FrAndroid

S'abonner à flux FrAndroid FrAndroid
Tout ce qu'il faut savoir sur Android, et pas seulement
Mis à jour : il y a 1 heure 3 min

Face au déclin de ses ventes, Samsung mise tout sur son smartphone pliable

mer, 16/01/2019 - 12:00

Nous apprenions récemment que les ventes de Samsung avaient chuté fin 2018. Hark-sang Kim de Samsung qualifie cette chute de naturelle, et met en avant que l’avenir se jouera sur les smartphones pliables.

Que se passe-t-il début 2019 ? L’année a démarré avec des nouvelles plus qu’étonnantes pour qui suit le marché des smartphones depuis quelques années. Apple a chuté de sa seconde place au profit de Huawei, tandis que Samsung a subi un déclin de ses ventes relativement conséquent.

Le constructeur coréen a décidé de s’exprimer sur le sujet par le biais d’un éditorial posté par Hark-sang Kim, vice-président de Samsung Mobile et haut-responsable de la division R&D du groupe. L’occasion de comprendre la vision d’avenir de la marque, qui passera nécessairement par… le Galaxy F, son premier smartphone pliable.

Les smartphones pliables sont la prochaine révolution selon Samsung

En effet, l’homme argumente dans ces lignes que le déclin des ventes est intimement lié au fait que le marché commence à stagner. Il faut dire que les chiffres des analystes lui donnent raison : si Huawei grimpe, le marché en lui-même ne connaît pas une grande croissance. Seuls les acteurs changent finalement de place.

Pour monsieur Kim, il ne s’agit que d’une preuve qu’une nouvelle révolution se doit d’advenir. Et bien sûr, les smartphones pliables sont cette révolution, et Samsung y travaille depuis plus de 7 ans maintenant, avec la première présentation de ses écrans pliables. Le défi ne fut pas simplement d’intégrer ces écrans, mais aussi de transformer les composants internes pour suivre la logique d’un appareil pliable et dépliable en de nombreux points.

Il s’attend à ce que la forme des smartphones évolue drastiquement au cours des prochaines années, relançant de ce fait l’innovation et la croissance du marché. Et bien sûr, Samsung sera l’un des premiers sur ce front.

Investisseurs, rassurez-vous

Cet éditorial n’est pas sorti par hasard. Les résultats en demi-teinte de Samsung n’ont pas rassuré les investisseurs face au constructeur chinois Huawei qui semble tout puissant depuis l’année 2018. Il a ainsi pour but de les rassurer en argumentant qu’une prochaine vague est à venir.

Or, rien n’est vraiment certain. Si les smartphones pliables ont le potentiel d’être le nouveau visage des smartphones de demain, ils peuvent aussi être l’innovation de trop. Qui plus est, Samsung ne sera pas seul : le smartphone pliable de Huawei est attendu au MWC 2019, tandis que d’autres constructeurs comme Xiaomi ou Oppo s’apprêtent également à rentrer en concurrence.

Aussi, même si les smartphones pliables lancent une nouvelle vague, le constructeur coréen risque de se retrouver dans la même situation que l’année dernière : vaincu sur des marchés clefs comme l’Inde ou la Chine à cause de rivaux pratiquants des prix plus bas pour des appareils tout aussi attirants que les siens. Son avance technologique devra être vraiment marquée pour fonctionner s’il ne considère pas changer de stratégie marketing.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy F : tout ce que l’on sait sur le smartphone pliable

Samsung

Catégories: Mobile

Galaxy A90 : Samsung préparerait un milieu de gamme avec lecteur d’empreintes dans l’écran

mer, 16/01/2019 - 11:45

Alors que la nouvelle gamme Galaxy M de Samsung commence à pointer le bout de son nez, le constructeur coréen n’en oublie pas pour autant les Galaxy A. Plusieurs détails sur le Samsung Galaxy A90 ont ainsi été dévoilés en ligne.

A la fin du mois, Samsung devrait inaugurer sa nouvelle gamme de produits milieu de gamme avec un rapport qualité-prix particulièrement agressif, les Galaxy M10, M20 et M30. Une nouvelle gamme qui devrait forcer le constructeur coréen à revoir à la hausse sa gamme Galaxy A positionnée désormais très proche du haut de gamme, à l’instar du Samsung Galaxy A9.

Le fleuron de cette gamme revue et corrigée devrait être le Samsung Galaxy A90, connu également sous le nom de code SM-A905F. Jusqu’à présent, on ignorait les caractéristiques de ce smartphone, mais c’était sans compter sur les informations de SamMobile. Le site, spécialisé dans l’actualité de Samsung, a en effet pu apprendre que l’appareil sera équipé de 128 Go de stockage et qu’il sera disponible en trois coloris : noir, argent et doré.

Lecteur d’empreintes dans l’écran et capteur 3D TOF

Par ailleurs, d’après les informations du site coréen ETNews, le Galaxy A90, tout comme les futurs A50 et A70, devrait être doté d’un lecteur d’empreintes digitales directement intégré à l’écran, comme c’est déjà le cas des OnePlus 6T et Huawei Mate 20 Pro, et ce sera probablement le cas de la future gamme Galaxy S10. Le site coréen révèle également que le smartphone sera équipé de plusieurs appareils photo au dos, dont un capteur TOF permettant de scanner des objets en 3D.

Selon ETNews, le Samsung Galaxy A90 devrait être annoncé après le Galaxy S10, attendu pour le 20 février prochain. On devrait en savoir plus vers la fin du premier trimestre de l’année.

ETNews

Catégories: Mobile

Galaxy A90 : Samsung préparerait un milieu de gamme avec lecteur d’empreintes dans l’écran

mer, 16/01/2019 - 11:45

Alors que la nouvelle gamme Galaxy M de Samsung commence à pointer le bout de son nez, le constructeur coréen n’en oublie pas pour autant les Galaxy A. Plusieurs détails sur le Samsung Galaxy A90 ont ainsi été dévoilés en ligne.

A la fin du mois, Samsung devrait inaugurer sa nouvelle gamme de produits milieu de gamme avec un rapport qualité-prix particulièrement agressif, les Galaxy M10, M20 et M30. Une nouvelle gamme qui devrait forcer le constructeur coréen à revoir à la hausse sa gamme Galaxy A positionnée désormais très proche du haut de gamme, à l’instar du Samsung Galaxy A9.

Le fleuron de cette gamme revue et corrigée devrait être le Samsung Galaxy A90, connu également sous le nom de code SM-A905F. Jusqu’à présent, on ignorait les caractéristiques de ce smartphone, mais c’était sans compter sur les informations de SamMobile. Le site, spécialisé dans l’actualité de Samsung, a en effet pu apprendre que l’appareil sera équipé de 128 Go de stockage et qu’il sera disponible en trois coloris : noir, argent et doré.

Lecteur d’empreintes dans l’écran et capteur 3D TOF

Par ailleurs, d’après les informations du site coréen ETNews, le Galaxy A90, tout comme les futurs A50 et A70, devrait être doté d’un lecteur d’empreintes digitales directement intégré à l’écran, comme c’est déjà le cas des OnePlus 6T et Huawei Mate 20 Pro, et ce sera probablement le cas de la future gamme Galaxy S10. Le site coréen révèle également que le smartphone sera équipé de plusieurs appareils photo au dos, dont un capteur TOF permettant de scanner des objets en 3D.

Selon ETNews, le Samsung Galaxy A90 devrait être annoncé après le Galaxy S10, attendu pour le 20 février prochain. On devrait en savoir plus vers la fin du premier trimestre de l’année.

ETNews

Catégories: Mobile

Galaxy A90 : Samsung préparerait un milieu de gamme avec lecteur d’empreintes dans l’écran

mer, 16/01/2019 - 11:45

Alors que la nouvelle gamme Galaxy M de Samsung commence à pointer le bout de son nez, le constructeur coréen n’en oublie pas pour autant les Galaxy A. Plusieurs détails sur le Samsung Galaxy A90 ont ainsi été dévoilés en ligne.

A la fin du mois, Samsung devrait inaugurer sa nouvelle gamme de produits milieu de gamme avec un rapport qualité-prix particulièrement agressif, les Galaxy M10, M20 et M30. Une nouvelle gamme qui devrait forcer le constructeur coréen à revoir à la hausse sa gamme Galaxy A positionnée désormais très proche du haut de gamme, à l’instar du Samsung Galaxy A9.

Le fleuron de cette gamme revue et corrigée devrait être le Samsung Galaxy A90, connu également sous le nom de code SM-A905F. Jusqu’à présent, on ignorait les caractéristiques de ce smartphone, mais c’était sans compter sur les informations de SamMobile. Le site, spécialisé dans l’actualité de Samsung, a en effet pu apprendre que l’appareil sera équipé de 128 Go de stockage et qu’il sera disponible en trois coloris : noir, argent et doré.

Lecteur d’empreintes dans l’écran et capteur 3D TOF

Par ailleurs, d’après les informations du site coréen ETNews, le Galaxy A90, tout comme les futurs A50 et A70, devrait être doté d’un lecteur d’empreintes digitales directement intégré à l’écran, comme c’est déjà le cas des OnePlus 6T et Huawei Mate 20 Pro, et ce sera probablement le cas de la future gamme Galaxy S10. Le site coréen révèle également que le smartphone sera équipé de plusieurs appareils photo au dos, dont un capteur TOF permettant de scanner des objets en 3D.

Selon ETNews, le Samsung Galaxy A90 devrait être annoncé après le Galaxy S10, attendu pour le 20 février prochain. On devrait en savoir plus vers la fin du premier trimestre de l’année.

ETNews

Catégories: Mobile

Galaxy A90 : Samsung préparerait un milieu de gamme avec lecteur d’empreintes dans l’écran

mer, 16/01/2019 - 11:45

Alors que la nouvelle gamme Galaxy M de Samsung commence à pointer le bout de son nez, le constructeur coréen n’en oublie pas pour autant les Galaxy A. Plusieurs détails sur le Samsung Galaxy A90 ont ainsi été dévoilés en ligne.

A la fin du mois, Samsung devrait inaugurer sa nouvelle gamme de produits milieu de gamme avec un rapport qualité-prix particulièrement agressif, les Galaxy M10, M20 et M30. Une nouvelle gamme qui devrait forcer le constructeur coréen à revoir à la hausse sa gamme Galaxy A positionnée désormais très proche du haut de gamme, à l’instar du Samsung Galaxy A9.

Le fleuron de cette gamme revue et corrigée devrait être le Samsung Galaxy A90, connu également sous le nom de code SM-A905F. Jusqu’à présent, on ignorait les caractéristiques de ce smartphone, mais c’était sans compter sur les informations de SamMobile. Le site, spécialisé dans l’actualité de Samsung, a en effet pu apprendre que l’appareil sera équipé de 128 Go de stockage et qu’il sera disponible en trois coloris : noir, argent et doré.

Lecteur d’empreintes dans l’écran et capteur 3D TOF

Par ailleurs, d’après les informations du site coréen ETNews, le Galaxy A90, tout comme les futurs A50 et A70, devrait être doté d’un lecteur d’empreintes digitales directement intégré à l’écran, comme c’est déjà le cas des OnePlus 6T et Huawei Mate 20 Pro, et ce sera probablement le cas de la future gamme Galaxy S10. Le site coréen révèle également que le smartphone sera équipé de plusieurs appareils photo au dos, dont un capteur TOF permettant de scanner des objets en 3D.

Selon ETNews, le Samsung Galaxy A90 devrait être annoncé après le Galaxy S10, attendu pour le 20 février prochain. On devrait en savoir plus vers la fin du premier trimestre de l’année.

ETNews

Catégories: Mobile

Une version Windows pour les appareils pliables ? Microsoft travaillerait déjà dessus

mer, 16/01/2019 - 10:58

Selon les informations de The Verge, Microsoft travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables. Toc toc le projet Andromeda.

L’avenir des smartphones pliables ne se jouera pas uniquement sur les appareils en eux-mêmes, mais également sur les systèmes d’exploitation qui les composeront. Samsung a beau avoir présenté un smartphone flexible, celui-ci serait considéré comme une coquille vide si aucun OS calibré ne viendrait garantir une expérience utilisateur stable. C’est d’ailleurs pourquoi Google, propriétaire d’Android, compte déployer une version de son logiciel capable de supporter nativement les écrans pliables.

Un Build Windows pour appareil pliable repéré

De toute évidence, l’avenir des technologies semble se dessiner autour des appareils capables de se plier en deux. Une vision visiblement partagée par Microsoft, très intéressé à l’idée de se positionner sur ce créneau. Celui qui domine le marché de l’OS sur ordinateur travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables, apprend-on d’une source proche du dossier citée par The Verge.

Ce domaine bénéficierait ainsi d’investissements majeurs de la part du groupe américain, dont le projet se focalisera sur les applications Windows, et le système d’exploitation dans sa globalité, à même de fonctionner pour des appareils de ce type. A ce titre, The Verge ne manque pas de mentionner l’apparition récente d’un build Windows 10 dédiée aux devices pliables, ravivant au passage l’arrivée (prochaine ?) du projet Andromeda.

Andromeda, ce serait pour 2019

Ce dernier reposerait sur un téléphone portable flexible équipé, on l’imagine, d’un système d’exploitation mobile créé en interne par la firme de Redmond, et dont la présentation officielle interviendrait dans le courant de l’année 2019. Il se pourrait donc que Microsoft travaille sur une nouvelle version mobile de son logiciel. Ou bien sur une version plus globale dédiée à tout type d’appareils pliables.

The Verge

Catégories: Mobile

Une version Windows pour les appareils pliables ? Microsoft travaillerait déjà dessus

mer, 16/01/2019 - 10:58

Selon les informations de The Verge, Microsoft travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables. Toc toc le projet Andromeda.

L’avenir des smartphones pliables ne se jouera pas uniquement sur les appareils en eux-mêmes, mais également sur les systèmes d’exploitation qui les composeront. Samsung a beau avoir présenté un smartphone flexible, celui-ci serait considéré comme une coquille vide si aucun OS calibré ne viendrait garantir une expérience utilisateur stable. C’est d’ailleurs pourquoi Google, propriétaire d’Android, compte déployer une version de son logiciel capable de supporter nativement les écrans pliables.

Un Build Windows pour appareil pliable repéré

De toute évidence, l’avenir des technologies semble se dessiner autour des appareils capables de se plier en deux. Une vision visiblement partagée par Microsoft, très intéressé à l’idée de se positionner sur ce créneau. Celui qui domine le marché de l’OS sur ordinateur travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables, apprend-on d’une source proche du dossier citée par The Verge.

Ce domaine bénéficierait ainsi d’investissements majeurs de la part du groupe américain, dont le projet se focalisera sur les applications Windows, et le système d’exploitation dans sa globalité, à même de fonctionner pour des appareils de ce type. A ce titre, The Verge ne manque pas de mentionner l’apparition récente d’un build Windows 10 dédiée aux devices pliables, ravivant au passage l’arrivée (prochaine ?) du projet Andromeda.

Andromeda, ce serait pour 2019

Ce dernier reposerait sur un téléphone portable flexible équipé, on l’imagine, d’un système d’exploitation mobile créé en interne par la firme de Redmond, et dont la présentation officielle interviendrait dans le courant de l’année 2019. Il se pourrait donc que Microsoft travaille sur une nouvelle version mobile de son logiciel. Ou bien sur une version plus globale dédiée à tout type d’appareils pliables.

The Verge

Catégories: Mobile

Une version Windows pour les appareils pliables ? Microsoft travaillerait déjà dessus

mer, 16/01/2019 - 10:58

Selon les informations de The Verge, Microsoft travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables. Toc toc le projet Andromeda.

L’avenir des smartphones pliables ne se jouera pas uniquement sur les appareils en eux-mêmes, mais également sur les systèmes d’exploitation qui les composeront. Samsung a beau avoir présenté un smartphone flexible, celui-ci serait considéré comme une coquille vide si aucun OS calibré ne viendrait garantir une expérience utilisateur stable. C’est d’ailleurs pourquoi Google, propriétaire d’Android, compte déployer une version de son logiciel capable de supporter nativement les écrans pliables.

Un Build Windows pour appareil pliable repéré

De toute évidence, l’avenir des technologies semble se dessiner autour des appareils capables de se plier en deux. Une vision visiblement partagée par Microsoft, très intéressé à l’idée de se positionner sur ce créneau. Celui qui domine le marché de l’OS sur ordinateur travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables, apprend-on d’une source proche du dossier citée par The Verge.

Ce domaine bénéficierait ainsi d’investissements majeurs de la part du groupe américain, dont le projet se focalisera sur les applications Windows, et le système d’exploitation dans sa globalité, à même de fonctionner pour des appareils de ce type. A ce titre, The Verge ne manque pas de mentionner l’apparition récente d’un build Windows 10 dédiée aux devices pliables, ravivant au passage l’arrivée (prochaine ?) du projet Andromeda.

Andromeda, ce serait pour 2019

Ce dernier reposerait sur un téléphone portable flexible équipé, on l’imagine, d’un système d’exploitation mobile créé en interne par la firme de Redmond, et dont la présentation officielle interviendrait dans le courant de l’année 2019. Il se pourrait donc que Microsoft travaille sur une nouvelle version mobile de son logiciel. Ou bien sur une version plus globale dédiée à tout type d’appareils pliables.

The Verge

Catégories: Mobile

Une version Windows pour les appareils pliables ? Microsoft travaillerait déjà dessus

mer, 16/01/2019 - 10:58

Selon les informations de The Verge, Microsoft travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables. Toc toc le projet Andromeda.

L’avenir des smartphones pliables ne se jouera pas uniquement sur les appareils en eux-mêmes, mais également sur les systèmes d’exploitation qui les composeront. Samsung a beau avoir présenté un smartphone flexible, celui-ci serait considéré comme une coquille vide si aucun OS calibré ne viendrait garantir une expérience utilisateur stable. C’est d’ailleurs pourquoi Google, propriétaire d’Android, compte déployer une version de son logiciel capable de supporter nativement les écrans pliables.

Un Build Windows pour appareil pliable repéré

De toute évidence, l’avenir des technologies semble se dessiner autour des appareils capables de se plier en deux. Une vision visiblement partagée par Microsoft, très intéressé à l’idée de se positionner sur ce créneau. Celui qui domine le marché de l’OS sur ordinateur travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables, apprend-on d’une source proche du dossier citée par The Verge.

Ce domaine bénéficierait ainsi d’investissements majeurs de la part du groupe américain, dont le projet se focalisera sur les applications Windows, et le système d’exploitation dans sa globalité, à même de fonctionner pour des appareils de ce type. A ce titre, The Verge ne manque pas de mentionner l’apparition récente d’un build Windows 10 dédiée aux devices pliables, ravivant au passage l’arrivée (prochaine ?) du projet Andromeda.

Andromeda, ce serait pour 2019

Ce dernier reposerait sur un téléphone portable flexible équipé, on l’imagine, d’un système d’exploitation mobile créé en interne par la firme de Redmond, et dont la présentation officielle interviendrait dans le courant de l’année 2019. Il se pourrait donc que Microsoft travaille sur une nouvelle version mobile de son logiciel. Ou bien sur une version plus globale dédiée à tout type d’appareils pliables.

The Verge

Catégories: Mobile

Une version Windows pour les appareils pliables ? Microsoft travaillerait déjà dessus

mer, 16/01/2019 - 10:58

Selon les informations de The Verge, Microsoft travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables. Toc toc le projet Andromeda.

L’avenir des smartphones pliables ne se jouera pas uniquement sur les appareils en eux-mêmes, mais également sur les systèmes d’exploitation qui les composeront. Samsung a beau avoir présenté un smartphone flexible, celui-ci serait considéré comme une coquille vide si aucun OS calibré ne viendrait garantir une expérience utilisateur stable. C’est d’ailleurs pourquoi Google, propriétaire d’Android, compte déployer une version de son logiciel capable de supporter nativement les écrans pliables.

Un Build Windows pour appareil pliable repéré

De toute évidence, l’avenir des technologies semble se dessiner autour des appareils capables de se plier en deux. Une vision visiblement partagée par Microsoft, très intéressé à l’idée de se positionner sur ce créneau. Celui qui domine le marché de l’OS sur ordinateur travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables, apprend-on d’une source proche du dossier citée par The Verge.

Ce domaine bénéficierait ainsi d’investissements majeurs de la part du groupe américain, dont le projet se focalisera sur les applications Windows, et le système d’exploitation dans sa globalité, à même de fonctionner pour des appareils de ce type. A ce titre, The Verge ne manque pas de mentionner l’apparition récente d’un build Windows 10 dédiée aux devices pliables, ravivant au passage l’arrivée (prochaine ?) du projet Andromeda.

Andromeda, ce serait pour 2019

Ce dernier reposerait sur un téléphone portable flexible équipé, on l’imagine, d’un système d’exploitation mobile créé en interne par la firme de Redmond, et dont la présentation officielle interviendrait dans le courant de l’année 2019. Il se pourrait donc que Microsoft travaille sur une nouvelle version mobile de son logiciel. Ou bien sur une version plus globale dédiée à tout type d’appareils pliables.

The Verge

Catégories: Mobile

Une version Windows pour les appareils pliables ? Microsoft travaillerait déjà dessus

mer, 16/01/2019 - 10:58

Selon les informations de The Verge, Microsoft travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables. Toc toc le projet Andromeda.

L’avenir des smartphones pliables ne se jouera pas uniquement sur les appareils en eux-mêmes, mais également sur les systèmes d’exploitation qui les composeront. Samsung a beau avoir présenté un smartphone flexible, celui-ci serait considéré comme une coquille vide si aucun OS calibré ne viendrait garantir une expérience utilisateur stable. C’est d’ailleurs pourquoi Google, propriétaire d’Android, compte déployer une version de son logiciel capable de supporter nativement les écrans pliables.

Un Build Windows pour appareil pliable repéré

De toute évidence, l’avenir des technologies semble se dessiner autour des appareils capables de se plier en deux. Une vision visiblement partagée par Microsoft, très intéressé à l’idée de se positionner sur ce créneau. Celui qui domine le marché de l’OS sur ordinateur travaillerait activement sur une version de Windows spécialement adaptée aux périphériques pliables, apprend-on d’une source proche du dossier citée par The Verge.

Ce domaine bénéficierait ainsi d’investissements majeurs de la part du groupe américain, dont le projet se focalisera sur les applications Windows, et le système d’exploitation dans sa globalité, à même de fonctionner pour des appareils de ce type. A ce titre, The Verge ne manque pas de mentionner l’apparition récente d’un build Windows 10 dédiée aux devices pliables, ravivant au passage l’arrivée (prochaine ?) du projet Andromeda.

Andromeda, ce serait pour 2019

Ce dernier reposerait sur un téléphone portable flexible équipé, on l’imagine, d’un système d’exploitation mobile créé en interne par la firme de Redmond, et dont la présentation officielle interviendrait dans le courant de l’année 2019. Il se pourrait donc que Microsoft travaille sur une nouvelle version mobile de son logiciel. Ou bien sur une version plus globale dédiée à tout type d’appareils pliables.

The Verge

Catégories: Mobile

iPhone XR, XS, XS Max : la coque batterie d’Apple est évidemment hors de prix (et moche)

mer, 16/01/2019 - 09:21

Apple a lancé un nouvel accessoire pour ses iPhone XR, XS et XS Max. La Smart Battery Case est commercialisée à 149 euros.

Qui n’a jamais vu un iPhone avoir besoin d’être rechargé avant la fin d’une journée ? Pour répondre à ce problème, Apple commercialise depuis 2015 la Smart Battery Case, une coque jouant le rôle de batterie externe pour l’iPhone.

Elle permet d’ajouter de l’autonomie à son appareil tant que l’on ne retire pas la coque, et puisque le port de chargement se confond avec celui de l’iPhone, il n’y a pas de raison de la retirer.

Un embonpoint noir ou blanc

Sans trop de surprise, Apple a donc lancé une nouvelle génération de trois modèles, adaptés à l’iPhone XR, iPhone XS et XS Max. Malheureusement, dans les trois cas seuls deux coloris sont proposés : noir ou blanc. Si vous aviez choisi un iPhone XR pour les coloris proposés par Apple, vous risquez d’être déçu.
Cette Smart Battery Case rajoute toujours un bel embonpoint, non uniforme, à l’iPhone. La zone autour de l’appareil photo n’est recouverte que de la coque en silicone, alors que la zone basse, autour du logo de la firme, est là où se situe la batterie externe. La coque en silicone rajoute également de belles marges tout autour de l’écran. Heureusement, l’accessoire est compatible avec la recharge sans-fil Qi et la recharge rapide, si vous avez le câble et le chargeur adapté.

Apple ne précise pas la capacité de la batterie au lithium intégrée, mais indique qu’elle devrait ajouter jusqu’à 20 à 22 heures de navigation sur Internet selon le modèle d’iPhone.

Prix en croissance

Comme le prix de l’iPhone, le prix de la Smart Battery Case est en constante augmentation. Alors qu’il fallait compter 119 euros pour la coque batterie de l’iPhone 6, c’est désormais à 149 euros que l’accessoire est commercialisé. À ce prix, on trouve des smartphones complets sous Android de bonne qualité.

À lire sur FrAndroid : Quelles sont les meilleures batteries externes pour smartphone ou Nintendo Switch en 2019 ?

Tout savoir sur l'apple-special-event-rentree-2018

The Next Web

Catégories: Mobile

Apple iPhone XI : un autre prototype révèle un nouveau design avec une encoche plus petite

mer, 16/01/2019 - 08:20

Pourtant longtemps avant son annonce supposée, le prochain iPhone continue de faire l’objet de fuites. Le prototype de l’iPhone 11 montre cette fois une encoche plus petite.

Crédit : CompareRaja

Mais enfin, les images de cet iPhone XI ne correspondent en rien à celles de la précédente fuite, et son triple capteur photo, qui avait tant fait réagir ! Pourtant, les deux sets d’images proviennent bien de Onleaks.

Il s’agit ici d’un autre prototype en développement (Engineering Validation Test) dont Onleaks a pu se procurer les plans, et réaliser un modèle 3D à partir de ces plans. Les images ont été publiées par compareraja.in.

iPhone XI et XI Max ou deux prototypes ?

Dans les deux cas, il s’agit donc de prototypes en cours de développements. Ils permettent d’avoir une idée des orientations prises par Apple pour son prochain appareil, sans pour autant pouvoir conclure sur le design définitif, aussi tôt dans l’année.

D’après Onleaks, deux théories peuvent être formulées concernant ces prototypes à l’apparence différente :

  1. Les deux prototypes concernent deux modèles d’iPhone différents (iPhone XI et iPhone XI Max par exemple, ou le successeur de l’iPhone XR).
  2. L’un des deux design sera abandonné une fois qu’Apple aura fait son choix entre les deux prototypes.
Trois caméras et une encoche plus petite

Ces explications données, revenons maintenant à la fuite en elle-même. Contrairement au précédent prototype, on découvre ici ce qui pourrait être le nouvel écran de l’iPhone. Les bords semblent un peu plus affinés, et surtout l’encoche très imposante de l’iPhone X a été réduite sur ces images.

Sur ce prototype on note également un changement de design au dos, au niveau de la caméra. On retrouve l’ajout d’un troisième capteur, mais aussi un changement de position des caméras. Ici, le prototype intègre un triple capteur positionné à l’horizontale et au centre, ce qui n’est pas sans rappeler le design des smartphones LG. L’appareil photo central est entouré par un flash, et positionné au-dessus d’un micro.

L’annonce du prochain iPhone est attendue pour le mois de septembre et les équipes d’Apple ont donc encore le temps de revoir le design. Il est intéressant de pouvoir suivre le développement du smartphone.

CompareRaja

Catégories: Mobile

Redmi sous Snapdragon 855, grand ménage sur le Play Store et RCS chez l’opérateur Google Fi – Tech’spresso

mer, 16/01/2019 - 07:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le mardi 15 janvier : Xiaomi qui prépare un smartphone avec Snapdragon 855, Google plus strict avec les applications réclamant l’accès aux SMS et Google Fi qui déploie le RCS. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid.

Contre toute attente, la marque Redmi (Xiaomi) prépare un smartphone avec un Snapdragon 855

Le patron de Xiaomi a indiqué qu’un futur smartphone de la nouvelle marque Redmi devrait s’équiper du Snapdragon 855 dernier cri de Qualcomm.

Play Store : grand ménage pour les applications réclamant l’accès aux SMS et aux appels

Après avoir changé sa politique, Google annonce qu’un grand ménage va être fait sur le Play Store. Les applications réclamant l’accès aux SMS et aux appels vont vite devoir se justifier avant d’être supprimées.

Le RCS, successeur du SMS, fait déjà son apparition chez l’opérateur Google Fi

L’opérateur virtuel Google Fi déploie le protocole RCS, successeur du SMS, sur son réseau et ses appareils.

Retrouvez l'actualité des jours précédents dans le Tech'spresso

Catégories: Mobile

iPod touch : nom de Zeus, Apple préparerait un nouveau modèle

mar, 15/01/2019 - 19:07

Apple préparerait une septième génération d’iPod touch selon des sources provenant des chaînes de production. Une nouvelle qui nous ramène tout droit en 2015.

Crédit image : Apple

Si Apple connait actuellement un grand succès sur le secteur mobile avec ses iPhone et ses iPad, il ne faut pas oublier que c’est l’iPod qui a mis le pied à l’étrier de la firme de Cupertino. Avec son lecteur musical, Apple a réussi à changer la façon de consommer de la musique d’un grand nombre de personnes. Le baladeur a eu diverses déclinaisons, du plus discret iPod Shuffle au plus complet iPod touch.

Alors que le dernier iPod touch date de 2015 et que l’on imaginait le secteur mort et enterré, le blog Mac Otakara affirme qu’Apple serait actuellement en train de concevoir une version revue et corrigée de son célèbre lecteur multimédia de poche. Le média japonais souvent très bien informé cite des sources provenant des chaînes de production sans apporter de preuve supplémentaire.

Un premier pas pour ses services

Alors que les ventes d’iPhone sont décevantes, un nouvel iPod touch semble arriver comme un « échantillon gratuit » que tous les enfants voudront alors que leurs parents refuseront de leur offrir le dernier iPhone à 1200 euros.

L’iPod touch 6 est actuellement proposé à partir de 239 euros (avec 32 Go). On peut imaginer que le nouveau modèle qui se calquerait possiblement sur le design des derniers iPhone serait alors commercialisé dans la même tranche tarifaire. Les acheteurs auraient alors accès à l’App Store, à Apple Music, iTunes, iCloud, et tous les services d’Apple, qu’ils auront du mal à quitter par la suite lorsqu’il sera temps pour eux d’acheter un smartphone ou un ordinateur.

Avec de nouveaux services attendus en 2019 pour Apple, et un modèle économique qui tend à miser davantage sur le dématérialisé que sur ses produits matériels à long terme, Apple aurait donc le parfait produit avec son iPod touch pour attirer une clientèle plus volatile attirée par les petits prix des produits sous Android.

9to5mac

Catégories: Mobile

Oppo Poseidon : un mystérieux smartphone aux performances XXL passe sur Geekbench

mar, 15/01/2019 - 15:47

Un smartphone connu sous le nom de code « Oppo Poseidon » vient de bénéficier d’un passage sur la plateforme Geekbench. Ses résultats laissent ainsi présager la présence d’un processeur Snapdragon 855.

Photo d’illustration : Oppo R17XPro

Mais quel est donc ce mystérieux smartphone apparu sous le nom de code « Oppo Poseidon » ? La filiale de BBK Electronics a probablement la réponse, mais ne compte pas la divulguer de sitôt. L’apparition de ce téléphone portable sur la plateforme Geekbench fait en tout cas couler beaucoup d’encre : celle des rédactions de Gizmo China ou 91Mobiles, à titre d’exemple. Car son passage sur ce benchmark de référence interpelle.

Des scores affolants

En premier lieu, l’« Oppo Poseidon » tournerait sous la dernière version du système d’exploitation mobile d’Android, 9,0 Pie. Si cet élément d’information reste secondaire, ses résultats enregistrés le sont moins : le terminal affiche un score de 3810 en single-core et 10 963 en multi-score, soit des statistiques pour le moins élevées laissant présager la présence du Qualcomm Snapdragon 855 — la marque du processeur est indiquée sur le fichier.

En novembre 2018, les performances du SoC susmentionné ont en effet été testées sur cette même plateforme, pour des résultats atteignant 3150 en single-core et 9700 en multi-core, soit des chiffres inférieurs à ceux du « Poseidon ». À l’heure actuelle, aucun autre processeur Qualcomm plus puissant n’existe. Bien que les écarts demeurent un poil élevés, l’« Oppo Poseidon » s’équipe très probablement du dernier né du fabricant américain.

Une histoire d’optimisation ?

L’une des explications plausibles reposerait sur l’optimisation maximale du téléphone testé, dont la configuration ferait grimper les scores observés sur Geekbench. À savoir désormais à quel smartphone correspond l’« Oppo Poseidon ». La marque chinoise va très prochainement dévoiler un téléphone à zoom optique 10x. Coïncidence ? L’avenir nous le dira.

Gizmo China

Catégories: Mobile

Android Q : et si Android devenait aussi simple à mettre à jour qu’une application ?

mar, 15/01/2019 - 14:30

Après Treble dans Android 8.0 Oreo, Google aurait un nouveau projet pour accélérer le rythme des mises à jour de son système mobile, APEX.

Les mises à jour d’Android sont l’un des plus gros casse-têtes de Google. Preuve en est : le géant de Mountain View partage de moins en moins souvent les chiffres de répartition des différentes versions d’Android. Pourtant, avec Oreo et Treble, la promesse était là : séparer la couche de l’implémentation du constructeur du framework d’Android pour permettre une mise à jour de ce dernier plus facilement.

APEX à la rescousse

Depuis plusieurs mois, des développeurs ont remarqué dans le code AOSP (code open source d’Android) des mentions d’une « fonction » baptisée APEX. Rappelant un peu le principe de Magisk en créant des modules chargés en démarrage du système, APEX permet de séparer des librairies sous la même forme qu’une archive APK.

Pour le moment, les bribes de code disponibles ne permettent pas de savoir précisément de quoi il retourne. XDA note cependant la présence de packages relatifs à ART, la machine virtuelle permettant d’exécuter les applications, ou encore aux librairies utilisées par Android pour effectuer des requêtes réseau.

Des mises à jour plus simples ?

Il est impossible de dire aujourd’hui avec certitude quels sont les projets de Google en la matière, mais certains spéculent déjà sur une plus grande modularité du système Android, ce qui permettrait de simplifier les mises à jour du système indépendamment de ce que les constructeurs pourraient rajouter. Des parties essentielles du système pourraient ainsi être mises à jour directement par Google ou par l’utilisateur, un peu comme une mise à jour d’application se fait sur le Google Play Store.

Derrière ce souhait, il n’y a cependant pas encore assez d’indices pour certifier qu’il s’agit bien de cela. Toujours est-il qu’APEX n’a pas été implémenté avec Android 9 Pie et que le répertoire /apex/ contenant les packages en question fait partie de la branche AOSP dédiée à Android Q. Il est donc possible qu’on en apprenne davantage avec la présentation de la prochaine version majeure d’Android, possiblement lors de la Google I/O 2019.

XDA

Catégories: Mobile

Huawei devrait rester numéro 2 en 2019, reléguant Apple à la troisième place

mar, 15/01/2019 - 14:00

Après une année 2018 qui a fait la part belle à Huawei, passé devant Apple sur le marché des smartphones, le cabinet TrendForce prévoit une année 2019 du même acabit pour le constructeur chinois, malgré une baisse globale du marché.

Ce lundi, le cabinet d’étude TrendForce a publié son rapport sur le marché des smartphones en 2019. Selon ses prévisions, le volume de smartphones produits cette année devrait baisser de 3,3% à 5% par rapport à l’année dernière. Une baisse du marché qui devrait toucher notamment Apple, mais qui devrait permettre à Huawei de continuer son ascension.

En effet, selon les analyses de TrendForce, Huawei pourrait être à nouveau le grand gagnant de cette année 2019, avec une augmentation du volume de smartphones produit de 16%, passant ainsi de 205 millions d’unités l’an dernier à 225 millions en 2019. Le constructeur chinois prévoit ainsi que Huawei confortera sa position de numéro deux mondial. D’après le cabinet économique, Samsung devrait néanmoins garder sa place de numéro un avec une légère hausse, conservant ainsi une part de marché en volumes de 20%.

Apple devrait rester à la troisième place

Le grand perdant en 2019 devrait être Apple. Le constructeur américain devrait définitivement abandonner sa deuxième place au classement mondial au profit de Huawei. Par ailleurs, TrendForce prévoit une baisse du nombre d’iPhone de 217 millions en 2018 à 189 millions en 2019. Surtout, le cabinet prévient que la chute pourrait être encore plus drastique en cas de hausse des tensions entre les États-Unis et la Chine.

Les autres constructeurs chinois, qu’il s’agisse de Xiaomi ou des marques du groupe BBK Electronics (Oppo, Vivo, OnePlus), devraient quant à eux tirer parti de cette baisse d’Apple pour conforter leur position dans le top 6. Xiaomi devrait ainsi se hisser à la quatrième place avec 129 millions d’unités vendues, tandis que Oppo et Vivo devraient conserver les cinquième et sixième places avec respectivement 120 et 100 millions de smartphones vendus.

TrendForce

Catégories: Mobile

Internet fixe : comment changer d’opérateur ADSL ou Fibre ?

mar, 15/01/2019 - 13:00

Avec la guerre des prix que se livrent actuellement les opérateurs, il est très intéressant de changer de fournisseur Internet. Mais comment s’y prendre ? Dans les faits, c’est assez simple. Pour changer de FAI, suivez le guide.

S’il est aujourd’hui extrêmement simple de changer d’opérateur mobile, beaucoup de clients considèrent encore que changer de fournisseur Internet fixe est long, contraignant et coûteux. C’était peut-être encore vrai il y a un ou deux ans, mais ce n’est plus vraiment le cas actuellement. Changer de FAI ou de fournisseur Internet peut se faire en quelques minutes. Voici quelques astuces et informations qu’il vaut mieux connaître pour se faciliter la tâche avant de passer à l’acte.

Pour changer de fournisseur internet, laissez votre nouveau FAI s’en occuper !

Il y a encore quelques années, il fallait obligatoirement écrire une lettre de résiliation à son opérateur pour mettre fin à son abonnement. Désormais changer d’opérateur internet est beaucoup plus simple, du moins, si vous désirez conserver votre numéro de téléphone fixe en passant de votre ancien à votre nouvel opérateur. Dans ce cas, c’est le nouvel opérateur qui s’occupe de tout. Il va prendre en charge la souscription au nouveau contrat, conserver le numéro de téléphone fixe sur le nouvel abonnement et surtout résilier le contrat de l’ancien opérateur.

Découvrir l'offre fibre de RED à 20 euros par mois sans engagement

Comme l’indique le site de l’ARCEP (le gendarme des télécoms français) : « L’abonné ne doit pas résilier le contrat qui le lie à l’opérateur qu’il souhaite quitter ; c’est le nouvel opérateur de son choix qui fait cette démarche à sa place dans le cadre de la mise en œuvre de sa demande de portabilité. »

Pour changer d’opérateur Internet, il faut avant tout appeler le 3179.

Autrement dit, pour changer d’opérateur internet il suffit de prévenir son nouveau fournisseur d’Internet que vous désirez prendre une offre chez lui pour résilier son ancien contrat. Un simple coup de téléphone ou une inscription en ligne suffit alors pour changer de FAI. Ce dernier va alors vous demander votre numéro RIO, afin de pouvoir conserver votre numéro de téléphone fixe. Pour accéder à votre numéro RIO, rien de plus simple, il suffit de téléphone au 3179 depuis votre téléphone fixe. Si ce numéro ne fonctionne pas pour changer d’opérateur Internet, voici la liste intégrale des numéros gratuits en 08 à composer pour avoir son numéro RIO.

Fournisseur d'InternetNuméro gratuit à composer pour obtenir son RIO Akeo Telecom0800 71 3179 Budget Telecom0800 71 3179 Bouygues Telecom0800 943 943 Coriolis0800 71 3179 Darty Telecom0801 010 102 Free0805 92 3179 Numericable0805 85 89 85 Orange0800 00 3179 OVH0805 69 3179 Prixtel0800 71 3179 SFR0800 97 3179 UKtelecom0800 71 3179 Virgin0800 71 3179 France Telephony0800 71 3179 Combien cela coûte-t-il de changer de FAI ?

Ici, il n’y a pas de réponses évidentes : cela dépend du contexte. Suivant le type de contrat auquel vous avez souscrit auprès de votre précédent opérateur, les raisons pour lesquelles vous changez d’opérateur (déménagez-vous ? Avez-vous perdu votre emploi ?), votre engagement restant, ou encore si vous passez de l’ADSL à la fibre, tout cela à un coût potentiel. Mais il y a des points communs à toutes ces situations à connaître.

Suivant que l’on est engagé ou non, ou que sa situation personnelle est particulière, les frais de résiliations peuvent varier grandement.

Des frais de résiliation quasi systématiques chez tous les opérateurs, mais…

Contrairement aux offres mobiles, tous les FAI, que ce soit Orange, Sosh, SFR, RED, Bouygues Telecom ou Free, demandent à leur client de payer des frais de résiliation s’ils désirent partir chez un de leur concurrent. Ces frais divergent d’un opérateur à l’autre, mais sont généralement compris dans une fourchette allant de 50 à 70 euros.

RED propose très régulièrement des offres de remboursement des frais de résiliation afin d’inciter les utilisateurs à changer de FAI.

La bonne nouvelle, c’est que ces mêmes opérateurs proposent tous quasi systématiquement des offres de remboursement des frais de résiliation de l’ancien opérateur. Des remboursements qui peuvent monter jusqu’à 100 euros suivant les offres des FAI et qui se font généralement directement sur les factures (et non en versement direct).

Découvrir l'offre fibre de RED à 20 euros par mois sans engagement

Quels sont les meilleurs prix et les meilleurs abonnements proposés par les FAI ?

Ici encore tout dépend de vos besoins. Il faut tout d’abord savoir si vous désirez un abonnement fibre ou ADSL. Concrètement si vous souhaitez avoir une connexion très haut débit (en fibre) ou “rapide” (ADSL). Pour ce faire, il faut lancer un test d’éligibilité. Tous les FAI en proposent un sur leur site. Ensuite, il faut estimer vos besoins. Avez-vous besoin uniquement d’Internet ? Désirez-vous y associer la télévision ? un abonnement mobile ? Pour chaque ajout, comptez une ou plusieurs dizaines d’euros en plus de l’abonnement de base à l’Internet fixe.

En termes de prix, l’offre fibre de RED SFR à 20 euros par mois sans engagement est la plus intéressante du moment.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’aujourd’hui le forfait le moins cher du marché se trouve chez RED by SFR, que ce soit en ADSL (15 euros par mois) ou en fibre (20 euros par mois). Le forfait Red Box comprend l’essentiel et juste l’essentiel. D’une part, il est sans engagement. D’autre part, il propose une connexion pouvant monter jusqu’à 1 Gb/s en téléchargement et 200 Mb/s en envoi avec l’option « Débit Plus ».

Découvrir l'offre fibre de RED à 20 euros par mois sans engagement

À cela s’ajoute aussi le téléphone fixe avec les appels illimités vers les fixes en France et vers plus de 100 autres destinations à l’étranger, mais aussi vers les mobiles en France avec l’option « Appels illimités vers les mobiles ». Vous bénéficierez également des services de présentation du numéro, de la messagerie vocale et de la messagerie sur email. Enfin, de nombreuses options à 2 ou 4 euros par mois permettent d’accéder à des chaînes de télévision via le décodeur de RED SFR. Pour profiter de l’offre à 15 ou 20 euros par mois de SFR, rien de plus simple, il suffit de se rendre sur cette page, muni de son numéro RIO. Maintenant, vous savez comment faire.

Enfin, vous souhaitez payer votre abonnement Internet moins cher ? Essayez notre comparateur de prix de forfait fixe afin d’estimer vos économies possibles.

Découvrir l'offre fibre de RED à 20 euros par mois sans engagement

Article sponsorisé par RED by SFR

Cet article a été réalisé en collaboration avec RED by SFR. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.

Catégories: Mobile

Vivo Waterdrop : une date d’annonce pour le smartphone « le plus subversif »

mar, 15/01/2019 - 12:30

Certains ont reçu une invitation de la part de Vivo pour un événement qui aura lieu à la fin du mois. Le constructeur devrait y présenter le smartphone tout en rondeurs actuellement connu sous le nom de « waterdrop ».

Ice Universe, le célèbre dénicheur d’informations, a publié ce mardi sur son compte Twitter une invitation qu’il annonce avoir reçue de la part de Vivo. Le carton virtuel affiche une forme ressemblant à une goutte d’eau, tordue et allongée, ainsi qu’une date : le 24 janvier 2019.

Vivo devrait donc présenter son smartphone connu sous le nom de code « Waterdrop » (« goutte d’eau »). Celui-ci a déjà été partiellement entrevu au travers de visuels montrant des coins tout en rondeurs, rappelant un peu le Honor Magic.

Le propriétaire du compte Twitter à tête de chat ne manque pas de superlatifs pour qualifier ce smartphone. « Probablement le téléphone le plus subversif », « je peux garantir que vous n’avez jamais vu un téléphone avec un design similaire », « c’est une première dans l’histoire de la téléphonie mobile »… Il est dit que le design est inspiré du Détecteur Cosmic de la nouvelle The Three-Body Problem de Liu Cixin.

Aucune information technique sur le smartphone en lui-même n’a encore été révélée pour le moment. Il faudra donc attendre la fin du mois pour savoir ce que cache réellement Vivo. Rappelons que la marque avait réussi à marquer les esprits en 2018 avec le Vivo Nex S, un smartphone borderless doté d’une caméra mécanique. Il s’agissait également de l’un des premiers smartphones à être équipés d’un capteur d’empreintes dans l’écran. De quoi pousser à partager l’engouement autour de cet appareil si « subversif ».

À lire sur FrAndroid : Les smartphones les plus attendus de 2019 (Samsung Galaxy S10, Huawei P30, Xiaomi Mi Mix 3…)

@UniverseIce

Catégories: Mobile

Pages