FrAndroid

S'abonner à flux FrAndroid FrAndroid
Tout ce qu'il faut savoir sur Android, et pas seulement
Mis à jour : il y a 4 heures 44 min

La Microsoft Surface Pro 7 aurait un port USB-C et un clavier magnétique

ven, 24/05/2019 - 16:37

Microsoft continue d’améliorer chaque année sa gamme d’ordinateur hybride Surface. Cette année n’y fera pas défaut et sa Surface Pro 7 devrait même subir un premier lifting depuis quelques temps.

Depuis la Surface Pro 4, rien n’a drastiquement changé en termes de design. Avec la septième édition de l’ordinateur hybride, Microsoft pourrait avoir enfin décidé de changer l’apparence de son produit !

De nouveaux ports, une nouvelle façon de faire tenir le clavier : voilà les deux grosses informations qu’il faut retenir de ce potentiel nouveau design découvert par Windows United, qui a récupéré un brevet déposé par la marque et relayé par The Verge.

Au revoir Surface Connect

Pour adopter la prise USB-C, Microsoft pourrait abandonner sa prise Surface Connect. Sa prise de recharge magnétique serait en passe de disparaître pour favoriser la nouvelle prise universelle utilisée par exemple par les MacBook d’Apple.

Ainsi, Microsoft peut gagner de la place grâce à la versatilité du port USB-C (qui pourrait être compatible Thunderbolt 3) qui permet d’utiliser la prise pour de la recharge, du transfert de fichiers, de la diffusion d’image sans avoir à additionner les ports.

En 2017, Panos Panay, chef de la branche Surface, expliquait pourquoi il ne voulait pas intégrer immédiatement l’USB-C sur les Surface :

La dernière chose que je veux c’est de priver nos utilisateurs d’un port dont ils ont besoin aujourd’hui, demain et dans le futur pour aider une technologie à s’imposer mais qui serait à l’instant T une barrière au confort d’utilisation.

Il semble donc que le moment soit venu de passer le cap ! Même si comme on le voit sur ce brevet, Microsoft n’aurait pas prévu de totalement imiter Apple et ne proposer que des ports USB-C. On remarque encore un port USB-A et un mini Display-Port.

Un nouveau clavier

Microsoft voudrait également revoir le clavier de cette Surface Pro. Sur les modèles actuels, lorsque l’ordinateur est utilisé en mode tablette, on doit tenir le clavier pour ne pas qu’il se détache de l’arrière de la tablette. Avec la Surface Pro 7, c’est de l’histoire ancienne !

Le clavier serait aimanté pour pouvoir rester attaché à la tablette et la tenir plus facilement. Un problème souvent soulevé par les possesseurs de cet hybride qui serait donc enfin résolu.

La Surface Pro 7 devrait être officialisée durant la deuxième partie de cette année. La sixième du nom ayant été présentée en octobre dernier, on peut supposer que ce sera également le cas pour celle-ci.

The Verge

Catégories: Mobile

Huawei ne pourra plus utiliser les cartes SD et microSD sur ses futurs appareils

ven, 24/05/2019 - 15:23

Nouvelle conséquence du bannissement de Huawei par le gouvernement Trump : le constructeur n’a désormais plus le droit d’utiliser les standards SD et microSD, qu’il intègre aussi bien à ses smartphones qu’à ses ordinateurs.

Huawei a été mis en liste noire des échanges internationaux par le gouvernement Trump, faisant que les entreprises américaines n’ont plus le droit d’interagir avec le constructeur chinois. Le contrecoup de cette décision apparaît petit à petit au fil des jours.

Si l’espoir d’une réconciliation est encore vivace, particulièrement alors que Donald Trump ne ferme pas la porte à un accord, le fait est qu’il s’agit d’un cas intéressant à étudier pour déterminer l’impact d’une telle décision.

Plus de SD et microSD pour Huawei

Un nouveau contrecoup est en effet observé aujourd’hui par Android Authority. L’équipe a en effet remarqué que Huawei avait été effacé des membres de l’organisation SD Association.

Celle-ci gère le standard SD (et par extension microSD), et ses membres sont les seuls habilités à utiliser la technologie, qu’il s’agisse de créer des cartes ou de les utiliser.

Contacté par leurs soins, Huawei a explicité que les cartes SD et microSD continueraient de fonctionner sur les smartphones étant déjà équipées d’un port. Pour les appareils à venir cependant… Si l’entreprise a refusé de répondre, leur disparition de la liste des membres est assez explicite pour établir que ce ne sera plus possible.

Encore une fois, cette situation risque d’être temporaire. Après tout, le bannissement peut s’annuler aussi rapidement qu’il est appliqué sur le marché. Restons optimistes. N’oublions pas également que Huawei a son propre format maintenant, la Nano Memory, qui est équivalente au SD.

Quid du Wi-Fi et de l’USB ?

Dans le même temps, le Nikkei Asian Review écrit que Huawei ne fait plus partie de la Wi-Fi Alliance ni du JEDEC, deux organismes respectivement chargés des normes sur le Wi-Fi et sur les semiconducteurs.

En d’autres termes, l’entreprise chinoise peut continuer à utiliser le Wi-Fi et toutes les formes de l’USB, mais elle ne peut plus apporter sa contribution à l’élaboration des prochaines normes. Dans le cas du JEDEC, il est intéressant de noter que Huawei s’est volontairement retiré du consortium en attendant que la sanction soit levée.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Android Authority

Catégories: Mobile

5G : un vent d’inquiétude souffle chez les météorologues

ven, 24/05/2019 - 15:00

Alors que le déploiement de la 5G a déjà commencé aux États-Unis, la nouvelle génération de réseau inquiète particulièrement les météorologues. Les ondes 5G pourraient en effet altérer les prévisions météorologiques à cause de fréquences d’ondes trop proches.

Si la 5G n’est pas attendue en France avant la fin de l’année, le déploiement du réseau a déjà commencé outre-Atlantique. Néanmoins, si l’on peut se féliciter d’un débit accru et d’un temps de latence réduit, les ondes de fréquence utilisées inquiètent la communauté américaine des météorologues, comme le relate le site de 20 Minutes.

L’une des principales plages de fréquence utilisées par la 5G est en effet celle des 26 GHz — entre 24,26 GHz et 27,5 GHz — et ce, aux États-Unis comme en Europe. Le RSPG, en charge de l’harmonisation européenne du spectre de fréquence, recommande ainsi aux différents États membres de libérer la bande des 26 GHz pour permettre de l’utiliser pour la 5G.

Des fréquences d’ondes très proches entre la 5G et la vapeur d’eau

Le problème est que la partie basse de cette bande des 26 GHz, à 24,26 GHz, est très proche de celle des 23,8 GHz, d’ores et déjà utilisée par les satellites météorologiques pour détecter les taux d’humidité dans l’atmosphère. Dès lors, il existe un risque d’interférence entre les ondes 5G et les données récoltées par les satellites. Ces interférences pourraient altérer la qualité des prévisions météorologiques, comme l’explique le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme interrogé par 20 Minutes : « Cela aura pour effet de nous amener à utiliser de fausses infos ou de ne pas les utiliser en raison du doute, réduisant dans tous les cas la fiabilité de nos prédictions météo ».

Si le risque et la crainte des scientifiques sont réels aux États-Unis, elle semble néanmoins réduite en France. En effet, les États européens comptent mettre en place des garde-fous afin de séparer nettement les ondes 5G des effets étudiés par les satellites. « Il est prévu d’intégrer une protection à la bande 26 GHz avec une insonorisation pour éviter les interférences et permettre aux satellites de continuer à détecter des données », a ainsi assuré Gilles Brégant, directeur général de l’Agence nationale des fréquences interrogé par 20 Minutes.

Réseau 5G : tout ce qui va changer, quels usages et pourquoi la technologie est importante

Retrouvez l'actualité de 5G

20 Minutes

Catégories: Mobile

Huawei – USA : 6 questions posées à nos lecteurs, nous attendons vos réponses

ven, 24/05/2019 - 13:00

Que vous soyez un client Huawei/Honor, ou non, nous avons besoin de cinq minutes maximum de votre temps pour répondre à quelques questions concernant l’affaire Huawei – USA.

Vous le savez sans doute, Huawei et ses 68 filiales ont été ajoutés sur la liste noire des échanges commerciaux américains en début de semaine, ce qui a incité Google à couper les liens avec le groupe chinois. Il s’en est suivi de nombreuses annonces, comme le retrait de la licence Android octroyée par le géant du web pour les smartphones Huawei et Honor, l’annulation de l‘accord ARM essentiel pour la conception des SoC HiSilicon Kirin, mais aussi un sursis de 90 jours accordés par les États-Unis.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Nous aimerions 5 minutes de votre temps pour répondre à quelques questions concernant votre perception de l’affaire Huawei – USA. Ce formulaire s’adresse à tous nos lecteurs, que vous soyez client ou non de Huawei et Honor.

Vous trouverez un lien vers le formulaire à cette adresse, ou vous pouvez le remplir directement en dessous. Merci d’avance !

Chargement en cours…

Suivez toute l'affaire : Donald Trump, Google et Huawei Huawei et Google

Catégories: Mobile

Huawei – USA : 6 questions posées à nos lecteurs, nous attendons vos réponses

ven, 24/05/2019 - 13:00

Que vous soyez un client Huawei/Honor, ou non, nous avons besoin de cinq minutes maximum de votre temps pour répondre à quelques questions concernant l’affaire Huawei – USA.

Vous le savez sans doute, Huawei et ses 68 filiales ont été ajoutés sur la liste noire des échanges commerciaux américains en début de semaine, ce qui a incité Google à couper les liens avec le groupe chinois. Il s’en est suivi de nombreuses annonces, comme le retrait de la licence Android octroyée par le géant du web pour les smartphones Huawei et Honor, l’annulation de l‘accord ARM essentiel pour la conception des SoC HiSilicon Kirin, mais aussi un sursis de 90 jours accordés par les États-Unis.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Nous aimerions 5 minutes de votre temps pour répondre à quelques questions concernant votre perception de l’affaire Huawei – USA. Ce formulaire s’adresse à tous nos lecteurs, que vous soyez client ou non de Huawei et Honor.

Vous trouverez un lien vers le formulaire à cette adresse, ou vous pouvez le remplir directement en dessous. Merci d’avance !

Chargement en cours…

Suivez toute l'affaire : Donald Trump, Google et Huawei Huawei et Google

Catégories: Mobile

Trois ans après, les OnePlus 3 et OnePlus 3T reçoivent Android 9.0 Pie en version stable

ven, 24/05/2019 - 12:30

En bêta depuis quelques mois, Android 9.0 arrive dans une version stable sur les OnePlus 3 et 3T. Une bonne nouvelle pour des smartphones sortis il y a près de 3 ans.

Voilà 3 ans et 2 ans et demi respectivement que les OnePlus 3 et 3T nous avaient séduits. Depuis la marque a bien avancé, sortant de nouveaux appareils — et augmentant ses prix — mais elle n’oublie pas ses anciens terminaux.

Depuis quelques mois en bêta, Android 9.0 Pie débarque donc en version stable sur ces deux smartphones. Comme sur le reste des smartphones de la marque, OxygenOS sera aussi de la partie !

Une mise à jour par OTA

Plus besoin d’installer la bêta pour en profiter ! Cette mise à jour est la quatrième version d’Android qu’accueilleront ces smartphones après 6.0 Marshmallow, 7.0 Nougat, 8.0 Oreo et maintenant 9.0 Pie.

Cette version apporte de nouvelles améliorations comme :

  • Patch de sécurité d’avril 2019
  • Une personnalisation de l’intervalle de temps durant laquelle le mode « Ne pas déranger » sera disponible
  • Google Duo intégré à l’application téléphone
  • Notifications textuelles et appels d’une application tierce dans le mode Gaming
  • Google Lens intégré à la caméra

La mise à jour commence à débarquer sur certains smartphones et devrait donc être disponible dans les jours (voire les heures) qui suivent. Android 9.0 Pie sera la dernière version du smartphone qui ne profitera pas d’Android 10 Q. Ça aura tout de même été un beau parcours !

OnePlus

Catégories: Mobile

Faille de sécurité : Snapchat réagit officiellement aux soupçons

ven, 24/05/2019 - 12:06

Chez Snapchat, certains employés auraient abusé d’outils permettant d’accéder à des données d’utilisateurs en cas de nécessité. Parmi les données disponibles, la localisation, les informations personnelles et surtout, les snaps sauvegardés.

Mise à jour 24 mai 2019 à 14h : Snapchat à réagi, retrouvez la réponse plus bas dans l’article.

C’est Motherboard qui révèle l’affaire. Des sources proches de Snapchat ont bel et bien confirmé que les outils d’accès aux données personnelles étaient utilisés à mauvais escient par certains employés.

Le système mis en cause se nomme SnapLion. Il permet pour des soucis de légalité et d’assistance à l’utilisateur d’accéder à certaines données plus que sensibles. Malgré l’envie de Snap Inc. de faire passer la vie privée avant tout, on ne peut pas dire que ce soit la motivation de tous les employés…

Le Roi Lion

Pour se plier aux lois américaines sur la sécurité des données, Snapchat a créé le système SnapLion. Il récolte de nombreuses données d’utilisation dont la justice aurait besoin en cas d’enquête. Différentes données étaient disponibles, comme les informations personnelles (numéro de téléphone, adresse mail, etc.), les données de localisation précises ou, plus inquiétant, les snaps sauvegardés dans les discussions ou dans les « Memories ».

Cet outil est également utilisé par la branche « Spam et abus » de Snap Inc. pour combattre le harcèlement sur son réseau social, une autre branche nommée Opération clientèle y aurait accès tout comme la branche Sécurité.

Un ancien employé de la compagnie a dit à Motherboard que SnapLion transmet les « Clés du Royaume ». Le Royaume des données personnelles.

Cependant, l’article précise qu’il n’ont aucune véritable information sur comment ces données sont tombées dans les mains des employés, mais SnapLion serait l’option la plus plausible…

Snapchat répond

Snapchat était au courant que de « multiples personnes » ont abusé « quelques fois » de la possibilité d’accès à ces données. Certains mails lus par le média ont prouvé la connaissance du groupe par rapport à ces pratiques et leurs craintes quant à ce que certains employés pouvaient faire avec ces accès.

Maintenant que l’affaire est révélée au grand jour, Snap Inc. a réagit précisant que ces informations sont inexactes, tout en terminant en disant que « toute intrusion dans les données personnelles des utilisateurs par des personnes non autorisées est une violation des droits et seraient sanctionnés. »

Motherboard

Catégories: Mobile

OnePlus 7 Pro : la marque aurait menti sur le zoom optique 3x et ça change pas mal de choses

ven, 24/05/2019 - 11:07

Dix jours après l’annonce du OnePlus 7 Pro, le site Android Police a enquêté sur son zoom 3x au dos. Selon les données récoltées par le site spécialisé, il ne s’agirait en fait que d’un zoom 2,2x.

Le OnePlus 7 Pro

La semaine dernière, OnePlus lançait le OnePlus 7 Pro. Outre son écran incurvé et sa caméra pop-up, le smartphone apporte également une polyvalence en photo. Ainsi, en plus de l’objectif grand-angle principal et de l’ultra grand-angle 117°, le OnePlus 7 Pro profite d’un objectif téléphoto qualifié de zoom 3x par le constructeur.

Néanmoins, le site Android Police a mis en ligne un article ce jeudi compromettant la communication de OnePlus. Selon le site Internet, il s’agirait en fait d’un zoom optique 2,2x dans lequel le smartphone vient découper l’image numériquement pour passer à un zoom 3x. Puisque le mode portrait du OnePlus 7 Pro fonctionne avec l’objectif téléphoto, Android Police a comparé le champ de vision du mode portrait et du mode zoom optique 3x, et a réalisé que le champ de vision était plus important sur le mode portrait.

Une différence qui ne devrait pas exister si les deux modes utilisaient uniquement un zoom optique 3x et qui ne s’expliquerait que par l’utilisation d’un zoom numérique supplémentaire pour le mode zoom 3x. De fait, il semble donc que l’objectif opère un zoom optique 2,2x, équivalent 57 mm, dans lequel OnePlus vient découper l’image pour simuler un zoom numérique 3x.

Des photos différentes en zoom optique et numérique

Outre le souci de la perte de qualité due au zoom numérique, l’utilisation d’une telle technologie plutôt que d’un zoom optique vient également modifier la perception du sujet. Le zoom optique vient en effet modifier la perspective de l’image. Un visage n’aura par exemple par la même forme selon l’optique choisie. Ainsi, plus la distance focale (en mm) va être grande, plus l’arrière-plan paraîtra imposant et le visage large. Plus la distance sera courte, plus le nez ressortira et le reste du visage paraîtra affiné, comme l’illustre le GIF suivant :

On n’aura donc pas des scènes équivalentes sur un zoom 2,2x équivalent 57 mm et sur un zoom 3x équivalent 78 mm.

De son côté, OnePlus a répondu au constat d’Android Police : « Le OnePlus 7 Pro utilise un zoom 3x sans zoom numérique ou perte de détails. Le téléobjectif sert à deux choses : le zoom 3x et le mode portrait. Il change de champ de vision selon le mode utilisé. Avec le zoom 3x, le téléobjectif capture des clichés de 8 mégapixels sans perte de qualité. Le mode portrait utilise tous les 13 mégapixels de capteur associé au téléobjectif ». Si OnePlus répond donc sur la perte de qualité qui pourrait être occasionnée par un zoom numérique, la marque ne communique néanmoins pas sur les différences en termes de distance focale qui peuvent apparaître sur des clichés en zoom 2,2x et en zoom 3x.

Test du OnePlus 7 Pro : le roi de la consommation de contenus

Android Police

Catégories: Mobile

Wiko View 3, View 3 Pro et View 3 Lite : les smartphones débarquent en France

ven, 24/05/2019 - 09:41

Après une présentation de sa gamme View 3 lors du Mobile World Congress 2019, Wiko a annoncé ce jeudi l’arrivée des trois modèles d’ici le 3 juin en France. Des smartphones aux tarifs très accessibles, étendus entre 129 et 249 euros.

Mise à jour 24/05 : Wiko a finalement annoncé ce jeudi l’arrivée des Wiko View 3 et Wiko View 3 Pro en France. Le Wiko View 3 est disponible dès aujourd’hui au prix de 179 euros, tandis que le Wiko View 3 Pro sera proposé dès le 3 juin au prix de 249 euros.

Wiko a également présenté le Wiko View 3 Lite, un smartphone plus accessible avec écran HD+ de 6,09 pouces, batterie de 4000 mAh, appareil photo de 13 mégapixels et second capteur de 2 mégapixels pour le mode portrait, capteur de 5 mégapixels pour les selfies, 32 Go de stockage extensible, 2 Go de RAM et un processeur « quad-core 1,6 GHz ». Il sera disponible dès le 3 juin au prix de 129 euros.

Article du 25/02 : Après avoir repensé sa gamme de produits en 2018 et l’avoir raffinée en 2019, Wiko continue sur la même lancée et profite du MWC 2019 pour annoncer les Wiko View 3 et View 3 Pro, une troisième génération qui marque une certaine maturité de la marque créée à Marseille.

Wiko a 8 ans et veut faire savoir qu’il a atteint l’âge de raison avec non seulement une légère modification de son image de marque (le logo a été discrètement revu), mais aussi une entrée sur le sol américain, pourtant refusée à des acteurs comme Huawei. Et cela s’accompagne de deux téléphones aux fiches techniques un peu différentes de ce qui se fait habituellement.

Wiko View 3 et View 3 Pro

Les Wiko View 3 et View 3 Pro reposent sur des SoC de MediaTek, un pari risqué pour l’avenir quand on connait le suivi logiciel du spécialiste des semi-conducteurs, mais qui permet à Wiko de proposer de bons rapports qualité/prix.

Fiche technique du Wiko View 3 : Wiko View3 Fiche produit Disponible sur Cdiscount à 179€
  • MediaTek Helio P22
  • Écran HD+ (720p) de 6,26 pouces
  • 3 Go de RAM
  • 64 Go de stockage (+ microSD)
  • Batterie de 4000 mAh
  • Android 9 Pie
  • Triple APN :
    • 12 Mpx (1,25 µm)
    • 13 Mpx (super grand-angle de 120°)
    • 2 Mpx (pour le mode portrait)
  • Appareil frontal de 8 Mégapixels
Fiche technique du Wiko View 3 Pro : Wiko View3 Pro Fiche produit Disponible sur Amazon à 249€
  • MediaTek Helio P60
  • Écran FHD+ de 6,3 pouces
  • 4 Go de RAM
  • 64 Go de stockage (+ microSD)
  • Batterie de 4000 mAh
  • Android 9 Pie
  • Triple appareil photo :
    • 12 Mpx (1,25 µm)
    • 13 Mpx (super grand-angle de 120°)
    • 5 Mpx
  • Appareil frontal de 16 Mégapixels

Wiko en a profité également pour soigner son design avec une coque en verre pour le View 3 Pro et en plastique imitation verre pour le View 3. Mention spéciale au dégradé qui est du plus bel effet sur les bords du téléphone. Nous avons eu l’occasion de poser rapidement nos mains sur ces téléphones, et il faut avouer que l’appareil photo du Wiko View 3 Pro semble convaincant pour son prix. Le View 3 pour sa part s’annonce être un bon concurrent au Xiaomi Redmi 6 sur le secteur de l’entrée de gamme.

L’interface a par ailleurs encore été allégée et se rapproche un peu plus de ce que propose Google. Il faut cependant aimer la navigation gestuelle des Pixel, ce qui n’est pas forcément le cas de tout le monde.

Lien YouTube

Notons également que les Helio P22 et P60 permettent entre autres de profiter de la réalité augmentée, et notamment de Google Lens.

Prix et date de disponibilité

Les Wiko View 3 et View 3 Pro seront disponibles dans le courant du mois de mai. Le premier est annoncé à 179 euros tandis que le second est prévu en deux versions, l’une avec 4/64 Go à 249 euros et l’autre avec 6/128 Go à 299 euros.

Toutes les nouveautés en direct du MWC 2019

Catégories: Mobile

Samsung fournirait à Apple des écrans OLED pour les prochains MacBook Pro et iPad Pro

ven, 24/05/2019 - 09:34

Si cette rumeur est confirmée, les fans d’Apple profiteront d’une des meilleures technologies d’écran sur le marché pour les prochains MacBook et iPad Pro.

Aujourd’hui, l’écran est un des arguments de choix d’Apple : les écrans Retina sur les gammes MacBook, iPad, iPhone, mais aussi l’écran 120 Hz de l’iPad Pro. Néanmoins, il s’agit toujours d’une technologie de dalle IPS LCD, qui reste moins appréciée que l’OLED.

Un meilleur rendu des couleurs et un contraste pratiquement infini

En effet, pour les écrans OLED (AMOLED, pOLED, etc.), la principale différence provient de la source de lumière : les cristaux liquides sont remplacés par des diodes électroluminescentes organiques. Les LCD nécessitent un rétro-éclairage (tubes ou LED) alors que pour l’OLED, ce sont les diodes qui produisent leur propre lumière. Résultat : le contraste est dit « infini » sur les écrans OLED, car on ne peut pas le mesurer correctement avec nos sondes classiques, on obtient donc un meilleur rendu des couleurs et un contraste pratiquement infini.

8 Apple iPhone X Disponible à 815€ Apple iPhone XS Max Disponible à 1159€ 8 Apple iPhone XS Disponible à 1072€

Depuis plus d’un an, Samsung fournit à Apple des écrans OLED pour les X, XS et XS Max. Un analyste coréen réputée vient de publier un rapport dans lequel il fait part des négociations entre Samsung et Apple pour fournir des dalles OLED plus grandes.

Si la rumeur est vraie, le prochain MacBook Pro (a priori un format 16 pouces) sera le premier ordinateur Apple à proposer un écran OLED. Les futurs modèles iPad Pro seront également les premières tablettes d’Apple à passer d’un écran LCD à de l’OLED. Selon le même rapport, on en profiterait dès 2019.

Enfin, plus interessant encore, les dalles OLED fournies seraient conçues avec la méthode TFE (Thin Film Encapsulation) : Samsung n’utilise donc pas de substrat en verre pour protéger la dalle afin d’obtenir un revêtement plus fin. L’écran OLED en question est donc flexible, ce qui est utile pour réduire la taille des bordures des prochains produits Apple, en particulier le MacBook.

Apple iPad Pro 11 (2018) Fiche produit Disponible sur Amazon à 840€ Apple iPad Pro 12.9 (2018) Fiche produit Disponible sur Amazon à 1149€

The Elec

Catégories: Mobile

YouTube Premium : la fin des pubs à moitié prix pour les étudiants

ven, 24/05/2019 - 09:30

Depuis un an environ, YouTube propose des abonnements premium. Le service a désormais une offre pour les étudiants, plutôt intéressante.

En mai 2018, Google annonçait que son futur dans le domaine de la musique passerait par YouTube. Le géant propose donc deux abonnements, le premier à 9,99 euros par mois qui donne accès à YouTube Music, un concurrent de Spotify, Apple Music et Google Play Music.

Le second abonnement YouTube Premium à 11,99 euros par mois, intègre YouTube Music et propose en plus le téléchargement des vidéos YouTube, la lecture sans aucune publicité (tout en rémunérant le vidéaste) et la lecture de vidéo en arrière-plan.

Google propose désormais des tarifs étudiants pour pour ces deux services. Ils sont alors facturés 4,99 euros par mois pour YouTube Music ou 6,99 euros par mois pour YouTube Premium, soit une belle réduction de prix.

Comment s’abonner à YouTube Premium au tarif étudiant ?

Comme pour Spotify, Google utilise le service de vérification SheerID pour identifier les étudiants. Il faut donc que l’établissement soit pris en charge par SheerID.

Si c’est votre cas, pour souscrire il suffit alors de se rendre sur la page dédiée à l’offre :

Le support de Google précise que si l’étape de vérification de l’éligibilité se déroule correctement, alors le statut étudiant est validé pendant une durée maximale de 4 ans.

Ce tarif étudiant est proposé en France, mais aussi en Belgique et en Suisse.

Quel service de musique en streaming choisir en 2019 (Spotify, Deezer, YouTube Musique, Apple Music, Amazon Music) ?

Retrouvez tout l'actualité de YouTube Music

Igen

Catégories: Mobile

Donald Trump est prêt à intégrer Huawei dans un accord commercial avec la Chine

ven, 24/05/2019 - 09:06

Le président des États-Unis veut négocier avec la Chine : Huawei est essentiellement utilisé comme levier dans l’accord commercial.

Vous le savez sans doute, Huawei et ses 68 filiales ont été ajoutés sur la liste noire des échanges commerciaux américains en début de semaine, ce qui a incité Google à couper les liens avec le groupe chinois. Il s’en est suivi de nombreuses annonces, comme le retrait de la licence Android pour les smartphones Huawei et Honor, l’annulation de l‘accord ARM essentiel pour la conception des SoC HiSilicon Kirin, et un sursis de 90 jours accordés par les Etats-Unis.

Lors d’une réunion à la Maison Blanche, jeudi, le président américain Donald Trump a qualifié Huawei de « très dangereux » :

Huawei est très dangereux. Vous regardez ce qu’ils ont fait du point de vue de la sécurité, du point de vue militaire, c’est très dangereux.

Néanmoins, Donald Trump a également déclaré qu’il était « possible » que Huawei fasse partie d’un accord commercial plus large entre les États-Unis et la Chine :

Si nous concluions un accord, je pourrais imaginer que Huawei puisse être inclus sous une forme ou une partie de celui-ci.

Pour rappel, même si la sécurité est le sujet qui justifie toutes les sanctions américaines, ces remarques surviennent peu après que les États-Unis augmentent les droits de douane sur les produits chinois de 200 milliards de dollars, en passant les taxes de 10 % à 25 %. En représailles, la Chine a augmenté les taxes des douanes américaines de 60 milliards de dollars.

Huawei est essentiellement utilisé comme levier dans l’accord commercial entre les deux pays.

Sans accord le 10 mai dernier, les discussions formelles entre les deux pays se sont enlisées. Huawei est essentiellement utilisé comme levier dans l’accord commercial entre les deux pays.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Suivez toute l'affaire : Donald Trump, Google et Huawei Huawei et Google

Catégories: Mobile

Google veut vous aider à commander votre repas chez le meilleur exploitant

ven, 24/05/2019 - 08:26

Google a annoncé une nouvelle fonctionnalité pensée pour Google Pay et Google Assistant, la commande et livraison de repas à domicile.

Google ne veut plus simplement vous aider à trouver des réponses à vos questions, mais se pense désormais comme un véritable assistant du quotidien.

On le voit par exemple avec Google Duplex pour le Web, qui devrait bientôt commander des billets de cinéma à votre place. La dernière annonce de Google va aussi dans ce sens : devenir votre intermédiaire pour la commande de repas.

Une interface pour service de livraison

Google n’annonce pas un concurrent pour les services de livraison de repas populaire comme Deliveroo ou Uber Eats, mais bien comme une interface pensée pour simplifier la navigation de l’utilisateur.

 

Depuis le moteur de recherche Google, l’application Google Maps ou encore Google Assistant, il devient donc possible de demander la livraison d’un repas. Une fois le restaurant sélectionné, l’utilisateur peut choisir son menu, son service de livraison, et enfin payer très facilement avec Google Pay.

Pour le moment cette fonction est compatible avec DoorDash, Postmates, Delivery.com, Slice, et ChowNow qui ne sont pas disponibles en France. On imagine que d’autres services devraient suivre.

Vers un tri des services ?

Pour le moment l’interface propose simplement de choisir un service de livraison selon le temps d’attente ou le prix de la livraison pour le client.

On espère qu’à l’avenir d’autres critères seront proposés, par exemple quel service propose le contrat le plus précaire pour ses livreurs auto-entrepreneurs ? Avec la plus faible rémunération ou le plus de clauses abusives ? On a hâte de découvrir les évolutions de cette nouveauté proposée par Google, qui semble pour le moment réservé aux États-Unis. Le temps sans doute, de trouver d’autres partenaires.

Apple Pay, Google Pay, Paylib, Samsung Pay : comment payer avec son téléphone

Catégories: Mobile

Huawei et les opérateurs, Huawei et son fondeur, Huawei et la Chine – Tech’spresso

ven, 24/05/2019 - 07:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité d’hier ? Voici ce qui a marqué le jeudi 23 mai : les relations entre Huawei et les opérateurs, entre Huawei et son fondeur TSMC et les conséquences pour la Chine. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid.

Le siège de Huawei à Pékin – Photo Geoffroy Husson pour FrAndroid

Au moins une bonne nouvelle pour Huawei : il n’est pas abandonné par TSMC

Depuis la sanction américaine, les défections et les mauvaises nouvelles s’enchaînent à vitesse grand V. Malgré cela, la marque chinoise peut encore compter sur un allié de poids : le fondeur taïwainais TSMC.

Au tour des opérateurs d’abandonner Huawei qui rate plusieurs lancements

Suite aux problèmes de Huawei provoqué par son placement sur une liste noire aux États-Unis, des opérateurs ferment la porte au géant chinois.

Exercice de fiction politique : quelles conséquences pour Apple si la Chine bannissait l’iPhone ?

Suite au conflit entre la Chine et les États-Unis, et dans un exercice de fiction politique, nous nous sommes intéressés à deux hypothèses : l’interdiction de vente de l’iPhone sur le territoire chinois et l’arrêt de la fabrication de l’iPhone en Chine.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Retrouvez l'actualité des jours précédents dans le Tech'spresso

Catégories: Mobile

Les meilleurs smartphones Android à moins de 100 euros en 2019

jeu, 23/05/2019 - 19:00

Vu la multitude des téléphones existants sous Android il n’est pas aisé de faire un choix. Vous avez besoin d’un nouveau smartphone, mais vous n’avez pas une fortune à investir dedans ? Retrouvez notre sélection des meilleurs smartphones à moins de 100 euros, que l’on trouve principalement chez des marques chinoises comme Xiaomi, ou devenues chinoises comme Nokia / HMD.

Cet article est destiné à tous ceux qui n’ont pas plus de 100 euros à mettre dans un smartphone d’appoint destiné simplement à l’exécution de tâches simples. Il existe quelques appareils honnêtes accessibles aux plus petits budgets parmi les références de constructeurs comme Xiaomi ou encore Nokia, ou des marques distributeur. Reste qu’à ce prix là, il n’y a pas de miracle non plus. Les constructeurs sont obligés de faire d’importantes concessions sur toutes les caractéristiques du terminal. Ainsi, la meilleure option est souvent de se tourner vers Android Go, la version allégée d’Android, qui demande un minimum de ressources. Plusieurs smartphones de cette sélection utilisent donc cette édition d’Android. Voici notre sélection des appareils les plus acceptables dans cette tranche tarifaire. Nous vous conseillons cependant de revoir votre budget à la hausse et d’opter pour un smartphone à moins de 200 euros si vous avez prévu de le garder durant plusieurs mois. Xiaomi Redmi 6A : le meilleur rapport performances/prix

Le Xiaomi Redmi 6A est le digne successeur du Redmi 5A, il répond aux mêmes attentes afin de proposer un smartphone fonctionnel à bas prix. Il possède un design classique avec un écran de 5,45 pouces au format 18:9 qui propose une simple définition HD.

Xiaomi Redmi 6A Fiche produit Disponible sur Amazon à 85€

Du côté des performances, son SoC MediaTek Helio A22 cadencé à 2 GHz et épaulé par 2 Go de mémoire vive est largement suffisant pour proposer une expérience utilisateur fluide sous Android 8.1 Oreo avec l’interface MIUI. Concernant le reste de ses caractéristiques, il embarque un appareil photo de 13 mégapixels, une caméra frontale de 5 mégapixels et une batterie de 3 000 mAh qui lui procure une autonomie plutôt confortable.

Pourquoi choisir le Redmi 6A ?
  • Le rapport qualité/prix de Xiaomi
  • Des performances suffisantes pour une expérience utilisateur fluide
  • Android 8.1 Oreo avec MIUI 10

Le Xiaomi Redmi 6A est souvent proposé à moins de 100 euros selon les revendeurs.

Où acheter le Xiaomi Redmi 6A au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 85€ Gearbest Découvrir l'offre 67€ Rakuten Découvrir l'offre 79€ Ebay Découvrir l'offre 81€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 87€ Cdiscount Découvrir l'offre 109€ Boulanger Découvrir l'offre 119€ Voir plus d'offres Xiaomi Redmi Go : prix plancher

Le Redmi Go est le smartphone le moins de cher actuellement proposé par Xiaomi. Sorti en mars 2019 pour 99 euros et après quelques baisses de prix, c’est sans doute le smartphone le moins cher susceptible d’être recommandé sous la barre des 100 euros. Il propose un écran de 5 pouces affichant 1280 x 720 pixel ainsi qu’un processeur Snapdragon 425 en provenance de chez Qualcomm. Il n’est accompagné que par 1 seul Go de RAM. C’est peu, mais sous Android Go cela fonctionne sans – trop – d’accrocs. On trouve par ailleurs 8 Go de stockage, qui pourra être étendu grâce à une carte mémoire. La partie photo est réduite au strict minimum avec 8 mégapixels à l’arrière et 5 à l’avant.

Xiaomi Redmi Go Fiche produit Disponible sur Amazon à 72€

Toute petite fiche technique donc, mais c’est aujourd’hui le smartphone le plus récent et le moins cher chez les constructeurs de renom. La présence d’Android Go permet d’avoir une expérience Android presque pure, ce que l’on ne trouve généralement pas chez Xiaomi. Il faudra en revanche le réserver aux usages les plus basiques, il pourra également convenir à un jeune ado en guise de premier téléphone portable.

Pourquoi choisir le Xiaomi Redmi Go ?
  • Le smartphone Xiaomi le moins cher
  • Android Go peu gourmand en ressources
  • Pour offrir son premier téléphone à votre enfant

Lancé à 99 euros, le Redmi est régulièrement proposé autour de 75 euros chez divers revendeurs.

Où acheter le Xiaomi Redmi Go au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 72€ Gearbest Découvrir l'offre 53€ Rakuten Découvrir l'offre 66€ Ebay Découvrir l'offre 68€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 71€ Cdiscount Découvrir l'offre 99€ Boulanger Découvrir l'offre 99€ RueDuCommerce Découvrir l'offre 99€ Voir plus d'offres Nokia 2.1 : le plus endurant

Le Nokia 2.1 fait partie des smartphones d’entrée de gamme de la marque finlandaise. Il propose un design sobre, mais élégant pour son petit prix. On retrouve un écran de 5,5 pouces avec une définition de 1280 x 720 pixels qui permet d’économiser de l’énergie, mais sa particularité vient de son autonomie impressionnante grâce à sa batterie de 4 000 mAh.

Nokia 2.1 Fiche produit Disponible sur Amazon à 99€

Comme pour le Redmi Go, les performances sont relativement faibles avec un SoC Qualcomm Snapdragon 425 cadencé à 1,4 GHz et 1 Go de mémoire vive. Mais ne vous détrompez pas, cette configuration est amplement suffisante pour une utilisation basique du téléphone, surtout avec Android Go. Pour ce qui est de la partie photo, il embarque un capteur dorsal de 8 mégapixels et une caméra frontale de 5 mégapixels.

Pourquoi opter pour le Nokia 2.1 ?
  • Une autonomie impressionnante
  • Android Go pour plus de fluidité
  • Une partie photo acceptable pour cette tranche tarifaire

Lancé à 119 euros, le Nokia 2.1 tombe aujourd’hui quasi systématiquement sous la barre des 100 euros.

Où acheter le Nokia 2.1 au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 99€ Electro Dépôt Découvrir l'offre 89€ Cdiscount Découvrir l'offre 109€ Rakuten Découvrir l'offre 114€ Boulanger Découvrir l'offre 119€ Darty Découvrir l'offre 119€ Ebay Découvrir l'offre 137€ Voir plus d'offres Edenwood W55HD :

Dans cette gamme de prix, les smartphones distributeurs peuvent nous faire de bonne surprise, la preuve avec l’Edenwood W55HD, la marque distributeur d’Electro Dépôt. Le smartphone propose un écran d’assez bonne facture au regard de son prix ainsi qu’une autonomie supérieure à la moyenne. Il faut dire que le terminal consomme peu grâce à sa dalle de 5 pouces affichant du 1440 x 720 pixels. Point bonus, c’est le seul terminal de cette sélection à proposer un capteur d’empreinte digitale.

Edenwood W55HD Fiche produit Disponible sur Electro Dépôt à 99€ Voir le test 6/10

Il renferme lui aussi un processeur Qualcomm Snapdragon 425 assorti de 2 Go de RAM. Attention toutefois, contrairement au Redmi Go ou au Nokia 2.1, il n’utilise pas Android Go mais Android AOSP 8.1, la version Open Source de l’OS, sans aucune autre forme de procès. Cette dernière demande plus de ressources, on reproche d’ailleurs au smartphone certaines lenteurs dans notre test.

Pourquoi choisir l’Edenwood W55HD ?
  • Son écran et son autonomie
  • L’expérience Android (8.1) Pure
  • Le capteur d’empreintes digitales

L’Edenwood W55HD est proposé à 99 euros, uniquement chez Electro Depot.

Où acheter le Edenwood W55HD au meilleur prix ?

Electro Dépôt Découvrir l'offre 99€ Chargement Quel est le meilleur smartphone de cette sélection selon vous ? Merci pour votre vote ! Vous avez déjà voté à ce sondage Choisissez une option avant de voter
  • Xiaomi Redmi 6A
  • Nokia 2.1
  • Moto E5 Play
  • Huawei Y5 2018
Voter Montrer les résultatsCacher les résultats

Même si ces smartphones peuvent constituer de bons téléphones d’appoint, nous vous conseillons tout de même de mettre la barre un peu au-dessus. Pour quelques euros de plus vous pouvez voir un réel changement au niveau des performances. N’hésitez pas à consulter notre guide des meilleurs smartphones à moins de 200 euros.

Les meilleurs smartphones Android à moins de 200 euros en 2019

Tous les Guide par prix

Catégories: Mobile

Amazon travaillerait sur un objet connecté capable de comprendre nos émotions

jeu, 23/05/2019 - 18:50

Amazon est un pilier dans le monde des assistants connectés, la firme américaine continue de chercher à innover dans ce domaine et tenterait de développer un objet connecté qui pourrait comprendre les émotions de son utilisateur.

Mieux comprendre son utilisateur, voilà la motivation d’Amazon avec son assistant vocal Alexa. Les équipes de développeurs de ce système ont même été en plein cœur d’une polémique. Début avril, on a appris qu’ils pouvaient écouter nos conversations avec les produits Amazon compatibles Alexa pour aider l’intelligence artificielle à mieux comprendre nos requêtes.

Mais cette fois-ci, la firme américaine veut aller bien plus loin qu’une simple compréhension de phrases et de requêtes. Amazon veut développer un produit capable de comprendre ce que vous lui dites, mais également d’analyser vos émotions.

Une montre connectée comme coach de vie

Décrit comme un produit de santé et de bien-être dans des documents analysés par Bloomberg, l’appareil se présenterait sous la forme d’un objet se portant autour du poignet. On peut donc imaginer que ce produit serait une montre connectée.

Il devrait fonctionner de pair avec une application. Il suffirait de parler à l’objet connecté qui transmettrait le signal audio au smartphone pour l’analyser. Cette analyse viserait à comprendre les émotions dans la voix de la personne, ainsi l’assistant pourrait adapter sa réponse. Ce dossier récupéré par Bloomberg évoque même la possibilité pour l’objet connecté d’aider l’utilisateur à mieux interagir en milieu social.

On ne sait pas à quel stade de développement en est ce produit puisque le document ne le précise pas et qu’Amazon n’a pas voulu réagir…

La firme travaillerait également sur un système qui serait capable de distinguer la voix de l’utilisateur à travers un bruit ambiant important, quelque chose qui pourrait s’avérer très utile lorsque l’on est dans un endroit très bruyant et que l’on a besoin de demander à Alexa d’ajouter du dentifrice à sa liste de courses.

Bloomberg

Catégories: Mobile

Amazon travaillerait sur un objet connecté capable de comprendre nos émotions

jeu, 23/05/2019 - 18:50

Amazon est un pilier dans le monde des assistants connectés, la firme américaine continue de chercher à innover dans ce domaine et tenterait de développer un objet connecté qui pourrait comprendre les émotions de son utilisateur.

Mieux comprendre son utilisateur, voilà la motivation d’Amazon avec son assistant vocal Alexa. Les équipes de développeurs de ce système ont même été en plein cœur d’une polémique. Début avril, on a appris qu’ils pouvaient écouter nos conversations avec les produits Amazon compatibles Alexa pour aider l’intelligence artificielle à mieux comprendre nos requêtes.

Mais cette fois-ci, la firme américaine veut aller bien plus loin qu’une simple compréhension de phrases et de requêtes. Amazon veut développer un produit capable de comprendre ce que vous lui dites, mais également d’analyser vos émotions.

Une montre connectée comme coach de vie

Décrit comme un produit de santé et de bien-être dans des documents analysés par Bloomberg, l’appareil se présenterait sous la forme d’un objet se portant autour du poignet. On peut donc imaginer que ce produit serait une montre connectée.

Il devrait fonctionner de pair avec une application. Il suffirait de parler à l’objet connecté qui transmettrait le signal audio au smartphone pour l’analyser. Cette analyse viserait à comprendre les émotions dans la voix de la personne, ainsi l’assistant pourrait adapter sa réponse. Ce dossier récupéré par Bloomberg évoque même la possibilité pour l’objet connecté d’aider l’utilisateur à mieux interagir en milieu social.

On ne sait pas à quel stade de développement en est ce produit puisque le document ne le précise pas et qu’Amazon n’a pas voulu réagir…

La firme travaillerait également sur un système qui serait capable de distinguer la voix de l’utilisateur à travers un bruit ambiant important, quelque chose qui pourrait s’avérer très utile lorsque l’on est dans un endroit très bruyant et que l’on a besoin de demander à Alexa d’ajouter du dentifrice à sa liste de courses.

Bloomberg

Catégories: Mobile

Amazon travaillerait sur un objet connecté capable de comprendre nos émotions

jeu, 23/05/2019 - 18:50

Amazon est un pilier dans le monde des assistants connectés, la firme américaine continue de chercher à innover dans ce domaine et tenterait de développer un objet connecté qui pourrait comprendre les émotions de son utilisateur.

Mieux comprendre son utilisateur, voilà la motivation d’Amazon avec son assistant vocal Alexa. Les équipes de développeurs de ce système ont même été en plein cœur d’une polémique. Début avril, on a appris qu’ils pouvaient écouter nos conversations avec les produits Amazon compatibles Alexa pour aider l’intelligence artificielle à mieux comprendre nos requêtes.

Mais cette fois-ci, la firme américaine veut aller bien plus loin qu’une simple compréhension de phrases et de requêtes. Amazon veut développer un produit capable de comprendre ce que vous lui dites, mais également d’analyser vos émotions.

Une montre connectée comme coach de vie

Décrit comme un produit de santé et de bien-être dans des documents analysés par Bloomberg, l’appareil se présenterait sous la forme d’un objet se portant autour du poignet. On peut donc imaginer que ce produit serait une montre connectée.

Il devrait fonctionner de pair avec une application. Il suffirait de parler à l’objet connecté qui transmettrait le signal audio au smartphone pour l’analyser. Cette analyse viserait à comprendre les émotions dans la voix de la personne, ainsi l’assistant pourrait adapter sa réponse. Ce dossier récupéré par Bloomberg évoque même la possibilité pour l’objet connecté d’aider l’utilisateur à mieux interagir en milieu social.

On ne sait pas à quel stade de développement en est ce produit puisque le document ne le précise pas et qu’Amazon n’a pas voulu réagir…

La firme travaillerait également sur un système qui serait capable de distinguer la voix de l’utilisateur à travers un bruit ambiant important, quelque chose qui pourrait s’avérer très utile lorsque l’on est dans un endroit très bruyant et que l’on a besoin de demander à Alexa d’ajouter du dentifrice à sa liste de courses.

Bloomberg

Catégories: Mobile

Le Samsung Galaxy A70S serait le premier téléphone avec un capteur 64 MP

jeu, 23/05/2019 - 15:50

Officialisé il y a peu de temps, le capteur photo mobile de Samsung 64 MP attend toujours d’être disponible sur un smartphone du marché. Le premier à l’intégrer serait le Galaxy A70S.

Photo d’illustration du Samsung Galaxy A70

En ce début de mois, Samsung avait dévoilé l’ISOCELL Bright GW1, le tout premier capteur photo pour smartphone de 64 mégapixels. Une première dans le milieu de la photographie sur mobile qui a rendu beaucoup de gens curieux quant à la qualité des clichés produits.

Le suspense va encore durer quelques mois puisque ce capteur apparaîtra pour le première fois dans un smartphone sur le Galaxy A70S, qui ne devrait pas sortir avant la deuxième partie de l’année.

Un nombre de mégapixels doublé

Le Galaxy A70 classique produit ses clichés avec un capteur de 32 mégapixels, l’arrivée du GW1 ferait doubler ce chiffre. Mais est-ce vraiment le cas ? En effet, le capteur du A70 réalise des photos en 12 MP. Sur le Galaxy A70S, le GW1 utiliserait la technique du pixel binning pour regrouper quatre pixels entre eux et offrirait donc des clichés de 16 MP.

HDR, mode nuit, capteurs, objectifs… On vous explique tout sur la photo sur smartphone

En basse luminosité il devrait produire, selon Samsung, des clichés semblables aux haut de gammes actuels et la gamme dynamique est bien supérieure à un « capteur conventionnel ». Côté vidéo, le capteur pourra filmer en 4K et sera capable d’enregistrer des vidéos full-HD au ralenti jusqu’à 480 fps.

En face, le capteur 48 mégapixels IMX586 de Sony — utilisé sur le Honor View 20, le OnePlus 7 Pro, le Xiaomi Mi 9, le Honor 20 ou l’Asus Zenfone 6 — utilise la même technologie de pixel binning pour produire des clichés de 12 mégapixels.

Le Samsung Galaxy A70S pourrait être annoncé durant la deuxième partie de l’année minimum, la firme coréenne ayant annoncé que son capteur ne serait disponible à grande échelle qu’à partir de cette période.

Gizmochina

Catégories: Mobile

J’ai vu de l’OLED sur ordinateur portable et je ne veux plus revenir en arrière

jeu, 23/05/2019 - 15:20

J’ai eu l’opportunité de voir en action le Razer Blade 15 Advanced équipé d’un écran OLED Samsung en définition 4K et compatible HDR 400. Il s’agit sans nul doute de l’avenir des ordinateurs portables.

J’assiste aujourd’hui à une présentation européenne de Razer, qui a voulu nous expliciter une dernière fois son programme pour 2019. Nous le connaissions cependant déjà, puisque ses produits sont déjà sortis.

Parmi eux, on retiendra le Razer Blade 15 Advanced, qui en prime de s’équiper des dernières puces Intel i7 HQ a accès aux dernières Geforce RTX du modèle 2060 jusqu’au 2080 Max-Q. Cependant, il existe une édition à laquelle nous n’avons pas accès en France : le modèle 4K, qui a la particularité d’intégrer l’une des premières dalles OLED disponibles sur ordinateur portable. J’ai eu l’occasion de la voir de mes propres yeux aujourd’hui.

Le Razer Blade 15 Advanced à écran OLED est sublime

Trois ordinateurs attendaient la délégation de journalistes européens dans une pièce : le Blade 17, et deux Blade 15 Advanced. Pourtant, un seul des trois présents a su agripper immédiatement mon regard : le modèle OLED bien sûr. De loin, on voit déjà la claire différence entre le modèle IGZO LCD et l’OLED.

Des couleurs vives, puissantes, une forte luminosité maximale, une netteté et une précision d’image époustouflante… J’ai beau avoir dans ma poche un écran OLED, avoir l’habitude d’interagir avec de nombreux smartphones utilisant cette technologie d’écran, et avoir eu plusieurs occasions de voir des TV OLED dans ma vie… tout cela reste saisissant.

 

Le Razer Blade 15 Advanced 4K offre sur sa diagonale de 15 pouces une définition UHD 4K, ainsi qu’une certification HDR 400. Il s’agit de la plus basse certification disponible actuellement, mais elle arrive déjà à mettre une belle claque.

Je note tout de même que l’effet « wahou » ne perdure pas nécessairement dès lors que l’on baisse la luminosité de l’écran de moitié, et disparaît sur les plus bas crans. Pourtant, ma rétine est restée subjuguée par la vivacité des couleurs que j’ai vues, dont la gamme étendue couvre d’ailleurs 100 % de l’espace de couleurs DCI-P3.

L’OLED a de trop gros défauts actuellement

À côté du Razer OLED se trouve l’exact même modèle avec un écran IGZO LCD avec une définition 1080p. Il n’a pas perdu de sa superbe, mais j’ai désormais du mal à lui trouver autant d’attirance alors que la superbe dalle OLED lumineuse s’anime à ses côtés. Pourtant, à l’utilisation, l’IGZO LCD sera très clairement meilleur : la définition 4K sur une diagonale de 15 pouces est discutable, particulièrement pour les joueurs, et la dalle OLED produite par Samsung est bloquée au 60 Hz quand les 144 et 240 Hz sont atteints par le modèle plus classique.

Énormément de reflets malgré la luminosité maximale

Razer nous dit que le Razer Blade 15 Advanced à écran OLED est donc plutôt destiné aux créatifs, mais là encore, mieux vaut peut-être réserver la puissance de la machine à ses rendus plutôt qu’à la définition. Une dalle de 15 pouces reste chiche pour avoir un espace de travail cohérent pour quelqu’un faisant du montage et/ou du graphisme, et l’écran tactile uniquement fourni sur la version OLED est peu justifiable puisqu’il n’est pas rabattable sur lui-même. Pire, l’inclusion du tactile force une dalle glossy non-traitée qui attrape énormément les reflets.

Prix et disponibilité du Razer Blade 15 Advanced 4K OLED

Aussi, je ne suis pas malheureux que ce modèle ne soit pas disponible en France, mais uniquement aux États-Unis, en Angleterre et en Allemagne actuellement. Pour cause : si je devais tester ce nouveau line-up, je sais déjà que je ne le recommanderai pas, d’autant plus en sachant que Razer danse autour de la question de l’autonomie, argumentant qu’il n’existe pas vraiment de benchmark pour tester l’ordinateur. Moins que des benchmarks, il manque surtout des concurrents à qui le comparer pour atténuer l’impression d’un retour en arrière. Particulièrement alors que la machine est vendue 3 600 euros avec cette dalle et toutes les caractéristiques poussées au maximum. En dehors de sa dalle, et d’un poids très légèrement supérieur, ce modèle est en tout point similaire au classique, bordure inférieure comprise.

Pour autant, impossible de nier à quel point l’OLED fait son effet sur cette catégorie d’appareils que la technologie d’écran n’a pas encore vraiment touché. Il faut le voir pour le croire, les photos et vidéos ne pouvant pas vraiment le retranscrire. Mais une chose est sûre : lorsque cette technologie sera à maturation, nous risquons bien tous de vouloir changer nos ordinateurs portables, vieillissants ou non, pour l’accueillir. Tout du moins, je sais désormais qu’il s’agira de ma prochaine tentation.

Test du Razer Blade Stealth 2019 : métro, boulot, jeux vidéo

Catégories: Mobile

Pages