoi ? Faut suivre… parce que XAML est natif sous UWP. Il suffit donc de lancer son appli en mode UWP et le curseur viendra s’arrêter là où le code est mauvais le plus souvent et le tout garni d’un message d’erreur complet… La grosse astuce est donc de toujours avec une cible UWP dans ses projets et dès que vous tomberez sur l’une de ces erreurs angoissantes, au lieu de passer des heures à chercher, basculer sous UWP et relancez… Vous gagnerez des heures précieuses, croyez-moi !

Pas de designer visuel ?

la question revient forcément souvent. Non, pour l’heure il n’y a pas de concepteur visuel pour Xamarin.Forms. Si vous avez lu tout ce qui précède vous avez compris pourquoi : les contrôles de Xamarin.Forms n’existent pas ! Ils sont remplacés au runtime par des équivalents natifs qui ne sont pas tous exactement identiques. Comment offrir un concepteur visuel dans un tel cas de figure ?

Solution

Il y a des tentatives de proposer un système “'d’écho”, c’est à dire une fenêtre qui affirme en temps réel les modifications faites en XAML. Mais ce n’est pas encore très au point et cela ne peut pas remplacer un concepteur visuel soyons franc. Mais tout de même cela permet de se faire une idée, de ne pas être totalement en aveugle.

A connaître donc : Le Générateur d’aperçu XAML pour Xamarin.Forms

Il existe aussi un produit commercial, Gorilla Player, je n’ai pas accroché mais certains en sont contents.

Vous noterez qu’il existe en revanche un concepteur visuel pour Android et un autre pour iOS lorsqu’on utilise Xamarin en mode natif (et non pas en mode Forms).

Comprendre la philosophie des Xamarin.Forms et ses astuces

Au final ce qui manque le plus lorsqu’on débute c’est bien d’avoir une vue d’ensemble tout autant que de bénéficier d’un coup de pouce pour résoudre certains problèmes comme le support de MVVM ou l’utilisation d’une base de données SQL par exemple…

Solution

Si vous ne l’avez pas déjà, procurez-vous mon Livre sur les Xamarin.Forms ! Il vous donnera à la fois cette vue d’ensemble indispensable ainsi que ces petits détails qui rendent les choses plus faciles… Je donne aussi des formations ou propose des formules de monitoring ou de starter-kit mi-développement mi-formation pour bien démarrer vos projets… Et pour les grandes occasions, j’assure aussi un service de forfait qui vous évitera de vous prendre la tête ! Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas au courant

Conclusion

Xamarin.Forms représente une avancée fantastique. Depuis son rachat il y a déjà un moment par Microsoft c’est en plus une plateforme “officielle” soutenue et garantie. Tout n’est pas rose, mais le problème posé est véritablement diablement complexe à résoudre. Les Xamarin.Forms s’en sortent très bien et offrent l’avantage de langages à la pointe, C# et XAML, le plus puissant des IDE, Visual Studio, la plateforme objet la plus riche, .NET, et le support de tous les OS, jusqu’au Mac sur lequel il existe une version de Visual Studio pour ceux qui ne veulent pas toucher à un PC !

C’est plutôt du lourd. Alors on comprend que les débuts ne soient pas toujours faciles faciles… Mais là encore, Solution : lisez Dot.Blog et…

Stay Tuned !

Catégories: Dévelopement

Dernières places à gagner pour la Nuit Du Hack #ndh16 #bugbounty

Korben - mar, 12/06/2018 - 17:04

/!\ YesWeHack recrute des développeurs /!\

Salut à vous Hackers de tous poils !

Si vous souhaitez vous rendre à la Nuit du Hack 16 qui aura lieu les 30 juin et 1er juillet prochains à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris, et que vous n’avez pas de place, arrêtez tout puisque je vais vous en faire gagner !

Cette année la Nuit du Hack sera donc à la Villette (PARIS) avec au programme de super conférences, le wargame, un CTF privé, la fameuse NDH Kids pour que vos enfants s’amusent comme des petits fous, le Confessional de Zataz, une session quizz bien délire de « Qui veut gagner des Bitcoins » ainsi que le Spying Challenge qui vous permettra d’exercer vos talents en Social Engineering.

ET BIEN SÛR le traditionnel Bug Bounty organisé par YesWeHack !

Wooohooo !

Dans le respect des règles de ce bug bounty et durant les 24h de l’événement, vous aurez donc accès à des périmètres à tester tout frais, tout beaux qui vous permettront d’empocher de jolies primes.

Si ça vous branche, vous pouvez donc tenter de gagner des places pour la NDH.

Alors comment ? Et bien il suffit de laisser un petit message dans les commentaires de cet article et je ferai un tirage au sort à la fin de la semaine en invoquant le Dieu du Random !! Ça faisait longtemps !

Bonne chance et on se voit là bas puisque j’y serai !

Le logiciel malveillant BackSwap trouve des moyens novateurs pour vider les comptes bancaires



contenu proposé par ESET sécurité

BackSwap est un logiciel malveillant bancaire qui utilise une nouvelle technique pour contourner les mesures de protection des navigateurs dédiés

Nous avons d’abord remarqué que le groupe à l’origine de ce logiciel bancaire malveillant diffusait ses projets antérieurs – l’un d’entre eux étant un logiciel bancaire malveillant volant de la cryptomonnaie en remplaçant les adresses de portefeuille dans le presse-papiers – en janvier de cette année. Le groupe s’est concentré sur les logiciels malveillants visant le presse-papiers pendant quelques mois et a finalement introduit la première version du logiciel bancaire malveillant, détectée par ESET le 13 mars dernier sous le nom de Win32/BackSwap.A …

Lire la suite


Catégories: Hardware

La Xbox One X passe de 499€ à 449€ pendant cette semaine de l'E3

Mon Windows Phone - mar, 12/06/2018 - 16:09

Je vous avais parlé la semaine dernière d’un pack Xbox One X avec 2 manettes et le jeu Sea of Thieves. Une nouvelle promo vient d’être lancée par Microsoft pour la semaine de l’E3 : la Xbox One X voit son prix diminuer de 499€ à 449€ soit une réduction de 10%.

Là voici enfin cette première diminution de prix pour la Xbox One X vendue seule ! Pour 449€, vous pouvez donc acheter "la console la plus puissante du moment". Pour l’instant, j’ai vu l’offre sur le Microsoft



Continuez la lecture de l'article La Xbox One X passe de 499€ à 449€ pendant cette semaine de l'E3
Catégories: Mobile

Vivo NEX officialisé : un concentré de nouvelles technologies vraiment innovant

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 15:42

On l’attendait, il est enfin arrivé : le Vivo NEX vient d’être officialisé par le constructeur chinois, et apporte avec lui presque toutes les innovations vues sur l’APEX au MWC 2018.

Crédit photo : Android Central

Vous le savez : c’est aujourd’hui que devait être dévoilé le Vivo NEX, le nouveau smartphone du constructeur chinois qui s’est fait remarquer grâce à son Vivo APEX. L’APEX, c’était le smartphone du MWC 2018 qui nous a montré qu’une autre voie que l’encoche était possible : un capteur photo sortant mécaniquement du haut du téléphone.

De concept phone à véritable smartphone, il faut plusieurs pas. Ceci étant, le Vivo NEX promettait d’intégrer au maximum les innovations de l’APEX dans un smartphone concevable aux tarifs attendus sur le marché. Il est aujourd’hui officiel, et ne déçoit pas.

Fiche technique du Vivo NEX
  • Écran : 6,59 pouces Super AMOLED au ratio 19,3:9 et en définition Full HD+
  • SoC : Snapdragon 710 ou Snapdragon 845
  • RAM : 6 ou 8 Go
  • Capteur photo arrière : 12 + 5 mégapixels avec OIS
  • Capteur photo avant : 8 mégapixels
  • Stockage : 128 ou 256 Go
  • Batterie : 4 000 mAh
  • OS : FuntouchOS 4.0, basé sur Android 8.1 Oreo
  • Ports : USB type C, prise jack

Le Vivo NEX existe en deux variantes : une avec un Snapdragon 710, et l’autre avec un Snapdragon 845. Lors de la sortie du téléphone, la version Snapdragon 710, 6 Go de RAM et 128 Go de stockage sera vendue 3 898 yuans (environ 516 euros HT).

La version Snapdragon 845 se déclinera en deux options. L’une avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage à 4 498 yuans (environ 596 euros HT), et l’autre avec 256 Go de stockage à 4 998 yuans (environ 662 euros HT).

Notons que pour le moment, le téléphone n’a pas été annoncé en Europe. Cependant, Vivo a déjà exprimé ses ambitions pour une expansion sur notre continent : peut-être sera-t-on bientôt concerné.

Un concentré de nouvelles technologies

Pourquoi chercher à l’être ? Car ce Vivo NEX est véritablement séduisant. C’est bien simple : il concentre énormément de nouvelles technologies attendues sur le marché, en plus de réussir à véritablement innover.

L’innovation est à voir du côté de l’écran. Comme prévu, celui-ci ne dispose d’aucune encoche et arbore des bordures très fines : la bordure supérieure n’est que de 2,16 mm, la bordure inférieure de 5,08 mm, et les bordures de côté sont à 1,71 mm. L’écran occupe 91,2 % de la face avant.

Crédit photo : Android Central

Tout cela grâce à sa caméra avant qui est placée sur un petit tiroir motorisé en haut du téléphone. Celui-ci ne sort, automatiquement, que lorsqu’il est demandé, et Vivo promet que son moteur résistera à 50 000 entrées et sorties et aux chutes. Il sort en un peu plus d’une seconde.

Qui plus est, le Vivo NEX intègre un scanner d’empreinte sous écran de troisième génération, faisant que l’espace avant n’est pas pris par le module. Pour les haut-parleurs, le constructeur a choisi d’utiliser la technologie Screen SoundCasting. Celle-ci fait vibrer l’écran entier pour produire le son, sauvegardant une nouvelle fois de l’espace.

Crédit photo : Android Central

Bref, le dernier smartphone n’a pas oublié d’être innovant. Nous espérons donc sincèrement pouvoir le retrouver en France d’ici la fin de l’année, afin de pouvoir le tester en bonne et due forme.

Android Central

Catégories: Mobile

Les meilleurs jeux Android gratuits et payants du mois de juin 2018

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 15:00

Retour sur les meilleurs jeux gratuits et payants sortis ce mois-ci. À l’honneur en ce mois de juin, du MMORPG, de l’œuvre d’art interactive ou encore du Tetris amélioré !

Mise à jour du 12/06/18 : ajout de In The Dog House et de Malkyrs Nomade.

Jeux payants Only When Howling

Plus qu’un véritable jeu vidéo, Only When Howling est avant tout une oeuvre d’art interactive. Suivez l’une des trois histoires proposées dans un univers aux graphismes simplistes et aux événements parfois psychédéliques.

Lien YouTube

Only When Howling
Kim Savory

sur l'App Store | Télécharger Télécharger pour €3.19 sur Google Play | Télécharger Kamiori

Fan de jeux de réflexion et du culture japonaise, ce jeu est fait pour vous. Kamiori est un jeu qui se base sur des plateformes en papier qu’il faudra plier astucieusement pour progresser. Sur Android, le jeu n’est disponible qu’en japonais, mais une version dans la langue de Shakespeare est prévue, comme c’est déjà le cas sur iOS.

Lien YouTube

Kamiori
Hanaji Games

sur l'App Store | Télécharger Télécharger pour €3.39 sur Google Play | Télécharger In The Dog House

In The Dog House est un jeu de réflexion dans lequel vous devez agencer les cases qui représentent votre maison pour permettre à votre toutou d’aller à l’endroit voulu. Le style graphique tout en pixel plaira aux nostalgiques de l’époque 8-bit.

Lien YouTube

In The Dog House
Nitrome

sur l'App Store | Télécharger Télécharger pour €3.39 sur Google Play | Télécharger Jeux gratuits Royal Blood

Royal Blood est un MMORPG dans lequel vous aurez le choix entre 4 classes très classiques du genre (guerrier, tireur, mage et soutien), avant d’aller affronter monstres, mais aussi autres joueurs dans de grandes batailles épiques royaume contre royaume.

Lien YouTube

Royal Blood

sur l'App Store | Télécharger Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger Heroes of Arzar

Heroes of Arzar est un jeu de stratégie qui fonctionne par cases sur lesquelles vous allez pouvoir utiliser les cartes de votre deck pour invoquer combattants, armes et runes magiques pour battre votre adversaire.

Lien YouTube

Heroes of Arzar
Userjoy Technology Co., Ltd.

sur l'App Store | Télécharger Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger Malkyrs Nomade

Le jeu de cartes Malkyrs est un jeu vidéo atypique puisqu’il utilise de vraies cartes à jouer qui doivent être scannées au cours de vos parties. Le concept est maintenant adapté sur mobile, permettant de scanner vos cartes à l’aide du capteur photo de votre smartphone.

Le jeu est accessible en accès anticipé sur Android uniquement, la version finale n’a pas encore été publiée.

Lien YouTube

Malkyrs Nomade
Malkyrs Studio

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger Make Squares

Comme son nom l’indique, dans Make Squares, il va falloir former des carrés. Le jeu n’est pas sans rappeler Tetris, avec ses formes à 4 carrés qui tombent, sauf que cette fois, c’est l’amas de formes que vous contrôler, et non pas la pièce qui chute.

Lien YouTube

Make Squares
Russell King

sur l'App Store | Télécharger Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

Et plus encore…

Si notre sélection de jeux de ce mois-ci ne vous suffit pas, nous faisons chaque mois des sélections de titres importants qui sortent sur le Play Store. Nous regroupons d’ailleurs la crème de la crème dans un article récapitulatif sur les meilleurs jeux de l’année.

Retrouvez notre top des Jeux du mois

Retrouvez tous nos Top des jeux

Catégories: Mobile

Uber se met au Lite : une cure de minceur dont on espère profiter

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 13:44

Uber lance Uber Lite, une version allégée de son application mobile adaptée aux petites configurations et aux pays émergents.

Malgré les controverses, Uber est sans doute le service de VTC le plus populaire au monde. Cependant, son application peut peser bien lourd dans nos smartphones (150 Mo au total sur mon téléphone personnellement). Or, pour être accessible à un maximum de configurations, l’entreprise adopte la même stratégie que Facebook (Facebook Lite, Messenger Lite) et Google (YouTube Go, Gmail Go, Google Assistant Go…).

C’est ainsi qu’est lancé Uber Lite. Une version allégée de l’application originale. Celle-ci se distingue notamment parce qu’elle ne nécessite que 5 Mo au téléchargement, soit l’équivalent de 3 selfies d’après l’entreprise — sur le téléphone, l’application pèse sans doute un peu plus lourd. Le service de VTC met également en avant le temps de réponse très réduit de 300 millisecondes, permettant ainsi de réserver très rapidement, même avec une faible connexion (en 2G par exemple).

L’interface a été revue pour que les réservations de trajet puissent s’effectuer encore plus rapidement. Plusieurs fonctionnalités sont mises en lumière :

  • Uber Lite repère la position de l’utilisateur avant qu’il n’embarque dans une voiture. Rien d’étonnant jusqu’ici. Mais si l’app n’arrive pas à détecter précisément l’endroit où se situe la personne à cause d’un signal GPS ou une connectivité faibles, elle propose des points de rendez-vous populaires à proximité et il suffit de choisir celui qui convient le mieux.
  • Pas besoin d’écrire l’adresse de destination. Uber Lite garde les lieux les plus populaires de la ville en cache pour qu’ils apparaissent même hors ligne. Il est aussi précisé que le service devient progressivement plus intelligent en apprenant les endroits où l’on se rend fréquemment pour les faire remonter en haut de la liste pour facilement appuyer dessus.
  • La carte ne s’affiche pas automatiquement pour économiser des données. Celle-ci s’affiche uniquement si vous l’activez via un bouton dédié. Uber promet l’arrivée prochainement d’une barre de progression pour avoir une idée de l’avancée du chauffeur dans son trajet pour venir nous chercher — il n’y aura pas besoin de charger la carte.

Dans la version finale d’Uber Lite, il y aura une barre de progression.

Disponible d’abord en Inde

Uber Lite est actuellement en phase de test pilote en Inde et devrait se déployer dans davantage de pays émergents. Difficile de dire si la France sera un jour concerné, mais nul doute que même dans l’Hexagone, nombre d’utilisateurs y verraient un grand intérêt.

À lire sur FrAndroid : Android Oreo Go : la liste des applications allégées de Google

Uber

Catégories: Mobile

Adieu et merci : Sony met fin au développement de son launcher Xperia Home

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 13:12

Sony met fin au développement de son launcher Xperia Home qui est donc voué à disparaître. La marque ne précise pas vers quelle solution elle va maintenant se tourner.

Sur Android, nombreux sont les constructeurs à avoir opté pour un launcher maison. Cela permet à chaque marque de smartphones de se différencier par le design (icônes, thèmes, couleurs…), mais aussi par certaines fonctionnalités que l’on ne retrouve que sur tel ou tel lanceur d’applications.

Et aujourd’hui, nous allons parler de Sony et de son launcher Xperia Home. Ce dernier semblait avoir trouvé le bon équilibre entre rester fidèle à l’expérience Android classique et être suffisamment reconnaissable pour marquer la personnalité de Sony. Néanmoins, les fans de la marque japonaise seront sans doute déçus d’apprendre que celle-ci vient de déployer l’ultime mise à jour de Xperia Home (11.3.A.0.17). Il n’y en aura plus aucune après.

Phase de maintenance

Une porte-parole de Sony a en effet posté un message sur Google+ pour indiquer les changements opérés dans cette mise à jour pour ensuite écrire qu’il avait été décidé « que notre launcher actuel devait entrer en phase de maintenance ». « Cela signifie qu’aucune nouvelle fonctionnalité ne sera ajoutée, mais la maintenance continuera aussi longtemps que nous le jugerons nécessaire  », précise-t-elle.

Le programme bêta va ainsi fermer ses portes dans quelques semaines. Les paris sont ouverts désormais pour savoir quel launcher sera adopté par Sony. En tout cas, il est difficile d’imaginer que le Japonais va en lancer un tout nouveau, cela n’aurait pas trop de sens. Peut-être va-t-il se tourner vers le Pixel Launcher ?

Dans la même veine, cela nous rappelle que le Google Now Launcher appartient désormais au passé.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs launchers alternatifs sur Android

Sony sur Google+

Catégories: Mobile

Xiaomi Redmi 6 et 6A officialisés : la photo et l’IA à petit prix

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 12:55

Xiaomi vient d’annoncer les Redmi 6 et Redmi 6A aujourd’hui en Chine. Les deux téléphones aux prix ridicules embarquent respectivement un MediaTek Helio P22 et un MediaTek Helio A22.

Crédit image : MIUI Forum

Les successeurs des Xiaomi Redmi 5 et 5A viennent d’être dévoilés en Chine par le constructeur chinois. Pour rappel, ces derniers offraient des caractéristiques intéressantes pour un prix très agressif. Cette année, Xiaomi utilise la même recette et nous présente les Redmi 6 et Redmi 6A.

La source Weibo reprise par Fonearena nous permet de connaître la liste des principales caractéristiques du Redmi 6 :

  • Écran 5,45 pouces HD+ (ratio 18:9)
  • Android 8.1
  • Helio P22
  • 3 Go RAM et 32 Go stockage / 4 Go RAM et 64 Go stockage
  • Slot Micro SD / Dual Sim
  • Capteur d’empreintes et port mini-jack
  • Caméras arrière : 12 MP et 5 MP
  • Caméra avant : 5 MP
  • Batterie : 3000 mAH

Des fonctionnalités AI sont présentes sur le Redmi 6 : il sera possible de déverrouiller le téléphone grâce à l’AI Face Unlock et de traduire certaines langues — dont le français — grâce au Xiao AI, qui peut aussi détecter et bloquer les arnaques par sms. Sachez enfin qu’un mode portrait sera disponible avec la caméra frontale.

Crédit : MIUI Forum

Un Redmi 6A a aussi été annoncé. Voici ses principales caractéristiques :

  • Écran 5,45 pouces HD+ (ratio 18:9)
  • Android 8.1
  • Helio A22
  • 2 Go RAM et 16 Go stockage
  • Slot Micro SD / Dual Sim
  • Port mini-jack
  • Caméra arrière : 13 MP
  • Caméra avant : 5 MP
  • Batterie : 3000 mAH

Notez que le Redmi 6A bénéficiera du même châssis que le 6 et des mêmes fonctionnalités AI. D’ailleurs, et comme le souligne le Forum MIUI, l’interface du même nom a été optimisée pour le 6A.

Le Redmi 6 coûtera 799 yuans pour sa version 3 Go de Ram, soit 105 euros hors taxes, alors que la version 4 Go sera affichée au prix de 999 yuans — environ 132 euros.

Quant au Redmi 6A, il sera évidemment moins cher au prix de 599 yuans, soit 79 euros hors taxes.

Les Redmi 6 et 6A seront disponibles en Chine dès le 15 juin, sur le site du constructeur.

Nous n’avons pas encore de confirmation de la sortie de ces deux téléphones en France. Ceci étant, les Redmi 5 et Note 5 étant disponibles dans le magasin parisien mais aussi en ligne, il serait étonnant de ne pas les voir débarquer.

À lire sur FrAndroid : Xiaomi est en France, retour sur l’incroyable épopée chinoise

Fonearena

Catégories: Mobile

Google Podcasts : une application complète serait prévue pour le Play Store

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 12:47

Après avoir intégré un lecteur de podcasts directement à son moteur de recherche, Google s’apprêterait à lancer une application Google Podcast à destination du Play Store.

Les podcasts intéressent décidément beaucoup Google. Après avoir intégré un client qui leur est dédié à son moteur de recherche sur Android, le géant du web préparerait une application stand alone à destination du Play Store : Google Podcasts.

C’est en tout cas ce qu’affirme 9to5Google, qui a repéré des lignes de code révélatrices dans les fichiers du moteur de recherche.

Source : 9to5 Google

On remarque donc la mention à plusieurs reprises d’une « Google Podcasts app ». 9to5Google aurait également réussi à se procurer le logo de la future application, reprenant les formes simplistes et colorées des Google Apps.

Source : 9to5Google

Ces données ne peuvent pas assurer à 100% qu’une application Google Podcasts sortira bien un jour. Elles semblent cependant confirmer que celle-ci est en développement.

Vous aimez les podcasts ? Alors n’hésitez pas à consulter Salut Techie, le podcast de FrAndroid. Dernier épisode en date : « Android P : pour des smartphones plus intelligents ? ».

À lire sur FrAndroid : Comment s’abonner à Salut Techie, le podcast Android de référence ?

9to5Google

Catégories: Mobile

Huawei Mate 20 Pro : un écran OLED de 6,9 pouces fourni par Samsung en rumeur

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 12:13

Après la nouvelle famille des Huawei P20 de ce début d’année, il est tout naturellement attendu que la gamme Mate passe à la même numérotation. Ceci étant, le modèle Pro aurait une particularité : un grand écran de 6,9 pouces fourni par Samsung.

Le constructeur chinois Huawei, à défaut de pouvoir rentrer sur le marché américain, a fait grand bruit en ce début d’année en dévoilant ses Huawei P20 Pro et P20 classique. Les deux téléphones ont en effet connu des retours très positifs aussi bien de la presse que des utilisateurs, et se sont hissés parmi les plus populaires de 2018 rapidement.

Ceci étant, ils ne représentent pas nécessairement les meilleures avancées technologiques de la marque, qui sont plutôt confiées à la gamme Mate de fin d’année. Le Huawei Mate 20 Pro pourrait ainsi surprendre selon les informations de The Bell.

Ecran de 6,9 pouces pour le Huawei Mate 20 Pro

En effet, le journal coréen, relayé par XDA Developers, avance que Huawei se fournirait auprès de Samsung en écran OLED pour son prochain modèle Pro. Il s’agirait qui plus est d’une dalle massive de 6,9 pouces.

Bien que pouvant être choquante de prime abord, l’aspect impressionnant de cette diagonale est à relativiser : le ratio 18:9, les designs borderless et les encoches permettent désormais d’atteindre ces chiffres tout en conservant un smartphone relativement compact.

Ceci étant, il s’agirait tout de même d’un sacré smartphone. Si cela se confirme, l’écran atteindrait la diagonale que l’on attendait sur une tablette il y a quelques années de cela. Il nous faudra patienter jusqu’à la fin de l’année pour en avoir le cœur net.

XDA Developers

Catégories: Mobile

Tutoriel : comment supprimer la partition mystère sur Windows 10 ?

Mon Windows Phone - mar, 12/06/2018 - 11:53

Après la mise à jour 1803, beaucoup d'utilisateurs se sont retrouvés confrontés à l'apparition d'une partition mystère d'environ 500Mb. Celle-ci est presque pleine (50MB d'espace libre) générant ainsi à intervalle régulier le message de disque plein demandant de faire de la place le plus rapidement possible. Problème, cette partition est normalement masquée et invisible pour l'utilisateur, car sensible ; elle est utilisée par Windows pour le boot (démarrage de l'OS) ou sa



Continuez la lecture de l'article Tutoriel : comment supprimer la partition mystère sur Windows 10 ?
Catégories: Mobile

Android Messages passerait bientôt son design au Material Theming

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 11:22

La dernière version d’Android Messages, une fois décortiquée, révèle un nouveau design tout en Material Theming à venir pour l’application de SMS/MMS par défaut d’Android.

Google pousse le RCS, le nouveau protocole ouvert de communication, depuis des lustres sur Android. Son champion pour cela est l’application Android Messages, utilisée par défaut pour les SMS et MMS sur de nombreux smartphones.

L’application elle-même évolue fortement, et ne devrait plus tarder à enfin nous offrir la possibilité de suivre nos conversations directement sur le web. Pour accompagner cela, un nouveau design serait également à l’ordre du jour.

Material Theming pour Android Messages

L’APK de la dernière version en date subit en effet une décompilation par 9to5Google, qui la fait parler du même temps. Ainsi, ils ont pu y activer un nouveau thème Material Theming.

Comme vous pouvez le constater, Android Messages abandonne son fond gris pour un fond blanc complet. Sur l’accueil, on remarque que Messages et la plupart des autres informations systèmes utilisent désormais la police Google Sans. Pour le reste, l’interface reprend les arrondis déjà aperçus sur d’autres applications Google, et notamment Maps.

Recherche améliorée, thème sombre et connexion PC

Ce n’est pas tout bien sûr : le logiciel est aussi amené à recevoir de nouvelles fonctionnalités. La connexion PC apparaît évidemment une nouvelle fois. Que ceux qui sont effrayés par ces grands aplats de blanc se rassurent : un thème sombre est bien prévu.

Au rang des fonctionnalités n’ayant pas été aperçues auparavant, on remarquera surtout la refonte du système de recherche qui permet désormais de définir des filtres. L’intégration des GIF est également prévue, avec un système de recherche semblable à celui du clavier Gboard.

Impossible d’estimer toutefois la sortie de ce nouveau design et de ces nouvelles fonctionnalités. Espérons que leur apparition dans le code promet une sortie rapide.

9to5Google

Catégories: Mobile

Bientôt en France, l’Oppo Find X dévoile une partie de son alléchante fiche technique

FrAndroid - mar, 12/06/2018 - 11:20

L’Oppo Find X arrive très bientôt en France. Pour patienter sereinement, voici quelques informations sur sa fiche technique.

Oppo va faire sa grande arrivée en France dans quelques jours. Le constructeur chinois va en effet dévoiler son futur flagship, le Find X, le 19 juin prochain à Paris. Jusqu’ici, sa fiche technique se voulait mystérieuse. Néanmoins, la marque a diffusé une image promotionnelle sur son compte officiel Weibo livrant quelques précieuses informations.

Malheureusement, au moment où nous publions ce papier, ladite image n’est plus disponible. Néanmoins, certains médias — à l’instar d’Android Headlines — ont eu le temps de l’enregistrer. Nous pouvons ainsi admirer le poster et surtout lire, en bas de celui-ci, que l’Oppo Find X va profiter d’un Snapdragon 845 couplé à 8 Go de RAM et de 256 Go de stockage.

Mais comme le pessimisme et l’arme idéale contre la déception, soulignons tout de même que l’affiche est en chinois. Autrement dit, il n’est pas impossible que cette version du Oppo Find X ne soit finalement disponible que dans l’Empire du Milieu (et/ou d’autres pays asiatiques). La France se contentera peut-être d’une version avec moins de mémoire vive et de stockage.

Zoom x5 et Super VOOC

Par ailleurs, le site allemand MobiFlip affirme que l’Oppo Find X disposera d’un zoom optique x5. Il s’agirait du zoom périscopique que la marque avait présenté lors du MWC 2017. Nous avions d’ailleurs eu l’occasion d’essayer cette très ingénieuse innovation.

MobiFlip précise que cette information provient d’un communiqué de presse envoyé par le fabricant, mais nous préférons tout de même prendre quelques pincettes par prudence. Par ailleurs, d’après la même source, le smartphone serait compatible avec la charge rapide Super VOOC capable de recharger totalement une batterie de 2 500 mAh en 15 minutes.

Android Headlines

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur