Agrégateur de flux

Pourquoi le Google Pixel 3 sera meilleur que le Pixel 3 XL

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 20:30

Google ne va pas tarder à présenter sa nouvelle génération de smartphones : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Avec toutes ces fuites, il m’est déjà possible de vous dire une chose : le premier est le meilleur des deux. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Nous sommes le 8 octobre. Demain, Google présentera son grand événement « made by Google » pour dévoiler les nouveaux produits développés sous son égide. Si le plus vendu est probablement le Chromecast, les grandes stars seront évidemment les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL.

Enfin, les deux derniers smartphones seront selon toute vraisemblance disponibles en France à l’achat. Je profite donc de l’occasion pour le souligner, si tant est qu’ils vous intéressent : le Google Pixel 3 est très clairement le meilleur smartphone entre les deux itérations de l’année. Laissez-moi vous expliquer mon point de vue.

Évidemment, l’encoche

Le premier point est le plus évident pour tous, mais il est bon de commencer par quelque chose de naturel : l’encoche du Google Pixel 3 XL est… discutable, pour rester poli. Les nombreuses fuites l’entourant ne laissent aucun doute sur le fait qu’elle n’est peut-être pas si large, mais a un gros problème de hauteur.

Les encoches sont sur le marché depuis quelques mois maintenant, et les premiers rendus un brin loupé ont rapidement été corrigés. Cette fin d’année sera marquée par la sortie du Huawei Mate 20 et du OnePlus 6T, dont les encoches en goutte d’eau sont loin de déranger la majorité des utilisateurs.

Face à cela, le Google Pixel 3 XL qui a eu tout le temps du monde pour être développé proposera une encoche parmi les pires observées en début d’année. Pour le développeur d’Android, c’est tout de même honteux et particulièrement dérangeant. L’excuse des haut-parleurs à l’avant est difficilement recevable.

Mais… le Google Pixel 3 n’est pas atteint. Bien au contraire : il profite du ratio 18:9 pour agrandir son écran comparativement au modèle précédent, faisant de lui un smartphone esthétiquement bien plus cohérent. Il conserve malgré tout les haut-parleurs à l’avant qui ont fait la force des Pixel 2, pour des bordures qui restent tout à fait acceptables et bonnes pour la prise en main en mode paysage.

Le petit format n’est pas mort

Cette année a également été marquée par l’abandon, pour Sony, du format compact. Le Xperia XZ3 n’a pas eu le droit à sa version Compact traditionnelle, sur laquelle le constructeur japonais continuait de miser quelques mois plus tôt au MWC 2018.

Qu’existe-t-il encore en format compact sur le haut de gamme ? La plupart des smartphones ont désormais a grand minima un format 5,5 pouces, et même ceux-là se font rares.

Le Google Pixel 3 conservera le même format que le Pixel 2 avant lui, soit 5,2 pouces. Il y ajoute simplement un écran bien plus grand grâce au ratio 18:9, qui permettra de maximiser le potentiel du « mini smartphone » pour la consommation de contenus multimédias.

C’est là la meilleure formule pour faire évoluer ces petites choses. Les smartphones grands formats sont plébiscités pour leur capacité à offrir une expérience confortable pour la consommation multimédia, mais leur taille imposante rend leur utilisation pour les petites choses (écrire un texto, un mail, mettre son smartphone dans sa poche) vraiment frustrantes. Ici, nous aurons le meilleur des deux mondes.

Quels sacrifices ?

Et puis, il faut souligner quelques choses : chez les concurrents, il fallait souvent faire des sacrifices sur le modèle Compact. Chez Sony par exemple, il fallait dire adieu aux vibrations HD sur le Xperia XZ2 Compact par rapport au XZ2 classique.

Historiquement parlant, ça n’a jamais été le cas chez Google. Les Pixel et Pixel XL partagent toujours la même fiche technique résolument haut de gamme avec exactement les mêmes composants et exactement les mêmes fonctionnalités. Cette troisième génération sera, selon toute vraisemblance, similaire.

Pas de souci donc pour avoir l’une des meilleures fiches techniques du marché disponible sur un petit format : le Snapdragon 845 et 4 Go de RAM propulseront le téléphone, tandis que ses capteurs photo profiteront toujours de l’excellence dont nous a habitué le constructeur.

En termes de suivi et de fonctionnalités, c’est aussi évidemment un téléphone Google. Et qui dit Google dit mises à jour prioritaires, suivi exemplaire et expérience pure, avec toutes les dernières fonctionnalités dans le creux de votre main… sans avoir à utiliser les deux, pour une fois.

L’autonomie n’est plus un argument

Vous souvenez-vous de pourquoi nous avons accepté en premier lieu que les smartphones augmentent considérablement de taille ? L’écran n’était pas le premier argument : c’était l’autonomie.

Depuis, nous avons pu observer que le format du smartphone n’avait que peu d’incidence sur sa capacité à tenir le coup toute une journée. Même les grands smartphones n’offrent pas forcément une autonomie supérieure, quand les petits formats ont souvent étonné.

De quoi prouver que l’autonomie n’est finalement affaire que d’optimisation, ce sur quoi les Google Pixel 3 et 3 XL seront normalement inattaquables : Google conçoit Android avec ces téléphones en tête, après tout. Le petit format du Google Pixel 3 et sa batterie attendue de 2 915 mAh ne devraient pas avoir le moindre souci à tenir plus d’une journée.

Et ce sans oublier la recharge rapide, point sur lequel Google est particulier : il pousse l’USB Power Delivery, un standard partagé par de nombreux appareils. Contrairement donc au Quick Charge, Dash Charge et autres Super VOOC, les Pixel 3 et 3 XL ne seront pas dépendants d’un chargeur spécifique pour pouvoir se charger rapidement : même un chargeur de MacBook Pro trouvé chez un ami offrira la vitesse dont vous avez besoin.

C’est là un argument en la faveur des deux Pixel bien sûr, mais qui souligne toujours plus le confort supérieur qu’offrira le Pixel 3 par rapport au reste.

Le Google Pixel 3, c’est mon choix

Vous souvenez-vous d’un monde où prendre son smartphone ne demandait pas d’utiliser ses deux mains ? Où l’utiliser avec était simple, aussi bien au niveau matériel que logiciel ? Et où vous étiez sûr d’avoir le meilleur disponible malgré tout ?

C’est la proposition que je suppute de la part du Google Pixel 3. Enfin un smartphone compact qui ne fait aucun sacrifice, et qui coche aussi toutes les cases du confort au niveau du logiciel : mises à jour régulières, compatibilité maximale, et innovations.

Google peut tenter de me vendre son Pixel 3 XL dont le design prouve qu’il n’a pas été porté à maturation. J’y préférerai le Pixel 3, dernière évolution d’une formule éprouvée et aujourd’hui maîtrisée qui a tout à offrir sans réel concurrent.

Le smartphone est aujourd’hui un outil du quotidien dont on se passe difficilement : il est temps que le confort redevienne une priorité.

À lire sur FrAndroid : Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : tout ce que l’on sait des prochains smartphones Android

Catégories: Mobile

Pourquoi le Google Pixel 3 sera meilleur que le Pixel 3 XL

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 20:30

Google ne va pas tarder à présenter sa nouvelle génération de smartphones : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Avec toutes ces fuites, il m’est déjà possible de vous dire une chose : le premier est le meilleur des deux. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Nous sommes le 8 octobre. Demain, Google présentera son grand événement « made by Google » pour dévoiler les nouveaux produits développés sous son égide. Si le plus vendu est probablement le Chromecast, les grandes stars seront évidemment les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL.

Enfin, les deux derniers smartphones seront selon toute vraisemblance disponibles en France à l’achat. Je profite donc de l’occasion pour le souligner, si tant est qu’ils vous intéressent : le Google Pixel 3 est très clairement le meilleur smartphone entre les deux itérations de l’année. Laissez-moi vous expliquer mon point de vue.

Évidemment, l’encoche

Le premier point est le plus évident pour tous, mais il est bon de commencer par quelque chose de naturel : l’encoche du Google Pixel 3 XL est… discutable, pour rester poli. Les nombreuses fuites l’entourant ne laissent aucun doute sur le fait qu’elle n’est peut-être pas si large, mais a un gros problème de hauteur.

Les encoches sont sur le marché depuis quelques mois maintenant, et les premiers rendus un brin loupé ont rapidement été corrigés. Cette fin d’année sera marquée par la sortie du Huawei Mate 20 et du OnePlus 6T, dont les encoches en goutte d’eau sont loin de déranger la majorité des utilisateurs.

Face à cela, le Google Pixel 3 XL qui a eu tout le temps du monde pour être développé proposera une encoche parmi les pires observées en début d’année. Pour le développeur d’Android, c’est tout de même honteux et particulièrement dérangeant. L’excuse des haut-parleurs à l’avant est difficilement recevable.

Mais… le Google Pixel 3 n’est pas atteint. Bien au contraire : il profite du ratio 18:9 pour agrandir son écran comparativement au modèle précédent, faisant de lui un smartphone esthétiquement bien plus cohérent. Il conserve malgré tout les haut-parleurs à l’avant qui ont fait la force des Pixel 2, pour des bordures qui restent tout à fait acceptables et bonnes pour la prise en main en mode paysage.

Le petit format n’est pas mort

Cette année a également été marquée par l’abandon, pour Sony, du format compact. Le Xperia XZ3 n’a pas eu le droit à sa version Compact traditionnelle, sur laquelle le constructeur japonais continuait de miser quelques mois plus tôt au MWC 2018.

Qu’existe-t-il encore en format compact sur le haut de gamme ? La plupart des smartphones ont désormais a grand minima un format 5,5 pouces, et même ceux-là se font rares.

Le Google Pixel 3 conservera le même format que le Pixel 2 avant lui, soit 5,2 pouces. Il y ajoute simplement un écran bien plus grand grâce au ratio 18:9, qui permettra de maximiser le potentiel du « mini smartphone » pour la consommation de contenus multimédias.

C’est là la meilleure formule pour faire évoluer ces petites choses. Les smartphones grands formats sont plébiscités pour leur capacité à offrir une expérience confortable pour la consommation multimédia, mais leur taille imposante rend leur utilisation pour les petites choses (écrire un texto, un mail, mettre son smartphone dans sa poche) vraiment frustrantes. Ici, nous aurons le meilleur des deux mondes.

Quels sacrifices ?

Et puis, il faut souligner quelques choses : chez les concurrents, il fallait souvent faire des sacrifices sur le modèle Compact. Chez Sony par exemple, il fallait dire adieu aux vibrations HD sur le Xperia XZ2 Compact par rapport au XZ2 classique.

Historiquement parlant, ça n’a jamais été le cas chez Google. Les Pixel et Pixel XL partagent toujours la même fiche technique résolument haut de gamme avec exactement les mêmes composants et exactement les mêmes fonctionnalités. Cette troisième génération sera, selon toute vraisemblance, similaire.

Pas de souci donc pour avoir l’une des meilleures fiches techniques du marché disponible sur un petit format : le Snapdragon 845 et 4 Go de RAM propulseront le téléphone, tandis que ses capteurs photo profiteront toujours de l’excellence dont nous a habitué le constructeur.

En termes de suivi et de fonctionnalités, c’est aussi évidemment un téléphone Google. Et qui dit Google dit mises à jour prioritaires, suivi exemplaire et expérience pure, avec toutes les dernières fonctionnalités dans le creux de votre main… sans avoir à utiliser les deux, pour une fois.

L’autonomie n’est plus un argument

Vous souvenez-vous de pourquoi nous avons accepté en premier lieu que les smartphones augmentent considérablement de taille ? L’écran n’était pas le premier argument : c’était l’autonomie.

Depuis, nous avons pu observer que le format du smartphone n’avait que peu d’incidence sur sa capacité à tenir le coup toute une journée. Même les grands smartphones n’offrent pas forcément une autonomie supérieure, quand les petits formats ont souvent étonné.

De quoi prouver que l’autonomie n’est finalement affaire que d’optimisation, ce sur quoi les Google Pixel 3 et 3 XL seront normalement inattaquables : Google conçoit Android avec ces téléphones en tête, après tout. Le petit format du Google Pixel 3 et sa batterie attendue de 2 915 mAh ne devraient pas avoir le moindre souci à tenir plus d’une journée.

Et ce sans oublier la recharge rapide, point sur lequel Google est particulier : il pousse l’USB Power Delivery, un standard partagé par de nombreux appareils. Contrairement donc au Quick Charge, Dash Charge et autres Super VOOC, les Pixel 3 et 3 XL ne seront pas dépendants d’un chargeur spécifique pour pouvoir se charger rapidement : même un chargeur de MacBook Pro trouvé chez un ami offrira la vitesse dont vous avez besoin.

C’est là un argument en la faveur des deux Pixel bien sûr, mais qui souligne toujours plus le confort supérieur qu’offrira le Pixel 3 par rapport au reste.

Le Google Pixel 3, c’est mon choix

Vous souvenez-vous d’un monde où prendre son smartphone ne demandait pas d’utiliser ses deux mains ? Où l’utiliser avec était simple, aussi bien au niveau matériel que logiciel ? Et où vous étiez sûr d’avoir le meilleur disponible malgré tout ?

C’est la proposition que je suppute de la part du Google Pixel 3. Enfin un smartphone compact qui ne fait aucun sacrifice, et qui coche aussi toutes les cases du confort au niveau du logiciel : mises à jour régulières, compatibilité maximale, et innovations.

Google peut tenter de me vendre son Pixel 3 XL dont le design prouve qu’il n’a pas été porté à maturation. J’y préférerai le Pixel 3, dernière évolution d’une formule éprouvée et aujourd’hui maîtrisée qui a tout à offrir sans réel concurrent.

Le smartphone est aujourd’hui un outil du quotidien dont on se passe difficilement : il est temps que le confort redevienne une priorité.

À lire sur FrAndroid : Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : tout ce que l’on sait des prochains smartphones Android

Catégories: Mobile

Pourquoi le Google Pixel 3 sera meilleur que le Pixel 3 XL

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 20:30

Google ne va pas tarder à présenter sa nouvelle génération de smartphones : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Avec toutes ces fuites, il m’est déjà possible de vous dire une chose : le premier est le meilleur des deux. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Nous sommes le 8 octobre. Demain, Google présentera son grand événement « made by Google » pour dévoiler les nouveaux produits développés sous son égide. Si le plus vendu est probablement le Chromecast, les grandes stars seront évidemment les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL.

Enfin, les deux derniers smartphones seront selon toute vraisemblance disponibles en France à l’achat. Je profite donc de l’occasion pour le souligner, si tant est qu’ils vous intéressent : le Google Pixel 3 est très clairement le meilleur smartphone entre les deux itérations de l’année. Laissez-moi vous expliquer mon point de vue.

Évidemment, l’encoche

Le premier point est le plus évident pour tous, mais il est bon de commencer par quelque chose de naturel : l’encoche du Google Pixel 3 XL est… discutable, pour rester poli. Les nombreuses fuites l’entourant ne laissent aucun doute sur le fait qu’elle n’est peut-être pas si large, mais a un gros problème de hauteur.

Les encoches sont sur le marché depuis quelques mois maintenant, et les premiers rendus un brin loupé ont rapidement été corrigés. Cette fin d’année sera marquée par la sortie du Huawei Mate 20 et du OnePlus 6T, dont les encoches en goutte d’eau sont loin de déranger la majorité des utilisateurs.

Face à cela, le Google Pixel 3 XL qui a eu tout le temps du monde pour être développé proposera une encoche parmi les pires observées en début d’année. Pour le développeur d’Android, c’est tout de même honteux et particulièrement dérangeant. L’excuse des haut-parleurs à l’avant est difficilement recevable.

Mais… le Google Pixel 3 n’est pas atteint. Bien au contraire : il profite du ratio 18:9 pour agrandir son écran comparativement au modèle précédent, faisant de lui un smartphone esthétiquement bien plus cohérent. Il conserve malgré tout les haut-parleurs à l’avant qui ont fait la force des Pixel 2, pour des bordures qui restent tout à fait acceptables et bonnes pour la prise en main en mode paysage.

Le petit format n’est pas mort

Cette année a également été marquée par l’abandon, pour Sony, du format compact. Le Xperia XZ3 n’a pas eu le droit à sa version Compact traditionnelle, sur laquelle le constructeur japonais continuait de miser quelques mois plus tôt au MWC 2018.

Qu’existe-t-il encore en format compact sur le haut de gamme ? La plupart des smartphones ont désormais a grand minima un format 5,5 pouces, et même ceux-là se font rares.

Le Google Pixel 3 conservera le même format que le Pixel 2 avant lui, soit 5,2 pouces. Il y ajoute simplement un écran bien plus grand grâce au ratio 18:9, qui permettra de maximiser le potentiel du « mini smartphone » pour la consommation de contenus multimédias.

C’est là la meilleure formule pour faire évoluer ces petites choses. Les smartphones grands formats sont plébiscités pour leur capacité à offrir une expérience confortable pour la consommation multimédia, mais leur taille imposante rend leur utilisation pour les petites choses (écrire un texto, un mail, mettre son smartphone dans sa poche) vraiment frustrantes. Ici, nous aurons le meilleur des deux mondes.

Quels sacrifices ?

Et puis, il faut souligner quelques choses : chez les concurrents, il fallait souvent faire des sacrifices sur le modèle Compact. Chez Sony par exemple, il fallait dire adieu aux vibrations HD sur le Xperia XZ2 Compact par rapport au XZ2 classique.

Historiquement parlant, ça n’a jamais été le cas chez Google. Les Pixel et Pixel XL partagent toujours la même fiche technique résolument haut de gamme avec exactement les mêmes composants et exactement les mêmes fonctionnalités. Cette troisième génération sera, selon toute vraisemblance, similaire.

Pas de souci donc pour avoir l’une des meilleures fiches techniques du marché disponible sur un petit format : le Snapdragon 845 et 4 Go de RAM propulseront le téléphone, tandis que ses capteurs photo profiteront toujours de l’excellence dont nous a habitué le constructeur.

En termes de suivi et de fonctionnalités, c’est aussi évidemment un téléphone Google. Et qui dit Google dit mises à jour prioritaires, suivi exemplaire et expérience pure, avec toutes les dernières fonctionnalités dans le creux de votre main… sans avoir à utiliser les deux, pour une fois.

L’autonomie n’est plus un argument

Vous souvenez-vous de pourquoi nous avons accepté en premier lieu que les smartphones augmentent considérablement de taille ? L’écran n’était pas le premier argument : c’était l’autonomie.

Depuis, nous avons pu observer que le format du smartphone n’avait que peu d’incidence sur sa capacité à tenir le coup toute une journée. Même les grands smartphones n’offrent pas forcément une autonomie supérieure, quand les petits formats ont souvent étonné.

De quoi prouver que l’autonomie n’est finalement affaire que d’optimisation, ce sur quoi les Google Pixel 3 et 3 XL seront normalement inattaquables : Google conçoit Android avec ces téléphones en tête, après tout. Le petit format du Google Pixel 3 et sa batterie attendue de 2 915 mAh ne devraient pas avoir le moindre souci à tenir plus d’une journée.

Et ce sans oublier la recharge rapide, point sur lequel Google est particulier : il pousse l’USB Power Delivery, un standard partagé par de nombreux appareils. Contrairement donc au Quick Charge, Dash Charge et autres Super VOOC, les Pixel 3 et 3 XL ne seront pas dépendants d’un chargeur spécifique pour pouvoir se charger rapidement : même un chargeur de MacBook Pro trouvé chez un ami offrira la vitesse dont vous avez besoin.

C’est là un argument en la faveur des deux Pixel bien sûr, mais qui souligne toujours plus le confort supérieur qu’offrira le Pixel 3 par rapport au reste.

Le Google Pixel 3, c’est mon choix

Vous souvenez-vous d’un monde où prendre son smartphone ne demandait pas d’utiliser ses deux mains ? Où l’utiliser avec était simple, aussi bien au niveau matériel que logiciel ? Et où vous étiez sûr d’avoir le meilleur disponible malgré tout ?

C’est la proposition que je suppute de la part du Google Pixel 3. Enfin un smartphone compact qui ne fait aucun sacrifice, et qui coche aussi toutes les cases du confort au niveau du logiciel : mises à jour régulières, compatibilité maximale, et innovations.

Google peut tenter de me vendre son Pixel 3 XL dont le design prouve qu’il n’a pas été porté à maturation. J’y préférerai le Pixel 3, dernière évolution d’une formule éprouvée et aujourd’hui maîtrisée qui a tout à offrir sans réel concurrent.

Le smartphone est aujourd’hui un outil du quotidien dont on se passe difficilement : il est temps que le confort redevienne une priorité.

À lire sur FrAndroid : Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : tout ce que l’on sait des prochains smartphones Android

Catégories: Mobile

Pourquoi le Google Pixel 3 sera meilleur que le Pixel 3 XL

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 20:30

Google ne va pas tarder à présenter sa nouvelle génération de smartphones : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Avec toutes ces fuites, il m’est déjà possible de vous dire une chose : le premier est le meilleur des deux. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Nous sommes le 8 octobre. Demain, Google présentera son grand événement « made by Google » pour dévoiler les nouveaux produits développés sous son égide. Si le plus vendu est probablement le Chromecast, les grandes stars seront évidemment les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL.

Enfin, les deux derniers smartphones seront selon toute vraisemblance disponibles en France à l’achat. Je profite donc de l’occasion pour le souligner, si tant est qu’ils vous intéressent : le Google Pixel 3 est très clairement le meilleur smartphone entre les deux itérations de l’année. Laissez-moi vous expliquer mon point de vue.

Évidemment, l’encoche

Le premier point est le plus évident pour tous, mais il est bon de commencer par quelque chose de naturel : l’encoche du Google Pixel 3 XL est… discutable, pour rester poli. Les nombreuses fuites l’entourant ne laissent aucun doute sur le fait qu’elle n’est peut-être pas si large, mais a un gros problème de hauteur.

Les encoches sont sur le marché depuis quelques mois maintenant, et les premiers rendus un brin loupé ont rapidement été corrigés. Cette fin d’année sera marquée par la sortie du Huawei Mate 20 et du OnePlus 6T, dont les encoches en goutte d’eau sont loin de déranger la majorité des utilisateurs.

Face à cela, le Google Pixel 3 XL qui a eu tout le temps du monde pour être développé proposera une encoche parmi les pires observées en début d’année. Pour le développeur d’Android, c’est tout de même honteux et particulièrement dérangeant. L’excuse des haut-parleurs à l’avant est difficilement recevable.

Mais… le Google Pixel 3 n’est pas atteint. Bien au contraire : il profite du ratio 18:9 pour agrandir son écran comparativement au modèle précédent, faisant de lui un smartphone esthétiquement bien plus cohérent. Il conserve malgré tout les haut-parleurs à l’avant qui ont fait la force des Pixel 2, pour des bordures qui restent tout à fait acceptables et bonnes pour la prise en main en mode paysage.

Le petit format n’est pas mort

Cette année a également été marquée par l’abandon, pour Sony, du format compact. Le Xperia XZ3 n’a pas eu le droit à sa version Compact traditionnelle, sur laquelle le constructeur japonais continuait de miser quelques mois plus tôt au MWC 2018.

Qu’existe-t-il encore en format compact sur le haut de gamme ? La plupart des smartphones ont désormais a grand minima un format 5,5 pouces, et même ceux-là se font rares.

Le Google Pixel 3 conservera le même format que le Pixel 2 avant lui, soit 5,2 pouces. Il y ajoute simplement un écran bien plus grand grâce au ratio 18:9, qui permettra de maximiser le potentiel du « mini smartphone » pour la consommation de contenus multimédias.

C’est là la meilleure formule pour faire évoluer ces petites choses. Les smartphones grands formats sont plébiscités pour leur capacité à offrir une expérience confortable pour la consommation multimédia, mais leur taille imposante rend leur utilisation pour les petites choses (écrire un texto, un mail, mettre son smartphone dans sa poche) vraiment frustrantes. Ici, nous aurons le meilleur des deux mondes.

Quels sacrifices ?

Et puis, il faut souligner quelques choses : chez les concurrents, il fallait souvent faire des sacrifices sur le modèle Compact. Chez Sony par exemple, il fallait dire adieu aux vibrations HD sur le Xperia XZ2 Compact par rapport au XZ2 classique.

Historiquement parlant, ça n’a jamais été le cas chez Google. Les Pixel et Pixel XL partagent toujours la même fiche technique résolument haut de gamme avec exactement les mêmes composants et exactement les mêmes fonctionnalités. Cette troisième génération sera, selon toute vraisemblance, similaire.

Pas de souci donc pour avoir l’une des meilleures fiches techniques du marché disponible sur un petit format : le Snapdragon 845 et 4 Go de RAM propulseront le téléphone, tandis que ses capteurs photo profiteront toujours de l’excellence dont nous a habitué le constructeur.

En termes de suivi et de fonctionnalités, c’est aussi évidemment un téléphone Google. Et qui dit Google dit mises à jour prioritaires, suivi exemplaire et expérience pure, avec toutes les dernières fonctionnalités dans le creux de votre main… sans avoir à utiliser les deux, pour une fois.

L’autonomie n’est plus un argument

Vous souvenez-vous de pourquoi nous avons accepté en premier lieu que les smartphones augmentent considérablement de taille ? L’écran n’était pas le premier argument : c’était l’autonomie.

Depuis, nous avons pu observer que le format du smartphone n’avait que peu d’incidence sur sa capacité à tenir le coup toute une journée. Même les grands smartphones n’offrent pas forcément une autonomie supérieure, quand les petits formats ont souvent étonné.

De quoi prouver que l’autonomie n’est finalement affaire que d’optimisation, ce sur quoi les Google Pixel 3 et 3 XL seront normalement inattaquables : Google conçoit Android avec ces téléphones en tête, après tout. Le petit format du Google Pixel 3 et sa batterie attendue de 2 915 mAh ne devraient pas avoir le moindre souci à tenir plus d’une journée.

Et ce sans oublier la recharge rapide, point sur lequel Google est particulier : il pousse l’USB Power Delivery, un standard partagé par de nombreux appareils. Contrairement donc au Quick Charge, Dash Charge et autres Super VOOC, les Pixel 3 et 3 XL ne seront pas dépendants d’un chargeur spécifique pour pouvoir se charger rapidement : même un chargeur de MacBook Pro trouvé chez un ami offrira la vitesse dont vous avez besoin.

C’est là un argument en la faveur des deux Pixel bien sûr, mais qui souligne toujours plus le confort supérieur qu’offrira le Pixel 3 par rapport au reste.

Le Google Pixel 3, c’est mon choix

Vous souvenez-vous d’un monde où prendre son smartphone ne demandait pas d’utiliser ses deux mains ? Où l’utiliser avec était simple, aussi bien au niveau matériel que logiciel ? Et où vous étiez sûr d’avoir le meilleur disponible malgré tout ?

C’est la proposition que je suppute de la part du Google Pixel 3. Enfin un smartphone compact qui ne fait aucun sacrifice, et qui coche aussi toutes les cases du confort au niveau du logiciel : mises à jour régulières, compatibilité maximale, et innovations.

Google peut tenter de me vendre son Pixel 3 XL dont le design prouve qu’il n’a pas été porté à maturation. J’y préférerai le Pixel 3, dernière évolution d’une formule éprouvée et aujourd’hui maîtrisée qui a tout à offrir sans réel concurrent.

Le smartphone est aujourd’hui un outil du quotidien dont on se passe difficilement : il est temps que le confort redevienne une priorité.

À lire sur FrAndroid : Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : tout ce que l’on sait des prochains smartphones Android

Catégories: Mobile

Une faille de sécurité sert d’excuse à Google pour fermer Google+, son réseau social fantôme

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 20:12

Alphabet, la maison-mère de Google, a pris la décision de fermer Google+ d’ici 10 mois suite à une énorme faille de sécurité. Celle-ci n’a a priori pas été exploitée alors qu’elle concernait un très grand nombre d’utilisateurs.

En 2011, alors que Facebook vivait une success-story sans précédent, Google a voulu également profiter d’une telle popularité en lançant son propre réseau social : Google+. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a été un cuisant échec. Cette plateforme n’a jamais su attirer un public conséquent et son nom a souvent été associé à l’idée d’un désert inhabité.

Sauf que Google+ continuait de survivre malgré tout depuis toutes ces années. Mais voilà que la firme de Mountain View s’est trouvé une parfaite excuse pour fermer son réseau social en y découvrant une gigantesque faille de sécurité. C’est en effet ce que révèle le Wall Street Journal — repris par 9to5Google.

Fermeture permanente de Google+

Le média américain nous apprend qu’au printemps dernier, Google a mis le doigt sur une faille de sécurité mettant en péril les données privées de centaines de milliers d’utilisateurs de Google+ — et je ne pense pas trop m’avancer en affirmant que nous sommes nombreux à posséder un compte Google+ même s’il est inactif. Mais que l’on se rassure, le géant du web n’a pas repéré, à ce jour, la moindre utilisation malveillante des données exposées.

Le Wall Street Journal affirme que Google n’a pas souhaité communiquer publiquement sur ce problème. Néanmoins, on peut également lire que cet incident a provoqué une série de mesures prises par Alphabet (maison-mère de Google) en interne portant sur la confidentialité des données des internautes. Celles-ci « comprennent la fermeture permanente de toutes les fonctionnalités dédiées au grand public de Google+ », affirment les sources.

Encore 10 mois à vivre maximum

Si un développeur tiers avait découvert ce bug logiciel, il aurait pu accéder aux noms complets, adresses email, dates de naissance, sexes, photos de profil, lieux de résidence, emplois ou encore statuts relationnels des utilisateurs de Google+ pendant une période allant de 2015 à mars 2018. Les numéros de téléphone, les messages envoyés ou les agendas des personnes touchées n’ont pas été impactés.

L’arrêt progressif de l’interface utilisateur de Google+ aura lieu dans les dix prochains mois. En août 2019, l’application web et mobile ne sera plus disponible pour quiconque. Toute la partie du réseau social dédiée aux entreprises (pour avoir un réseau interne par exemple) continuera d’exister.

9to5Google

Catégories: Mobile

Une faille de sécurité sert d’excuse à Google pour fermer Google+, son réseau social fantôme

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 20:12

Alphabet, la maison-mère de Google, a pris la décision de fermer Google+ d’ici 10 mois suite à une énorme faille de sécurité. Celle-ci n’a a priori pas été exploitée alors qu’elle concernait un très grand nombre d’utilisateurs.

En 2011, alors que Facebook vivait une success-story sans précédent, Google a voulu également profiter d’une telle popularité en lançant son propre réseau social : Google+. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a été un cuisant échec. Cette plateforme n’a jamais su attirer un public conséquent et son nom a souvent été associé à l’idée d’un désert inhabité.

Sauf que Google+ continuait de survivre malgré tout depuis toutes ces années. Mais voilà que la firme de Mountain View s’est trouvé une parfaite excuse pour fermer son réseau social en y découvrant une gigantesque faille de sécurité. C’est en effet ce que révèle le Wall Street Journal — repris par 9to5Google.

Fermeture permanente de Google+

Le média américain nous apprend qu’au printemps dernier, Google a mis le doigt sur une faille de sécurité mettant en péril les données privées de centaines de milliers d’utilisateurs de Google+ — et je ne pense pas trop m’avancer en affirmant que nous sommes nombreux à posséder un compte Google+ même s’il est inactif. Mais que l’on se rassure, le géant du web n’a pas repéré, à ce jour, la moindre utilisation malveillante des données exposées.

Le Wall Street Journal affirme que Google n’a pas souhaité communiquer publiquement sur ce problème. Néanmoins, on peut également lire que cet incident a provoqué une série de mesures prises par Alphabet (maison-mère de Google) en interne portant sur la confidentialité des données des internautes. Celles-ci « comprennent la fermeture permanente de toutes les fonctionnalités dédiées au grand public de Google+ », affirment les sources.

Encore 10 mois à vivre maximum

Si un développeur tiers avait découvert ce bug logiciel, il aurait pu accéder aux noms complets, adresses email, dates de naissance, sexes, photos de profil, lieux de résidence, emplois ou encore statuts relationnels des utilisateurs de Google+ pendant une période allant de 2015 à mars 2018. Les numéros de téléphone, les messages envoyés ou les agendas des personnes touchées n’ont pas été impactés.

L’arrêt progressif de l’interface utilisateur de Google+ aura lieu dans les dix prochains mois. En août 2019, l’application web et mobile ne sera plus disponible pour quiconque. Toute la partie du réseau social dédiée aux entreprises (pour avoir un réseau interne par exemple) continuera d’exister.

9to5Google

Catégories: Mobile

Une faille de sécurité sert d’excuse à Google pour fermer Google+, son réseau social fantôme

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 20:12

Alphabet, la maison-mère de Google, a pris la décision de fermer Google+ d’ici 10 mois suite à une énorme faille de sécurité. Celle-ci n’a a priori pas été exploitée alors qu’elle concernait un très grand nombre d’utilisateurs.

En 2011, alors que Facebook vivait une success-story sans précédent, Google a voulu également profiter d’une telle popularité en lançant son propre réseau social : Google+. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a été un cuisant échec. Cette plateforme n’a jamais su attirer un public conséquent et son nom a souvent été associé à l’idée d’un désert inhabité.

Sauf que Google+ continuait de survivre malgré tout depuis toutes ces années. Mais voilà que la firme de Mountain View s’est trouvé une parfaite excuse pour fermer son réseau social en y découvrant une gigantesque faille de sécurité. C’est en effet ce que révèle le Wall Street Journal — repris par 9to5Google.

Fermeture permanente de Google+

Le média américain nous apprend qu’au printemps dernier, Google a mis le doigt sur une faille de sécurité mettant en péril les données privées de centaines de milliers d’utilisateurs de Google+ — et je ne pense pas trop m’avancer en affirmant que nous sommes nombreux à posséder un compte Google+ même s’il est inactif. Mais que l’on se rassure, le géant du web n’a pas repéré, à ce jour, la moindre utilisation malveillante des données exposées.

Le Wall Street Journal affirme que Google n’a pas souhaité communiquer publiquement sur ce problème. Néanmoins, on peut également lire que cet incident a provoqué une série de mesures prises par Alphabet (maison-mère de Google) en interne portant sur la confidentialité des données des internautes. Celles-ci « comprennent la fermeture permanente de toutes les fonctionnalités dédiées au grand public de Google+ », affirment les sources.

Encore 10 mois à vivre maximum

Si un développeur tiers avait découvert ce bug logiciel, il aurait pu accéder aux noms complets, adresses email, dates de naissance, sexes, photos de profil, lieux de résidence, emplois ou encore statuts relationnels des utilisateurs de Google+ pendant une période allant de 2015 à mars 2018. Les numéros de téléphone, les messages envoyés ou les agendas des personnes touchées n’ont pas été impactés.

L’arrêt progressif de l’interface utilisateur de Google+ aura lieu dans les dix prochains mois. En août 2019, l’application web et mobile ne sera plus disponible pour quiconque. Toute la partie du réseau social dédiée aux entreprises (pour avoir un réseau interne par exemple) continuera d’exister.

9to5Google

Catégories: Mobile

Une faille de sécurité sert d’excuse à Google pour fermer Google+, son réseau social fantôme

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 20:12

Alphabet, la maison-mère de Google, a pris la décision de fermer Google+ d’ici 10 mois suite à une énorme faille de sécurité. Celle-ci n’a a priori pas été exploitée alors qu’elle concernait un très grand nombre d’utilisateurs.

En 2011, alors que Facebook vivait une success-story sans précédent, Google a voulu également profiter d’une telle popularité en lançant son propre réseau social : Google+. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a été un cuisant échec. Cette plateforme n’a jamais su attirer un public conséquent et son nom a souvent été associé à l’idée d’un désert inhabité.

Sauf que Google+ continuait de survivre malgré tout depuis toutes ces années. Mais voilà que la firme de Mountain View s’est trouvé une parfaite excuse pour fermer son réseau social en y découvrant une gigantesque faille de sécurité. C’est en effet ce que révèle le Wall Street Journal — repris par 9to5Google.

Fermeture permanente de Google+

Le média américain nous apprend qu’au printemps dernier, Google a mis le doigt sur une faille de sécurité mettant en péril les données privées de centaines de milliers d’utilisateurs de Google+ — et je ne pense pas trop m’avancer en affirmant que nous sommes nombreux à posséder un compte Google+ même s’il est inactif. Mais que l’on se rassure, le géant du web n’a pas repéré, à ce jour, la moindre utilisation malveillante des données exposées.

Le Wall Street Journal affirme que Google n’a pas souhaité communiquer publiquement sur ce problème. Néanmoins, on peut également lire que cet incident a provoqué une série de mesures prises par Alphabet (maison-mère de Google) en interne portant sur la confidentialité des données des internautes. Celles-ci « comprennent la fermeture permanente de toutes les fonctionnalités dédiées au grand public de Google+ », affirment les sources.

Encore 10 mois à vivre maximum

Si un développeur tiers avait découvert ce bug logiciel, il aurait pu accéder aux noms complets, adresses email, dates de naissance, sexes, photos de profil, lieux de résidence, emplois ou encore statuts relationnels des utilisateurs de Google+ pendant une période allant de 2015 à mars 2018. Les numéros de téléphone, les messages envoyés ou les agendas des personnes touchées n’ont pas été impactés.

L’arrêt progressif de l’interface utilisateur de Google+ aura lieu dans les dix prochains mois. En août 2019, l’application web et mobile ne sera plus disponible pour quiconque. Toute la partie du réseau social dédiée aux entreprises (pour avoir un réseau interne par exemple) continuera d’exister.

9to5Google

Catégories: Mobile

Google assume les fuites des Pixel 3 et Pixel 3 XL avec un mystérieux teaser pour sa conférence

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 19:31

Les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL sont connus de tous, c’est un fait que même leur créateur ne peut ignorer. Il a décidé d’en jouer sur les réseaux sociaux.

Il est presque impossible d’éviter les fuites dans le milieu des smartphones. Les constructeurs font appel à tellement d’acteurs différents que c’en devient incontrôlable. Des fuites plus grosses que d’autres existent cependant.

Par exemple : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Après être apparus sur le marché noir ukrainien, les deux futurs téléphones du développeur d’Android n’ont tout simplement plus de secret pour personne. C’est une fuite gigantesque, presque sans précédent dans l’industrie.

Un teaser qui assume pour la conférence Made By Google 2018

Google le sait, et a décidé d’en jouer alors que les deux futurs smartphones seront dévoilés dès demain lors de la conférence Made By Google 2018. Un nouveau tweet nous offre un teaser mystérieux à cette occasion :

So you think you know… Tune in tomorrow to see for yourself. https://t.co/4zTwRXcn1x #madebygoogle pic.twitter.com/3IO3xaMaP8

— Made by Google (@madebygoogle) October 8, 2018

Vous l’aurez remarqué : la firme a décidé de ne pas fermer les yeux sur cette affaire, et joue à nous diffuser des extraits de vidéos faites par de nombreux vidéastes américains célèbres pour nous le faire comprendre. Elle est accompagnée de cette mention :

« Donc vous pensez tout savoir… Branchez-vous demain pour le voir de vous-mêmes ».

Stop aux rêves éveillés

Alors que la rumeur veut qu’un Google Pixel Ultra soit également prévu dans le line-up de fin d’année du constructeur et que tout ceci n’était finalement qu’une gigantesque blague, certains y voient la preuve que Google a fomenté l’un des plus grands canulars jamais vus.

Soyons honnêtes : ce n’est pas le cas. Dans sa situation, le constructeur n’a pas d’autre choix que d’assumer que ses smartphones nous sont déjà connus ; il le fait simplement ici avec humour et dérision. Il y a également fort à parier que la conférence de demain sera influencée par cette nouvelle direction prise.

Après, vous pouvez toujours croire à des smartphones complètement différents et me faire manger mon chapeau après la conférence ; j’en serais le premier ravi.

Catégories: Mobile

Google assume les fuites des Pixel 3 et Pixel 3 XL avec un mystérieux teaser pour sa conférence

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 19:31

Les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL sont connus de tous, c’est un fait que même leur créateur ne peut ignorer. Il a décidé d’en jouer sur les réseaux sociaux.

Il est presque impossible d’éviter les fuites dans le milieu des smartphones. Les constructeurs font appel à tellement d’acteurs différents que c’en devient incontrôlable. Des fuites plus grosses que d’autres existent cependant.

Par exemple : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Après être apparus sur le marché noir ukrainien, les deux futurs téléphones du développeur d’Android n’ont tout simplement plus de secret pour personne. C’est une fuite gigantesque, presque sans précédent dans l’industrie.

Un teaser qui assume pour la conférence Made By Google 2018

Google le sait, et a décidé d’en jouer alors que les deux futurs smartphones seront dévoilés dès demain lors de la conférence Made By Google 2018. Un nouveau tweet nous offre un teaser mystérieux à cette occasion :

So you think you know… Tune in tomorrow to see for yourself. https://t.co/4zTwRXcn1x #madebygoogle pic.twitter.com/3IO3xaMaP8

— Made by Google (@madebygoogle) October 8, 2018

Vous l’aurez remarqué : la firme a décidé de ne pas fermer les yeux sur cette affaire, et joue à nous diffuser des extraits de vidéos faites par de nombreux vidéastes américains célèbres pour nous le faire comprendre. Elle est accompagnée de cette mention :

« Donc vous pensez tout savoir… Branchez-vous demain pour le voir de vous-mêmes ».

Stop aux rêves éveillés

Alors que la rumeur veut qu’un Google Pixel Ultra soit également prévu dans le line-up de fin d’année du constructeur et que tout ceci n’était finalement qu’une gigantesque blague, certains y voient la preuve que Google a fomenté l’un des plus grands canulars jamais vus.

Soyons honnêtes : ce n’est pas le cas. Dans sa situation, le constructeur n’a pas d’autre choix que d’assumer que ses smartphones nous sont déjà connus ; il le fait simplement ici avec humour et dérision. Il y a également fort à parier que la conférence de demain sera influencée par cette nouvelle direction prise.

Après, vous pouvez toujours croire à des smartphones complètement différents et me faire manger mon chapeau après la conférence ; j’en serais le premier ravi.

Catégories: Mobile

Google assume les fuites des Pixel 3 et Pixel 3 XL avec un mystérieux teaser pour sa conférence

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 19:31

Les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL sont connus de tous, c’est un fait que même leur créateur ne peut ignorer. Il a décidé d’en jouer sur les réseaux sociaux.

Il est presque impossible d’éviter les fuites dans le milieu des smartphones. Les constructeurs font appel à tellement d’acteurs différents que c’en devient incontrôlable. Des fuites plus grosses que d’autres existent cependant.

Par exemple : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Après être apparus sur le marché noir ukrainien, les deux futurs téléphones du développeur d’Android n’ont tout simplement plus de secret pour personne. C’est une fuite gigantesque, presque sans précédent dans l’industrie.

Un teaser qui assume pour la conférence Made By Google 2018

Google le sait, et a décidé d’en jouer alors que les deux futurs smartphones seront dévoilés dès demain lors de la conférence Made By Google 2018. Un nouveau tweet nous offre un teaser mystérieux à cette occasion :

So you think you know… Tune in tomorrow to see for yourself. https://t.co/4zTwRXcn1x #madebygoogle pic.twitter.com/3IO3xaMaP8

— Made by Google (@madebygoogle) October 8, 2018

Vous l’aurez remarqué : la firme a décidé de ne pas fermer les yeux sur cette affaire, et joue à nous diffuser des extraits de vidéos faites par de nombreux vidéastes américains célèbres pour nous le faire comprendre. Elle est accompagnée de cette mention :

« Donc vous pensez tout savoir… Branchez-vous demain pour le voir de vous-mêmes ».

Stop aux rêves éveillés

Alors que la rumeur veut qu’un Google Pixel Ultra soit également prévu dans le line-up de fin d’année du constructeur et que tout ceci n’était finalement qu’une gigantesque blague, certains y voient la preuve que Google a fomenté l’un des plus grands canulars jamais vus.

Soyons honnêtes : ce n’est pas le cas. Dans sa situation, le constructeur n’a pas d’autre choix que d’assumer que ses smartphones nous sont déjà connus ; il le fait simplement ici avec humour et dérision. Il y a également fort à parier que la conférence de demain sera influencée par cette nouvelle direction prise.

Après, vous pouvez toujours croire à des smartphones complètement différents et me faire manger mon chapeau après la conférence ; j’en serais le premier ravi.

Catégories: Mobile

Google assume les fuites des Pixel 3 et Pixel 3 XL avec un mystérieux teaser pour sa conférence

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 19:31

Les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL sont connus de tous, c’est un fait que même leur créateur ne peut ignorer. Il a décidé d’en jouer sur les réseaux sociaux.

Il est presque impossible d’éviter les fuites dans le milieu des smartphones. Les constructeurs font appel à tellement d’acteurs différents que c’en devient incontrôlable. Des fuites plus grosses que d’autres existent cependant.

Par exemple : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Après être apparus sur le marché noir ukrainien, les deux futurs téléphones du développeur d’Android n’ont tout simplement plus de secret pour personne. C’est une fuite gigantesque, presque sans précédent dans l’industrie.

Un teaser qui assume pour la conférence Made By Google 2018

Google le sait, et a décidé d’en jouer alors que les deux futurs smartphones seront dévoilés dès demain lors de la conférence Made By Google 2018. Un nouveau tweet nous offre un teaser mystérieux à cette occasion :

So you think you know… Tune in tomorrow to see for yourself. https://t.co/4zTwRXcn1x #madebygoogle pic.twitter.com/3IO3xaMaP8

— Made by Google (@madebygoogle) October 8, 2018

Vous l’aurez remarqué : la firme a décidé de ne pas fermer les yeux sur cette affaire, et joue à nous diffuser des extraits de vidéos faites par de nombreux vidéastes américains célèbres pour nous le faire comprendre. Elle est accompagnée de cette mention :

« Donc vous pensez tout savoir… Branchez-vous demain pour le voir de vous-mêmes ».

Stop aux rêves éveillés

Alors que la rumeur veut qu’un Google Pixel Ultra soit également prévu dans le line-up de fin d’année du constructeur et que tout ceci n’était finalement qu’une gigantesque blague, certains y voient la preuve que Google a fomenté l’un des plus grands canulars jamais vus.

Soyons honnêtes : ce n’est pas le cas. Dans sa situation, le constructeur n’a pas d’autre choix que d’assumer que ses smartphones nous sont déjà connus ; il le fait simplement ici avec humour et dérision. Il y a également fort à parier que la conférence de demain sera influencée par cette nouvelle direction prise.

Après, vous pouvez toujours croire à des smartphones complètement différents et me faire manger mon chapeau après la conférence ; j’en serais le premier ravi.

Catégories: Mobile

Acheter une licence Windows 10 Famille devient plus cher

Mon Windows Phone - lun, 08/10/2018 - 15:50

Lorsque Microsoft a lancé Windows 10 en juillet 2015, le prix d’une licence était de 135€ pour la version Famille, et 279€ pour la version Professionnelle. Trois ans après son lancement, Microsoft a décidé de revoir les prix puisqu’ils passent respectivement à 145€ et 259€.

Lorsque vous achetez un PC ou une tablette d’une marque connue, vous ne voyez pas le coût de la licence Windows. Celle-ci est en effet comprise dans l’achat de votre machine, et vous n’avez pas à



Continuez la lecture de l'article Acheter une licence Windows 10 Famille devient plus cher
Catégories: Mobile

Microsoft a supprimé les pilotes d'imprimante intégrés à Windows 10

Mon Windows Phone - lun, 08/10/2018 - 15:35

Si vous avez récemment acheté une imprimante ou un scanner, et avez mis à jour votre PC vers la dernière version de Windows 10, vous avez peut-être remarqué un changement lors de son installation sur votre PC. Désormais, les pilotes devront être obligatoirement téléchargés via Windows Update, à moins que vous les installiez manuellement.

Dans les versions précédentes de Windows 10, la grande majorité des pilotes (drivers) d’imprimante et de scanner étaient préinstallés dans



Continuez la lecture de l'article Microsoft a supprimé les pilotes d'imprimante intégrés à Windows 10
Catégories: Mobile

OnePlus 6T : la marque dévoile la date d’annonce

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 14:00

OnePlus a dévoilé la date à laquelle sera présenté le OnePlus 6T. Rendez-vous à la fin du mois d’octobre.

Le OnePlus 6T est l’un des smartphones les plus attendus de ce mois d’octobre — juste derrière les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro d‘après l’un de nos récents sondages auprès de nos lecteurs.

Or, si on savait déjà que ce produit allait voir le jour avant le début du mois de novembre, la marque n’avait pas encore officiellement communiqué sur la moindre date de présentation. C’est désormais chose faite.

Rendez-vous à la fin du mois d’octobre

OnePlus précise dans un communiqué qu’il organise un événement à New York le 30 octobre prochain à 17 heures, heure française. Ce sera donc l’occasion de présenter le OnePlus 6T, même si celui-ci n’a plus trop de secrets en réserve. Il est déjà apparu sur Amazon India avec notamment une date de sortie fixée le même jour que l’annonce du téléphone.

The #OnePlus6T is coming. Unlock The Speed on October 30. https://t.co/LuPoTr8ZyF pic.twitter.com/s8OfmZuXdX

— OnePlus (@oneplus) October 8, 2018

L’appareil est attendu surtout pour le lecteur d’empreintes placé dans l’écran (et donc invisible à l’œil). Il est également confirmé qu’il ne profitera pas de la charge sans fil et qu’il n’embarquera aucune prise jack. Quant au design, on le connaît aussi après avoir pu poser les yeux sur l’encoche très discrète qu’il y aura sur le front du smartphone.

Pour un tour complet des informations sur le OnePlus 6T, retrouvez notre dossier dédié.

À lire sur FrAndroid : OnePlus 6T : tout ce que l’on sait du smartphone avec lecteur d’empreintes dans l’écran

OnePlus

Catégories: Mobile

Les 10 smartphones les plus populaires sur FrAndroid (semaine 40)

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 13:30

Quels sont les smartphones préférés des lecteurs de FrAndroid ? Si jamais vous vous posiez la question, voici le Top 10 des produits les plus consultés chez nous la semaine dernière, avec une première place méritée pour le dernier-né de Honor.

Une nouvelle semaine commence et c’est donc l’heure de faire le bilan de celle qui s’est écoulée. Aussi, tous les lundis, nous regardons les smartphones qui ont le plus attiré votre attention sur FrAndroid au cours de la semaine précédente. Pour cela, nous nous basons sur les statistiques d’audience de nos fiches produit, regroupant entre autres les fiches techniques de chaque smartphone ainsi qu’un condensé des dernières actualités les concernant.

Voici donc le top 10 des smartphones les plus populaires sur FrAndroid sur la semaine du 1er au 7 octobre.

Honor prend la tête, Huawei lui emboîte le pas

Cette semaine, 3 smartphones ont été présentés : le Nokia 7.1, le LG V40 et le Honor 8X. Seul le dernier est cependant entré directement dans ce classement, et dérobe directement la première place. Une première place méritée tant il est alléchant pour sa gamme de prix.

Il détrône ainsi l’excellent Huawei P20 Pro qui doit alors se contenter de la 2e place. Nous vous invitons d’ailleurs à lire le retour d’expérience de Maxime après 7 mois d’utilisation de ce smartphone. Gageons qu’il sera vite rattrapé par le Mate 20 Pro, déjà 5e de ce classement alors qu’il n’est pas encore dévoilé.

Enfin, Huawei impose également une nouvelle le Nova 3 dans ce classement et ce bien qu’il soit indisponible en France.

OnePlus dégringole

Le OnePlus 6 en revanche, qui se battait encore avec le P20 Pro la semaine dernière pour tenter de se hisser en première place, se retrouve à la toute dernière place de ce TOP 10, à un rien de se faire sortir par le Pocophone F1. On pourrait imaginer qu’il se voit remplacer par le futur OnePlus 6T qui se profile à l’horizon, mais ce dernier est encore très loin derrière pour le moment.

Il se retrouve même derrière le Xiaomi Redmi Note 5, excellent smartphone d’entrée/milieu de gamme du début d’année.

Et Samsung…

Le reste du classement est comme bien souvent monopolisé par Samsung qui place 4 de ses produits dans ce TOP 10 : le Galaxy S7 (3e), toujours aussi bon plus de deux ans après, le Galaxy A8 2018 (4e), très bon milieu de gamme de début d’année, le Galaxy J8 (6e), récent appareil d’entrée de gamme, et le Galaxy Note 9 (8e), tout dernier flagship de la marque. On note que malgré ses très bons résultats, ce dernier n’arrive pas à s’imposer plus que cela dans le cœur de nos lecteurs.

Classement

Honor 8X Fiche produit Disponible sur Amazon à 249€ Voir le test 8/10 Huawei P20 Pro Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 648€ Voir le test 8/10 Samsung Galaxy S7 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 308€ Voir le test 9/10 Samsung Galaxy A8 (2018) Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 270€ Voir le test 8/10 Huawei Mate 20 Pro Fiche produit Forum Samsung Galaxy J8 Fiche produit Disponible sur EGlobal Central France à 195€ Huawei Nova 3 Fiche produit Disponible sur EGlobal Central France à 249€ Samsung Galaxy Note 9 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 803€ Voir le test 9/10 Xiaomi Redmi Note 5 Fiche produit Forum Disponible sur Amazon à 162€ Voir le test 8/10 OnePlus 6 Fiche produit Forum Disponible sur Oneplus à 519€ Voir le test 9/10

Catégories: Mobile

Chrome : plus de 32 millions d’appareils Android n’auront bientôt plus accès aux mises à jour

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 13:00

Chrome a annoncé la fin du support d’Android Jelly Bean pour les prochaines versions de l’application. 32 millions d’appareils sont concernés.

Chrome est le navigateur web souvent favorisé sur Android, du fait qu’il s’agisse autant du navigateur le plus utilisé au monde… que celui fourni par défaut sur l’OS mobile de Google. Destiné à de nombreuses configurations différentes, il est naturellement l’une des applications ayant la plus large compatibilité du parc Android.

Malgré tout, cela ne doit pas aller contre de futures mises à jour, et Chrome ne cesse d’en réaliser ces derniers temps. Les futures modifications vont toutefois forcer un arrêt du support de nombreux appareils.

Google Chrome abandonne Android Jelly Bean

En fouillant dans la plateforme de développement du logiciel, XDA Developers a remarqué que la prochaine version de Chrome sur Android passerait au niveau d’API minimum… d’Android 4.4 KitKat. De ce fait, les appareils sous Android 4.1 – 4.3 Jelly Bean ne supporteront pas les prochaines versions, et resteront donc bloquées à la mise à jour précédente.

Si ces versions peuvent paraître lointaines, elles sont tout de même encore utilisées par 3,2% du parc Android selon les derniers chiffres officiels de répartition de l’OS. Plus d’un milliard de smartphones tournant sous le système d’exploitation mobile de Google, cela se compte à plus de 32 millions d’appareils dans le monde privés de mise à jour.

Et les mises à jour de navigateur web sont plus qu’importantes, puisqu’elles sont primordiales pour garantir la sécurité d’un appareil. Aussi, ce sont plus de 32 millions d’appareils qui seront à risque… en attendant que leurs propriétaires choisissent de les renouveler pour des modèles plus récents, si tant est qu’ils le puissent.

XDA Developers

Catégories: Mobile

Trafic internet : Netflix dompte YouTube et s’impose comme le leader du streaming vidéo

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 12:30

Dans son rapport « 2018 Global Internet Phenomena Report », Sandvine dresse le bilan du trafic internet mondial du premier semestre de l’année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le streaming vidéo, boosté par Netflix, domine les débats.

Depuis la fulgurante montée en puissance de Netflix, la répartition du trafic mondial — et français — semble avoir quelque peu été bouleversée. Et le dernier rapport en date délivré par Sandvine, qui a fait de l’analyse des données l’un de ses fers de lance, semble confirmer ces grands changements. Dans son étude intitulée « 2018 Global Internet Phenomena Report », la compagnie dresse ainsi le bilan du trafic international du premier semestre 2018.

Le streaming vidéo en mode rouleau compresseur

L’un des premiers chiffres marquants à retenir n’est autre que la part que représente le streaming vidéo : 57,69 %. Loin devant le Web (17,01 %), les jeux vidéo (7,78 %), les réseaux sociaux (5,10 %), les boutiques en ligne (4,61 %), les services de messagerie (1,72 %) ou encore le streaming audio (1,05 %). Une domination totale de la catégorie streaming vidéo, notamment expliquée par la consommation massive de contenus sur la plateforme Netflix.

Le service de vidéo à la demande (SVOD) américain impressionne et génère a lui tout seul 14,97 % des flux totaux dans le monde, contre 11,35 % pour YouTube, dont la place de leader est ici remise en cause. Netflix, c’est également 26,58 % du streaming vidéo, la encore devant la plateforme de Google, troisième avec 21,30 % (HTTP Media Stream est deuxième avec 24,40 %) . Le constat est d’autant plus dur pour YouTube, dont l’accès aux fonctionnalités de base est gratuit. A contrario de Netflix, obligatoirement payant pour chacun des ses utilisateurs.

Pas de top 1 pour Fortnite

En très grande forme aux États-Unis, le groupe californien caracole en tête des services de streaming, mais chute à la seconde et troisième place dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et APAC (Asie-Pacifique), respectivement. Le rapport est également l’occasion de jeter un œil aux autres données publiées par Sandvine, dont certains pourraient susciter la surprise.

Dans le domaine du jeu vidéo par exemple, le phénomène Fortnite (14,45 %) n’atteint pas le top 1, chipé par l’indéboulonnable League of Legends (26,42 %). Juste derrière, Overwatch (12,05 %) résiste bien et reste collé au titre d’Epic Games. L’hégémonie de Facebook dans l’univers des réseaux sociaux se veut incontestable : Mark Zuckerberg place deux de ses applications dans les cimes du classement : Instagram (42,19 %) et Facebook (38,02 %), qui anéantissent toute concurrence (Snapchat, 7,54 %).

À lire sur FrAndroid : Comparatif des meilleures plateformes SVOD pour les animes : Crunchyroll, ADN, Wakanim, Netflix et Prime Video

Catégories: Mobile

Vous pouvez tester le beau thème sombre de Google Actualités, téléchargez l’APK

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 12:00

Vous pouvez désormais profiter du thème sombre sur Google Actualités en téléchargeant l’APK de la dernière version de l’application.

Le thème sombre part à la conquête de toutes les applications Google ! Les unes après les autres, elles enfilent la robe noire. Android Messages y a eu droit, ainsi que YouTube, l’app Téléphone ou encore le clavier Gboard.

C’est donc sans surprise que le curateur d’informations Google Actualités se met à son tour à accueillir un thème sombre dans sa dernière mise à jour. Pour l’instant, vous ne pouvez pas en profiter depuis le Play Store, le déploiement n’ayant pas encore officiellement démarré en France.

Télécharger l’APK

Toutefois, le fichier APK est d’ores et déjà disponible sur APKMirror.

N’hésitez donc pas à consulter notre tutoriel pour savoir comment télécharger un fichier APK sur votre smartphone Android.

Vous pourrez alors profiter du monde merveilleux du thème sombre. Notez également que les 3/4 de l’app n’ont pas encore été traduites en français dans cette mise à jour. Cela ne changera rien aux articles qui vous seront proposés, mais les différents onglets et options sont écrits dans la langue de Shakespeare.

À titre personnel, je n’ai pas trouvé cela dérangeant, on s’y retrouve facilement.

Google Actualités

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Thème sombre : une mode qui manque encore de clarté

APK Mirror

Catégories: Mobile

Le Huawei Mate 20 Pro confirme sa puissance sur AnTuTu

FrAndroid - lun, 08/10/2018 - 11:45

Le Huawei Mate 20 Pro ne tardera pas à être officialisé. En attendant, un passage sur la plateforme de benchmarking AnTuTu nous confirme la puissance du nouveau SoC de la marque chinoise.

Le mois d’octobre est chargé en annonces, et de nombreux smartphones sont attendus au cours des prochaines semaines. Toutefois, les favoris de l’équipe Android ont déjà été désignés par l’intérêt qu’ils suscitent.

Les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro sont définitivement les stars annoncées de cette fin d’année, notre sondage auprès de vous nous l’a prouvé. Équipés du nouveau Kirin 980, ils sont attendus comme les plus performants téléphones de 2018. Le Mate 20 Pro l’a récemment prouvé.

Le Huawei Mate 20 Pro s’affiche sur AnTuTu

Ce dernier s’est en effet affiché en avance sur la plateforme de benchmarking AnTuTu, sous son nom de code « LYA-L29 ». On peut le voir réaliser un score total de 313 561.

Sans surprise, il surpasse donc le Qualcomm Snapdragon 845 équipant la majorité des haut de gamme Android à ce jour, eux qui réalisent en moyenne un score aux alentours des 290 000. Le Kirin 980 étant le premier SoC Android gravé en 7 nm, cela n’a rien d’étonnant.

Deux générations différentes

Malgré tout, certains pourraient être déçus puisque bien qu’il dépasse le Snapdragon 845, il sera aussi bien vite rattrapé six mois plus tard par le Qualcomm Snapdragon 855 (ou 8150 selon les dernières rumeurs). Le cycle entre les deux compétiteurs est ainsi fait qu’ils se surpassent tous les 6 mois, sans jamais pour autant prendre une avance considérable.

Surtout, l’Apple A12 Bionic leur reste supérieur sur ces tests : il a récemment fait un score aux alentours de 360 000 sur la même plateforme. Cela s’explique, comme toujours, par le fait qu’Apple est le seul à créer ses cœurs de zéro, et ainsi pouvoir les designer exclusivement pour ses smartphones. L’optimisation est donc toujours meilleure.

Malgré tout, il manque quelques éléments à ce test (le DSP, l’ISP ou même le NPU) qui font le sel d’une utilisation quotidienne. À ce petit jeu, Huawei a été le pionnier de l’IA sur mobile et profite d’une avance considérable.

À lire sur FrAndroid : Huawei Kirin 980 : son ingrédient secret pour battre Apple et Qualcomm ? Son intelligence !

Gizmochina

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur